Eryn S. Ambler • The Deep Breath Before The Plunge
Invité

avatar

Invité

Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Eryn S. Ambler • The Deep Breath Before The Plunge Mar 11 Nov - 12:16





AMBLER

Eryn Sigrid
The more we deny we have a dark side, the more power it has over us ~



Nom : Ambler – Une famille de Sang Mêlés pacifistes et fidèles à leurs origines, heureux même d’établir le contact avec des moldus lorsque l’occasion se présente.
Par sa mère, Eryn  devrait porter le nom des Averys. Le mariage non autorisé de leur fille avec un Sang Impur a pourtant détruit tous les liens des Amblers avec cette branche de la famille, si ce n'est pour Victor Avery. Mais ce dernier n'éprouve aucune sympathie pour eux, et ses prises de contact, bien que se voulant discrètes, sont uniquement motivées par l'influence et la fortune du père d'Eryn.

Prénom : Eryn, un prénom d’origine Irlandaise, et Sigrid après sa mère – ce qui lui vaudra le surnom de « Sissi »
Age : 15 ans, née le 21 Février 1962
Nationalité : Anglo-Irlandaise
Nature du sang : Sang Mêlé
Année / Métier : 5ème Année
Patronus : Un Patronus à Quinze ans ? La brune est agile avec une baguette, mais faut pas pousser. Pour autant, elle sait déjà quelle forme il prendra. Il y a ce drôle de rêve, son reflet dans la glace, qui s’évapore, et cet oiseau qui prend sa place et s’envole. Un cygne à cou noir, un Melancoryphus. C’est lui, elle le sait tout en se refusant à le croire, mais qui pourrait mieux la représenter ? Calme et gracieux tout en étant arrogant et cruel. Sombre, mais aussi lumineux, indécis, comique dans son incertitude. Comme elle. Nul doute qu’il évoluera selon les choix de l’adolescente. Noir ou blanc ? Elle se refuse à y penser.
Épouvantard : Un Sphinx et une énigme impossible. Risquer d'échouer et en mourir, ou repartir sans rien tenter. Inacceptable pour l'adolescente.
Qualités et défauts :
Ambitieuse – Autant qu’on peut l’être quand on se retrouve à vouloir impressionner des géniteurs indifférents. Soit indéfiniment.
Intelligente – Merci papa pour ce cerveau bien fait.
Travailleuse – On n’a rien sans rien, elle le sait.
Discrète – Observe beaucoup,  parle peu.
Indécise & Perturbée – Cygne Noir ou Cygne Blanc ?
Indifférente … – A la critique et aux moqueries. Aux moldus. A tout ce qui n’a pas d’impact sur sa progression au sommet.
… Mais attachée – A son frère Scott, à sa cousine Nori, et à ceux qui sauront gagner sa confiance.
Fière – D’être une sorcière.
Déterminée – Un règlement au travers de son chemin ? Pas de problème. Outrepassons-le.
Entêtée, bornée, butée, tête à claques  – Elle aime avoir raison. Même quand elle a tort.

Baguette : Bois de Noyer, Ventricule de Cœur de Dragon, 24.5cm et assez souple - Une baguette qui se pliera avec plaisir aux volontés de sa propriétaire, quelles qu'en soient ses convictions.
Featuring : Melissa Benoist et ses beaux yeux bleus *-*


Bonjour-bonsoaaar ! =)
Moi c’est Loony, ou Lock, j’ai 22 bougies et j’ai atterri ici grâce à Eleanor, avec qui on cherchait un forum jeune et sympa sur le thème de HP. Et donc Nori vous a trouvé et nous voilà, toutes fringantes et motivées !
Que dire de plus ? Pour ma part je n’ai pas une très grande expérience en RP, donc je suis ouverte à la critique et aux suggestions, si elles peuvent me permettre de progresser (((:
Quant au mot de passe euh… ben … bien joué, ça pose l’ambiance haha x)
Voilà, je sèche (déjà --‘) alors si vous avez des questions n’hésitez pas, et sinon je vous dis à très vite ! =D



Anomalie & Nut's © Crédit gif © Crédit avatar © Crédit icône



Dernière édition par Eryn S. Ambler le Lun 17 Nov - 23:08, édité 7 fois
Invité

avatar

Invité

Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Eryn S. Ambler • The Deep Breath Before The Plunge Mar 11 Nov - 12:17





Eryn's

Story
Every life is a march from innocence, through temptation, to virtue or vice ~


21 Février 1962
Fini la chaleur, le confort, les sons lointains et rassurants, les heures de sommeil infini – d’un coup, sans prévenir, il fait froid, aveuglant, ça s’agite autour de toi, les bruits sont proches, trop proches, perçants, nauséeux. T’es gluante, pleine d’un liquide visqueux et rouge, toute fripée, tu te débats comme tu peux, sans même avoir conscience de toi-même. Désemparée, tu hurles à n’en plus finir – et là, mince, parce que pour un bébé, t’en envoies ! Voilà qu’on te frappe maintenant – t’es pas là depuis deux minutes et déjà on te bat, ça promet. « C’est une fille » qu’ils disent. Bien sûr que t’es une fille, t’as déjà vu un garçon hurler comme ça ?
Moi une fille, ça me va bien. Apparemment les parents un peu moins, ils sourient mais quand même, y’a un fond de déception dans leurs yeux. Bah, ça leur passera, un garçon ils en ont déjà un – et un beau ! – alors une fille, ça leur changera le quotidien.
Ni une ni deux, on te pousse dans les bras de ta mère, et tout le monde dégage. Il reste que la famille, seuls pour la première fois, à te fixer comme si t’étais sur le point de faire un truc extraordinaire. Tu dors. Woaw. Ça dure un moment, puis, quand c’est sûr que tu vas pas te faire pousser des ailes et réciter l’alphabet gaélique en chantant, la mère s’endort à son tour, et le père se lasse et sort.
Reste ce gamin, là, qui n’a rien osé faire de tout ce temps que t’as mis pour arriver, et qui, enfin, peut s’approcher de toi. Et là, crois-moi, pour la première fois on t’a regardé sans déception ni rien, juste heureux que tu sois là, admiratif même, aussi moche et fripée qu’tu sois. Le gosse, il a beau avoir trois ans et rien comprendre à la vie, il sait déjà qu’il t’adore.
Ce morveux, c’est moi. Alors bienvenue, p’tite sœur ! – Scott A. Ambler


22 Mai 1968
Je fais des bulles, je déambule ... Ma main glisse le long des murs. Un pied devant l'autre et je tourne sur moi même. Si je ne deviens pas sorcière, je serai ballerine. Mais je serai sorcière. Et je deviendrai une étoile quand même. Différente.
Je m'ennuie. Il est tôt, trop tôt pour réveiller Scott. Il m'en voudrait c'est sûr. Mais qu'est ce que je m'ennuie ! Mes yeux d'enfant se posent sur les nombreux cadres accrochés au mur. Un, deux, trois, petit saut. J'aime ce couloir, j'aime les photos qui s'animent comme les drôles de boites des moldus, les tableaux dont les sujets dorment encore, respirant paisiblement dans la pénombre. J'observe. La plupart des personnes représentées se ressemblent toutes. Me ressemblent toutes. Ici mes grands yeux pâles. Là mes boucles brunes. Ici encore mon nez fin et droit. Une tapisserie de Amblers. Pirouette. Je m'arrête devant ma photo favorite : Scott grimace et fait les cornes à ma cousine Nori. Je gesticule autour de lui, mécontente. Pourquoi il gâche la photo comme ça ? Nori, innocente et dans son monde, sourit simplement à pleines dents. Arabesque. Eleanor et maman sont les seules Averys présentes dans les cadres de la maison. Scott dit qu'ils ne nous aiment pas, parce que les grands parents de papa ne sont pas des sorciers. Et que pour ça, ils n'aimaient plus maman non plus. Pourtant notre oncle Victor passe régulièrement. Il vient voir papa, lui parle de son travail, rit souvent. Mais je vois bien que ses yeux sont froids, on pourrait presque y lire le dégoût. Papa ne l'aime pas beaucoup. Scott le déteste. Moi je n'ai pas d'avis sur la question. Les Averys m'intriguent et m'attirent. Je crois que j'aimerais qu'ils m'acceptent. Trois, quatre, et ... patatrac.


1er Septembre 1970
- Eryn, arrête de trainer. On va être en retard.
Pas d’agression, pas de reproche, à peine un haussement de ton. Pas d’argument, pas de discussion. C’est un ordre, celui qu’on donne avec indifférence à quelqu’un qui nous importe peu. J’ai huit ans. Ce ton, je l’entends à peu près tous les jours – c’est celui que mon père prend avec moi. Mon père, Artus Ambler, membre important du département de la Coopération Magique Internationale, parti de rien et hissé au plus haut, devenu riche et reconnu dans le monde des Sorciers. Issu d’une famille de Sang-Mêlés et marié à une Sang-Pure, Sigrid Avery. Le symbole même de la réussite. Je n’irai pas jusqu’à dire que mon père ne m’aime pas, ce serait faux. Ce n’est pas un mauvais homme et il tient beaucoup à sa famille – seulement, comme tous les hommes importants, il trouve peu de temps à nous accorder. Et lorsqu’il en trouve, il le consacre à son fils. Qui peut l’en blâmer ? Scott est son orgueil, sa succession, le reflet de son succès, porteur du nom des Amblers pour les années à venir. Ce n’est pas moi, pauvre fille que je suis, condamnée à prendre le nom de mon futur mari, qui pourrait attirer tant d’intérêt.
Bref, ce jour-là j’ai huit ans, et nous venons de déposer mon frère à la gare de King’s Cross pour la première fois. Si je traîne, c’est que j’attends de voir disparaître le dernier wagon rouge à l’horizon. J’espère encore que le train s’arrêtera – mais non, voilà, il est parti. Plus rien ne m’attend à la maison.


3 Septembre 1970
Reflet du miroir. Une chevelure brune nattée, deux grandes billes pâles, une silhouette frêle dans un joli uniforme bleu marine. Un air triste et froid.
- Sissi, ma chérie, tu es prête ?
Je détourne les yeux, dégoûtée. La seule vue du petit cartable m’attendant sagement par terre me donne la nausée. Je jette un regard noir à ma mère, apparue dans l’encadrement de la porte. Son sourire faux, ses boucles blondes, ses yeux noisette qui me rappellent tant ceux de Scott. J’ai envie de hurler, de les envoyer paitre elle et ses idées stupides. «  Je n’ai rien à faire avec eux, je ne veux pas y aller. » Ce sont des gnomes terreux et débiles, je rajoute pour moi-même. Ma mère s’approche, son sourire figé sur les lèvres, et pose deux mains se voulant douces sur mes épaules. « Allons allons, Eryn, ne soit pas ridicule. C’est un souhait de ton père, tu le sais. Les moldus font parti de notre univers et il est important de savoir comment ils fonctionnent. » Elle se penche vers moi, ajuste mon col. De près, elle ressemble à son frère. Mais Victor ne m'aurait jamais envoyée là-bas s'il avait été mon père. Il n'aurait même jamais mentionné un lieu pareil, et il aurait eu bien raison. « Et puis il faut bien que tu apprennes à lire et à écrire, n'est ce pas ? D'ailleurs, tu y allais sans broncher les années précédentes ». « J’avais Scott ». Les mots sont partis, deux lames tranchantes remplies de colère. Je relève la tête et mes yeux, perçants, rencontrent ceux de Sigrid. Comme toujours je ne sais pas interpréter son regard, mais je ne baisse pas ma garde pour autant. J’aimerais crier que je les déteste, qu’une école moldue ce n’est pas fait pour une future sorcière, que je sais déjà lire, et écrire, et que leur lois et coutumes je m’en balance comme de ma première plume. Lui dire aussi qu’ils sont horribles, m’insultent, que je suis leur souffre-douleur et que sans Scott je me ferai lyncher sans pitié. Mais à quoi bon ? Elle me rira au nez et m’y enverra malgré tout, pour ma culture qu’elle dira. Comme je la déteste à ce moment-là.


27 Juin 1971
Une fête, une fête, une fêêêêête ! Je cours le long des allées, mes petits souliers résonnent sur les pavés de la ville. Il commence à faire sombre et je ne veux pas rentrer trop tard, il reste encore tant de choses à faire et si peu de temps. Une fête pour les vacances ! Scott va bientôt rentrer, et même ma Nori est invitée ! Fini le calvaire de cette école moldue pitoyable, je serai parmi les miens, enfin, pour deux longs mois. J’accélère encore.  Au fond de la ruelle, les escaliers en pierre – après eux, plus que trois rues et je suis chez moi. J’arrive en haut des marches, haletante, les joues rosies. Et me fige.
A quelques mètres, un garçon assène de violents coups de pieds à ce qui me parait être un sac. Je le reconnais en une seconde. Derrick Handford. Une brute épaisse, un moldu qui compense son manque de matière grise par les poings. Le sac gémit. Je l’observe un peu plus, et comprend. Par terre, recroquevillé, implorant, se trouve un autre garçon. Les yeux exorbités par la peur, il se tient le ventre en se tortillant de douleur. Des bulles de sang éclatent au coin de ses lèvres, perlant le sol. A l’odeur, je dirais même qu’il s’est fait dessus. Les secondes passent. Continue, laisse-le là, je m’entends penser. Derrick fait au moins deux fois mon poids, et même à la course il me rattrapera sans problème. Le gosse est un moldu, qu’est-ce que j’en ai à faire ? Si je croise quelqu’un, je le signalerai, et voilà. Nouveau coup, nouvelle plainte. « Laisse-le, Derrick ! » Les mots sont partis sans mon accord et je les regrette déjà. Je peux encore partir en courant si je ... Trop tard. Il s’est tourné, il m’a vue. « Dégage, c’pas tes affaires. » Et vlan, coup de pied au sac. Je n’ai pas le temps de réfléchir, mon corps se jette en avant et je le pousse de toute la force de mes petits bras. Il crie, « M’touche pas ! » et recule, me faisant face.  « Alors quoi, t’veux prendre sa place ? Princesse Sissi joue les héros ? » Mes poings se serrent. J’essaye de renflouer la peur qui commence à me monter au ventre. Je lui rétorque, les dents serrées : « M’appelle pas comme ça. ». Rire. « Et pourquoi pas ? Tu t’prends pour d’la Haute et t’es tarée, ça t’va plutôt bien. » L’ampoule du lampadaire le plus proche de moi vient d’exploser. Le temps pour Derrick de relever la tête vers le bruit que le sac s’est enfuit sans même un regard pour moi. Bravo Eryn, ça t’apprendra à jouer les héros pour un moldu. Cerise sur le gâteau, je ne suis pas la seule à être déçue. « Et merde ! Fais gaffe à toi, Sissi. Super Scott est pas là pour te tirer d’affaire c’te fois. » La brute s’approche dangereusement, je recule d’un pas. « Paraît qu’il est dans une école pour tarés. C’est vrai ça Sissi ? Alors, quand est c’que tu l’rejoins ? » A mon tour de rire. Mes pensées prennent ma raison de vitesse « Fais le malin Derrick, c’est sûr que tu dois te sentir mieux depuis qu’il est parti, toi qui te faisais dessus dès qu’il était dans les parages ! »
Le coup est parti sans prévenir. Ce que le sol peut être bas… Je sens mes coudes écorchés, j’ai mal au dos, la lèvre enflée et du sang plein la bouche. La voix de Derrick me parait lointaine, irréelle : « Haha, tu verrais ta tronche ! On peut dire que j’t’ai r’fait une beauté la moche ! Maint’nant fous l’camp, j’veux pas qu’on m’voit avec toi. » Ne pas pleurer, surtout ne pas pleurer. Je ne lui ferai pas ce plaisir. Je ravale ma salive et le sang avec, et jette au gamin un regard noir. Si seulement j’étais plus vieille, si seulement j’avais une baguette !... Mais non, il est là, en parfaite santé, son rire résonne dans le crépuscule et moi, par terre, vaincue, je ne peux rien faire d’autre qu’attendre qu’il en finisse avec moi. La haine me monte aux joues – je n’ai plus qu’une envie en cet instant, lui faire mal, le détruire, lui monter qu’il ne m’atteindra jamais comme je pourrais l’atteindre, que je suis une sorcière et qu’il me paiera ça. L’action suivante restera gravée dans ma mémoire toute ma vie. Derrick a armé sa jambe, prêt à en finir avec moi comme il l’avait fait avec le sac. Elle aurait dû foncer droit dans mon estomac – à la place, elle a effectué un drôle de mouvement et il a perdu l’équilibre. La scène aurait pu être comique … s’il n’y avait pas eu l’escalier.
Je mis quelques secondes à me relever, abasourdie par la tournure des évènements. Tout me paraissait si incroyable que je l’entendais à peine hurler. J’avais fait ça, j’en étais sûre, c’était moi ! 9 ans et enfin, je démontrais la possession de mes pouvoirs. Je jetais un œil à Derrick : écroulé au bas des marches, il se tordait de douleur. Il avait du sang plein le visage, ses vêtements étaient déchirés et sa jambe gauche se tordait en un angle à vous donner la nausée. Immobile, je le regardais souffrir avec calme et intérêt, presque avec triomphe. Ses mots m’atteignirent à peine. « Eryn ! Aide-moi bordel … Eryn ! » Le temps était comme suspendu, la scène figée. Pas une seule fois je ne songeais à l’aider. Mes lèvres s’entrouvrirent et je m’entendis murmurer des mots qui, s’ils étaient les miens, sortaient d’un inconscient enfoui « Je déteste les moldus ».
La seconde d’après, j’avais tourné les talons et je courais à nouveau le longs des allées de la ville.


23 Août 1973
- Je vais exploseeeeeer !
- Fallait pas tout manger, idiot !
Les boites de confiseries vides jonchent le sol – dragées surprises, chocogrenouilles, fondants au chaudron, patacitrouilles et j’en passe … le paradis pour deux enfants sorciers. Ce que la vie peut être douce quand elle veut. C’en est fini de l’école moldue, fini des longs week-ends seule à la maison. Dans quelques jours, je pars pour Poudlard, enfin. Je verrai moins Nori – et qu’est-ce qu’elle va me manquer, avec sa bouille à croquer, ses jeux farfelus et son étrangeté parfois. Mais j’ai hâte quand même. Elle me rejoindra bientôt, cette petite furie. Pour moi, il est temps que la vie change. D’ici là, je profite pleinement des doux jours de vacances qu’il me reste. Je lève les yeux vers Scott, son regard noisette brule de malice. Quel Gryffondor il fait, mon frère ! Il me lance, avec tout le sérieux dont il est capable : « Mademoiselle Sissi – comment avez-vous osé m’appeler ? » Je laisse échapper un rire clair, enfantin « Idiot ! Idiot parce que tu vas finir par ressembler à un boursouffle à tout manger tout le temps ! » Scott fronce les sourcils – « Quel langage ! Pardonnez-moi, mais ce n’est pas digne d’une princesse … Vous devriez être punie ! Et le châtiment qui vous attend est le pire qui soit... Chatouiiiiiiiiiiiilles ! » Je n’ai pas le temps de réagir qu’il s’est jeté sur moi – je ris, je n’en peux plus de rire, je gesticule, me débats, ris encore … Je suis heureuse, heureuse, heureuse. Oui, la vie est belle.


21 Novembre 1977
Reflet du miroir. Une chevelure brune relevée en chignon, deux grandes billes pâles, une silhouette frêle dans  l’uniforme de Poudlard. Un air triste et froid.
- Eryn, t’es prête ?
Je détourne les yeux et suis ma camarade de chambre hors du dortoir. Une nouvelle journée, qui paraitrait banale sans tous les changements récents.
Dumbledore est mort. Cela va bientôt faire un mois et je ne sais toujours pas quoi en penser. L’homme était admirable – c’est ce que j’entends partout. Mais l’était-il ? Un grand sorcier, certes. Puissant, sans aucun doute. Un bon (excellent ?) directeur. Mais est-ce que je l’admirais pour autant ? La vérité, si je devais me l’admettre – et je me le refusais fortement – était que cette admiration, je l’éprouvais pour le talent de son assassin. Réussir à détruire un « si grand sorcier », c’était certes quelque chose. Mais le faire dans le secret, c’en était une autre, bien plus conséquente. J’étais intriguée, fascinée, excitée. J’en oubliais le crime. Pour chasser ma culpabilité, j’évitais d’y penser. En tant qu’élève, j’avais d’ailleurs d’autres préoccupations.
L’élection du Conseil d’Administration. Rien que le nom me faisait rire. Le monde des Sorciers est bouleversé par ce meurtre, certains nous annoncent même « en guerre », et tout ce qu’on trouve à faire, c’est élire 6 dirigeants d’horizons totalement différents à la tête de Poudlard. Pour une fois, je ne me cache pas sur ce que j’en pense : ça ne tiendra jamais. L’Ecole a déjà eu plus d’un dirigeant, quatre exactement. On sait tous comment ça a fini. Alors, six, vous pensez …
Je pousse la porte de la salle commune et pénètre dans les couloirs du château. Après tout, peu importe leurs histoires. Le futur n’attend que moi.


Anomalie & Nut's © Crédit gif



Dernière édition par Eryn S. Ambler le Lun 17 Nov - 22:51, édité 7 fois
Invité

avatar

Invité

Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Eryn S. Ambler • The Deep Breath Before The Plunge Mar 11 Nov - 12:35

Bienvenue chez nous owi Bon courage pour ta fichounette 77 (j'aime beaucoup ton avatar *-* elle joue dans quoi ?)
Invité

avatar

Invité

Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Eryn S. Ambler • The Deep Breath Before The Plunge Mar 11 Nov - 13:45

Bienvenue à toi, Eryn ! ( joli choix de prénom ouii )
J'ai hâte de lire l'histoire de ton personnage owi
Invité

avatar

Invité

Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Eryn S. Ambler • The Deep Breath Before The Plunge Mar 11 Nov - 16:40

J'adore le prénom aussi !! C'est vrai que la miss est supra mignone ! Mais je ne la connais pas scratch
=> va aller se renseigner !!

Courage pour ta fichette !! 77
rule doreanien n°1 ¤ Do as I say, not as I do

avatar


Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Horus
Clan: Neutre
Sang: Mêlé



MessageSujet: Re: Eryn S. Ambler • The Deep Breath Before The Plunge Mar 11 Nov - 17:40

Je crois qu'elle joue dans Glee mais excellent choix !
Bienvenue parmi nous, misstinguette. Ravie que vous ayez trouver votre bonheur parmi nous avec Nori *0* Bon courage pour ta fiche ! Et a très vite !!!

_________________
It is time to wake up. Time to get up and go beyond mountains. Proclaim its innocence, proclaim its truth. It is time to get up et fight for it, for her !
Invité

avatar

Invité

Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Eryn S. Ambler • The Deep Breath Before The Plunge Mar 11 Nov - 18:40

Merci tout l'moooonde ! ♥️ ♥️

Alors oui Melissa Benoist joue bien dans Glee, elle apparait dans la saison 3 je crois ... ou 4 ... ou 5 ... Hm, bref, elle joue dans Glee ! =D  Arrow
La liberté de l'aigle en plein vol

avatar


Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Seth
Clan: Sombral
Sang: Pur



MessageSujet: Re: Eryn S. Ambler • The Deep Breath Before The Plunge Mar 11 Nov - 19:01

Bienvenue Eryn !

Bon courage pour ta fiche, content que ce forum vous plaise, vous allez adorer y rp ! 77

_________________
fugitiverun for your life

avatar


Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Horus
Clan: Neutre
Sang: Souillé



MessageSujet: Re: Eryn S. Ambler • The Deep Breath Before The Plunge Mar 11 Nov - 19:42

James, tu dragues pas la nouvelle s'il te plaît tss

Bienvenue sinon mdr waw J'espère que tu te plairas parmi nous I love you

_________________

THIS IS THE WAR.
La peur n'est pas réelle. Le seul endroit où la peur peut exister, c'est dans nos pensées concernant l'avenir. C'est un produit de notre imagination qui fait naître des peurs qui n'existent pas dans le présent et peut être que jamais elles n'existeront. Ça frôle parfois la folie, mais le danger est on ne peut plus réel, mais la peur est un choix.
Invité

avatar

Invité

Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Eryn S. Ambler • The Deep Breath Before The Plunge Mar 11 Nov - 22:44

Bienvenue sur Who Eryn waw j'ai hâte d'en savoir plus sur elle!
Je crois bien que c'est la premiere fois que je vois Melissa sur un forum ! Et comme je suis une grosse gleek je peux confirmer qu'elle arrive dans la saison 4 Arrow
Bon courage pour ta fiche et n'hésites pas si tu as une question ! I love you
ϟ Lumière éteinte

avatar


Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Seth
Clan: Neutre
Sang: Pur



MessageSujet: Re: Eryn S. Ambler • The Deep Breath Before The Plunge Mar 11 Nov - 23:05

Mais vous êtes venues en duo de choupinette toutes les deux waw Contente que vous ayez craqué toutes les deux en tout cas !
Bonne rédaction de fichounette !

_________________
TITANIUM
You shout it loud but I can’t hear a word you say. I’m criticized but all your bull is ricochet. You shoot me down, but I get up. Cut me down but is you who had further to fall. Ghost town, haunted love. Raise your voice, sticks and stones may break my bones.
Invité

avatar

Invité

Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Eryn S. Ambler • The Deep Breath Before The Plunge Mer 12 Nov - 0:21

Roooh merci merciii ! ♥️ ♥️ ♥️

J'en profite pour dire que sauf en cas de besoin de modifications, ma fiche est terminée ! Bonne lecture ! I love you
ϟ Lumière éteinte

avatar


Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Seth
Clan: Neutre
Sang: Pur



MessageSujet: Re: Eryn S. Ambler • The Deep Breath Before The Plunge Lun 17 Nov - 18:14

Tout d'abord désolée pour le temps d'attente, comme je t'avais dit, nous n'étions pas d'accord entre nous mais ça y est c'est bon.

Nous n'avons vraiment rien à dire sur ton style qui est vraiment agréable à lire waw

Notre soucis se tourne vers Avery. Comme vous avez du le voir dans le listing, il y a un Avery de disponible et d'après l'histoire, c'est un Serpentard de la même année que Rogue futur mangemort. C'est une famille sang-pure faisant partie du registre des 28. Donc où le situer dans votre histoire ? Donc soit, il serait le fils d'un troisième frère soit, il s'agirait d'un des jumeaux de Nori. (Dans cette optique, par ailleurs, le forum n'accepte plus de jumeaux. Il faudrait donc que la soeur jumelle soit décédée par exemple)

Ce qui nous a dérangé aussi, c'est le côté où Nori vient montrer la magie à Eryn. D'une Nori ne maitrise pas sa magie et ne peut pas décider du moment où elle montre des tours à sa cousine. Ensuite, on dirait qu'Eryn attend après elle pour avoir des démonstrations de magie alors qu'elle vit dans une famille sorcière. Elle vit la dedans. Ca semble étonnant que ses parents n'usent pas quotidiennement de la magie.

L'histoire avec Derrick est aussi en contradiction. Pour les Ambler mettraient leur fille chez des moldus ? Surtout après les risques qu'ils ont pris avec cette union Avery/Ambler.

En fait, ce sont juste des petits détails pour que l'histoire tienne la route entre le poste libre qu'on propose, la famille Avery qui n'est pas une petite famille de sang-pure, notre contexte et vos idées.


_________________
TITANIUM
You shout it loud but I can’t hear a word you say. I’m criticized but all your bull is ricochet. You shoot me down, but I get up. Cut me down but is you who had further to fall. Ghost town, haunted love. Raise your voice, sticks and stones may break my bones.
Invité

avatar

Invité

Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Eryn S. Ambler • The Deep Breath Before The Plunge Lun 17 Nov - 23:16

Merci pour les commentaires, et pour ton aide pour corriger tout ça calin

J'ai fait les modifs dont on a parlé, et rajouté un paragraphe. En espérant avoir corrigé mes erreurs. ^^

I love you
Admin

avatar


Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Eryn S. Ambler • The Deep Breath Before The Plunge Mer 19 Nov - 0:01





Bravo, tu es validée !



Bravo à toi, tu as passé l'étape de la validation avec brio, et tu vas enfin pouvoir venir t'amuser avec nous   Pour bien démarrer, n'oublie pas d'aller ouvrir ton sujet de relations ici ! Tu t'y feras pleins d'amis    ! Ainsi que d'aller faire un petit tour du côté de la section gestion des rp qui se trouve pour commencer à jouer directement ! Tu peux aussi ouvrir un journal intime si tu le souhaites, mais n'oublie surtout pas d'aller acheter un hibou et d'aller à la poste magique ouvrir ta boîte aux lettres ! Pour remplir ton profil, tu peux aussi passer par ici te commander un joli rang  Enfin, si tu trouves Who trop chouette, vote un coup pour lui ici.



Contenu sponsorisé

Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Eryn S. Ambler • The Deep Breath Before The Plunge

Eryn S. Ambler • The Deep Breath Before The Plunge
Page 1 sur 1