Rendez-vous autours d'une Bieraubeurre ◮ Théodora
Invité

avatar

Invité

Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Rendez-vous autours d'une Bieraubeurre ◮ Théodora Mar 25 Nov - 22:45

Rencontre autours d'une Bieraubeurre
théodora & anastasia

PLAF !
“Et merde !”
Anastasia retira d’un geste vif sa chaussure de la flaque d’eau dans laquelle elle venait de marcher et,  grimaçant à la sensation de froid qui vint soudainement engourdir son pied droit, elle lâcha quelques jurons bien sentis. Une vieille dame qui sortait de Gaichiffon lui adressa un regard offusqué et marmonna dans sa barbe quelque chose qui devait être du type “Ah les jeunes de nos jours !”. Habituellement, la jeune Gryffondor aurait réagit au quart de tour mais elle ne frappait jamais les vieux, c’était une question de principe. Elle ne lui prêta donc aucune attention, occupée à égoutter minutieusement la maudite chaussure.  Après avoir renoncé à sauver ses chaussettes, elle reposa son pied par terre, très contrariée. Une chaussette mouillée, ce n’est pourtant pas la mer à boire pourrait-on se dire. Mais essayez après de marcher avec une chaussure faisant “flop flop” à chaque pas et vous comprendrez alors le degré d’agaçement d’Ana.
“Quel temps de m****!
Balayant les alentours de son regard perçant, la sorcière esquissa une grimace en constatant les trombes d’eau qui s’abattaient sur les rues du village, absolument désertes. Elle n’avait encore croisé aucun élève de Poudlard et cela ne l’étonnait guère : elle devait bien être la seule abrutie à avoir quitté le coin du feu pour venir se les cailler ici ! En pensant à ses camarades probablement confortablement installés dans les canapés moelleux de la salle commune, Ana souhaita ardemment posséder la capacité de pouvoir transplaner directement dans l’enceinte du château pour pouvoir allez se lover bien tranquillement dans son lit. La pluie avait cet effet-là sur elle : le mois de Novembre devait être sans aucun doute celui où elle passait le plus de temps au lit. Cependant, si Ana s’était décidée à mettre le nez dehors en cette journée pluvieuse, ce n’était pas seulement pour aller refaire son stock de Chocogrenouilles chez Honeydukes (bien que, soyons frans, ce soit sa principale motivation), mais également pour se rendre au rendez-vous qu’elle et Théodora s’étaient fixé. En pensant à son amie et à la Bierreaubeurre qui l’attendait aux Trois Balais, la jeune Gryffondor sourit doucement. Et sa colère s’adouçit. Cela allait faire quelques temps déjà qu’elle et la Serdaigle avaient pris l’habitude de se réunir à Pré-Au-Lard afin de prendre du temps pour discuter et apprécier pleinement la compagnie l’une de l’autre. Même si ce n’était plus aussi facile avec Dorea ces derniers temps, Ana se félicitait d’avoir conservé son amitié avec sa soeur. Leurs rendez-vous lui auraitent assurémment manqué et c’est pour cette raison qu’elle avait bravé le froid et la flemmardise pour se rendre au village. Et cela valait assurémment une chaussette mouillée.
Se dirigeant vers le pub ( “flop flop”), Ana en profita pour flâner le long de la grande rue et observer les différentes boutiques. Un bref moment, elle aperçut son reflet dans la vitrine de la boutique Zonko et ne put réprimer une grimace : quiconque l’aurait croisé aurait aisémment pu la confondre avec un Epouvantard ! Décidémment, l’automne ne lui réussissait pas : son teint avait perdu le léger hâle de l’été ( Par Merlin que les vacances lui semblaient loin ! ), et ses cheveux trempés arboraient une triste couleur gris souris. Elle avait même du chocolat à la commissure des lèvres ! Retenant un éclat de rire face à sa pitoyable apparence, Ana haussa les épaules : après tout, Théodora ne venait pas pour ses beaux yeux! Arrivée devant les Trois Balais, Anastasia s’engouffra à l’intérieur, pressée d’échapper le plus rapidement possible au froid mordant. Lorsqu’elle referma la porte derrière elle, elle s’arrêta quelques secondes, ferma les yeux et apprécia la douce sensation de chaleur qui se répandait dans son corps, avant de se voir brutalement tirée de ses songes par une cliente qui tentait d’entrer :
“Bah alors qu’est-ce que t’attends petite ?!”
Ana lui adressa un regard noir et sans lui répondre, se dirigea vers une table près de la cheminée. Un feu ronronnant y avait été allumé et répandait une douce chaleur dans les alentours. Bien installée, au chaud, la Gryffondor commençait enfin à se détendre. Qu’on était bien ici par Merlin ! Jetant un coup d’oeil à l’horloge accrochée au mur en face d’elle, Ana nota qu’elle était un peu en avance : son amie ne tarderait donc pas. Elle plongea la main dans son sac et sortit un Chocogrenouille du paquet qu’elle avait acheté juste avant de venir ici, bien décidée à s’installer confortablement en attendant la Serdaigle. Du chocolat, un bon feu de cheminée et une Bierraubeurre… Voilà un après-midi qui s’annonçait des plus agréables ! 
Code by Silver Lungs


Spoiler:
 
Invité

avatar

Invité

Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Rendez-vous autours d'une Bieraubeurre ◮ Théodora Mer 26 Nov - 14:36

Theodora soupira. S’étira. Elle posa son livre et d’un coup, se sentit submergée par les murmures qui couraient dans la bibliothèque. Elle n’y avait pas prêté attention avant, absorbée par ce livre qu’elle lisait depuis la fin du repas. Et d’un coup, elle les percevait comme un raz-de-marée, et l’idée la fit sourire. On dit toujours que les bibliothèques sont des lieux de calme et de silence absolu. Elle savait combien c’était faux. On y entendait toutes sortes de bruits, la musique du papier, des pages que l’on tourne, des couvertures réticentes qui s’écartent dans un soupir pour offrir leur trésor au sorcier qui l’a déniché. On y entend un concert de grincements, de raclements, des chaises qui se plaignent et qui grognent contre le sol. Des adolescents qui toussent, d’autres qui répriment un rire dans un soupir. Des confidences à voix basses, des soupirs et de grandes inspirations. Il y a toujours du bruit dans une bibliothèque.

L’adolescente s’étira de nouveau, et tenta d’apercevoir le ciel à travers les fenêtres, recouvertes par une condensation dense qui ne laissait aucun doute sur le fait qu’il faisait bien meilleur ici qu’à l’exterieur. Et pourtant, c’était là-bas qu’elle allait. Elle alla remettre son livre dans un des rayons, ravie de l’avoir enfin fini, et récupéra ses affaires avant de s’éclipser. Elle avait encore un peu de temps avant le rendez-vous fixé avec Anastasia, et elle osa un passage aux cuisines pour prendre un gâteau pour la route, remonta en vitesse dans sa tour pour prendre une cape assez chaude et une écharpe, faire un bisou au chaton qui paressait sur son lit, bien trop sensé pour mettre un coussinet dehors. Elle glissa un livre dans son sac, un conte moldu reçu de sa mère le matin-même au cas où elle aurait de l’avance et qu’il lui faudrait attendre, et se précipita dehors quand tout le monde s’agglutinait dedans.

La pluie tombait, martelant le sol, forte et impitoyable, et Theodora sourit. Elle ne savait pas trop pourquoi, mais elle adorait ça. Peut être à cause de cet espèce de vacarme que faisaient les trombes d’eau s’abattant au sol, ou simplement parce qu’elle avait l’impression que les fortes pluies lavaient tout, toujours était-il qu’elle appréciait ce temps. Elle zigzagua entre les flaques, concentrée pour ne pas y plonger un pied bêtement, et se dirigea vers Pré-au-Lard. Un crochet par Honeydukes, un détour par Scribenpenne et finalement, elle se retrouva devant les Trois Balais, pile à l’heure. Elle poussa la porte et fit tomber sa capuche en arrière, toujours d’aussi bonne humeur.

Elle chercha son amie du regard, et lui fit un petit signe de la main en l’apercevant. Elles n’avaient pas grand-chose en commun toutes les deux, Ana était aussi énergique qu’elle était douce, campait aussi facilement sur ses positions que Theodora pliait, négociait, s’arrangeait. Elle ressemblait bien plus à Dorea, et ce n’était pas pour rien que les deux lionnes étaient si bonnes amies. Pourtant, Theo adorait ces rendez vous, ces discussions, ces échanges qui ne trouvaient de terme que quand l’une des deux avait convaincu l’autre, ou quand elles étaient certaines qu’aucun nouvel argument pourrait trouver grâce aux yeux de l’autre.

Elle rejoignit donc la lionne, s’assit en face d’elle et commanda à son tour une bièraubeurre. Elle savoura la chaleur qui émanait de la cheminée, et son sourire s’élargit.

« Tu as choisi la meilleure table, il fait super bon ! Tu m’attends depuis longtemps ? »

Elle observa les autres sorciers qui emplissaient le pub, constatant avec un certain amusement qu’il n’y avait pas un seul élève de Poudlard à part elles deux. Les autres n’avaient pas du oser, considérant qu’ils trouveraient bien un coin dans le château pour avoir un peu d’intimité s’ils en désiraient, et qu’un réapprovisionnement en confiseries attendrait bien une semaine. D’ailleurs quand elle avait annoncé son projet à Merlin, le garçon, pas plus courageux que les autres, lui avait donné une liste de ce qu’il voulait qu’elle lui prenne chez Honeydukes, avec une poignée de gallions pour lui éviter de faire l’avance. Avec ce qu’elle avait pris pour ses réserves personnelles et un sachet pour accompagner les révisions prévues avec Charly le lendemain, son sac était bombé, alourdi par tant de friandises, et la vendeuse là bas lui avait lancé un regard surpris, peu habitué à ce qu’elle en prenne tant en une seule fois. Jetant un regard à la chocogrenouille que dévorait Anastasia, elle rit doucement.

« Quand j’étais petite, je pensais qu’il y avait une vraie grenouille à l’intérieur, alors je ne voulais absolument pas en manger, jusqu’à ce que Dorea parvienne à me prouver qu’il n’y avait rien que du bon chocolat. Mais il a fallu un moment encore pour que je l’accepte. Tu voulais parler de quelque chose en particulier ou juste discuter tranquillement toutes les deux ? »

Spoiler:
 
Rendez-vous autours d'une Bieraubeurre ◮ Théodora
Page 1 sur 1