Eden M. Sullivan † In God we do not trust
Invité

avatar

Invité

Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Eden M. Sullivan † In God we do not trust Mer 19 Nov - 12:19





SULLIVAN

EDEN MARY
« Dieu n’existe pas, mais il faut faire semblant d’y croire. Cela lui fait tellement plaisir...  »



Nom : Sullivan
Prénom : Eden Mary, deux prénoms évidemment liés à la Bible. Si les parents d'Eden pensaient qu'elle allait être leur paradis et la sainte vierge, ils se sont fourré le doigt dans l’œil !
Age : 27 ans
Nationalité : Irlandaise
Nature du sang : Sang moldu
Année / Métier : Professeur de sortilèges à Poudlard depuis maintenant 2 ans.
Patronus : Un âne, aussi têtu qu'Eden, aussi borné et insoumis.
Épouvantard : Une sorte d'entité divine, Dieu tout simplement. La preuve qu'elle se serait trompée dans ses choix, la punition qui en découlerait, l'angoisse de n'être effectivement qu'une des représentations du diable.
Qualités et défauts : Drôle / Joueuse / Sympathique / Pétillante / Dynamique / N'a ni confiance en elle, ni en les autres / Cœur de pierre / Charmeuse / Menteuse / Aime la liberté / Compréhensive / Respectueuse / A l'écoute / Attachante / Câline / Combative / Têtue / Déterminée / Casse-cou / Téméraire / Violente / Maladroite / Désordonnée
Baguette : Bois d'aubépine, courte : 20 cm exactement, souple, un nerf de lutin de Cornouailles en son cœur. C'est une baguette capricieuse et malicieuse qui demande à son possesseur de l'énergie et de la concentration. Eden l'a apprivoisée avec fermeté, aujourd'hui sa baguette et elle sont capables de produire de puissants sortilèges malgré la faiblesse apparente de la baguette.
Featuring : Kristen Bell


Salut, salut ! Moi c'est Clo, j'avais arrêté le rp. J'avais réussi à me sevrer pendant près de 4 ans. Oui, mais voilà l'autre jour j'ai expliqué le principe à une amie et qu'est ce que ça m'a manqué  waw ... Du coup me revoilà sur les forums Harry Potter comme quand j'avais 11 ans. J'en ai aujourd'hui 23 ans, si on fait le calcul j'ai donc fait dans ma vie 8 ans de rp plus ou moins. (Ça nous rajeunit pas tout ça ...) Mais c'est ma reprise soyez indulgent !  
Le forum a l'air trop méga chouette, enfin il n'en a pas l'air, il l'est sans aucun doute ! Je l'ai trouvé sur un top site tout simplement (celui d'obsession27 me semble).
Le mot de passe est   !
J'ai hâte de rp avec vous, des poutous à tous !
Voilà ! Et si vous avez d'autres questions sur ma personne, n'hésitez pas à les poser =)


Anomalie & Nut's ©️ Crédit gif ©️ Crédit avatar ©️ Crédit icône



Dernière édition par Eden M. Sullivan le Jeu 20 Nov - 0:46, édité 8 fois
Invité

avatar

Invité

Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Eden M. Sullivan † In God we do not trust Mer 19 Nov - 12:19





Mon

histoire
« La foi transporte les montagnes. C’est vrai. La raison les laisse où elles sont. C’est mieux.  »



Je ne m'en souviens pas tellement. C'est un peu comme un rêve, c'est flou et ça ne me semble pas réel. Mais je sais qu'il fut un temps où je vivais heureuse parmi ma famille. Au tout début, quand il n'y avait eu aucun signe de magie.

Je suis issue d'une famille nombreuse. Deux grands frères, un petit frère, deux petites sœurs. Aujourd'hui je ne parle plus qu'à Gabriel, c'est un peu mon ange messager. Le seul à qui je n'ai pas su dire adieu. Le seul à qui j'envoie encore du courrier. Il a un an de plus que moi, il a voulu me rassurer, me protéger sans doute. Il voulait que je reste, je n'ai pas pu.
Mon père gérait une épicerie à Dublin, un petit commerce dans lequel toute la famille donnait un coup de main. C'était tout juste suffisant pour nourrir tout le monde, mais on s'en contentait. Ma mère était  femme au foyer, c'est elle qui nous donnait les cours. J'ai toujours regretté de pas être allée à l'école. Les cours de récréations de Dublin me faisaient de l’œil, ils avaient l'air heureux, ils avaient l'air libres, ils apprenaient les sciences et l'histoire.
On avait cours tous ensemble, mes frères, mes sœurs et moi, dans le petit salon au dessus de l'épicerie. On lisait l'Ancien Testament, le Nouveau, les Évangiles et les Épîtres. A ce moment là, du haut de mes 8 ans, j'y croyais dur comme fer.

Tout mon rythme de vie était basé sur la religion. Les prières à chaque repas, le matin avant de commencer les cours et le soir avant de se coucher. L'église tous les dimanches. Les confessions. Tout l'amour présent dans ma famille, l'amour de l'autre, était en rapport étroit avec l'amour de Dieu. Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu, car Dieu est amour.
Une foi inébranlable habitait ma famille. Si bien que lorsque mes pouvoirs sont apparus, c'est le diable en personne qu'on vit en moi.

Je ne sais plus bien ce que j'ai fait. Plusieurs objets ont bougé tout seul, j'ai fait tomber la pluie sur ma tête, j'ai éteint des lumières, ouvert des portes fermées à clé... Je ne sais pas si un de ces événements a en particulier déclenché celui que je vais vous raconter.. mais, autant mon enfance est floue, autant ce samedi reste gravé dans ma mémoire avec une amertume sincère.





Cela faisait plusieurs jours que le visage de mes parents prenaient une autre allure lorsque leurs regards se posaient sur moi. Ce jour-là, ma mère me prit à part après le cours. Elle s'abaissa à ma hauteur et hésita à prendre mes mains dans les siennes. Son regard était grave, mais un sourire qu'elle voulait rassurant se dessinait avec difficulté sur son visage.
« Eden, tu es une petite fille intelligente. Tu as remarqué que des choses étranges se passent quand tu es en colère ou triste... Ton père et moi avons décidé de te soigner. On va sortir toutes les mauvaises choses qui sont entrées en toi, ça ne va pas être simple, mais tu es courageuse et tu ne veux pas que Satan prenne possession de toi, n'est ce pas ? »
Je crois que j'ai acquiescé d'un signe de tête tandis que ma mère pointait son doigt sur mon cœur, comme si le Diable était exactement là. Là, dans mon cœur. Dans le cœur d'une gamine de 10 ans qui ne demandait qu'à faire confiance à ses parents.
Quelques heures plus tard j'étais dans cette pièce froide, sans fenêtre. La seule issue était cette porte noire par laquelle j'étais entrée en tenant la main de mes deux parents. Une horrible odeur d'encens dominait la pièce dans laquelle se trouvait uniquement deux meubles : un buffet, rempli de fioles, de plantes séchées et sur lequel était posée une Bible. Ainsi qu'un lit, au centre de la pièce, sans draps ni oreiller : un simple matelas même plus blanc.
J'y ai été exorcisée. Maintenue sur le matelas par un père au regard apeuré. Dans le bruit des prières du prêtre et des sanglots étouffés de cette mère qui ne regardait même pas. On a frotté des plantes sur moi, on a fait couler des liquides malodorants, on a brûlé ma chair. J'ai pleuré. J'ai eu mal. Mal au cœur. Les fioles du buffet ont toutes explosées.
« Le démon sort. » Disait-il. Tu parles...
Je crois que la chaleur de la pièce, la douleur du feu et l'odeur d'encens m'ont ensuite fait tomber dans les pommes. Je me suis réveillée seule dans la chambre que je partageais alors avec mes deux sœurs, un goût amer dans la bouche, mais persuadée que le démon était enfin sorti et que ma vie allait reprendre son cours normal.

Vous vous en doutez, ce ne fut pas le cas. Les événements étranges et hors du commun se répétèrent et je me vis reprocher de laisser le démon prendre à nouveau possession de moi. J'avais 10 ans. Sérieusement...




Puis un jour, quelqu'un vint avec une lettre cachetée de cire rouge à mon nom. Un professeur, qui souhaitait tout expliquer à mes parents. Je pense qu'ils n'étaient pas prêts à entendre ça, je pense qu'ils ne l'auraient jamais été d'ailleurs. Quand on croit en Dieu, on ne pense pas que la magie est quelque chose de bien. Je ne pensais pas, que c'était quelque chose de bien. Les sorciers étaient pour moi des êtres maléfiques qui pactisaient avec le Diable.
Ce professeur, je le plains, il s'est fait traiter de tous les noms, je l'ai frappé de mes petits poings en le traitant de menteur et il est resté, dans mon petit salon miteux trois heures durant pour nous convaincre.
Mes parents ont accepté de m'envoyer à Poudlard. Je ne comprenais pas pourquoi, si les sorciers sont des êtres maléfiques pourquoi me laisser dans un endroit où il n'y avait que ça, pourquoi m'abandonner à des satanistes ?
Quand j'y repense, je crois qu'ils étaient résignés, qu'ils avaient compris que je serais éternellement comme cela et qu'il n'y avait pas de remède à mes pouvoirs... je crois aussi, que c'était un moyen de m'éloigner de mes frères et sœurs, j'aurais pu les influencer, les contaminer qui sait ? Est-ce l'amour qui les a poussé à me mettre dans une école avec des enfants comme moi ou le désamour justement ? Je n'ai pas trouvé la réponse.

Je suis pourtant arrivée à Poudlard. J'ai eu peur. Peur du nouveau monde qui se présentait à moi, peur de ces gens que je croyais profondément méchants, peur aussi de ne trouver personne à qui parler, peur de moi, peur de Dieu. Pendant ma première année, je continuais de prier, je voulais que Dieu me pardonne d'être ce que je suis.
J'ai appris à avoir un autre regard sur les sorciers et leur monde. Ils m'ont apprivoisée, tout particulièrement les élèves de ma maison : Gryffondor. J'ai compris qu'on pouvait être sorcier et être bon, que chacun était différent.
Je suis revenue chez moi, des étoiles pleins les yeux et j'ai voulu tout raconter, mais mes parents me l'ont interdit. Les cadets étaient persuadés que j'étais partie dans une école privée pour élèves à difficultés, seuls mes deux grands frères connaissaient la vérité. J'ai toujours tout raconté à Gabriel en secret, loin du regard de mes parents. Lui sait tout.

Les années s'écoulèrent et un fossé se creusa entre ma famille et moi. Plus rien ne me rattachait à eux, je sentais le dégoût dans le regard de mes parents et j'étais invisible pour mes frères et sœurs, excepté Gabriel. Ma foi s'est éteinte, petit à petit, au fur et à mesure que l'enfance me quittait. Aujourd'hui j'ai renoncé à Dieu, je n'y crois plus. Je ne prie plus, il n'y a rien là haut pour nous sauver. Les mensonges c'est bon pour les enfants. 




Après ma dernière année je ne suis jamais retournée chez mes parents, je ne les ai pas prévenus. Je ne sais pas s'ils se sont inquiétés, je pense qu'ils étaient en fait soulagés. Gabriel ne voulait pas, il a essayé de me convaincre, mais j'étais déjà décidée. Je ne pouvais plus supporter cette croyance insensée, ces regards, cette sensation de ne pas être à ma place. Si je restais j'allais devenir violente, dans mes paroles, dans mes actes. J'ai préféré partir sans me retourner pour éviter de détruire le bonheur illusoire dans lequel vivaient mes frères et sœurs.

Ce choix je ne le regrette pas, si c'était à refaire je le referais mais il m'a conduit à des années de galères. Je suivais une formation approfondie en sortilèges, tout en enchaînant les petits boulots pour subsister. J'ai parfois dormi dehors, souvent squatté chez des amis, encore plus souvent j'ai dormi dans les bras d'hommes que je venais juste de rencontrer. J'ai beaucoup menti à ces hommes. J'ai parfois prétendu être amoureuse d'eux pour rester plus longtemps dans leur appartement. Je repérais les cibles faciles, les désespérés de l'amour ou au contraire ceux qui enchaînent les conquêtes en s'en vantant allègrement. Je me suis forgée un cœur de pierre et j'ai appris à aimer la drague, le charme, la manipulation sentimentale. Je ne suis jamais tombée amoureuse, je ne tomberai jamais amoureuse. L'amour, c'est trop dangereux.
Je me suis accrochée à mes études, me persuadant qu'à la fin je pourrais m'en sortir seule et avoir enfin un endroit à moi. Mon chez-moi. Même le plus petit des appartements m'aurait contenté. J'ai fait six ans d'études intensives. J'ai bossé comme une dingue, j'ai eu des résultats excellents. J'en ai sué pour obtenir ce fichu diplôme et je me souviens combien mon cœur battait quand je me suis présentée devant Albus Dumbledore afin de pourvoir le poste de professeur de sortilèges.

Quand le hibou de Poudlard est arrivé pour m'annoncer que oui, j'étais bel et bien prise, que oui, Dumbledore m'accordait sa confiance, malgré la jeunesse et le manque d'expérience, un sentiment d'allégresse m'avait envahi. J'allais gagner un salaire et vivre dans un des appartements de Poudlard réservés aux professeurs. J'avais réussi. J'avais sorti la tête hors de l'eau. J'avais un chez-moi et pas des moindres, je retournais à Poudlard.

J'ai commencé à enseigner il y a deux ans de ça. Je crois que je tiens bien ma classe, je suis autoritaire mais attentive aux élèves. Je ne veux pas en laisser un seul de côté, chacun mérite sa chance. Je me sens bien au château, j'ai l'impression parfois de revivre mes jeunes années, sauf qu'à présent je connais tout de ce monde magique.



Ça fait vingt jours qu'Albus a été assassiné. Par qui, on ne sait pas vraiment. On a des soupçons, moi j'ai des doutes. J'ai encore une boule au ventre quand j'y pense. Je n'arrive pas à comprendre comment cela a pu avoir lieu. Un sorcier si puissant...
Lui et moi n'étions pas les plus proches du monde, mais j'avais une reconnaissance certaine pour lui. Il m'avait fait confiance et je lui faisais, à mon tour, entièrement confiance. Maintenant qu'il n'est plus là, Poudlard n'a pas le même goût. Il faisait parti de ces lieux. Même lorsque j'étais élève il était déjà professeur...
Je ne sais pas bien ce que va donner ce conseil. J'ai un mauvais pressentiment, sept personnes pour diriger une école. Autant dire que les décisions ne vont pas être prises rapidement, les choses ne vont pas être simples. Mais attendons de voir …
En tout cas, je n'ai jamais connu de rentrée aussi agitée.


Anomalie & Nut's © Crédit gif



Dernière édition par Eden M. Sullivan le Jeu 20 Nov - 0:35, édité 11 fois
rule doreanien n°1 ¤ Do as I say, not as I do

avatar


Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Horus
Clan: Neutre
Sang: Mêlé



MessageSujet: Re: Eden M. Sullivan † In God we do not trust Mer 19 Nov - 14:29

Clo waw !
Bienvenue bienvenue avec ton professeur de sortilèges (et la belle Kirsten waw coeur  superbe choix). Je te souhaite un bon courage pour la rédaction de ton histoire et j'ai très hâte de connaître ton personnage. A très vite donc !
Si besoin, n'hésites pas à poser tes questions à la suite ou à contacter un membre du staff luv 12

_________________
It is time to wake up. Time to get up and go beyond mountains. Proclaim its innocence, proclaim its truth. It is time to get up et fight for it, for her !
ϟ Lumière éteinte

avatar


Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Seth
Clan: Neutre
Sang: Pur



MessageSujet: Re: Eden M. Sullivan † In God we do not trust Mer 19 Nov - 15:33

Olalala !!! Mais elle est trop belle la prof de Sortilèges waw
J'aime ton mot de passe 12

Comme Dodo l'a déjà dit, si tu as des questions, on est là !

En tout cas, bienvenue chez nous calinou

_________________
TITANIUM
You shout it loud but I can’t hear a word you say. I’m criticized but all your bull is ricochet. You shoot me down, but I get up. Cut me down but is you who had further to fall. Ghost town, haunted love. Raise your voice, sticks and stones may break my bones.
Invité

avatar

Invité

Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Eden M. Sullivan † In God we do not trust Mer 19 Nov - 17:08

owi je confirme, elle est drôlement canon ! Pas sûr que les élèves soient très concentré en classe !!! carl

Bienvenue par ici en tout cas !! Et t'inquiètes, le RP c'est comme le vélo !! ça ne s'oublies pas et reviens telleeeeement vite !! I love you
Invité

avatar

Invité

Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Eden M. Sullivan † In God we do not trust Mer 19 Nov - 19:41

Bienvenuuuue :D Super choix d'avatar ! waw
La liberté de l'aigle en plein vol

avatar


Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Seth
Clan: Sombral
Sang: Pur



MessageSujet: Re: Eden M. Sullivan † In God we do not trust Mer 19 Nov - 19:58

Bienvenue à toi !

C'est trop chouette un professeur ! 77 owi coeur leche champagne
(par contre je vais devoir changer le nom du prof de sortilèges dans mon rp dodo )

Très bon choix en tout cas, Carlito se sentira moins seul ! 12

_________________
Invité

avatar

Invité

Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Eden M. Sullivan † In God we do not trust Mer 19 Nov - 22:27

Ohhh oui, ma première amie adulte à Poudlard !! ouii
Je te souhaite officiellement la bienvenue alors ! Et j'avoue que Kristen... bave
Et ton histoire... waw J'adooore ton personnage ! J'ai hâte de RP avec toi 32
Invité

avatar

Invité

Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Eden M. Sullivan † In God we do not trust Jeu 20 Nov - 0:50

Merciiiiiiiiii à tous
Contente de voir que vous accueillez les adultes à bras ouverts leche
Et vui Kristen est trop belle *-*

J'ai par ailleurs le plaisir de vous annoncer que j'ai fini ma fiche
J'espère que tout est bon !

Admin

avatar


Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Eden M. Sullivan † In God we do not trust Jeu 20 Nov - 0:58





Bravo, tu es validée !


Bravo à toi, tu as passé l'étape de la validation avec brio, et tu vas enfin pouvoir venir t'amuser avec nous   Pour bien démarrer, n'oublie pas d'aller ouvrir ton sujet de relations ici ! Tu t'y feras pleins d'amis    ! Ainsi que d'aller faire un petit tour du côté de la section gestion des rp qui se trouve pour commencer à jouer directement ! Tu peux aussi ouvrir un journal intime si tu le souhaites, mais n'oublie surtout pas d'aller acheter un hibou et d'aller à la poste magique ouvrir ta boîte aux lettres ! Pour remplir ton profil, tu peux aussi passer par ici te commander un joli rang  Enfin, si tu trouves Who trop chouette, vote un coup pour lui ici.

Comme tu es un petit peu vieux, tu peux aussi aller recenser ton petit métier et te trouver un petit appartement ou une petite maisonnette chez l'agent immobilier du coin, il se fera un plaisir de t'aider.  

Toute l'équipe de Who te souhaite encore une fois la bienvenue, et espère que tu t'y plairas.
ϟ Lumière éteinte

avatar


Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Seth
Clan: Neutre
Sang: Pur



MessageSujet: Re: Eden M. Sullivan † In God we do not trust Jeu 20 Nov - 1:03

Petite notre perso : J'ai adoré ! Cette enfance dans ce milieu et tout ! Tellement bien trouvé !!

_________________
TITANIUM
You shout it loud but I can’t hear a word you say. I’m criticized but all your bull is ricochet. You shoot me down, but I get up. Cut me down but is you who had further to fall. Ghost town, haunted love. Raise your voice, sticks and stones may break my bones.



Contenu sponsorisé

Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Eden M. Sullivan † In God we do not trust

Eden M. Sullivan † In God we do not trust
Page 1 sur 1