HARLOYAN + Heureuse destinée.
Invité

avatar

Invité

Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: HARLOYAN + Heureuse destinée. Ven 17 Oct - 23:49

Heureuse destinée…
HARLEY & KALOYAN
C’était une nuit si étrange que Kaloyan se réveilla en soupirant. Quand il était jeune, il avait commencé un journal de rêve, c’est-à-dire qu’à chaque réveil, il notait chacun de ses rêves dans son petit cahier, il se forçait pour se remémorer ses rêves, c’était dur. Puis au fur et à mesure, cela était devenu naturel. C’était un bel entraînement, mais Kaloyan croyait tellement au pouvoir du destin au travers des rêves, qu’il sentait que cet exercice était plus que nécessaire. Alors ce matin-là, quand il ouvrit les paupières, il chercha à comprendre le sens de ce rêve-ci. Il semblait tellement réel que c’en était perturbant. Cela se passait dans la grande salle, entre les tables. Une jeune fille marchait vite et lui, perdu dans ses pensées, feuilletait la Gazette du sorcier. Dans son rêve il voyait la scène de hauteur et il sentait les choses qui arrivaient avant qu’elles ne se produisent. Dans son rêve, la confrontation était évidente. Kaloyan se passa une main sur le visage et secoua la tête. Ce rêve n’avait aucune utilité -du moins pour l’instant- et il ne valait mieux pas y penser. Il s’étira, se fit craquer les doigts, bâilla longuement puis repoussa sa couette et, d’un air nonchalant, se dirigea en caleçon vers la salle de bain pour la douche matinale.

« Monsieur Gregorovitch, pouvez-vous m’expliquer la différence entre… » Le professeur de potion qui souhaitait sûrement mettre le jeune homme dans l’embarras par sa question trop difficile, ne permit qu’aux lèvres du jeune homme de s’étirer en un immense sourire. Kaloyan aimait les potions, c’était une magique mystérieuse et pourtant très précise. C’était une magie qui pouvait, par une simple erreur, un simple ajout ou un simple changement d’ingrédient, se retrouver totalement différente. Et cette magie plaisait au Bulgare. Alors il connaissait bien son cours, il apprenait, il révisait, il s’avançait même en lisant des livres de la réserve. Kaloyan sourit et répondit à son professeur avec son aisance habituelle. C’était presque devenu un jeu entre le professeur et son élève : lequel des deux craquera le premier ? Lequel arrivera à piéger son adversaire en un temps record ? Pour l’instant, le professeur avait de l’avance, mais c’était dû à son rôle, c’était normal en sommes. Après quelques secondes de silence, le professeur retourna à son bureau et le jeune homme laissa vagabonder son regard sur la pièce. C’était un regard supérieur, plus fort que lui. Et ses yeux croisèrent le visage d’une jeune rousse qui lui semblait familier. Seulement ce ne fut qu’un cours instant et très vite il se remit à travailler. Pourtant ce visage lui disait quelque chose, c’était plus fort que lui, il fallait qu’il découvre le pourquoi du commun.

Le soir, pendant le repas, Kaloyan sortit le journal de son sac, celui qu’il n’avait pas pris le temps de lire le matin, ayant trop peur du jus de citrouille qui s’était renversé sur lui pendant son rêve. Comme il faisait beaucoup plus sombre -à cause de la nuit- que dans son rêve, le jeune homme ne se douta de rien. Il lit l’article avec grand intérêt avant de se perdre dans ses pensées. Un simple mot avait attiré son attention. Ce n’était qu’un détail et pourtant, il se mit à penser à sa mère. Il ne l’avait pas vu depuis si longtemps, il lui en voulait toujours, mais c’était sa mère et malgré tout ce qu’il avait pu lui cracher à la figure, il l’aimait. Il soupira et se releva. BOUM. La collision était pourtant évidente, il l’avait vu arriver, il avait été prévenu ! Mais non, il avait fallu qu’il rate son coup. Qu’il se la prenne en plein fouet. Qu’elle lui renverse son jus d’orange dessus. Et, alors qu’il aurait dû s’énerver -contre lui, contre l’inconnu- il rigola. Un rire franc qui alerta la population de Poudlard. Kaloyan avait l’habitude d’être vu en public et de parler fort, mais cette fois-ci le but n’était pas de se faire remarquer. Il était tout simplement heureux. Il attrapa une serviette en papier qu’un élève lui tendait et tenta d’éponger sa robe, trempée. « Eh bien, quelle coïncidence parfaite du destin. Tu sais que j’ai rêvé de toi cette nuit ? Tu arrivais un tout petit peu moins vite, mais avec la même détermination que je lis sur ton visage. Oui ! Avec ce même sourire gêné au moment des excuses. Oh, tu es adorable. » Il lui sourit avec sincérité et lui tendit la main. « Je suis Kaloyan Androkstasiai Gregorovitch. Répète. » Il la regarda avec ses yeux durs avant d’éclater de rire. « Non, je blague. Quelle est ton nom, belle inconnue rousse maladroite ? » demanda-t-il avec un regard charmeur. Il voyait cette nouvelle rencontre comme un signe du destin, il fallait maintenant mettre toutes les chances de son côté et découvrir qui elle était …
HARLOYAN + Heureuse destinée.
Page 1 sur 1