Lux A. Yaxley - Et la lumière fut
ϟ Lumière éteinte

avatar


Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Seth
Clan: Neutre
Sang: Pur



MessageSujet: Lux A. Yaxley - Et la lumière fut Mer 10 Sep - 21:36





Yaxley

Lux Alcyone
Un amour adultère et un amour conjugal sont comme deux jumeaux que la vie n'a pas pareillement comblés.



Nom : Yaxley
Prénom : Lux
Age : 16 ans
Nationalité : Anglaise
Nature du sang : Pur
Année / Métier : 6 ème
Patronus : Un chat
Épouvantard : Il représente son frère, Nox, mort. La crainte de sa vie.
Qualités et défauts : Silencieuse, Observatrice, Impulsive, Lunatique, Franche, Possessive, Farouche, Patiente
Baguette : Trente-un cm en tilleul argenté avec un crin de Kelpy à l'intérieur.
Featuring : Marine Vacth


Hello, moi c'est Louise, je suis l'une des admins du forum et c'est pour quoi je traine dans le coin 12 Le mot de passe, c'est Sésame ouvre toi  lalala I love you et ma fiche fait 2391 mots.


Anomalie & Nut's ©️ Crédit Tumblr ©️ Loupiotre ©️ Crédit Loupiotre


_________________
TITANIUM
You shout it loud but I can’t hear a word you say. I’m criticized but all your bull is ricochet. You shoot me down, but I get up. Cut me down but is you who had further to fall. Ghost town, haunted love. Raise your voice, sticks and stones may break my bones.


Dernière édition par Lux A. Yaxley le Mar 31 Mar - 4:10, édité 5 fois
ϟ Lumière éteinte

avatar


Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Seth
Clan: Neutre
Sang: Pur



MessageSujet: Re: Lux A. Yaxley - Et la lumière fut Dim 14 Sep - 15:09





Mon

Histoire
La raison semble parfois s'évader.




"Quand t'es gosse t'as peur du noir, quand t'es vieux t'as peur de la lumière."

Les cheveux de la poupée en porcelaine balayait le sol tandis que la fillette avançait prudemment le long des couloirs sombres de la demeure des Yaxley. Les craquements du parquet ne faisaient que renforcer davantage les battements du palpitant de l’enfant. Ses yeux s’étaient habitués à l’obscurité environnante et lorsqu’elle aperçu enfin la porte qu’elle voulait franchir, ses pas foulèrent le sol de manière précipitée. Ses petits doigts toquèrent doucement dans un premier temps, puis plus fort devant le manque de réaction. La poignée tourna sous la pression qu’elle effectua et un grincement trahit sa présence. « Nox ? » Murmure timide venu transpercer le silence. La cadette de famille fit quelques pas dans la chambre. La silhouette de son frère se fondait dans les draps de son lit. « Nox, tu dors ? » Lux n’obtint que le souffle d’une respiration apaisée pour réponse. La poupée tomba au sol alors que la petite fille âgée de cinq tout au plus apposait ses avant-bras sur le matelas du lit. « Nox, Nox, Nox ! » Sa voix s’était faite légèrement plus forte finissant par réveiller le petit garçon. Impassible, il ouvrit les yeux fixant sa jumelle dans la pénombre. La mine affectée de Lux se fit timide. Elle se pencha pour ramasser sa poupée et la montrer à son jumeau. « Nox ? Bethie a peur toute seule dans ma chambre. » Son frère leva les yeux au ciel et tira la couverture afin que sa soeur le rejoigne. Sourire aux lèvres, elle se hissa sur le lit et se logea aux creux des bras du petit garçon. Ils savaient que le lendemain matin ils se feraient certainement disputés pour avoir passé la nuit ensemble, mais après tout, ils n’étaient plus à ça près.


« Une famille qui crie est une famille unie. »

Erèbe observait du coin de l’oeil Lux et son jumeau. C’était déjà un calvaire d’avoir un petit frère ou une petite soeur, lui, il avait récolté les deux. Nox et Lux étaient tous les deux au milieu du salon de la famille Yaxley en train de jouer avec un balai miniature. Le petit objet flottait entre eux et les gamins de quatre ans tentaient de l’attraper sans grand succès. Ils riaient et tombaient l’un sur l’autre. Cela était presque écoeurant aux yeux de leur grand frère. Il n’avait que huit ans mais avait déjà bien compris comment la société fonctionnait. Comment il fallait se comporter. Damon, leur père, n’avait pas hésité à lui mettre quelques coups si jamais il ne se tenait pas droit, s’il mangeait la bouche ouverte, s’il criait trop fort… Bientôt ce serait leur tour. Il les enviait de cette complicité. Lui avait grandi tout seul pour affronter cela. Pour autant, il ne les détestait pas. Il voulait juste les aider. Les endurcir. Leur père le ferait bien assez tôt. Il posa son bouquin sur le rebord du fauteuil dans lequel il était installé. « Nox vient avec le balai, laisse donc Lux apprendre à lustrer les chaudrons. » Les yeux clairs de Lux lancèrent des éclairs à Erèbe. Elle détestait quand il faisait cela. Nox lui lança un petit regard avant de se dérober pour jouer avec son frère. De toute façon, s’il n’y allait pas, Erèbe trouverait un moyen de les séparer. Se retrouvant seule avec sa frustration, la Petite Lumière se précipita vers le livre de son grand frère et arracha les pages une à une avant d’en faire des confettis. Dans sa rage, Lux ne vit pas la silhouette de sa mère se dessiner dans l’encadrement de la porte. Cette dernière attrapa brutalement sa fille par le bras la secouant promptement. Après avoir ramassé les petits papiers un à un, Lux se trouva le nez collé à un mur entendant au loin les éclats de rires de ses deux frères. Si sa mère ne travaillait pas et pouvait passer son temps à réprimander ses enfants, son père, Damon Yaxley était bien trop occupé avec le marché des oeuvres d’art magique. Si les ancêtres étaient la base de leur argent, c’était bel et bien lui qui renflouait les caisses. Il laissait les mondanités à sa femme s’occupant des grandes décisions.


« Au bal, on doit danser, même si on est masqué. »

La musique résonnait sur les murs du salon de la demeure de la famille Yaxley. Les rires, les éclats de voix. Si la mère de Lux s’occupait d’une chose à foison, il s’agissait des bals dont un en particulier qui revenait tous les étés. Comme Noël ou Halloween, le bal d’été chez les Yaxley commençait à devenir une tradition. Toutefois, tout le monde n’y était pas invité. Des grands noms de sorciers illustres étaient inscrits sur les listes. Le petit né-moldu ou sang-mêlé n’avait que très peu de chance d’y apparaitre. D’ailleurs, s’il n’était pas fortuné, pistonné ou tout autre chose qui lui permettait de se démarquer, il n’y serait sûrement jamais. Cette année là, Lux et Nox avait presque douze ans. Ils avaient connu leur première année à Poudlard. Inséparables jusque dans le choix de leur maison, ils n’avaient de cesse d’être de plus en plus fusionnels laissant autour d’eux une impression de malaise presque malsaine. Les rumeurs courraient sur leur compte mais ils étaient parvenus à se faire quelques amis. Ils avaient fait de Poudlard une deuxième maison suivant le sillon de leur frère ainé. Néanmois, la famille tentait toujours plus de les éloigner trouvant leur proximité gênante et même s’ils étaient jumeaux, cela ne pardonnait pas tout. Erèbe papillonnait d’une danseuse à une autre, l’image des Yaxley sur les épaules. S’il pouvait trouver de lui même la parfaite dulcinée, il échapperait certainement à des fiançailles imposées. Fallait-il encore qu’elle soit parfaite aux yeux de ses parents. En quelques mots : riche et sang-pur.

Une tignasse châtain s’échappa de la foule courant vers l’extérieur du jardin. S’arrêtant essoufflée au pied d’un arbre, Lux observa un instant le ciel assombri. Ses joues étaient légèrement rougies à cause de l’effort. Ses mains se hâtèrent de dénouer le ruban qui retenait ses cheveux. La jeune fille observa son reflet dans la vitre d’un cabanon. Sa mère l’avait affublé d’une robe blanche fluide et parsemée de dentelles. Elle tira sur le tissu pour l’observer. Etait-ce vraiment ça d’entrer dans le monde adulte ? « Les grandes dames ne font pas ça. » Un sourire ourla les lèvres de la Petite Lumière. Les bras de Nox vinrent encerclés sa taille. Le silence les enveloppa tandis que la nuit berçait leur accolade. A l’abris des regards, ils se retrouvaient enfin. La jeune Yaxley se tourna pour trouver les yeux de son frère. « Quand on sera grands, tu m’aimeras moins que ta femme ? » Ses yeux clairs sondaient ceux de Nox avec avidité. Ils savaient bien qu’un jour ils pourraient plus être collés ainsi. « Si un jour Papa te trouve une femme, c’est elle que tu prendras dans tes bras ? » Les deux gamins s’observèrent un instant sans prononcer un mot de plus. « Tu seras toujours ma préférée. » Quelque peu rassurée, Lux posa sa tête contre le torse de son frère laissant le temps filer.


«L’infidélité est comme la mort, elle n’admet pas de nuances.»

Bethie était bien loin maintenant, pleine de poussière sur une étagère, perdue dans la chambre de Lux. A l’orée de ses seize ans, elle arpentait encore les couloirs de sa maison, les terreurs nocturnes moins fréquentes qu’auparavant. Ce soir là, elle allait rejoindre Nox. Sa main filait contre le mur dont la tapisserie se faisait vieillissante. Son regard s’attarda sur un objet rouge jonchant le sol. Un air perplexe s’empara de son visage tandis qu’elle réalisait qu’il s’agissait d’une culotte. Des petits rires traversèrent les pans d’une porte. La chambre conjugale. Pourtant madame Yaxley était partie en vacances quelques jours avec sa soeur. Il fallait qu’elle se repose après avoir une nouvelle fois organisé son bal annuel… Un autre, lui, en profitait pour se divertir de son travail acharné. La porte s’ouvrit subitement laissant à la vue de Lux une grande blonde à peine plus âgée qu’elle. Elle était enroulée dans un drap, visiblement à la recherche de son bien. Damon, à sa suite, enroula sa taille de son bras déposa des baisers dans sa nuque. Sans se soucier de la présence de sa fille, il attrapa le sous-vêtement de ses mains et emmena sa conquête de quelques jours vers la salle de bain. Lux ferma les yeux tentant d’effacer de son esprit cette image. Ce n’était pas la première, ni la dernière fois. Si monsieur voulait des mariages au sang-pur, qu’importe l’entente, qu’importe l’amour, qu’importe le sexe. Tout cela, ils pourraient le trouver à côté et cela, la fratrie Yaxley l’avait bien compris. La Petite Lumière continua sa route dans la pénombre du couloir. Il y a quelques jours, elle et Nox avait eu une altercation. Elles étaient rares mais elles arrivaient de temps à autres faisant voler en éclat tous les objets autour d’eux. C’est d’ailleurs suite à une de leurs querelles lors de leur sept ans que leur pouvoir se dévoila au grand jour. Imaginez, un enfant qui ne contrôle pas ses pouvoirs… deux, c’est pire.

Comme toujours depuis ses douze ans, la Petite Lumière s’était échappée du bal. Maintenant qu’elle était plus âgée, elle devait jouer le même jeu qu’Erèbe. Si à présent elle comprenait pourquoi il était si dur, elle n’en supportait pas pour autant tous les petits jeux de sa famille. Son arbre l’accueillit comme toujours dans ces moments là. Bientôt Nox la rejoindrait. D’ailleurs, bien vite une présence se fit sentir dans sa dos. Lux virevolta pour lui faire face entamant une phrase qui s’arrêta dans les airs lorsqu’elle réalisa qu’il ne s’agissait pas de Nox. « La blonde avec qui tu fricotais était affreu… Oh, désolée, je pensais que c’était mon frère. » Lux croisa les bras retenant un frisson dû à la brise légère. Elle dardât du regard l’intrus qui l’avait suivi. Un jeune sang-pur fils de… fils de qui déjà ? Ils échangèrent quelques paroles, les minutes se transformant en heure. Puis il se pencha, ses lippes partant à la découverte de celles de Lux. Son premier baiser. Presque parfait. Jusqu’à ce qu’un raclement de gorge vienne les interrompre. La présence de Nox jeta un froid et son regard ne laissait rien présager de bon. Il semblait même furieux, son regard noir ne lâchant plus sa soeur jumelle. Il agrippa le poignet de Lux l’entrainant plus au fond du jardin, ignorant le jeune garçon qui était avec eux. La jeune Yaxley tira sur son bras. « Lâche moi, tu me fais mal Nox ! » Un ordre plus qu’une supplication. Il la plaqua brusquement contre le cabanon qui trônait toujours dans le jardin. « Et si ça avait été Erèbe ? Et si ça avait été papa ? » Il ne criait pas. Sa voix grondait. C’était encore plus effrayant. Sa soeur s’insurgea. Il avait raison. Elle le savait mais elle ne voulait pas l’admettre. « Depuis quatre ans, il n’y a que toi qui me suit ici ! » Si elle tenta de se dérober, la poigne sévère de Nox la plaqua à nouveau contre le cabanon sans aucune douceur. « Je suis ton préféré ! » Une lueur mauvaise se dessina dans les yeux de Lux. « C’est ce que tu disais à ta chérie de tout à l’heure peut-être ? » La jalousie venait leur tordre les entrailles plus lancinante que jamais. Ses doigts féroces se saisirent du menton orgueilleux de sa soeur. Leurs regards noirs se provoquaient sans faillir un instant. Sans prévenir Nox attira sa soeur contre lui, leurs lèvres s’entrechoquant brutalement. La serrant contre lui, il lui murmura à l’oreille : « Pas n’importe qui Lux ! »


« L'inceste est moins une règle qui interdit d'épouser père, soeur ou fille, qu'une règle qui oblige à donner mère, soeur ou fille à autrui. »

Pas n’importe qui. Pas n’importe qui. Ces mots faisaient écho dans l’esprit de la jeune femme. Alors qu’elle venait de croiser la conquête de son père dans les couloirs, les pensées de leur dernière altercation en tête, Lux passa la porte de la chambre de son jumeau sans frapper. Installé torse-nu dans son fauteuil, le brun releva la tête dévisageant l’intruse. Sans faire de zèle, elle s’installa sur les genoux de Nox. Ses bras encerclèrent ses épaules. « Papa est avec ta blonde de l’autre soir. » Un sourire étira ses lèvres. Le jeune homme leva les yeux au ciel et tenta de reporter son attention sur le bouquin qu’il avait dans les mains. Sa soeur le lui arracha pour le jeter un peu loin. Ses doigts tracèrent des sillons sur le cou de son frère glissant lentement sur son torse. « Apprends moi. » Sa main s’arrêta sur sa virilité. Nox l’arrêta dans son élan, lui jetant un regard noir. « Bien… » La jeune femme fit mine de se relever désintéressée. « J’irai m’adresser à n’importe qui si c’est ça. » Son air hautain et sûr d’elle n’eurent pas le temps d’affronter Nox bien longtemps. Ce dernier l’avait agrippé par les cuisses tout en se relevant afin de l’attirer à lui. La regardant une dernière fois droit dans les yeux, il la jeta sur son lit avant de s’allonger au-dessus d’elle.


« Il n’y a pas le pouvoir. Il y a l’abus de pouvoir, rien d’autre.  »

Leur sixième année était entamée et le cours des choses avait pris une tournure étrange. Le directeur, Dumbledore venait d’être assassiné. Si la chose n’affectait pas outre mesure la jeune fille, c’était surtout la présence nouvelle de son père dans les murs de l’école qui la troublèrent. Afin de palier à l’absence de ce grand sorcier, le monde magique avait procédé à un vote. Un conseil d’administration avait été mis en place. Les plus grands, les plus influents avaient trouvé un rôle. Aucun d’eux s’y connaissait en matière d’éducation mais ils étaient là mettant à mal Poudlard. Depuis quelques temps, elle sent que les regards sont différents. Sa famille était déjà connue mais à présent, le nom Yaxley ne pouvait être ignoré. La jeune femme n’y prêtait pas une grande attention. Ce qui l’intriguait tout de même, c’était ce meurtre. Les rumeurs laissaient entendre qu’il s’agissait d’un jeune mage en puissance. Jeune mage que le patriarche des Yaxley suivait avec un grand engouement. Quoiqu’il pouvait advenir dans les mois prochains, la vie de tous risquait d’être chamboulée…

Anomalie & Nut's © Crédit Tumblr © Loupiotre © Crédit Loupiotre


_________________
TITANIUM
You shout it loud but I can’t hear a word you say. I’m criticized but all your bull is ricochet. You shoot me down, but I get up. Cut me down but is you who had further to fall. Ghost town, haunted love. Raise your voice, sticks and stones may break my bones.
Admin

avatar


Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Lux A. Yaxley - Et la lumière fut Dim 14 Sep - 18:10





Bravo, tu es validé(e) !


Bravo à toi, tu as passé l'étape de la validation avec brio, et tu vas enfin pouvoir venir t'amuser avec nous 32 Pour bien démarrer, n'oublie pas d'aller ouvrir ton sujet de relations ici ! Tu t'y feras pleins d'amis mwa ? waw ! Ainsi que d'aller faire un petit tour du côté de la section gestion des rp qui se trouve pour commencer à jouer directement ! Tu peux aussi ouvrir un journal intime si tu le souhaites, mais n'oublie surtout pas d'aller acheter un hibou et d'aller à la poste magique ouvrir ta boîte aux lettres ! Pour remplir ton profil, tu peux aussi passer par ici te commander un joli rang waw 77 Enfin, si tu trouves Who trop chouette, vote un coup pour lui ici.

[SI ADULTE]Comme tu es un petit peu vieux, tu peux aussi aller recenser ton petit métier et te trouver un petit appartement ou une petite maisonnette chez l'agent immobilier du coin, il se fera un plaisir de t'aider. 12

Toute l'équipe de Who te souhaite encore une fois la bienvenue, et espère que tu t'y plairas waw I love you



Contenu sponsorisé

Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Lux A. Yaxley - Et la lumière fut

Lux A. Yaxley - Et la lumière fut
Page 1 sur 1