Besoin de s'évader ◮ James
Invité

avatar

Invité

Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Besoin de s'évader ◮ James Jeu 27 Nov - 1:11

Besoin de s'évader
james & anastasia


Anastasia froissa rageusement son essai de métamorphose et le lança négligemment par dessus son épaule. Jetant un regard désespéré à la pile de brouillons qui s’ammoncelait à côté d’elle, la Gryffondor soupira longuement et posa sa plume sur la table, renonçant à travailler plus longtemps. Cela devait faire deux bonnes heures qu’elle planchait sur ce foutu devoir et elle n’avait même pas été capable d’écrire, ne fût-ce qu’une seule ligne ! La métamorphose et elle, cela avait toujours fait deux. Mais malheureusement pour la jeune fille, ces cours étaient obligatoires à la formation d’Auror. Elle n’avait donc pas le choix et c’est pour cela qu'elle s’y était mise de mauvaise grâce. Cependant, lorsqu’elle bloquait, il n’y avait rien à faire. Son cerveau était en surchauffe, il fallait qu’elle quitte l’ambiance étouffante de la bibliothèque Ou, elle le sentait, elle allait péter les plombs. Furieuse d’avoir perdu deux de ses précieuses heures du weekend, Ana jura silencieusement et referma son Manuel de métamorphose avancée d’un mouvement sec, provoquant un bruit sourd. Cet acte vint briser l’ambiance studieuse qui régnait jusque-là, et lui attira quelques regards désaprobateurs des autres élèves, dont un de son voisin, qui renifla d’un air dédaigneux en la toisant d’un air méprisant. Anastasia, de mauvaise humeur, se pencha vers lui et s’adressa à lui d’une voix dure, sans se soucier de baisser le ton : 

«  Qu’est-ce que tu regardes comme ça toi ? C’est mon livre qui te gênes ? Et bien alors je te conseille de le prendre, et de te l’enfoncer là où je pense ! ». 

Sans attendre de réponse de la part de son interlocuteur, et ignorant les regards offusqués du reste des élèves, la jeune fille ramassa ses affaires et s’empressa de quitter cette atmosphère oppressante, non sans avoir donné un dernier coup de pied dans sa pile de parchemins froissés, les envoyant balader un peu partout dans la blibliothèque. Lorsque Anastasia se retrouva dans le couloir, elle resta immobile un moment, réfléchissant à ce qu’elle pourrait bien faire désormais. Il n’était pas question de remonter dans son dortoir, Dorea et Lily devaient y être, et elle n’avait pas envie de débarquer comme un cheveux sur la soupe… Son visage s’éclaira soudain lorsque l’idée lui vint : elle allait voler ! Cela faisait déjà quelques jours qu’elle n’était pas montée sur un balais et la brune avait besoin de sa dose quotidienne de sensations.  La Gryffondor se dirigea vers les vestiaires, là où était entreposé son balais. Cela faisait bien longtemps qu’elle n’utilisait plus ceux de l’école ( trop vieux, trop lents ). Son père lui avait d’ailleurs offert un nouveau prototype encore plus performant pour son anniversaire l’année dernière et en ouvrant son casier, Ana prit quelques secondes pour l’admirer pleinement. Pour elle, le Quidditch c’était sacré. Depuis qu’elle avait enfourché pour la première fois son mini-balais, elle n’avait jamais cessé de voler depuis. C’était d’abord son père qui lui avait appris, puis lorsqu’elle était arrivée à Poudlard, elle avait profité du magnifique terrain que possédait l’école pour s’entraîner quotidiennement. Voler lui procurait une sensation indéfinissable ; un mélange de joie, d’excitation et d’appréhension. Ce qu’elle préférait dans ce sport, c’était la vitesse et la prise de risque. Sentir son estomac se retourner lors d’un piqué particulièrement serré ou éviter de peu le choc après avoir frôlé un Cognard agissait sur elle comme un véritable coup de fouet, et pour rien au monde elle n’aurait renoncé au Quidditch. C’était le seul moyen pour elle de se détendre et d’oublier toutes les merdes de la vie. Lorsqu’elle était là-haut, seule, et sentait le vent dans ses cheveux, c’est là qu’elle était véritablement heureuse. 
Empoignant son balais, Ana quitta les vestiaires et entra sur le terrain. La fin du mois de Novembre se faisait sentir et il régnait un froid glacial. Pourtant, le temps était clair, seulement parsemé de ci de là de quelques nuages. En somme, un temps parfait pour voler. La sorcière s’apprêtait à décoller lorsqu’un mouvement dans les airs attira son attention : quelqu’un avait apparemment eu la même idée qu’elle. Du sol, la jeune fille ne pouvait reconnaître l’identité du joueur mais d’après ce qu’elle pouvait voir de ses nombreuses acrobaties, il se débrouillait comme un chef.
Code by Silver Lungs


Spoiler:
 
Invité

avatar

Invité

Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Besoin de s'évader ◮ James Sam 27 Déc - 19:57

Besoin de s'évader...
[Anastasia & James]


Il y a des jours sans, il y a des jours avec ; et les jours sans, malheureusement, il faut faire avec. Cette petite maxime, elle résumait bien l’était d’esprit dans lequel James évoluait depuis plusieurs jours. Depuis cette atroce soirée. Une énième dispute avec Lily, encore des cris et des insultes. Des vérités qui s’explosent à la figure, un échange tout à fait banal entre les deux préfets en chef en somme. Mais cette fois, le dénouement en avait été tout autre. Il avait même été violent en y repensant. Et depuis, James était mal. La rousse avait été tellement sincère avec lui. Tellement vrai qu’elle lui avait brisé le cœur. Bien plus que quand elle lui disait qu’elle ne sortirait pas avec lui-même s’il ne restait que des géants sur terre. Non, cette fois, calmement, en le regardant droit dans les yeux, Lily lui avait dit : « je ne t'aime pas James ». La douceur dans la voix, le regard droit et sincère, l’usage de son prénom dans une bouche qui ne crachait trop souvent que son nom de famille, cela avait été trop pour le garçon qui s’était senti déchirer de l’intérieur. Il s’était alors lever et avant de fondre en larme devant ses yeux, était parti en lui promettant de la laisser à partir de maintenant tranquille.

Cela avait était difficile. Difficile à prendre comme décision. Et difficile à tenir. Mais voilà déjà 5 jours qu’il y arrivait tant bien que mal, et il s’en sentait fier. En revanche, le soir dans son lit, alors que les rideaux à baldaquin étaient tirés, il faisait moins le fier. Maintenant aussi, alors qu’il était à califourchon sur son balai, les yeux levés vers le ciel, seul au milieu du terrain de Quidditch. Il n’y avait personne pour le voir. Personne pour se moquer ou venir l’ennuyer, il pouvait donc se permettre de relâcher un peu sa tension. Car c’était l’enfer. Ne plus regarder ses cheveux rouge flamboyant. Ne plus croiser ses prunelles d’émeraude. Se retenir de l’interpeller. Détourner le regard, détourner les pas. C’était son mantra dès lors qu’il entendait son rire ou sa voix, dès qu’il reconnaissait ses pas qui venaient. Il avait promis, alors il ne faillirait pas. Par contre, en cours, ou quand elle ne pouvait pas le voir, ses yeux se perdait dans les reflets cuivrés de ses boucles. Et dès qu’il passait non loin d’elle pour entrer en classe ou dans la salle commune, sans montrer plus de signe de réaction, il se permettait d’inspirer un peu plus fort son odeur. Comme un drogué en manque. Lily, c’était son héroïne. Et elle ne se rendait pas compte. Une grimace déforma son visage alors qu’une fois de plus, il réalisait qu’il pensait à la jeune fille. C’était terrible comme il l’avait dans la peau.

La vieille il avait fait un drôle de rêve. Un rêve où il demandait à Sirius, son frère, de lui jeter un sort. Mais pas n’importe lequel, le sortilège d’oubliette, afin d’oublier ses sentiments qu’il avait pour la jolie rousse. Il s’était réveillé en sursaut, des sueurs dans le dos et avait passé le reste de la nuit à se demander si au final, ça ne serait pas mieux de l’oublier. Définitivement. James se penchant sur son balai. Arrêter de contempler le ciel, pour contempler le sol plusieurs mètres en contrebas. Une bonne cinquantaine de mètre. Et personne pour l’arrêter. Une chute, et il en sortait avec de graves dégâts, peut-être même mortels. Le pire, c’est que le garçon évaluait réellement la possibilité de se laisser tomber là tout de suite. Car après tout, il était clair pour lui que Lily était faite pour devenir sa femme. Elle est personne d’autre. La vie sans elle ne servait à rien. Il se penchant sur le balai, appuyant avec force sur l’avant pour l’amener à faire une piquée. Il dévala les cinquante mètres qui le séparait du sol en quelques secondes, mais avant de s’écraser tira sur le manche pour remonter en chandelle. La mort n’était pas pour aujourd’hui au final. Il continua de tirer le manche jusqu’à sentir son corps virer vers l’arrière. S’agrippant, il effectuant un looping, pour ensuite, après stabilisation, faire quelques vrilles. Le sourire lui revenait lentement aux lèvres alors qu’il fendait l’air frai à pleine vitesse. Il continua à enchaîner quelques figures,  retourna plusieurs fois son balai, se retrouvant tête en bas. Enfin, après avoir lancé son balai à toute vitesse et avoir traversé le terrain dans toute sa longueur, James tenta d’arrêter le bolide dans un dérapage forcé. Mais il fit deux fois le tour sur lui-même avant d’arriver à stabiliser son balai convenablement.

C’est à ce moment qu’il l’aperçut. Cette petite silhouette élancée en bas du terrain. Plissant les yeux, il reconnut Anastasia, une camarade de classe, également partenaire dans l’équipe de Quidditch des gryffondor. Il ne la connaissait pas énormément, mais le peu qu’il connaissait, il la trouvait assez chouette. Gentille, drôle, avec un fort caractère. Et puis elle était proche de Dorea, une poursuiveuse chez les rouge et or qu’il affectionnait particulièrement. Il lui fit signe de la main, puis, s’élança une nouvelle fois dans une descente vertigineuse, entreprit de la rejoindre. Un s’arrêta une poignée de mètres au-dessus du sol, et s’efforçant de sourire il lui lança : « toi aussi, tu trouves que le temps est idéal pour venir voler ? » Seuls ses meilleurs amis auraient pu sentir que James n’était pas dans son assiette. Le ton était amical, le sourire présent. Et même si les yeux étaient moins rieur et semblait presque rouge, on ne pouvait en deviner la cause, sinon supposer que c’était à cause du vent frai de la moins de fin novembre alors qu’il traversait à plusieurs mètres de hauteur de large terrain de Quidditch.



Spoiler:
 
Besoin de s'évader ◮ James
Page 1 sur 1