Let's try something together /feat James
rule doreanien n°1 ¤ Do as I say, not as I do

avatar


Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Horus
Clan: Neutre
Sang: Mêlé



MessageSujet: Let's try something together /feat James Jeu 30 Oct - 16:45

Let's try something together
Cause when we are good, we're grand, but when we're bad we are very bad. But I stick around 'cause the love that you're giving me is the best I've ever had. Oh, oh, oh, oh. And it's funny to me, the way that things have worked out. There's no doubt in my mind that you can't recall what this all was about. So let's give it up. Love me sweetly and completely Come and sit beside me 'cause you know I need you near. When you're wheelin' with that feelin' we'll paint the town pink 'cause baby, red is so last year.



« Allez, c’est terminé pour aujourd’hui ! » clama Brad du haut de son Nimbus 2000, les mains en porte-info afin que tous puissent bien l’entendre. A ses côtés, sa coéquipière poursuiveuse lança un épuisant « c’est pas trop tôt » en direction de Dorea tout en posant pied à terre. La pauvre avait du mal à enlever ses gants tellement ils étaient trempés de sueur dans leurs vêtements de quidditch sous l’effort de l’entrainement hebdomadaire. Pourtant, la jeune écossaise n’était guère épuisée et au contraire, aurait bien aimé resté un petit peu plus longtemps sur le terrain. L’annonce de Debra Grant l’avait tellement emplie de joie qu’elle ne souhaitait plus quitter le terrain afin d’avoir enfin réussi à pratiquer la Feinte de Porskoff. Les passes en arrière qu’ils venaient de voir aujourd’hui était du gâteau de citrouille – à compter que le coéquipier soit attentif et présent, ce que sa camarade n’avait guère été aujourd’hui. Dorea n’aimait pas court-circuité ses camarades mais la jeune fille avait véritablement sa place chez les remplaçants tant qu’elle ne ferait pas passer son maquillage après son entrainement. Cela ne l’empêchait pas d’être sympathique, loin de là, mais bon.- et la jeune lionne rêvait de pouvoir présenter quelque chose de nouveau lors du prochain match. Leur premier match de l’année. Une ouverture qu’ils ne pouvaient pas se permettre de laisser passer. Surtout pour les septièmes années qui vivaient leur dernière. Une façon comme une autre de pouvoir attirer le regard de certains sélectionneurs. Et pourtant, cela n’avait jamais été le rêve de Dorea. Petite, elle souhaitait élevée des licornes pour pouvoir devenir championne de courses. Vers ses douze ans, elle voulait être exploratrice et allait botter les fesses des momies dans leurs sarcophages. Et puis, depuis l’an dernier, elle s’était prise de passion pour le métier d’auror. Un brillant métier, plus semblable à une vocation, qui était devenue de plus en plus présent dans son esprit, notamment depuis la mort du directeur. Un grand homme comme lui ne pouvait pas mourir aussi facilement et pourtant… les circonstances obscures de sa mort laissaient planer le doute qu’un danger pouvait peut-être menacé la société sorcière – bien que de nombreuses personnes laissaient entrevoir l’issue fatidique d’une vie trop longue et trop bien remplie pour un homme de son âge-.
Perchée sur son balai, ne s’agrippant qu’avec ses mollets, la jeune lionne était perdue dans ses pensées jusqu’à ce qu’elle ne se reçoive un gant au visage. « Hey ! » s’offusqua-t-elle en suivant des yeux l’objet qui venait de la heurter et grimaçant en remarquant de quoi il s’agissait. « Descend de ton perchoir, princesse. L’entrainement est terminé. » plaisanta Brad en hissant son balai sur son épaule alors que tous avaient déjà quasiment ramassé leurs équipements en vue d’une douche chaude grandement méritée. « Je vais rester un peu plus longtemps. » répondit-elle simplement avec son plus beau sourire, comme pour corrompre son capitaine. « Comme tu veux mais ne te casse rien au passage. » Ca, elle allait essayé mais ne pouvait rien promettre de bonne foi. Elle n’avait jamais été doué pour tenir ce genre de promesse, trop hardie et maladroite à la fois.

Cependant, pour réussir à travailler sur cette feinte, Dorea allait avoir besoin d’aide. « James, attend ! » lança-t-elle, encore dans les airs, en remarquant son camarade en contrebas. Armant son balai dans la descente, elle le rejoignit au niveau du plancher des vaches en deux petites secondes. « Dis, tu as du temps devant toi là ? Pas de mission de préfet ou autres ? Car il y a une technique que j’aimerai mettre au point pour le prochain match mais j’ai besoin d’un autre poursuiveur. Si ça te dit de faire des heures supp’. » lui expliqua-t-elle en souriant, comme pour amadouer le préfet-en-chef de bosser avec elle après l’entraînement. Après tout, c’était du quidditch donc plus une vocation qu’un véritable travail en soi. Malgré tout, elle n’était pas certaine que ce dernier n’accepte. Ils avaient beau s’apprécier en tant que partenaires de jeu, leur relation était plus compliquée en-dehors du terrain, bien qu’actuellement, Dorea n’avait pas encore revêtu son rôle de coach depuis la rentrée de Novembre. Or, ce n’était pas les plaintes de Lily qui avaient diminué depuis. Bien au contraire, la jolie préfète ne faisait que se plaindre, soupirer, souffler, tempêter et rager après son homonyme masculin. Ce qui n’était pas très joli à voir, surtout lorsque sait que ce dernier cherche la moindre occasion de lui « prouver » son amour. Dire qu’il faisait fausse route était pire qu’un euphémisme. C’était parfois à se demander ce que recherchait réellement le jeune homme mais depuis le temps qu’elle essayait de lui ouvrir les yeux, Dorea avait eu de nombreux conflits avec ce dernier. Il semblerait que la critique ne soit que très peu appréciée. Dans tous les cas, sur le terrain neutre du quidditch, tout pouvait être pardonné et repartir sur de bons pieds. D’ailleurs, cela avait souvent été le cas dans le passé.



made by pandora.





_________________
It is time to wake up. Time to get up and go beyond mountains. Proclaim its innocence, proclaim its truth. It is time to get up et fight for it, for her !


Dernière édition par Dorea Dearborn le Dim 15 Fév - 19:40, édité 1 fois
Invité

avatar

Invité

Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Let's try something together /feat James Jeu 30 Oct - 20:09

Je ne suis jamais autant moi même que sur mon balai...
[Dorea et James]

Le souafle coincé entre la pliure interne de son coude et son flanc, James filait à toute allure vers les buts. Il en avait déjà mis six depuis le début de l’entrainement ce qui le rendait satisfait de lui-même.  Il allait s’apprêter à entrer dans la zone de but que le capitaine de l’équipe sonna la fin de l’entrainement. Boudant légèrement de n’avoir pas pu aller jusqu’au bout, il ralentit la vitesse de son balai, puis se penchant vers l’avant il piqua droit vers le sol. James attendit alors le dernier moment pour redresser son balai, profitant de l’adrénaline jusqu’au bout. Il posa ensuite le pied à terre, les cheveux ébouriffés au maximum. Tout sourire, il se dirigea vers la malle pour ranger le souafle et aida au passage, l’un de ses équipiers qui essayait de bloquer un des cognard du jeu. En se redressant, il donna une tape amicale et plaisantant avec celui qui avait essayé de le tuer quelques minutes plus tôt pendant la séance. Enfin, tuer était un grand mot bien évidemment. C’était le crédo le plus respecté pendant les entrainements : Pas de cadeau. Et c’était ce qu’il y avait de mieux à faire pour tous. Pour les batteurs, afin qu’ils s’entrainent à viser et toucher les joueurs, mais aussi pour les poursuiveurs qui amélioraient leur technique d’esquive. Tout cela, dans le but d’être les meilleurs pendant les matchs. Cette année, plus que toutes les autres encore, James avait cette rage de vaincre. Cette année c’était la dernière. Il allait dans quelques semaines maintenant, disputer le premier match de l’année et l’un des trois derniers. C’était sa dernière saison en tant qu’élève de Poudlard et cela représentait quelque chose pour James, même s’il était persuadé et bien décidé à ne pas arrêter le Quidditch de sitôt. Il se sentait trop à l’aise, trop dans son élément pour abandonner la compétition. Devenir Médicomage était un fait louable, sauver des vies devaient être palpitant. On devait même se sentir important. Tout comme le rôle qu’avaient les Aurors. Mais James ne s’imaginait ni dans l’un, ni dans l’autre des métiers. Pas plus qu’il ne s’imaginait derrière un bureau du ministère. Quand il réfléchissait à son avenir, il ne voyait que trois choses : le Quidditch, ses meilleurs amis et Lily. Ha et sa famille aussi tout naturellement. Oui, quand il y pensait, entrer dans une grande équipe de Quidditch et devenir un joueur de renommé international lui faisait briller les yeux. Et il en avait la capacité. Pour sûr, il était doué, et il travaillerait fort et dur, la même nuit s’il le fallait, mais il réaliserait son rêve.

Son nimbus –le meilleur balai actuellement disponible sur le marché- calé sur son épaule, le garçon s’apprêtait à suivre ses camarades masculins. Direction, une douche bien méritée après cet entrainement de forcené. Mais une vois le fit stoppé, et alors que Doréa l’appelait : « James, attend ! » le garçon se retourna vers elle tout sourire. Le garçon attendit patiemment qu’elle le rejoigne. Il appréciait beaucoup la jeune fille. Déjà car jouer avec elle était un véritable plaisir. C’était peut être évident comme ça, mais si il y avait des tensions entre les poursuiveurs, ça se ressentait sur les entrainements et le niveau de collaboration. C’était aussi une des raisons pourquoi avoir un remplacent dans le trio, aussi bon qu’il soit était un désavantage quand on avait l’habitude de joueur avec d’autres personnes. Depuis le temps qu’ils jouaient ensemble, ils étaient comme connecté une fois dans les aires… Ils se connaissaient en quelque sorte par cœur et si l’un deux amorçait un démarquement pour tromper l’adversaire, l’autre réagissait au quart de tour dans la combine. Non, sur le terrain de Quidditch, le garçon n’avait aucun problème avec la jeune fille. En revanche, quand elle redevenait sa simple camarade de classe, et aussi en passant la meilleur amie de Lily, c’était une autre histoire. Elle avait alors le don de devenir l’une des filles les plus chiantes de la terre en essayant de lui refiler des conseils inutiles et stupides pour soit disant améliorer son comportement et ses chances auprès de la rousse. Complètement stupide car James plaisait. Oh, ça oui, il était populaire, mais aussi très apprécié parmi la gente féminine. Le problème ne venait donc pas de lui. Son comportement était parfait, c’était à Lily d’ouvrir les yeux. De ça, James en était persuadé. « Dis, tu as du temps devant toi là ? Pas de mission de préfet ou autres ? Car il y a une technique que j’aimerai mettre au point pour le prochain match mais j’ai besoin d’un autre poursuiveur. Si ça te dit de faire des heures supp’. » demanda-t-elle. Le garçon sourit encore plus largement. Des devoirs de préfets, ça non il n’en avait pas. Et même s’il en avait il se ferait une joie de les louper. Il ne comprenait pas et ne comprendrait jamais pourquoi le défunt directeur lui avait confié l’insigne. C’était un des plus grands mystères de son existence. Réprimer les autres pour des bêtises que lui-même commettait n’était absolument pas le passetemps de James. Au moins, avait-il le mérite de ne pas être hypocrite. « Demandé si gentiment, je ne peux qu’accepter !! Et non, t’en fais pas, je suis libre comme le vent, je ne te ferrais pas retomber sur le dos un quelconque manquement à mes si ‘important’ devoirs. » Commença à répondre le garçon sur un ton léger. Il enfourcha son balai, et en tapant du pied au sol s’éleva de quelques mètres avant de poursuivre en faisant de mariolle en empruntant une voix pseudo-formel : « Dites-moi, ma chère co-équipière, que dois-je faire pour vous servir ? »



Spoiler:
 
rule doreanien n°1 ¤ Do as I say, not as I do

avatar


Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Horus
Clan: Neutre
Sang: Mêlé



MessageSujet: Re: Let's try something together /feat James Jeu 13 Nov - 15:00

Let's try something together
Cause when we are good, we're grand, but when we're bad we are very bad. But I stick around 'cause the love that you're giving me is the best I've ever had. Oh, oh, oh, oh. And it's funny to me, the way that things have worked out. There's no doubt in my mind that you can't recall what this all was about. So let's give it up. Love me sweetly and completely Come and sit beside me 'cause you know I need you near. When you're wheelin' with that feelin' we'll paint the town pink 'cause baby, red is so last year.





Voir un James tout sourire – et disons-le clairement : un sourire honnête et ravi et non pas celui qu’il pouvait afficher face aux remontrances de Lily ou bien lorsqu’il lorgne la rouquine durant les cours – faisait plaisir à voir et laissa présager à la lionne que sa requête ne serait pas forcément mal venue. Alors, elle tenta et se jeta à l’eau. De toute façon, elle préférait demander à James plutôt que leur troisième coéquipier. Ce n’était pas que Dorea n’appréciait pas l’autre poursuiveur mais James visait lui-aussi dans la perfection lorsqu’il s’agissait de Poudlard. En cela, ils s’étaient toujours bien entendus sur le terrain. C’était comme si plus rien n’existait en dehors. Elle était certaine qu’elle pouvait lui confier sa vie, elle ne risquerait rien. Un regard, un geste et ils se comprenaient niveau tactique. Rien que pour cela, la lionne adorait jouer au quidditch avec ce dernier.

« Demandé si gentiment, je ne peux qu’accepter !! Et non, t’en fais pas, je suis libre comme le vent, je ne te ferrais pas retomber sur le dos un quelconque manquement à mes si ‘important’ devoirs. » Rien de mieux pour qu’un éclatant sourire vienne poindre sur le visage de la lionne. Enfin, elle allait pouvoir tenter d’accomplir cet exploit avec quelqu’un. Après tout, c’était sa dernière année. La der des der. Or, si être joueuse de quidditch professionnelle ne lui avait jamais effleuré l’esprit, la volonté de terminer en beauté pour qu’on se souvienne à jamais de l’équipe de quidditch de Gryffondor de 1977 la poussait à vouloir tenter tout ce qu’elle ne pourrait plus jamais tenter de sa vie. Car avouons-le, il sera difficile une fois Poudlard terminé, de réussir à rassembler quatorze joueurs plus ou moins doués pour pouvoir faire un match de quidditch amical mais passionnant. Déjà avec Lily, c’était mort : la demoiselle refusait de grimper dans les airs. Mais revenons à nos souaffles. « C’est super. Tu es super. » S’extasia-t-elle en tentant de retenir ses mains de sauter en l’air, s’arrêtant au niveau de ses épaules.  "Mais ne commence pas à prendre la grosse tête !" lâcha-t-elle tout sourire en voyant le jeune homme ouvrir la bouche comme pour répliquer sur son enthousiasme débordant. Pourtant, c'est avec taquinerie et sourire qu'elle formula ses mots, n'en croyant pas ses yeux... quoiqu'en y réfléchissant bien, c'était couru d'avance que James préférerait voler sur un balai plutôt que de devoir effectuer des rondes inutiles. Pas qu'on critique ton travail, Lily-chérie !

« Alors, tu vas me trouver un peu folle, arrièriste ou has-been mais c’est pas grave. As-tu remarqué que depuis l’an dernier, les défenses des Poufsouffles se sont nettement améliorées depuis que l’arrivée de leur nouveau capitaine et du fait qu’ils se sont enfin rendus compte de notre jeu agressif en début de partie ? » Rien que d’y repenser, Dorea se revoyait déjà au dernier match de l’an dernier. Les Poufsouffles n’étaient guère agressifs sur le terrain comme eux mais leur union et caractère d’entraide naturels faisaient d’eux l’une des meilleures défenses des équipes de Poudlard. Malgré tout, ils avaient eu quelque peu du mal à gagner le match, l’an dernier. De plus, la feinte qu'elle souhaitait apprendre n'avait jamais été tenté par des élèves et pour cause, d'un, elle n'était pas évidente et de deux, elle avait déjà plus de cinquante ans à son actif. « Je me suis donc dis que cela serait bien d’innover cette année et de les surprendre à leur propre jeu. Je doute qu’ils aient eu le temps de changer de tactique depuis et même si c’était le cas, cela pourrait aussi fonctionner avec une technique plus offensive. » Convaincue d’elle-même après y avoir pensé de nombreuses fois durant les cours de potions qu’elle n’affectionnait pas particulièrement, Dorea se laissa emportée quelques instants pour sa fougue et sa passion tout en expliquant ses réflexions à son camarade. Elle savait que ce dernier comprendrait tout ce qu’elle raconterait. Ce n’était pas comme avec Greta à qui elle devait réexpliquer ces propos à chaque fois qu’elles parlaient de quidditch ou qu’elle se mettait à commenter les articles de Debra Grant. « Voilà, j’aimerai qu’on réalise la feinte de Porskoff pour le prochain match ! » Tadaaam. Sourire figé en coin, la demoiselle attendait le verdict de son camarade, s’attendant plus à un ricanement la traitant de débile qu’à un acquiescement, à vrai dire. Après tout, ce n’était pas pour rien que seuls les grands avaient tenté d’apprendre cette technique, laissant les collégiens dans leur cour de récré pouvant seulement rêver d’atteindre les étoiles. Mais sans entrainement, c’était certain qu’ils ne pouvaient réussir. Or, avec de l’entrainement, l’inverse était également possible. Après tout, qui ne tente rien n’a rien… et James était surement bien aussi fou qu’elle pour accepter de tenter le coup. Contrairement aux autres. " T'en penses quoi ?!" Par Merlin, dis quelque chose... les silences ont toujours eu le don de l'angoisser.



made by pandora.





_________________
It is time to wake up. Time to get up and go beyond mountains. Proclaim its innocence, proclaim its truth. It is time to get up et fight for it, for her !
Invité

avatar

Invité

Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Let's try something together /feat James Lun 17 Nov - 14:26

Je ne suis jamais autant moi même que sur mon balai...
[Dorea et James]

Un coup de talon plus tard sur le sol, James s’élevait comme un oiseau. Libre comme le vent. Une bourrasque le décoiffa un peu plus, alors que plaisantant il fit comprendre à sa camarade qu’il était disponible pour lui donner un coup de main. C’était incroyable la sensation que lui procurait le vol. Il pouvait y rester toute la journée sans jamais se lasser, bien après que ses camarades aient abandonné. Il se stabilisa quelques mètres au-dessus du sol et passa ses deux mains dans ses cheveux. Il se savait complètement décoiffé et tenta avec ce geste d’aplatir un peu les mèches indisciplinées, mais définitivement, cela ne servait à rien. « C’est super. Tu es super. » déclara la jeune fille sans cacher son enthousiasme en le rejoignant. James allait répondre du tac-o-tac qu’évidemment qu’il était super, tout le monde le savait, mais alors qu’il ouvrait la bouche, la jeune fille le coupa dans son élan en le devançant. « Mais ne commence pas à prendre la grosse tête ! » Le garçon lâcha un rire en l’entendant. C’est qu’elle le connaissait bien la petite brune ! Mais une moue boudeuse apparue tout de même avant qu’il réplique en faisant mine d’être offensé : « moi ? Prendre la grosse tête ? Jamais. Quand je dis que je suis parfait, tu sais, c’est absolument pas pour être prétentieux. C’est juste une vérité. J’énonce juste un fait. Comme je pourrais dire que le Quidditch c’est la vie ! »

Les plaisanteries terminées, Dorea reprit vite en main la conversation, le concentrant sur le pourquoi du comment de sa demande. Cela fit disparaître le sourire du garçon quasi instantanément alors qu’il comprenait qu’elle tenait à parler avec lui de stratégie. Pour cela, James était tout ouï et concentré. Pas question de plaisanté avec la victoire. « Alors, tu vas me trouver un peu folle, arrièriste ou has-been mais c’est pas grave. As-tu remarqué que depuis l’an dernier, les défenses des Poufsouffles se sont nettement améliorées depuis que l’arrivée de leur nouveau capitaine et du fait qu’ils se sont enfin rendus compte de notre jeu agressif en début de partie ? » James acquiesça à la remarque de sa coéquipière. C’était entièrement vrai, les jaunes avaient changé un peu du tout au tout l’année dernière, surprenant les Serdaigles avec qui ils avaient joué le premier match de la saison. C’était un fait, d’une année sur l’autre on apprenait des tactiques de jeu des maisons adverses et essayaient de s’habituer pour prendre l’avantage. Les jaunes avaient une mauvaise défense depuis plusieurs années déjà alors il était facile de les contrer, mais l’année dernière avait été une grosse surprise pour tous. James, le visage sérieux se contenta de la laisser poursuivre, hochant simplement la tête pour montrer son accord. « Je me suis donc dis que cela serait bien d’innover cette année et de les surprendre à leur propre jeu. Je doute qu’ils aient eu le temps de changer de tactique depuis et même si c’était le cas, cela pourrait aussi fonctionner avec une technique plus offensive. » La brune semblait emballée par l’idée qu’elle était en train de formuler, le gros sourire, les yeux qui pétillent et le débit de parole qui s’accélère ne pouvait que la trahir. Mais même si James était emballée par l’idée, il ne broncha pas pour autant, attentant plus ou moins patiemment qu’elle termine et lâche enfin le mot clé qui lui ferait comprendre le fond de son idée. « Voilà, j’aimerai qu’on réalise la feinte de Porskoff pour le prochain match ! » L’idée le laissa perplexe pendant plusieurs minutes, qu’il ne réagit pas immédiatement. Il fronça d’abord les sourcils se demanda si c’était réalisable et une bonne technique pour surprendre les autres maisons. C’était une passe assez compliqué, mais il comprenait enfin pourquoi elle l’avait sollicité lui plutôt que l’autre poursuiveuse. Ils se comprenaient mieux, et d’un regard semblait connecté pour se suivre l’un l’autre afin de monter un subterfuge. Mais la feinte de Porskoff était assez compliquée à mettre en œuvre. Elle relevait d’un niveau assez haut, et n’avait de mémoire jamais était tentée à Poudlard. En cela, la réaliser au prochain match, relevait du défi, et James adorait les défis. Lentement, un sourire se dessina sur son visage, alors qu’il s’imaginait, filant vers les bus adverses, le souafle sous le bras, prêt à tirer, pour au final, à la surprise de tous, le lâcher tout simplement, permettant ainsi à Dorea de le rattraper et profitant de la stupeur générale utiliser ces quelques secondes à notre avantage pour marquer un but. « T'en penses quoi ?! » demanda finalement la jeune fille alors que James était toujours prit dans ses pensées et ne réagissait plus. Il secoua sa tête, et un immense sourire sur les lèvres il lâcha : « on va devoir s’entraîner à mort, mais quand on veut on peut !! Imagine comment les gens nous acclameraient !!! C’est du niveau pro’ cette figure ! » Les yeux pétillants, le garçon ne put s’empêcher de s’imaginer, juste après le match et voir réaliser la feinte, Lily venir vers lui pour le féliciter. Cela n’arriverait jamais pour sûr, mais qu’importe, rêver ne faisait pas de mal, et au moins, il aurait les félicitions de son frère de cœur qui valait de l’or tout autant. Excité autant qu’elle dorénavant, il demanda : « bon on commence ? On n'a pas une minute à perdre ! Qui prend le souafle en premier ? Moi je veux bien ! » Il fronça alors les sourcils et en appuyant de toute ses forces sur l'avant de son balai il lâcha rapidement avant de filer en piquée vers le sol : « Attends-moi, j'en ai pour 1 minute pour aller le chercher »




Contenu sponsorisé

Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Let's try something together /feat James

Let's try something together /feat James
Page 1 sur 1