Studieuse réunion, ou presque [James] -- Terminé
Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Seth
Clan: Neutre
Sang: Pur



MessageSujet: Studieuse réunion, ou presque [James] -- Terminé Sam 27 Déc - 20:54

« Mr Potter, Miss Terreur, vous serez en binôme pour travailler sur les sortilèges de contact à distance, leurs avantages et leurs limites. »

La blondinette, occupée à dessiner sur le coin de son parchemin, sursauta en entendant son nom. Un binôme, avec James Potter ? Elle lui jeta un coup d'oeil en coin, avant de noter fébrilement l'intitulé du devoir sur sa feuille. Son binôme n'avait pas l'air très heureux. Sans doute avait-il entendu le binôme précédent, constitué de Lily et de Charles. Marie-Ange pouvait d'ailleurs le comprendre un peu. Elle adorait Lily, mais Charles... Depuis cette fameuse erreur qu'elle avait commise quelques années plus tôt, elle ne le supportait plus.

A la fin du cours, l'étudiante rangea ses affaires avec soin, et sortit calmement de la salle de cours. Elle se posta à côté de l'entrée, attendant que le Gryffondor sorte à son tour. Son sac sur l'épaule, elle faillit le louper, occupée qu'elle était à triturer sa cravate d'un air songeur. Mais elle le rattrapa rapidement, esquissant un sourire qu'elle espérait avenant.

« James ? Enfin, Potter ? Pour le devoir de Sortilèges, je... Je serais à la bibliothèque mercredi prochain, le soir, après les cours, si ça te dit de travailler un peu dessus... Enfin, c'est juste une proposition. Si ça te ne conviens pas, n'hésites pas à m'envoyer un hibou pour me prévenir, hein ? Bon, je dois filer, je vais être en retard. Salut ! »

Sans lui laisser le temps de répondre, la jeune femme disparut parmi les autres étudiants, et fila à son cours de Soins aux Créatures Magiques avant le déjeuner.

L'après-midi lui parut traîner en longueur. Pas que les cours étaient inintéressants, mais les regards réprobateurs de certains élèves de son année n'était pas pour la mettre à l'aise. Sans doute auraient-ils voulu qu'elle refuse d'être en binôme avec le maraudeur. Mais Marie-Ange n'était pas comme ça. La jeune Terreur avait bon fond, même si elle était à Serpentard. Elle leur offrit des regards de défi à chaque fois que leurs yeux se croisaient. Elle ne cherchait pas à les provoquer, mais elle les mettait au défi de venir lui dire deux mots à propos du devoir qu'elle avait à faire.

Et finalement, sans qu'aucun incident notable ne vienne perturber le cours, mis à part une prédiction de mort atroce et douloureuse dans les jours à venir pour la Verte et Argent, ils purent sortir de l'atmosphère étouffante de la pièce. Marie ne traîna pas. Elle partit manger, comme une goinfre, avant d'aller se coucher. Et les jours passèrent, le week-end arriva, et repartit. Et ce fameux mercredi soir arriva.

A la fin du cours de métamorphose, elle ramassa ses affaires, et fila à la bibliothèque. Elle avait hâte de se mettre au devoir de Sortilèges. Et si James Potter ne venait pas, eh bien, elle commencerait sans lui, voilà tout.

C'est ainsi qu'elle se retrouva, assise à une table avec une montagne de livres en rapport avec le devoir devant elle. Presque cachée derrière tous ces livres, elle avait sortit un parchemin vierge, et y avait inscrit l'énoncé du devoir. Elle lisait à cet instant même un paragraphe parlant de l'usage des patronus pour communiquer à distance. Les sourcils froncés, concentrée, elle paraissait fragile. Inoffensive. Presque studieuse, comme elle remettait une mèche rebelle derrière son oreille.

_________________
~ ~



Despite the darkness,
Light will rise up.
(c) ystananas



Dernière édition par Marie-Ange R. Terreur le Jeu 12 Mar - 12:12, édité 1 fois
Invité

avatar

Invité

Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Studieuse réunion, ou presque [James] -- Terminé Dim 28 Déc - 16:01

Studieuse réunion, ou presque
[Marie-Ange & James]

La semaine avait été des plus épouvantables. Sûrement la pire de son existence. James était épuisé. Mais pas d’une fatigue physique, non, d’une fatigue psychologique ce qui rendait la chose encore pire. La tête entre ses mains, il soupira encore une fois, las des derniers événements. Il se redressa légèrement, gardant ses mains sur ses joues supportant ainsi sa tête et balaya du regard son dortoir. Mal rangé. Evidemment. Une chaussette traînait encore sur le sol. Sa chaussette sale d’hier, et derrière la malle de Sirius était sûrement glissée la deuxième qu’il avait lancé hier soir en se déshabillant. Il haussa les épaules, se disant qu’il ferait le ménage plus tard, quand Remus les y obligerait. Là il n’avait pas le cœur à l’ouvrage. Il n’avait le cœur à rien faire. Même rester blottit sous sa couette ne le tentait pas plus que ça. La raison de son désarroi se résumé en un seul mot. En un seul prénom pour être précis. Lily. C’était terminé. Bien que techniquement parlant, l’histoire n’avait jamais réellement commencé. Mais le garçon avait espéré la faire changer d’avis, il avait cru qu’au bout d’un moment, si elle lui laissait une chance elle pourrait l’aimer. Mais elle n’en avait pas envie. Ne voulait pas de lui dans sa vie.

La prise de conscience avait été terrible pour James. Une rude épreuve qui l’avait achevé. Il faut dire que les jours qui avaient précédés la dispute n’avait pas été les plus merveilleux. D’abord, l’annonce du devoir de sortilège. Le professeur avait eu cette –stupide- idée de piocher les noms des élèves qui travailleraient en binôme. Au lieu de pouvoir réaliser son devoir la vieille en compagnie de Sirius il se retrouvait avec un rendez-vous à la bibliothèque avec une Serpentard. Bon, Marie-Ange n’était pas la pire de ses camarades. Il pouvait presque même dire qu’il l’appréciait. Non, le problème c’était que Lily, elle était tombé avec Charles. Le type qui s’était un peu trop intéressé à elle l’année précédente. James avait fait de ses pieds et de ses mains pour les éloigner. Et ça avait fonctionné. Mais voilà qu’ils devaient se fréquenter à nouveau. Et pour une raison scolaire que James ne pouvait interdire, ou tout du moins empêcher.

A l’annonce des binômes, James n’avait pas encore prit cette terrible décision de laisser Lily en paix comme elle le souhaitait ardemment. Alors, la nouvelle l’avait mis en pétard. Il avait surveillé de loin les deux protagonistes. Mais avant même de noter un rapprochement entre les deux, il croisa Diggory dans la volière. Une rencontre qui dérapa comme à leur habitude. Il n’y avait qu’un seul lieu où il pouvait se battre en restant classe. Le terrain de Quiddicth. Et encore que, s’ils montaient leur équipe respective contre l’adverse, cela pouvait être violent. Quoiqu’il en soit, ils s’étaient une nouvelle fois disputer, augmentant la rage de James. L’apothéose, c’était la lettre qu’il avait reçu de Lily quelques jours plus tard, l’accusant de ne pas avoir fait sa ronde. Evidemment, elle avait entièrement raison d’être en colère, James était loin d’être le parfait préfet en chef qu’il devait être. Il avait essayé de l’amadouer, de dédramatiser la chose, mais au final c’était des cris qui avaient raisonnés dans la salle commune. Jusqu’à ce que la jolie rousse lui propose de s’asseoir et de discuter plus calmement.

Il n’aurait peut-être pas dû accepter. Car après cela, il quitta la rousse avec cette terrible décision –pour lui- de la laisser tranquille selon ses souhaits. Depuis, il se contentait de l’éviter. De ne la regarder que quand il était sûr qu’elle n’en saurait rien. De ne plus lui adresser la parole. C’est bien simple, il faisait comme si elle n’existait pas. Et Merlin savait comme c’était difficile. Difficile à tenir et difficile à supporter. Mais jusqu’ici il y arrivait, même s’il avait le moral en compote et le cœur gros. Il soupira une nouvelle fois, en voyant l’heure qu’il était sur le petit réveil en forme de vif qui traînait sur sa table de chevet. Son rendez-vous approchait à grand pas, il ne devrait pas tarder à se mettre en route s’il ne voulait pas être en retard. C’était elle qui avait convenu d’une date, lui disant par la même occasion que s’il voulait un autre moment qu’il n’avait qu’à la prévenir. Mais James n’avait pas vu le temps passer ces derniers jours, et il n’avait aucun cours le mercredi après-midi, alors le moment semblait pas si mal choisi.

Traînant des pieds, James arriva une bonne dizaine de minutes en retard à la bibliothèque. Il poussa le battant gauche de la large double porte et pénétra dans ce lieu trop silencieux pour lui. Il chercha pendant quelques minutes après la blonde avant de la trouver derrière une pile de livres. Le garçon ne savait pas s’il devait s’en montrer heureux ou on. Heureux qu’elle ait commencé les cherches et qu’il semblait y avoir matière à travailler, ou désespéré car justement, le travail allait être long et fastidieux. Soupirant comme pour se résigner, il s’avança vers la jeune fille, posa son sac par terre, et tout en détachant sa cape la salua : « Salut ! Désolé, je suis un peu en retard ! » Il souleva la chaise, par respect pour les autres camarades qui travaillaient plus loin, et tout en s’asseyant et se forçant à sourire il continuait : « rassures-moi, tous ces livres n’ont que quelques pages qui nous intéressent hein’, on va pas devoir tout lire ? » S’il se forçait à sourire, ce n’était pas parce qu’il devait faire équipe avec Marie-Ange, mais simplement, parce qu’il n’était pas dans son assiette depuis plusieurs jours. Et pas question de se plaindre, pas même à Sirius, alors il s’efforçait à faire bonne figure. Il se frotta ensuite les mains l’une contre l’autre, regrettant la chaleur de la salle commune et de son dortoir, c’est que décembre commençait en beauté avec le froid qui s’était installé rapidement. « Pas que je n’aime pas lire, mais on va en avoir pour trente ans pour rédiger ce devoir sinon » continua James avec sa petite tête dépité, plus comique et attendrissante qu’autre chose.



Spoiler:
 
Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Seth
Clan: Neutre
Sang: Pur



MessageSujet: Re: Studieuse réunion, ou presque [James] -- Terminé Dim 28 Déc - 20:43

Marie-Ange sortait une feuille de brouillon pour noter les lignes qui étaient en rapport avec le devoir quand la voix du Gryffondor la fit lever la tête. Un sourire éclaira ses lèvres. Pendant qu'il s'installait, elle savourait son air abattu à l'idée de voir lire tous les livres qu'elle avait ramené. Elle se mordilla la lèvre inférieure pour ne pas rire. Contrairement à nombres de ses camarades, qui l'aurait envoyé boulé d'une remarque glaçante à souhait, la blondinette aimait bien James Potter. Oh, ce n'était pas une franche amitié comme il avait avec d'autres, mais ce n'était pas non plus une guerre ouverte entre eux.

« Ne t'en fais pas. C'est juste des passage dans la plupart. Un chapitre ou deux parfois. Mais pas de quoi y passer la nuit. »

Elle tourna un peu le livre qu'elle avait ouvert, montrant un petit paragraphe en bas de la page de droite.

« Ici, par exemple, on mentionne les patronus pour s'envoyer des messages, mais surtout des avertissements. »

Remettant le livre correctement ensuite, elle mordilla à peine le bout de sa plume avant d'ajouter :

« Je pensais qu'on pouvait commencer par noter un peu toutes les références qu'on pourra trouver dans ces bouquins sur un brouillon, et voir ce qu'on pourrait en faire ensuite. Ça te conviens ? »

Le bout de la plume caressait le dessous de son menton, alors qu'elle dardait un regard interrogateur vers le maraudeur.

Elle sentait que quelque chose n'allait pas. Oh, il n'avait pas l'air, comme ça, avec son sourire. Mais il ne semblait pas dans son assiette. Marie-Ange pencha alors légèrement la tête sur le côté, fronçant doucement les sourcils. Mais elle ne dit rien. Elle se contentait de le scruter, un peu curieuse, elle devait l'avouer.

Elle finit par secouer la tête. Se soucier des états d'âmes d'un Gryffondor était bien gentil, mais ils n'avaient pas que ça à faire. Reportant ses prunelles sur sa feuille de brouillon, à peine noircie par quelques mots, elle fit la moue. Elle raya l'un de ces mots, et en écrivit un autre en dessous, comme correction.

Reportant son attention sur le maraudeur, elle questionna :

« Est-ce que ça te dérange si je t'appelle James ? J'me contenterais bien de Potter, mais à vrai dire, j'ai un peu de mal à appeler les gens par leur noms de famille. Je ne suis pas à l'aise quand je fais ça. »

Refermant le livre qu'elle avait prit, tandis qu'elle parlait, elle le déposa sur une chaise vide à côté d'elle, et en ouvrit un autre, cherchant le sommaire.

Spoiler:
 

_________________
~ ~



Despite the darkness,
Light will rise up.
(c) ystananas

Invité

avatar

Invité

Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Studieuse réunion, ou presque [James] -- Terminé Lun 29 Déc - 13:35

Studieuse réunion, ou presque
[Marie-Ange & James]

Marie-Ange était souriante alors que le garçon s’installait en face d’elle. Et de cela, James en était content. Rien de pire que d’être avec un binôme exécrable et pas drôle pour une mornille. Au moins, avec elle, James savait qu’il pouvait user et abuser même de son humour parfois douteux. C’était d’ailleurs grâce à ça qu’ils s’appréciaient au final. James n’appréciait pas les serpentards, et cela en soutien infaillible à son frère de cœur. C’était un fait établit. Donc, il ne devrait pas aimer la blondinette. Mais alors que Sirius et lui mettait au point au blague contre les verts et argents, c’était la blonde qui avait reçu le mauvais sort. Elle n’était pas la cible, non, c’était Servilius comme toujours le sombral de la farce, mais au lieu de se mettre en colère et de les dénoncer, la blonde avait rigolé. Tout simplement. Sans pour autant s’excuser qu’elle se soit retrouvée couverte d’un liquide jaunâtre à l’odeur douteuse, James avait trouvé qu’elle avait de l’humour et ne devait pas être si désagréable si elle était capable de rire d’elle. Partant de là, James sans être particulière gentil et attentionné, ne s’était pas montré désagréable envers elle.

Le garçon sourit un peu plus largement quand la jeune fille le réconforta en lui disant que oui, il n’aurait pas besoin de tout lire. « ha ouf ! Godric a entendu mes prières » s’exclama le garçon en leva les yeux au ciel et serrant les mains l’une contre l’autre. Faire le pitre était l’une de ses qualités premières. C’était comme un don. Faire rire les autres en jouant l’imbécile était tellement facile. Et puis, c’était comme un masque que tu mettais sur ton visage. Un masque qui cache et protège le vrai James. Le James tout patraque ces derniers jours. Avec le sourire jusqu’aux oreilles en faisant l’imbécile personne ne se douterait qu’il n’allait pas bien. Si tant est qu’on ne regardait pas ses yeux qui avaient perdues toutes malices. Mais il se reconcentra rapidement, alors que Marie-Ange commençait à lui dire ce qu’elle avait déjà repéré d’intéressant dans un ouvrage. Le sortilège de Patronus. James fronça les sourcilles essayant de se souvenir dans quel cours il avait entendu parler de cela. Il l’avait sur le bout de la langue, et pourtant impossible de se souvenir de quoi il était question. Il ne demanda pas à la blonde à quoi servait se sort, ne voulant pas passer pour un ignare si le sort était trop commun, aussi, il garda le silence et se promis de faire des recherches et rapidement. « D’accord, ça me va ! » acquiesça James en essayant d’y mettre de l’entrain.

James connaissais déjà un sortilège de communication. Un vieux sort qu’il avait trouvé lui et Sirius et s’était empressé d’essayer. Cela leur permettait de communiquer quand ils étaient. C’était fort pratique pendant leur retenues ou pendant qu’ils se lançaient dans les phases finales de leur blagues. Avec l’habitude, James ne quittait plus son petit miroir, qui était d’ailleurs, enveloppé dans une chaussette au fond de son sac, toujours sous la main au cas où. Mais comment en parler sans se faire cramer auprès de Marie-Ange ? Il fallait être fin et ingénieux. Il réfléchissait à un moyen d’amener la chose tout en feuilletant le livre qu’il avait attrapé de la pile. Il survolait le sommaire pour sélectionner les passages intéressant quand il pensa à la poudre de cheminette qui permettait de communiquer à travers les cheminées.

Il allait ouvrit la bouche que Marie-Ange le devança et lui parla. James leva les yeux, mais son regard fut attiré plus loin derrière la blonde. Une rousse venait de passer entre les rayons et le cœur du garçon avait manqué un battement. Il cligna des yeux, réalisant que ce n’était pas Lily et se trouvant plus misérable que jamais. Il secoua la tête, essaya de chasser l’abattement qu’il l’avait possédé et que la jeune fille ne devait pas avoir manqué. Puis replongea dans son livre, il se contenta de lui répondre : « vas-y, ne te gêne pas, fais ce que tu veux. » Ce n’est pas qu’il était contre ou pour. Il aurait même souri volontiers à la proposition si les circonstances avaient été différentes. Là, il était juste mal. Et la bibliothèque, l’un des endroits préférés de sa rousse l’étouffait.



Spoiler:
 
Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Seth
Clan: Neutre
Sang: Pur



MessageSujet: Re: Studieuse réunion, ou presque [James] -- Terminé Mar 30 Déc - 15:01

Leur collaboration commençait plutôt bien. Marie-Ange n'avait pas trop de soucis quant à leur entente. A part leur blagues, les maraudeurs ne l'avait pas vraiment ennuyée. Et le plus souvent, elle était la victime involontaire. La blague lui retombait dessus par malchance. Heureusement, elle avait le sens de l'autodérision. Elle ne craignait pas de se ridiculiser. Rire d'elle était mieux que d'en pleurer, de toute façon. Et puis les blagues n'étaient jamais très méchantes. Oh, bien sûr, parfois, c'était assez dégueulasse. Mais rien qu'une douche ne puisse arranger, Merlin en soit remercié. Repensant à l'épisode de la bouillie jaune et malodorante, ses yeux pétillèrent de malice. Elle avait passé deux heures sous la douche pour enlever la substance gluante. Et une de plus pour ôter l'odeur persistante. Elle était venue à bout de trois bouteilles de gel douche et de shampoing.

Mais c'était quelque chose qui était sans conséquences, au final. Il arrivait de plus grandes tragédies, dans la vie. La mort de son père lui avait au moins appris ça. Il faut relativiser. Garder les larmes pour les circonstances qui l'exigent. Rire le reste du temps. En plus, une étude moldue affirmait que le rire prolongeait l'espérance de vie. Pas que ça serve à grand chose contre un sortilège de mort, effectivement. Cela dit, on a l'esprit plus léger quand on ne se prends pas la tête pour des choses, somme toute, futiles.

Laissant son sourire éclairer ses lèvres, l'étudiante de Serpentard trouva sur le sommaire le chapitre qui l'intéressait. Du coin de l’œil, elle capta un mouvement de James. Sans rien dire, la blonde nota quand même l'air perdu du maraudeur. En plus d'être assez intuitive, la jeune Terreur était aussi capable d'une grande empathie. Elle ne savait pas ce qui se passait pour lui, mais elle était peinée qu'il soit ainsi obligé de jouer la comédie pour que personne ne le remarque. Cela dit, s'il ne voulait pas en parler, elle n'allait pas l'obliger à tout lui déballer. Pas tout de suite, du moins.

« Très bien, James. Donc, on fait nos recherche chacun de notre côté, pour le moment, et on met en commun dans... Disons... Une demi-heure ? »

Marie-Ange replongea alors la tête dans son livre, notant sur son brouillon les références qu'elle venait de trouver. Elle fit plusieurs livres ainsi, et la pile devant eux diminua progressivement. La pile sur la chaise, par contre, s'éleva tout aussi progressivement. Soudain, trouvant dans le chapitre qu'elle lisait attentivement une référence à la projection astrale, la blonde releva la tête.

« Dis-moi... Tu crois que la projection astrale compte comme un sortilège  de contact ? »

Son regard clair observa le maraudeur. Il semblait vraiment mal à l'aise à présent. Ils n'avaient pas beaucoup parlé durant la vingtaine de minutes qui venait de passer. A bout de volonté, elle se mordilla la lèvre avant d'ajouter brusquement, d'un ton doux :

« Quelque chose ne va pas, James ? Tu n'as pas l'air dans ton assiette... »

Oui, c'était une intrusion dans sa vie privée. Mais la jeune fille supportait mal de voir ceux qu'elle appréciaient, ne fut-ce qu'un tout petit peu, se sentir mal. Être à Serpentard ne voulait pas forcément dire être sans cœur.

« Je sais que ce n'est pas mes affaires, mais tu m'as l'air moins... Heureux... Qu'à l'ordinaire. Tu peux m'envoyer balader si tu veux, tu sais, mais je renonce rarement quand j'ai quelque chose en tête. »

Elle esquissa un sourire angélique, croisant les doigts sous la table pour ne pas avoir été trop intrusive. Trop brusque.

Spoiler:
 

_________________
~ ~



Despite the darkness,
Light will rise up.
(c) ystananas

Invité

avatar

Invité

Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Studieuse réunion, ou presque [James] -- Terminé Mar 13 Jan - 21:33

Studieuse réunion, ou presque
[Marie-Ange & James]

Désemparé. James était complétement désemparé. Une lueur rousse, et voilà que son regard se perdait, que son cœur s’emballait dans sa poitrine. Il était lamentable, s’en rendait compte et s’en trouvait encore plus minable. La laisser tranquille était décidemment la pire résolution de sa vie, celle qui le faisait le plus sourire. Mais elle semblait mieux comme ça. Plus apaisée. C’était compréhensible puisqu’elle n’était plus harcelée par le garçon. Alors ça lui suffisait bien que le meurtrissait d’avantage alors qu’il réalisait combien il l’avait blessé dans ses incessantes demandes. Une demi-heure ? Oui, cela semblait convenable. Il n’aurait surement rien trouvé de nouveau d’ici là, tant il regardait les lignes sans réussir à déchiffrer le moindre mot, mais cela était suffisant pour se reprendre et se recomposer un visage souriant à toute épreuve. Il acquiesça donc les propos de la blonde en hochant de la tête et se replongea de plus belle dans les bouquins pour noyer son mal-être entre les lignes.

James continuait à tourner les pages. Il changea de livre en silence, n’arrivant pas plus à se concentrer. Il essayait. Vraiment. Mais à chaque livre qu’il feuillerait, il n’arrivait pas à s’empêcher de se demander si elle l’avait déjà lu auparavant. Si elle l’avait tenue dans ses mains. Il allait finir par devenir fou s’il ne se reprenait pas bien vite. Les minutes passaient sans qu’il ne note rien sur le parchemin qu’il avait sorti afin de prendre quelques notes sur ses recherches. Si ça continuait, il n’allait rien avoir à dire pour la mise en commun, se comportant comme le pire binôme de travail que possible. Finalement, la jeune fille rompit une nouvelle fois de silence, questionnant James sur un sortilège.

Le garçon passa une main dans ses cheveux, et fronça les sourcils signent qu’il réfléchissait. Il n’était pas plus apaisé qu’avant, mais au moins, là, il réfléchissait réellement pour apporter une réponse à sa camarade. Mais avant même qu’il formule une réponse intelligible à haute voix, elle continua d’une voix qui trahissait sa gentillesse mais aussi sa gêne de poser une telle question. Etait-ce le sourire gentil qui le déstabilisa ? Surement. Quoi qu’il en soit James formula une réponse avant même de le réaliser. « Je crois que oui. » C’était d’un ton faible, mais en même temps, il ne réalisait même pas qu’il osait répondre que oui, quelque chose n’allait pas. Il n’avait pas parlé de ses états d’âme à qui que ce soit, pas même à Sirius. Elle n’allait quand même pas attendre de lui qu’il le fasse avec lui.

Il cligna des yeux réalisant ses propos, puis il continua se rattrapant rapidement, ayant peur d’en avoir trop dit et qu’elle ait compris le sens véritable de sa première réponse. « Je crois que oui, ça peut compter pour un sortilège de contact. »  Récupérant de plus en plus la voix assurée qu’il avait en temps normale il continua, bien que légère gentil et reconnaissant envers la jeune fille qui avait noté son trouble. « Oui, ce ne sont pas tes affaires. Mais t’inquiètes pas, ça va aller. »  Après tout, à part ses meilleurs amis, personne n’avait remarqué qu’il était triste ces derniers temps. Il était doué dans l’art de la comédie il fallait croire. Et pourtant, c’était une plaie béante qui lui semblait impossible à cacher comme à guérir qui lui entaillait le cœur.



Spoiler:
 
Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Seth
Clan: Neutre
Sang: Pur



MessageSujet: Re: Studieuse réunion, ou presque [James] -- Terminé Mar 17 Fév - 14:29

Pour un peu, Marie-Ange aurait presque cru qu'il répondait à sa question personnelle. Mais il rajouta quelques mots après, douchant l'enthousiasme de la blonde. Bon, ce n'était pas pour cette fois. Elle ne dit rien cependant, se contentant de sourire à son camarade.

Notant alors la projection astrale sur son parchemin, la jeune fille chercha des yeux le passage qui en parlait dans le livre qu'elle avait ouvert. James continua alors, et elle releva la tête pour plonger ses prunelles cristalline dans celle du maraudeur.

« D'accord, acquiesça-t-elle simplement, un air sincère sur les traits. »

Elle continua donc ses recherches, écrivant tout ce qu'elle trouvait d'intéressant dans les livres. Bientôt, la pile ne contint plus qu'un seul livre. Son parchemin, lui, était noirci de sa petite écriture ronde et légèrement penchée. Des deux côtés.

En levant les yeux, de temps en temps, la jeune fille nota que James ne semblait pas très avancé lui. Se mordillant la lèvre, elle se retint pourtant de lui demander à nouveau s'il était sûr que ça allait. Au lieu de ça, elle ouvrit le dernier bouquin. Il lui parlerait s'il en avait envie. Et puis, ils n'étaient pas particulièrement proches, il n'avait aucune raison de se confier à elle. Malgré tout, elle avait un pincement au cœur en le voyant ainsi.

Finissant de feuilleter le sommaire du grimoire, et ne trouvant rien d'intéressant, elle referma alors ce dernier un peu brusquement. La couverture lui avait échappé des mains. En retombant, elle fit un bruit sourd, et la Serpentard s'attira un regard noir de la part de la bibliothécaire. Se tassant légèrement sous ce regard furieux, rentrant la tête dans ses épaules, Marie-Ange se mordit la lèvre inférieure.

« Oups... »

Un petit sourire ornait néanmoins son visage, et elle tourna le regard vers le Gryffondor en redressant la tête.

« Je crois que j'ai trouvé tout ce qu'il y avait à prendre dans ces grimoires. Et toi ? »

Elle reposa sa plume en même temps, et souffla sur les derniers mots qu'elle avait écrit pour faire sécher l'encre. Voyant que James n'avait pas l'air d'avoir réussi à se concentrer, elle esquissa un sourire compréhensif.

« Tu sais, si tu ne te sens pas d'humeur à travailler aujourd'hui, je peux me charger du devoir. Je comprendrais. Et on pourra dire que c'est à charge de revanche ? »

Son sourire s'était fait malicieux sur ces derniers mots. Elle savait que, d'ordinaire, le jeune Potter était plutôt doué. D'après ce qu'elle savait, il avait toujours de bonnes notes. Mais elle savait aussi que, comme tout un chacun, il y avait des moments de blues, de faiblesse, où l'on avait envie de rien faire. Et ça ne la dérangeait pas de soulager un peu le maraudeur des soucis scolaires s'il avait d'autres soucis. Elle aimerait juste qu'il lui en parle, si ça le pesait trop, mais elle ne pouvait pas le forcer.

Spoiler:
 

_________________
~ ~



Despite the darkness,
Light will rise up.
(c) ystananas

Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Seth
Clan: Neutre
Sang: Pur



MessageSujet: Re: Studieuse réunion, ou presque [James] -- Terminé Jeu 12 Mar - 12:12

Apparemment, la suggestion de la Serpentard parut lui convenir. Il ne devait vraiment pas être dans son assiette. Esquissant un sourire désolé tandis qu'il ramassait ses affaires, elle regretta qu'il ne veuille pas lui confier ce qui n'allait pas. Mais elle le comprenait. C'était sans doute personnel, et il n'avait aucune envie de voir ses problèmes éventés. Il ne pouvait pas être sûre que la blonde ne répète rien. S'il la connaissait un peu mieux, il aurait pu savoir qu'elle n'en ferait rien. Mais elle se dit que ça viendrait, qu'elle réussirait un jour à lui montrer qu'elle était digne de confiance.

« A plus tard, James, lui sourit-elle alors qu'il la saluait. »

Son regard cristallin suivit sa silhouette qui sortait de la bibliothèque, et elle songea qu'il avait vraiment besoin de parler à quelqu'un avant que ce qui le tracassait ne le rende fou. Puis, chassant ces pensées de son esprit, elle se concentra à nouveau sur leur devoir. Elle était sincère. Ça ne la dérangeait absolument pas de le finir toute seule. Par ailleurs, elle avait assez confiance en ses capacités pour penser qu'ils auraient même une bonne note.

Elle attrapa le brouillon qu'il avait laissé sur la table. Il n'avait rien noté. Elle haussa les épaules. Il était troublé, elle comprenait. Elle continua donc ses recherches, jusqu'à ce que la pile de livre à lire ne devienne la pile de livre lus. Elle parcourut du regard ses notes, avant de décider qu'elle avait assez d'éléments. Ramenant donc les livres à leur place, sous l’œil aiguisé et scrutateur de la bibliothécaire, Marie-Ange essayait déjà de mettre un plan en place pour rédiger le devoir.

En revenant à la table, la blonde tenait son introduction. Elle sortit alors un rouleau de parchemin vierge, et commença par inscrire son nom et celui de James, ainsi que le titre du devoir. Puis, avec un regard distrait pour l'horloge magique qui trônait au-dessus du bureau de la gardienne des livres, la Serpentard démarra sa rédaction.

Elle y passa deux heures, en tout. Elle relisait soigneusement chaque paragraphe après l'avoir écrit. Elle corrigeait rapidement les quelques fautes qui auraient pu s'y glisser en même temps, et partait sur un nouveau paragraphe. Jusqu'à ce que ce soit la conclusion. En mettant le point final, elle s'estima satisfaite de son travail. Par acquis de conscience, elle relu encore deux fois la rédaction. Une première fois pour éliminer toute faute d'orthographe indésirable, et une seconde fois pour vérifier qu'elle n'avait pas commis d'erreur, comparant sans cesse avec son brouillant, et s'assurant de la cohérence du tout. Quand son regard glissa enfin sur la dernière ligne, s'arrêtant sur le point, elle sourit. C'était presque parfait, selon elle.

La verte et argent rangea alors ses affaires, et sécha soigneusement le parchemin avant de l'enrouler sur lui-même. Un regard à l'heure lui apprit que c'était bientôt l'heure du dîner. Son ventre se réveilla à cet instant-là, et elle se dépêcha de retourner à sa salle commune pour déposer ses affaires de cours, faire une douche rapide, et partir enfin vers la Grande Salle.

_________________
~ ~



Despite the darkness,
Light will rise up.
(c) ystananas




Contenu sponsorisé

Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Studieuse réunion, ou presque [James] -- Terminé

Studieuse réunion, ou presque [James] -- Terminé
Page 1 sur 1