[terminée] Dorea ¤ oblivion is calling out your name
rule doreanien n°1 ¤ Do as I say, not as I do

avatar


Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Horus
Clan: Neutre
Sang: Mêlé



MessageSujet: [terminée] Dorea ¤ oblivion is calling out your name Lun 29 Sep - 11:18





Dearborn

Dorea
Un homme est un lion dans sa propre cause.



Nom : Dearborn. Nom de famille connu des sorciers, une génération néanmoins s'écarta du "droit chemin", il y a de cela plus de cinquante ans. Aujourd'hui, il n'est pas rare de voir des problèmes s'immiscer au cœur du clan.
Prénom : Dorea. Un vieux prénom sorcier qui posa de lourdes questions de la part d'Amélia Dearborn lorsque son mari voulut le donner à sa cadette. Elle clama que la petite se ferait moquer, il promit qu'au contraire, cela la protégerait.
Age : Dix-sept ans. Comme bon nombre d'étudiants en dernière année née avant la rentrée.
Nationalité : Ecossaise. Née dans une clinique moldue d'Inverness, trois mois en avance.
Nature du sang : Mêlé. Née d'un père au sang-mêlé et d'une mère moldue.
Année / Métier : Septième année. Bientôt la libération et le saut dans le vaste monde.
Patronus : un chat - de gouttière surement - est apparu lorsqu'on demanda à Dorea d'en formuler un, la première fois.
Épouvantard : Les incessantes querelles de familles entre les différentes branches épuisent et exaspèrent l'adolescente qui ne peut rien y faire. Son incapacité à pouvoir agir la rend malade et s'exprime dans la formulation de son épouvantard. Le pire se matérialiserait alors dans une querelle magistrale où tous les membres Dearborn s'affrontent afin de faire-valoir leurs idéaux puristes ou ouverts, allant jusqu'à des mises à mort. Le point final serait la vision de la mort de ses parents puis de Caradoc. Tués par les siens, quelle étrange façon de mourir.
Qualités et défauts : Rancunière + Susceptible + Souriante + Sociale + Obtus + Déterminée + Caractérielle + Joueuse + Fière + Impulsive + Loyale + Passionnée + Ambitieuse + Orgueilleuse + Curieuse + Parieuse + Audacieuse + Modeste + Entêtée + Complexée + Jalouse + Rebelle (notamment son frère Caradoc) + Protectrice + Honnête + Indépendante + Féline. 
Baguette : Taillée dans un bois de cèdre, elle renferme un ventricule de dragon, sur une longueur de vingt-cinq centimètres.
Featuring : Nina Dobrev


Salut, moi c'est kitsune mais on me donnait aussi sous le pseudonyme de Nanase. Je suis française et dans les études supérieures. Préparant un concours et travaillant en même temps (ouais, c'est dure la vie mais Halloween arrive *o*), je ne serais pas présente 7/7 et 24h/24h mais je fais au mieux. Souvent, ca tourne autour de 4/7 héhé. Et sinon, vous êtes des tortionnaires, en plus de mettre prise la tête sur la prononciation de  O. William Brojkintrehd (bah ouais, je me suis dis que Ian avait peut-être joué un type de ce nom vu que je n'y connais rien à sa filmographie), j'ai cherché et tenté de le prononcer tout en relisant plusieurs fois le règlement pour finalement me rendre compte : ah bah y'a pas, pas besoin de lire cent fois  what  tss  Vous me devez donc tous un lien de la mort qui tue tout et un gros bisouuus (oui, oui, oui. Qui a dit que le joueur ne pouvait pas rendre la monnaie de sa pièce à son tortionnaire ?! *sort*)


Anomalie & Nut's ©️ Crédit gif ©️ Crédit avatar ©️ Crédit icône



Dernière édition par Dorea Dearborn le Lun 29 Sep - 18:59, édité 1 fois
rule doreanien n°1 ¤ Do as I say, not as I do

avatar


Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Horus
Clan: Neutre
Sang: Mêlé



MessageSujet: Re: [terminée] Dorea ¤ oblivion is calling out your name Lun 29 Sep - 11:18





Mon

histoire
Citation citation citation citation citation citation




Attention : la plupart des faits historiques et mythologiques ont été modifié par mes soins pour correspondre à l'imaginaire de JK Rowling. Il n'y a donc rien de réel  56



- "Dorea ? Patrick, es-tu certain ? Ce n'est quand même pas facile à porter pour une jeune fille de nos jours."
- "Ne t'inquiète pas Amélia. Cela lui ira comme un gant et je suis certain qu'elle n'aura jamais de problème à le porter."

Et Patrick Deraborn eut raison. Mais pour cela, sa femme dût se laisser convaincre d'inscrire l'identité complète de sa petite dernière sur l'acte de naissance. Il lui raconta que Dorea était le prénom d'une ancienne princesse grecque qui milita à sa façon contre les dieux (qui n'étaient alors que des familles de sang-pur que les moldus virent comme des dieux pour leurs pouvoirs) pour leur non-reconnaissance face à leur descendance, qui ressemblaient plus souvent à un viol trompeur pour les jeunes femmes. Persévérante et humble, elle menait son combat sans se douter que ce dernier continuerait des siècles plus tard : celui de la suprématie et de la hauteur des sangs-purs face aux sang-mêlés. On ne mêlait pas alors encore les nés-moldus, trop peu connu au Ve siècle avant J.-C. Or, en parfaite moldue initiée que tardivement à l'existence d'un monde magique, Amélia se laissa bercer par le récit de son époux, acceptant de lui faire ce présent et espérant secrètement que sa petite dernière développera des pouvoirs magiques plus tard pour ne pas avoir à subir les brimades des adolescents lambdas qu'elle fréquenta dans sa propre adolescence : ceux qui ignorent tout du monde magique. Sinon, à coup sûr, cette dernière leur mènerait la vie difficile et voudrait changer de prénom.

Dearborn. Il est encore étrange aujourd'hui d'entendre dire qu'un Dearborn est un sang-mêlé. Ils ne sont que deux dans ce cas atypique pour une vieille et longue famille au sang-pur, remontant au XVIIIe siècle. Et pourtant, en plus d'être un sang-mêlé - son père ayant épousé une sang-mêlée également - Patrick fut le premier à épouser une moldue. Non pas une née-moldue mais bel et bien une moldue ignorante du monde magique mais affreusement curieuse et ouverte d'esprit pour accepter ce changement dans sa vie. Ce fut lors d'une promenade à travers les lochs d'Ecosse qu'il la rencontra. Elle le charma rapidement en lui contant que le monstre du Loch Ness n'était pas un serpent des mers comme de nombreux pêcheurs le racontaient mais un cheval d'eau, semblable aux hippocampes moldus mais avec une taille bien plus exceptionnelle. Si tous en ont peur comme de la peste, elle le trouvait fascinant et expliquait qu'il ne recherchait qu'un petit peu de compagnie, perdu tout seul dans le grand lac du Loch Ness, sans pouvoir revoir sa famille. Alors, il apparaissait parfois lorsque des randonneurs trop curieux s'approcher. Ils se retrouvèrent par hasard dans une rue londonienne moldue où les enfants fêtaient Halloween habillés en sorciers et monstres en tout genre. Le voyant aussi surpris et perdu, elle lui expliqua cette tradition tout en se moquant gentiment de son ignorance, l'assimilant à une éducation perdue au fond des montagnes. Sa défense face aux sorciers car les assimilant plus à des herboristes du moyen-âge qu'à des dévots de Satan, finit de charmer le sorcier qui commença à la fréquenter. Ils se marièrent deux ans plus tard et autant dire que tout la famille n'était pas réunie. Conscient de ce qu'il faisait mais inconscient des répercussions, Patrick venait de commettre pour la branche puriste, un acte ignoble  qu'il fallait punir par l'indifférence. Mis de côté, il ne s'en plaignit jamais et jusqu'à aujourd'hui, ils purent faire grandir ensemble leur amour où trois enfants vinrent combler leur bonheur.

Caradoc fut le premier à voir le jour. "Un robuste et fier gaillard, comme son père." avait alors décrété Archibald Dearborn, le patriarche de cette nouvelle branche de la famille. "Il brandira haut sa baguette pour notre cause." Si on riait et rit toujours face à cette déclaration, cela n'en est que plus vrai à l'heure d'aujourd'hui. Dorea fut le deuxième enfant du couple. Petit poupon qui arriva en avance de trois mois, suite à quelques complications médicales. Naissant dans une clinique moldue, ce fut néanmoins grâce à des médicomages que la petite fut réellement mise sur pied. "Ma brave petite fille. La battante, la survivante. Elle sera aussi douce que révoltée, vous verrez. Toujours à vouloir se battre avant l'heure." Plus de vrai que de faux, la gamine s'est montrée assez remuante dans sa jeunesse, galopant aussi bien à quatre pattes que sur deux et tombant pour mieux se relever. Les pleurnicheries ne duraient guère longtemps, contrairement aux bouderies. Et puis, vint Theodora, petite benjamine. "La fleur parmi les fleurs. Le petit joyau de la famille." Et cela ne fut que plus vrai vu combien elle était protégée et aimée, voire surement un peu trop. Qui aurait pu prédire que grand-père avait des dons de voyance caché ?!

+.+.+.+.+.+

1962

"Dorea ?" Se penchant sous la table tout en relevant la nappe, Amélia Dearborn se massa le creux des reins tout en relevant la tête. " Caradoc, est que tu as vu ta sœur ?" lança-t-elle à travers la cuisine afin que sa voix porte jusqu'au salon où son fils aîné était en train de regarder la télévision. Absorbé par son dessin animé, celui-ci barguigna un "non" sans même regarder aux alentours. Les Dearborn ont toujours vécu de façon moldu, par respect pour Amélia. Elle avait beau aimé tout ce qu'elle avait découvert du monde magique, certaines choses ne lui étaient pas acquises. Ainsi, afin de ne perturber personne, ils vivaient en plein monde moldu et de façon moldu. Amélia continua à appeler son bébé qui s'était échappé du parc d'éveil avant d'appeler son mari à l'aide, de façon paniqué. " Patriiiick !" Ce dernier étant au jardin, il lâcha prestement la bêche qu'il tenait pour s'avancer à grands pas en direction de la maison, ramassant au passage le bébé qui tentait d'attraper un papillon. "Et ben alors, qu'est-ce que tu fais là, Dorea ? Tu voulais voir papa ?" Ce à quoi le poupon d'un an répondit par un sourire et un gazouillement incompréhensible que le père prit pour un oui. "Oh mon dieu, elle est là. Patrick, il faut faire quelque chose. Je ne peux pas la laisser seule deux secondes sans qu'elle ne se sauve." "On n'a qu'à lui mettre une clochette comme à Tiny." proposa Caradoc en s'approchant de la cuisine, le chat entre les bras. Et ce n'était qu'un début.

+.+.+.+.+.+

1964.

Le petit matin venait de se lever sur l'Ecosse alors que la porte d'entrée s'ouvrit de nouveau. Au réveil, la petite Dorea eut la joie de voir sa mère rentrer de l'hôpital avec un petit paquet entre les bras. Son père la prit dans ses bras pour lui dire bonjour tandis qu'il lui expliquait à demi-mot que le cigogne avait déposé un petit bébé en plus. "Pouâh, c'est une fille. Encoooore." se plaignit Caradoc tout en faisant la grimace. Bien entendu, il ne le penserait guère longtemps mais comme tous les petits gars, il en ferait baver à ses petites sœurs avec sarbacane et réplique. "Mais elle est minuscule, comme elle fait pour marcher ?" demanda la petite Dorea, encore trop jeune pour comprendre comment marchait la vie. Mais n'aimant guère jouer à la poupée, la cadette tentait plutôt d'aider sa benjamine à grandir, la poussant à dessiner ou construire des châteaux avec elle... mais apparemment celle-ci n'aimait seulement détruire.

+.+.+.+.+.+

" Chéri ! Chéri ! Vite, vite ! Viens voir !" Perdant quelque peu l'équilibre face à l'appel surexcité de sa femme, Patrick faillit dégringoler les escaliers au lieu de les descendre. Remettant ses lunettes en place sur son nez, il déboula dans la cuisine comme un forcené. " Qu'est-ce qu'il y a ? Un feu ? Un gnome ?" Certes, Amélia n'avait jamais réellement vu de gnome mais travaillant au service des créatures magiques, Patrick était complètement dépassé. Au lieu de cela, il finit par exploser de rire. Au milieu de la cuisine, Dorea - alors âgée de sept ans - était recouverte des pieds à la tête d'une substance marron dégoulinante, un doigt dans la bouche comme en pleine dégustation. Seules la rangée de dents blanches du sourire de la petite transparaissait. " Dorea s'est encore pris une chaise en courant ?" questionna-t-il une fois son fou rire passé, ayant provoqué celui de Caradoc qui arrivait en retrait. " Le saladier de chocolat s'est envolé tout seul lorsqu'elle a voulu le goûter, cachée sous la table. " répondit la mère avec des yeux émerveillés qui pouvait la faire passer pour une folle face à la phrase sortie. Pourtant, chez les sorciers, celle-ci prenait une autre tournure. Le même sourire niais finit par se dessiner sur les lèvres de son époux qui vient la prendre dans ses bras sous les "pouah" innocents des deux enfants. Amélia avait beau être mise au courant de l'existence de la magie dans son monde, certaines choses la surprenaient toujours.

+.+.+.+.+.+

Novembre 1977

« qu’est-ce que tu regardes là, pucellina ? » Caradoc avait pris l’habitude d’appeler sa cadette par ce sobriquet inutile car il aimait la taquiner sur sa petite taille lorsqu’ils étaient enfants ainsi que tous les efforts qu’elle faisait pour paraître plus grande. Dorea avait toujours voulu paraitre plus grande, autant physiquement que moralement. Elle ne supportait pas qu’on ne la prenne pour une enfant, ce qui était justement le jeu préféré de son aîné. Se laissant tomber sur le canapé, il finit à moitié sur sa sœur qui geignit tout en se décalant alors que ce dernier venait de lui prendre son magazine des mains. « Entretien avec Carl Londubat, Auror exemplaire et prétendant au conseil d’administration de Poudlard. Sérieusement ? Ne me dis pas que tu as un crunch pour lui ?! » commença-t-il à se moquer tout en pouffant non silencieusement. Gonflant les joues – comme à chaque fois que celui-ci l’exaspérait – elle tenta de reprendre le magazine en se jetant sur lui : « Arrête tes conneries, je lisais juste l’article. » « Ouais, c’est ça. T’as plutôt les hormones en furie, pucellina-jolie. » « Râah mais tu m’énerves. Et rend-moi ça, Sac d’Os ! » « pucellina est amoureuse. » commença-t-il en chantonnant avant de se reprendre « franchement, tu pourrais choisir quelqu’un de ton âge. Laissez tomber, il est trop vieux pour toi. Faudrait que tu te fasses pousser la poitrine avant. Aïe, maman t’a déjà dit d’arrêter de mordre ! » Dorea tenta de nouveau d’attaquer le bras de son aîné mais n’y parvient pas. Depuis toute petite, elle avait pris cette mauvaise habitude et technique de défense – qui lui servait plus à l’attaque pour défendre son honneur et sa susceptibilité, les baguettes étant interdites la plupart du temps pour les mineurs -. Comment elle était arrivée ? Elle n’en avait aucune idée mais on la considérait souvent comme une brute violente à cause de cela. Et surement de son caractère furibond, toujours prêt à sauter à prendre la mouche. Mais heureusement, ou malheureusement, elle obtenait souvent gain de cause avec ce stratagème. En l’occurrence, elle avait réussi à obtenir son magasine qu’elle brandissait fièrement comme un trophée au-dessus de sa tête : « c’est pour les conseils pour devenir auror, banane moisie ! »

Dès lors, la tête de Caradoc se fit plus sérieuse. « Comment çà auror ? T’as plus envie d’être éleveuse de licorne ? T’aimes plus les licornes ? » «Je n’ai plus six ans, sac d’os. Les licornes s’est fini. Je veux devenir auror. La plus grande auror ! » oh moins, ce n’était pas l’optimisme qui lui manquait en cet instant. « HORS DE QUESTION !» La contestation de Caradoc avait été aussi nette que franche. So sourcil droit levait en l’air, il statuait sur son canapé d’un air impassible mais ferme. « Comment çà ?! » demanda-t-elle surprise autant par le ton que la réponse. « Hors de question que tu rejoignes ces tarés. D’un, c’est trop compliqué pour toi et de deux, tu mettras plus d’emmerdes dans leurs affaires que tu n’en régleras. » « Quoi ?!" La moutarde commença à lui monter au nez, présage d'une dispute évidente. " T’es pas mon père. Et même si tu l'étais, cela ne changerait rien. Ils protègent la Grande-Bretagne, je te signale. Eux, au moins, ils font quelque chose de bien de leur baguette ! » En réalité, Dorea fulminait surtout à cause de la prétention de son aîné sur son incapacité à réussir. Quant à Caradoc, il était bien trop protecteur et fier pour expliquer clairement à sa petite sœur qu’il refusait qu’elle ne prenne un métier à risque, préférant surement la voir devenir vendeuse pour animaux ou encore guérisseuse. Dorea avait toujours eu le don de se mettre dans des histoires pas possibles alors si en plus, on lui donnait l’accréditation et l’obligation de le faire… non, il n’avait pas envie que celle-ci ne prenne le moindre risque. Avec l’assassinat de Dumbledore il y a de cela quelques jours, plus rien ne serait pareil : il en était persuadé. Ayant rejoint l'ordre du phénix qui renait petit à petit de ses cendres, il le sait mieux que quiconque. Le monde ne devient pas sûr et Poudlard ne se termine qu'à la septième année. Pour la benjamine de la famille, il n'y a pas encore de souci à se faire. N'étant qu'en quatrième année, il lui reste encore trois ans à vivre derrière les murs sécuritaires du château. Mais quant à Do'... C'était une autre histoire. Il se doutait qu'elle voudrait frapper fort en affirmant son indépendance à la fin de sa scolarité. Toute la famille s'en doutait. Mais il aurait préféré qu'elle ne parte faire un tour du monde plutôt que de devenir un pion au ministère, en plus dans cette catégorie. Alors, il ferait tout pour l’en dissuader… même s’il savait le combat perdu d’avance. Mais qui sait, peut-être qu’avec le temps, une chance se montrerait. En plus, il savait qu’il fallait d’incroyables notes pour pouvoir être reçu au concours d’entrée alors au final, il n’avait que peu d’inquiétude à se faire pour la protection de sa famille. C’est néanmoins sur cette dispute idiote que Dorea retourna à Poudlard après les vacances d’automne, bien décidée à montrer à son frère qu’elle pouvait aussi bien réussir que lui et surtout prête à lui montrer qu’elle n’avait besoin ni de protection, ni d’un homme pour lui dicter sa vie.

+.+.+.+.+.+

Dimanche soir. De retour à Poudlard. Dorea y avait pensé durant tout le trajet qui la ramenait au château. Ce petit enfoiré avait raison et cela ne lui plaisait guère mais il fallait qu'elle s'avoue vaincue. Pour l'instant. Or, pour devoir se surpasser, elle allait devoir faire équipe avec lui. Conseil de McGonagall. Si elle l'adorait en temps normal pour son affiliation à l'Ecosse, sa classe de métamorphose et son aplomb revêche, elle lui en voulait de l'avoir choisi lui.
« Tu m’aideras en métamorphose et sera mon binôme en Duels ! Ordre de McGonagall » Aussi vite qu’elle n’était apparue, la demoiselle s’en allait sans demander son reste. Interloqué parmi sa bande de potes, le sorcier ne bougea pas, hormis l’esquisse d’un sourire narquois sur ses lèvres. « Bonjour à toi aussi, Dearborn… Tu t’en vas ? Comme çà ? » La pique était lancée, non pas par son discours mais le ton narquois employé comme toujours, lorsqu’ils s’échangeaient la parole. Arrêtant son pas, elle se retourna pour lui faire face, le même sourire narquois au creux des lèvres, comme pour se moquer de lui. « Qu’est-ce que tu n’as pas compris, Maddok ? Serais-tu lent du cerveau, aujourd’hui ? » Sa bande de potes ricana tandis que ce dernier avança de quelques pas, les mains dans les poches, loin d’être offusqué ou ébranlé par sa réponse. Ce n’était pas comme s’ils savaient échangés autrement. Depuis leur troisième année, c’était comme chat et chien entre eux. Tout çà à cause d’une histoire de quidditch. « Oh non, j’ai parfaitement compris. Dis-moi juste pourquoi j’accepterai et pourquoi moi ? » Ah ce sourire narquois. Aussi arrogant que pesant pour ses pauvres nerfs. C’était souvent à celui qui flancherait le premier bien qu’en réalité, ils n’avaient jamais rien fais qui aurait pu déshonorer l’autre. Les mains sur les hanches, elle fit claquer sa langue pour ne pas avouer son amertume. A cause de Caradoc, elle avait pris conscience d’un fait : elle était bien trop faible dans certaines matières pour pouvoir se permettre de réussir son ambition. Alors, elle avait cherché parmi ses connaissances qui seraient en mesure de mieux l’aider. Si envoyer Maddok valsé dans les airs lui plaisait, celui de devoir l’écouter lui expliquer les lois de la métamorphose étaient moins palpitants. Hormis si elle lui transvasait une queue de chat et des oreilles de souris. Ça, ça pouvait être drôle.
« Parce que tu as beau être le plus crétin et arrogant des sorciers, je n’aurai aucun scrupule à m’exercer sur toi pour t’envoyer dans le décor. »
Mickaël sourit fièrement. « Oui, ça je m’en doutais. Mais qui te dis que j’accepterais ? » Le toisant du regard, Do’ le regardait comme s’il venait de dire une énorme bêtise. « Parce que cela te laissera l’occasion de jubiler ouvertement et d'avoir l'illusion de servir à quelque chose." Oui, la simplicité et la fierté étaient deux choses souvent en contradiction. "Bonne nuit, Dearborn." Ce dernier s'en alla fièrement, laissant la sorcière fulminer en tapotant du doigt contre sa hanche. Allez Dorea, un petit effort. Juste une fois. Une seule. "Attends !" le retient-elle d'un mot, qui semblait plus avoir été arraché de sa bouche que d'être dit. Se rapprochant de lui, elle évita de croiser son regard pour avouer l'inavouable. "Okay d'accord. J'ai... besoin de ton aide... pour réussir correctement dans certaines matières." Piouf, elle pouvait respirer et se haïr toute sa vie pour ce moment de faiblesse. Mickaël mit un temps fou avant de répondre, savourant son petit plaisir malsain. " Bon, tu te décides. Qui ne dis mot acquiesce généralement." Elle évita de rajouter le petit con qui serait sorti trop abruptement de sa bouche sous l'effet de nervosité intense dans lequel elle était. "D'accord. A demain, donc." et il partit, sourire aux lèvres et fier comme un paon. Quoi, c'était tout ?! Ce crétin de Maddok, il lui ferait bouffer son sourire narquois si elle n'avait pas besoin de lui. En attendant, l'idée de se défouler sur un balai lui traversa de plus en plus la tête, histoire de libérer toute cette tension nerveuse. Mais quand on veut quelque chose, il paraît qu'il faut se donner les moyens. Même celui de faire équipe avec le diable. Par les temps qui courent, il valait mieux se armer dès maintenant pour pouvoir affronter demain. Le deuil du directeur n'est encore que trop présent dans l'esprit des élèves et des sorciers mais Dorea refuse de l'admettre et de trop y penser. De s'apitoyer. De devenir faible et de craquer. Alors, elle refoule au fond d'elle et se dit qu'il ferait mieux qu'elle apprenne au plus vite à se débrouiller dans le grand monde. Orgueil d'une indépendante
[/color]



Anomalie & Nut's ©️ Crédit gif


_________________
It is time to wake up. Time to get up and go beyond mountains. Proclaim its innocence, proclaim its truth. It is time to get up et fight for it, for her !


Dernière édition par Dorea Dearborn le Lun 29 Sep - 18:27, édité 12 fois
fugitiverun for your life

avatar


Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Horus
Clan: Neutre
Sang: Souillé



MessageSujet: Re: [terminée] Dorea ¤ oblivion is calling out your name Lun 29 Sep - 11:34

Bienvenue chez nous ! ❤️
Bon courage pour ta fichounette waw

_________________

THIS IS THE WAR.
La peur n'est pas réelle. Le seul endroit où la peur peut exister, c'est dans nos pensées concernant l'avenir. C'est un produit de notre imagination qui fait naître des peurs qui n'existent pas dans le présent et peut être que jamais elles n'existeront. Ça frôle parfois la folie, mais le danger est on ne peut plus réel, mais la peur est un choix.
rule doreanien n°1 ¤ Do as I say, not as I do

avatar


Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Horus
Clan: Neutre
Sang: Mêlé



MessageSujet: Re: [terminée] Dorea ¤ oblivion is calling out your name Lun 29 Sep - 13:26

Merci beaucoup jolie-Lily coeur
Dis-moi, concernant les maisons est-ce nous qui choisissons ou avez-vous un système de choixpeau ? Car j'avoue que j'hésite encore où placer ma Dorea. Surement à Gryffondor mais je ne sais pas si un autre endroit ne serait pas plus adapté.

Très joli gif de signature au passage ^^

_________________
It is time to wake up. Time to get up and go beyond mountains. Proclaim its innocence, proclaim its truth. It is time to get up et fight for it, for her !
Invité

avatar

Invité

Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: [terminée] Dorea ¤ oblivion is calling out your name Lun 29 Sep - 14:06

Bienvenue Dorea waw

Pour ce qui est du réglement, je plaide coupable 12 ça risque d'être dur de trouver un lien avec Deb, mais on en trouvera un quand j'aurais mon DC shifty (Après si tu veux un lien avec Debychou, moi je dis oui oui oui ! owi )

Pour ce qui est de la répartition, on a un système de choixpeau en effet. Donc ce sera la surpriiiiise. red

Bon courage pour ta fichounette et si tu as une autre question n'hésites surtout pas leche

ϟ Lumière éteinte

avatar


Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Seth
Clan: Neutre
Sang: Pur



MessageSujet: Re: [terminée] Dorea ¤ oblivion is calling out your name Lun 29 Sep - 15:10

Bienvenue Dorea !

*lui fais pleins de bisous* coeur

J'adore les photos que tu as choisi pour Nina ! D'habitude je la trouve pas aussi charismatique 72

Et pour les liens, tout ce que tu veux ! Ou presque Arrow

_________________
TITANIUM
You shout it loud but I can’t hear a word you say. I’m criticized but all your bull is ricochet. You shoot me down, but I get up. Cut me down but is you who had further to fall. Ghost town, haunted love. Raise your voice, sticks and stones may break my bones.
rule doreanien n°1 ¤ Do as I say, not as I do

avatar


Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Horus
Clan: Neutre
Sang: Mêlé



MessageSujet: Re: [terminée] Dorea ¤ oblivion is calling out your name Lun 29 Sep - 16:07

Merci à vous deux, les filles coeur

Debra ~ Alors c'est toi la plus tortionnaire de toutes ? On va s'entendre toi et moi red J'ai déjà une petite idée pour un lien avec Dev', même s'il risque d'être plus externe et abstrait que les autres. Mais un avec Debychou et un autre avec ton futur DC, je dis oui oui oui également (vient on fait une chanson sur le oui *out*)

Du coup, pour la maison, je n'en parle pas dans ma fiche encore ?

Lux ~ Hiiii des bisous coeur  *ronronne comme un chat* Merci beaucoup. Moi non plus, je ne suis pas très fan de Nina mais sa tête correspondait à la petite teigneuse que j'avais en tête donc bon. Il m'a suffit de trouver les images où elle fait moins bitch ^^
Et ouiiii pour le lien. On trouvera bien. Je te contacte dès que j'ai terminé ma fiche crooner

_________________
It is time to wake up. Time to get up and go beyond mountains. Proclaim its innocence, proclaim its truth. It is time to get up et fight for it, for her !
ϟ Lumière éteinte

avatar


Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Seth
Clan: Neutre
Sang: Pur



MessageSujet: Re: [terminée] Dorea ¤ oblivion is calling out your name Lun 29 Sep - 16:14

Pour la maison, oui, tu restes évasive ^^

Oui contacte moi 72 Je viens de créer ma fiche de liens en plus 12

_________________
TITANIUM
You shout it loud but I can’t hear a word you say. I’m criticized but all your bull is ricochet. You shoot me down, but I get up. Cut me down but is you who had further to fall. Ghost town, haunted love. Raise your voice, sticks and stones may break my bones.
Invité

avatar

Invité

Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: [terminée] Dorea ¤ oblivion is calling out your name Lun 29 Sep - 17:21

Bienvenue sur le forum ^^
Bon courage pour ta fiche qui est ma fois très avancé !
fugitiverun for your life

avatar


Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Horus
Clan: Neutre
Sang: Souillé



MessageSujet: Re: [terminée] Dorea ¤ oblivion is calling out your name Lun 29 Sep - 17:22

Debra a été plus rapide que moi waw
Merci pour le gif waw oui je l'aime aussi I love you

_________________

THIS IS THE WAR.
La peur n'est pas réelle. Le seul endroit où la peur peut exister, c'est dans nos pensées concernant l'avenir. C'est un produit de notre imagination qui fait naître des peurs qui n'existent pas dans le présent et peut être que jamais elles n'existeront. Ça frôle parfois la folie, mais le danger est on ne peut plus réel, mais la peur est un choix.
rule doreanien n°1 ¤ Do as I say, not as I do

avatar


Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Horus
Clan: Neutre
Sang: Mêlé



MessageSujet: Re: [terminée] Dorea ¤ oblivion is calling out your name Lun 29 Sep - 18:25

Merci à toi, Rémus coeur
Fiche terminée, il me semble ! A votre bon plaisir Smile

_________________
It is time to wake up. Time to get up and go beyond mountains. Proclaim its innocence, proclaim its truth. It is time to get up et fight for it, for her !
Admin

avatar


Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: [terminée] Dorea ¤ oblivion is calling out your name Lun 29 Sep - 19:11





Bravo, tu es validé(e) !



Bravo à toi, tu as passé l'étape de la validation avec brio, et tu vas enfin pouvoir venir t'amuser avec nous 32 Pour bien démarrer, n'oublie pas d'aller ouvrir ton sujet de relations ici ! Tu t'y feras pleins d'amis mwa ? waw ! Ainsi que d'aller faire un petit tour du côté de la section gestion des rp qui se trouve pour commencer à jouer directement ! Tu peux aussi ouvrir un journal intime si tu le souhaites, mais n'oublie surtout pas d'aller acheter un hibou et d'aller à la poste magique ouvrir ta boîte aux lettres ! Pour remplir ton profil, tu peux aussi passer par ici te commander un joli rang waw 77 Enfin, si tu trouves Who trop chouette, vote un coup pour lui ici.

Toute l'équipe de Who te souhaite encore une fois la bienvenue, et espère que tu t'y plairas waw I love you



Contenu sponsorisé

Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: [terminée] Dorea ¤ oblivion is calling out your name

[terminée] Dorea ¤ oblivion is calling out your name
Page 1 sur 1