We are crazy [Isis]
Invité

avatar

Invité

Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: We are crazy [Isis] Dim 30 Nov - 19:22

« J’vais mourir… découpée en p’tits morceaux et mixée au thé que sert c’t’ folle de Trewlaney… » Voici le genre de scénario qui me parcourt l'esprit alors que je descends tranquillement le parc de Poudlard afin de me rendre à Pré-au lard, un samedi après-midi, en hiver. J'avais beau être, en bonnet, avoir des moufles, une écharpe autour du cou, un gros manteau, le vent frais me glacé le sang. J'exagère. Mais j'avais froid quand même. Tout ça, pour Isis, quand même. En plus ce matin, le réveil avait été long... retour en arrière. Il était onze heures, j'étais toujours au lit, trente minutes plus tard, j'me réveille enfin. J'étais paniquée, parce que, un j'avais loupé le petit déjeuner et deux, il était tard. Je devais me dépêcher si je ne voulais pas faire attendre ma Serdaigle préférée. Je m'étais donc rapidement préparé, enfin, rapidement et un grand mot, car mettre une heure dans la salle de bain ce n'est pas très rapide. Mais là, j'ai une bonne raison : les collants ! Oui, j'ai galéré à mettre des collants, et en laine qui plus est, et alors . Je suis quand même arrivée à l'heure pour le repas du midi, chose dont j'étais fière. J'avais d'ailleurs rattrapé le déjeuner que j'avais loupé plutôt dans la matinée. Étant donnée que j'avais du temps devant moi, j'avais pris pas mal de temps à me rendre à la chambre, pour me préparer à partir. Pour toute vérité, j'ai été rapide à revenir à la chambre, mais j'ai perdu du temps en essayant de chercher mon argent qui se trouvait simplement dans ma valise et j'en perdis davantage, lorsque je loupai la marche pour la énième fois, m'obligeant à me rendre chez l'infirmière. Alala, l'infirmière, sans moi elle n'aurait aucun boulot. Puis c'est en faisant bien attention à l'endroit où je m'étais les pieds que je réussis à courir jusqu'au petit village pour ne pas arriver en retard à mon rendez-vous.

Après ce fabuleux récit de mon début de journée, voilà, que je me retrouve à l'entrée du petit village. Tous les élèves en sortie son tout aussi ne couvert que moi. Je m'avance près de la vitrine de Honeydukes pour voir si quelques petites sucreries me tenteront. Quoi !? Autant en profiter ! Soudain, ma bouche s'ouvre en O et laisse échapper ce son : « par la barbe de Merlin, des dragées surprises ! » Je me précipite dans la boutique, bousculent la plupart des élèves qui me séparent des sachets de dragées surprises. Et quand j'arrive vers eux, mes yeux sont remplies d'espoir. J'crois bien que sur terre, je suis la seule à avoir comme bonbons préférés les dragées surprises de Bertie Crochue. Oui, je sais certains me diront, que je peux tomber sur des goûts fichtrement infâme mais c'est ce que j'aime dans ces bonbons la surprise ! J'achète trois sachets en plus de deux chocogrenouilles pour Isis. Et après cet achat, je me dirige vers les Trois balais. Je rentre, mon regard fait le tour de la pièce pour essayer de trouver la brunette, mais elle n'est pas encore arrivée. Je m'installe à une table loin de l'entrée pour éviter à avoir à faire face au courant d'air et je patiente. Je regarde ma montre pour voir si je ne suis pas en avance, quand je me rend compte que j'ai pas mal d'avance.

Je commande une première bierraubeurre pour éviter que je me lamente à propos de ma notion du temps, puis je patiente. Après la première, j'en reprends une autre... Elle n'était toujours pas là. Puis au moment, où j'allais commander la troisième, j'vois la brunette arriver. Je lui souris, d'un sourire béat. Oui parce qu'il faut savoir, qu'après seulement deux bierraubeurre, je commence déjà à ne plus avoir le contrôle de mes pensées... Qu'est-ce que cela serait avec un seul verre de whisky pur feu... Je lui fais des signes en bougeant mes bras pour qu'elle me repère et quand elle arrive je lui lance : « Hey ! Je t'ai pris des chocogrenouilles, c'était les dernières.» Je lui tends les deux chocogrenouilles que j'avais achetés plus tôt. J'appelle ensuite la serveuse et lui demande deux bierraubeurres.
Invité

avatar

Invité

Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: We are crazy [Isis] Dim 30 Nov - 23:21

Tout ça c'était une affaire de logique. Isis l'avait décidé depuis longtemps ; les potions c'était de la logique pure. Il suffisait d'écouter, de calculer et surtout de réfléchir pour réussir. En bref, pas besoin d'être un génie pour avoir un A voire plus. Mais allez expliquer ça aux autres élèves, Serdaigle excepté bien sûr. La sixième année s'était levée aux aurores, elle s'était glissée hors des draps et avait pris ses affaires sur la pointe des pieds pour ne pas réveiller ses camarades de dortoir qui dormaient comme des bébés. Isis n'était habituellement pas spécialement une lève-tôt mais, parfois, il le fallait et elle avait un tas de devoirs à finir – voire à faire entièrement – avant d'aller à Pré-au-Lard comme tous ses camarades allaient le faire. Elle s'était donc mise en mouvement très tôt et planchait depuis deux heures déjà sur différents devoirs. Heureusement, le temps passait plutôt vite et la fin arrivait à grands pas. Isis n'était pas une travailleuse assidue comme certains de ses condisciples de Serdaigle. D'accord, elle bossait plutôt pas mal, elle faisait consciencieusement ses devoirs et quand la matière l'intéressait elle pouvait même faire des recherches supplémentaires... mais c'était rare tout de même ! Une heure et quarante-cinq minutes plus tard Isis avait fini. La jeune femme poussa un long soupire de soulagement avant de sortir de la bibliothèque, qui était déserte comme tous les samedis où une sortie à Pré-au-Lard était prévue. Et c'était normal, ils avaient raison d'en profiter ! Isis regarda alors l'heure et poussa un petit « Oups » avant de se mettre à courir vers son dortoir telle une furie sortant des enfers. Elle était en retard, très en retard. Passant en trombe par la grande salle où elle attrapa un truc à grignoter – manger c'était primordial ! - Isis monta deux à deux les marches qui la menaient vers son dortoir, posa ses affaires en vrac sur son lit, attrapa sa veste chaude, ses gants et son écharpe et repartit aussi vite qu'elle était venue tout en songeant qu'elle était en train de faire un vrai marathon. Et Merlin savait qu'elle n'aimait pas courir. Quoique. Non en fait elle ne savait pas, elle aimait se dépêcher, elle aimait devoir se dépêcher mais d'un autre côté... Non elle ne savait pas.

Aller à Pré-au-Lard ne fut pas aisé. D'abord, parce qu'Isis se dépêchait et qu'elle manqua deux fois de s'étaler par terre – mais par une chance incroyable elle évita deux fois la catastrophe – et ensuite parce que la sixième année s'arrêtait dès qu'un flocon de neige lui passait devant les yeux. Isis adorait la neige. Mais elle se dépêcha, avança et finit par arriver au Trois Balais avec dix bonnes minutes de retard parce que, oui, elle avait rendez-vous avec son excellente amie : Anaëlle. Essoufflée, la brune tomba sur sa chaise avec soulagement en enlevant sans délicatesse ses gants qu'elle laissa tomber sur la table en bois. Heureusement qu'Ana avait remarqué qu'Isis était là lorsqu'elle avait laissé retomber la porte et qu'elle lui avait fait de grands signes, sinon Isis aurait encore perdu cinq minutes à analyser toutes les tables en espérant y voir son amie... Surtout qu'elle ne s'était pas mise à l'endroit le plus facile à trouver !

« Hey ! Je t'ai pris des chocogrenouilles, c'était les dernières.»  Oh alors ça c'était cool ! Isis attrapa le précieux cadeau et remercia chaleureusement sa camarade. C'était vraiment adorable de sa part, et la preuve qu'elle la connaissait bien ! « C'est trop gentil ! T'es passée chez Honeyduks ? J'ai pas eu le temps d'y mettre les pieds, je suis venue en courant du château, d'ailleurs désolée pour le retard j'étais prisonnière du devoir de sortilèges ! » Isis fit une pause, fourra ses chocogrenouilles dans son sac pour ne pas les oublier, et but une gorgée de bièreaubuerre qu'Ana avait gentiment commandé. D'ailleurs... « C'est ta combientième ? » demanda la Serdaigle en désignant la bièreaubuerre devant elle, son instinct lui disait que ce n'était pas la première. Elle lança un regard faussement accusateur à son amie. La morale ? Très peu pour elle ! « Et au fait, t'as eu des dragées surprises ? Une fille à côté de moi dans la rue disait qu'elle en avait acheté, j'ai pensé à toi ! » Isis savait qu'Ana en raffolait ! C'était étrange quand même, les dragées surprises, on ne savait jamais sur quoi on allait tomber. Quelque part, c'était un défi ! Isis se rappelait de la première fois qu'elle en avait mangé, Ana était présente d'ailleurs. « Tu te rappelles de la première fois où j'en ai mangés ? » Riant à l'avance Isis se remémora ce moment où elle avait, pendant quelques secondes arrêté de respirer. Elle avait fait une de ses têtes ce jour-là !
We are crazy [Isis]
Page 1 sur 1