Au secours d'une amie [PV Lux]
Invité

avatar

Invité

Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Au secours d'une amie [PV Lux] Sam 31 Jan - 19:27


C'est dans la bibliothèque que nous retrouvons Severus. Assis à l'écart, dans un coin qu'il espérait assez tranquille pour ne pas être dérangé toutes les cinq minutes par un crétin qui n'aurait rien de mieux à faire de sa journée que de se préoccuper de sa présence et il avait étalé devant lui une petite dizaine de livres portant tous sur les potions. Il était déjà la depuis plusieurs heures sans que personne ne vienne l'ennuyer, à croire qu'ils avaient finalement autre chose à faire que de lui pourrir la vie et d'ailleurs, il ne s'en plaignait absolument pas, bien au contraire.

Severus aimait la bibliothèque parce que c'était un endroit calme, généralement silencieux et plein de livres tout prêt à se laisser lire (même si certains avaient besoin qu'on leur parle gentiment avant.) Il n'était pas rendu au point d'y passer chaque moment libre de ses journées, mais quand il avait des devoirs importants à faire, il préférait largement le calme de la bibliothèque plutôt que le brouhaha de la salle commune (unique lieu où Potter ne pouvait pas venir l'ennuyer comme bon lui semblait... Malheureusement pour lui, certains Serpentards étaient plutôt dans le genre de Potter).

Severus referma un lourd volume sur les plantes rares et exotiques utilisées dans les potions dites dangereuses. Cela n'allait pas l'aider pour son devoir, mais c'était à croire que dès qu'il voyait le mot "dangereux" pour classer quelque chose, il avait envie d'en apprendre plus. Peut-être était-ce son gout du risque personnel, ou alors cela trahissait fortement ses envies de vengeance... Fort heureusement pour lui, la bibliothécaire semblait assez habituée à le voir prendre plusieurs livres de potion pour ne pas venir l'enquiquiner en vérifiant tous les ouvrages. Se leva de son siège juste le temps d'attraper un autre livre, Severus poussa son parchemin déjà bien noirci de son écriture fine et presque illisible afin de faire un peu de place. Il lui fallait absolument des informations supplémentaires sur la valériane... Quelques minutes s'écoulèrent, il trouva un passage intéressant et le recopia sur son parchemin. Severus reposa sa plume dans l'encrier et se redressa. Le mal de dos commençait à se faire sentir... Peut-être devrait-il remettre la suite de son devoir à plus tard. Après tout, il lui restait encore une petite semaine.

D'un coup de baguette, il referma les livres et les laissa en place, la bibliothécaire n'avait rien de mieux à faire de ses journées de toutes façons, il pouvait bien avoir la gentillesse de la laisser râler sur lui pendant qu'elle s'occuperait à ranger. Le Serpentard ramassa ses affaires dans son sac et sortit de la bibliothèque sans se presser. Il n'avait fait que deux pas dans le hall qu'il reçu un message d'un hibou. C'était une missive de Lux qui lui demandait de venir dans les cachots au plus vite avec une potion pour soigner les brûlures... Pour qui pour quoi ?!! Il n'en savait fichtrement rien.

Autant être franc... Aider les autres, ça n'était pas franchement dans le tempérament de Severus, mais là, c'était une exception parce que Lux, il l'aimait bien... Alors il n'allait pas la laisser dans les ennuis. Après tout, elle faisait partit des rares qui ne l'humiliaient pas à la moindre occasion. Severus réfléchit un instant, se précipita dans l'infirmerie et réussit à subtiliser un pot de crème contre les brûlures sans que madame Pomfresh, occupée par quatre courts sur pattes ne s'en rende compte. Il fallait dire qu'il avait été relativement vite. Il s'était ensuite précipité dans les cachots, essayant de ne pas paraître trop pressé afin de ne susciter aucun soupçon malvenu.

Finalement, c'était peut-être son jour de chance car malgré les nombreux élèves qu'il croisa sur son chemin, aucun n'avait l'air de s'ennuyer au point de venir lui chercher des noises. Il arriva rapidement dans les cachots, connaissant ces derniers presque par coeur après sept ans d'études, il eut tout de même à trouver le bon endroit et il ouvrit plusieurs portes donnant sur des pièces vides. Finalement , après quatre portes inutiles, il trouva la bonne pièce.

- Lux ?! Appela-t-il en passant la porte. Il la chercha du regard. Qu'est-ce qu'il se passe ?
ϟ Lumière éteinte

avatar


Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Seth
Clan: Neutre
Sang: Pur



MessageSujet: Re: Au secours d'une amie [PV Lux] Mar 10 Fév - 19:08


     
Au secours d'une amie

     
C’est presque d’un commun accord silencieux que les trois protagonistes de la volière décidèrent que cela devait rester secret. Même si cela permettait à Potter de s’en sortir comme une fleur. Ne dit-on pas que la vengeance est un plat qui se mange froid après tout ? Lux saurait lui rendre la monnaie de sa pièce. En temps et en heure. Même si cela devait prendre quelques mois. En attendant, elle se retrouvait avec une plaie au bras dont la douleur cuisante ne semblait pas vouloir s’estomper. L’option de l’infirmerie n’était même pas envisageable. La bienveillante infirmière risquait de lui poser des questions. Trop de questions. Il était hors de question que Yaxley senior ait vent de cette histoire. Avant de quitter la volière en compagnie de Charles, Lux décida que la seule personne dans son entourage qui serait capable de trouver un vrai remède devait être Severus. Après tout, il était doué en confection de potions et s’il n’en avait pas sous la main de toutes prêtes il saurait quoi faire le cas échéant. Elle avait alors envoyer la lettre qu’elle avait dans un premier temps destiné à son frère avec sa propre chouette et avec l’aide d’un hibou de l’école, elle rédigea un petit mot rapide sur un morceau de parchemin qui trainait au fond de son sac.

Severus,

Peux-tu me rejoindre dans un cachot abandonné ? Je me suis brulée et je ne peux pas me rendre à l’infirmerie. Je t’expliquerai tout à l’heure.

Lux


Après avoir regardé, le volatile s’envoler, la brune fit une partie du chemin en compagnie de Charles. Afin de camoufler sa brûlure ainsi que la manche trouée de son pull, elle noua le vêtement autour de ses épaules. Tout le long du chemin elle pestait, sur le Gryffon mais aussi sur l’Aiglon. ‘mais qu’est-ce qui t’es passé par la tête?’ ou encore ‘tu as pensé aux conséquences ?’ avant de conclure ‘vous les mecs vous êtes vraiment des idiots !’ Bien loin d’elle ses élucubrations sur Kaloyan et cette maudite lettre à présent. La plaie sur son bras, dont la douleur s’amoindrissait, prenait le devant. Avoir une cicatrice à vie en souvenir de Potter non merci. (A croire que les cicatrices étaient une affaire de famille, mais cela, nous ne le saurions que bien plus tard.) L’avantage d’être en hiver, elle pourrait la camoufler facilement aux yeux des petits curieux qui gouvernaient dans le château. Malgré tout, elle adressa un dernier sourire à Charles alors que leur chemin se séparait. Elle entreprit de descendre alors les escaliers menant aux sous-sol. Severus n’allait sûrement pas tarder à la rejoindre. Lux resserra doucement ses manches autour de son cou alors que l’humidité ambiante des lieux l’encerclaient de ses bras pernicieux. Il faudrait qu’elle regarde comment réparer le trou que le maudit Gryffon avait causé à son pull. Si elle n’aimait guère les potions, il fallait avouer que son domaine de prédilection tournait autour des sorts. Ne serait-ce que pour créer ses bijoux. Tiens, peut-être qu’elle devrait demander à Severus s’il avait une idée concernant l’animation de ses bijoux. Le dernier qu’elle ait créé, en forme de serpent, avant tout de même tenté de manger l’un des membres du conseil, Carl Londubat. Depuis quand les bijoux se révélaient-ils vorace ?

La Lumière poussa la première porte d’un cachot abandonné qu’elle croisa sur son chemin. Poussiéreux et lugubre. Dire qu’il y a quelques siècles, certains étudiants venaient se faire torturer en ces lieux. L’idée s’empara fébrilement de Lux hérissant sa chaire en un frisson glacé. Certaines vieilles familles continuaient à perpétuer ce genre de châtiment et si Damon avait toujours été brutal envers ses enfants, la torture n’était pas encore son rayon de prédilection. Elle s’avança vers une vieille table en bois. De sa main elle s’assura qu’elle était encore solide avant de s’y asseoir. Le temps semblait filer lentement quand elle entendit enfin la porte s’ouvrir. Lux tourna ses yeux vers le Serpentard qui avait répondu à son appel. Sa gorge libéra un soupir rassuré alors qu’elle voyait Severus pénétrer dans la pièce. « Lux ?! » Lux accrocha ses prunelles claires à celles si sombres du Vert et Argent. « Qu’est-ce qu'il se passe ?
 » Elle se dégagea du pull le posant sur la table afin de lui montrer sa brûlure. « Tu devineras jamais qui m’a fait ça… » Un petit sourire aux lèvres se dessina sur son visage. Elle haussa doucement les épaules avant de reprendre. « Je me suis dit que tu saurais quoi faire pour au moins refermer les chaires. » Ce qui les avait uni au départ ce n’était qu’une défection pour le maraudeur en titre. Rien de plus, rien de moins. Ils étaient deux Serpents, au tout points différents. Severus appartenait à cette classe de sorcier légèrement plus radicale. Tel Nox ou Erebe ou… son propre père… Mais malgré tout, dans cette solidarité étrange envers le Potter, ils avaient installé un équilibre entre eux. « J’ai le don pour me foutre dans la merde, sérieusement. Pour une fois que je n’ai rien fait en plus… »


_________________
TITANIUM
You shout it loud but I can’t hear a word you say. I’m criticized but all your bull is ricochet. You shoot me down, but I get up. Cut me down but is you who had further to fall. Ghost town, haunted love. Raise your voice, sticks and stones may break my bones.


Dernière édition par Lux A. Yaxley le Mar 10 Fév - 22:56, édité 3 fois
Invité

avatar

Invité

Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Au secours d'une amie [PV Lux] Mar 10 Fév - 22:22

Alors qu’il se dirigeait vers les cachots et qu’il cherchait frénétiquement dans lequel elle avait bien put se cacher. Severus pestait intérieurement contre la Serpentard. Dans quelle galère avait-elle pût se mettre encore ? Le mot ne délivrait pas grand-chose, elle s’était brulée. Mais brulée comment ? Un peu, trop ? À quel endroit était la brulure ? A quel degré pensait-elle s’être brulée ? Pourquoi ne pouvait-elle pas tout simplement se rendre à l’infirmerie ? Surement parce qu’elle s’était encore fait ça dans une situation pas très nette. À la fois agacé et angoissé, Severus fini par trouver la bonne porte. Elle était là, sagement assise au milieu de la pièce, sur une vieille table en bois qui avait surement été déposée là à défaut de lui trouver une utilité pour le moment.

Il entra en l’interrogeant et s’approcha d’elle, le regard inquiet qu’il essayait pourtant de rendre impassible. Règle numéro un pour ne plus se faire avoir. Elle attendit qu’il soit à sa hauteur pour retirer son pull sous le regard curieux du brun. Puis elle déposa le pull abimé sur la table à côté d’elle.

« Tu devineras jamais qui m’a fait ça… »

Severus haussa un sourcil intéressé, mais il ne fit aucun commentaire. Comment pouvait-il imaginer qui avait fait une chose pareille ?! Mais vu le ton qu’elle avait employé, il y avait fort à parier qu’il savait parfaitement de qui il s’agissait.

- Ne me dit pas que c’est Potter… Marmonna-t-il entre ses dents serrées.

Et pourquoi ne serait-ce pas lui ? Après tout, c’était leur ennemi en commun et si elle lui avait sortit ça sur ce ton, c’était forcément que l’idée lui viendrait toute seule en tête. Cet abruti congénital ne reculait vraiment devant rien… Et dire que Dumbledore excusait systématiquement toutes les conneries que ce dégénéré pouvait inventer jour après jour.

« Je me suis dit que tu saurais quoi faire pour au moins refermer les chaires. »

Severus se tortilla légèrement mal-à-l’aise. Il était vrai que ça n’était pas bien beau à voir.  Severus se pencha légèrement en avant afin de mieux voir la blessure de la jeune femme. Mouais… Il faudrait peut-être bien du baume en plus du dictame… Sinon, elle garderait une affreuse cicatrice…

« J’ai le don pour me foutre dans la merde, sérieusement. Pour une fois que je n’ai rien fait en plus… »

Là, il était clairement dubitatif. Si elle n’avait réellement rien fait, elle ne se serait pas retrouvée dans cet état. Peut-être qu’elle n’y était pour rien au départ, mais elle s’était forcément mêlé à un truc pour que ça lui tombe dessus. Si elle s’était tiré en catimini plutôt que de se mêler d’une histoire qui ne la concernait pas, elle n’aurait pas été brulée…

- Je devrai pouvoir t’arranger ça… Mais il faut que j’aille faire un tours avant… Dit-il pensif.

Se demandant si le professeur de potion avait du baume contre les brulures dans son armoire, Severus se passa une main dans les cheveux, les repoussant vers l’arrière, clairement ennuyé. Il retint un soupir et leva les yeux vers le visage de Lux.

- Tu bouges pas de là j’arrive.

Il s’éloigna rapidement. Heureusement, ils étaient dans les cachots et la classe de potion n’était pas très loin. Si jamais le professeur le surprenait il lui raconterait qu’il était venu vérifier l’orthographe d’un ingrédient… Il le croirait sur parole de toutes manières, Severus avait en quelques sortes ses entrées dans la classe de potion. Il pouvait bien avoir des petits avantages à être le meilleur… Il parvint rapidement à la classe de potion, frappa à la porte.

Pas de réponses…

Une seconde plus tard, il ouvrit la porte. Vide… Severus se précipita à l’intérieur, fonça vers l’armoire des ingrédients et trouva rapidement ce qu’il cherchait ; l’essence de dictame qui refermerait les plaies de Lux. Il lui fallut un peu plus de temps pour mettre la main sur le pot de crème qui était caché tout au fond en bas du meuble. Apparemment, il n’était pas très utile en cours. Severus ressortit discrètement de la classe de potion et retourna aussi rapidement que possible au cachot où il avait laissé Lux.

- C’est moi. Annonça-t-il en rentrant dans la pièce désaffectée.

Fort heureusement pour lui, elle l’avait sagement attendu. Severus posa la boite sur la table.

- C’est du dictame… Ca va piquer un peu. Expliqua-t-il.

Il dévissa le bouchon et laissa tomber quelques goutes sur les blessures de Lux. La peau fuma légèrement lorsque le produit toucha la peau pour la guérir bien plus vite et efficacement que les moldus n’auraient pût le faire. Severus revissa le bouchon lorsqu’il fut sur qu’il avait tout refermé.

- Tu veux mettre le baume contre les brulures toute seule ou tu préfères que je le fasse ? Demanda-t-il légèrement mal-à-l’aise.
ϟ Lumière éteinte

avatar


Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Seth
Clan: Neutre
Sang: Pur



MessageSujet: Re: Au secours d'une amie [PV Lux] Ven 13 Fév - 18:58


     
Au secours d'une amie

     
« Ne me dit pas que c’est Potter… » Un petit rire s’échappa des lèvres de Lux. Elle haussa les épaules et pencha la tête sur le côté légèrement amusée malgré la douleur qu’elle ressentait au niveau du bras. « A ton avis ? » Ses yeux clairs observèrent un instant Severus. Aussi impassible qu’à son habitude, le jeune homme alors qu’il s’attardait un instant sur la plaie qu’elle lui montrait. Elle soupira alors qu’il restait silencieux. Il avait toujours mis une distance avec elle. Enfin, à bien y penser, c’était avec tout le monde. Elle le voyait rarement en compagnie de plusieurs amis en train de rire à plein poumons. Non bien au contraire. C’était une force tranquille, qui comme beaucoup était devenu une cible des quatre idiots de Gryffondor. James était l’élu de tous. Le plus teigneux. Le plus mordant. Au bout de quelques instants après avoir laissé Lux installé une sorte de monologue où le brun ne daigna pas répondre, il finit pas dire : « Je devrai pouvoir t’arranger ça… Mais il faut que j’aille faire un tours avant… » Lux hocha la tête. Après tout, ce n’était pas comme s’il se promenait avec son kit de potions dans la poche tout prêt à l’emploi. « Tu bouges pas de là j’arrive. »

A nouveau seule, la brune s’étala sur la table et se mit à observer le plafond. Ses pensées s’entrechoquaient les unes aux autres. Potter avait été dans une telle rage. A un point qu’il n’avait pas été fichu de contrôler ce sortilège. A un point qu’il avait usé d’un sort complexe et dangereux. Tous les trois, ils étaient passé trop près d’une limite dangereuse. Elle avait voulu calmer le jeu, les raisonner mais au lieu de cela, elle avait servi de bouclier. Il devait sacrément l’aimer la rouquine pour en venir à de telles extrémités. Le plus amusant dans tout cela ce qu’elle, la principale intéressée était aveugle à tout cela. Et puis, elle avait tourné le dos à Severus. Lux ne savait pas vraiment pourquoi. Elle avait juste noté qu’il était devenu plus sombre depuis. Il semblait s’être renfermé sur lui même. Personne ne savait vraiment ce qu’il pensait. La Vipère avait juste l’impression qu’elle pouvait lui faire confiance sur certaines choses. Comme la connivence qui s’était installée entre eux au sujet de Potter. Elle ferma les yeux laissant le silence la bercer un instant. Ses doigts rentrèrent en contact avec le bois rugueux de la table. Il fallait qu’elle trouve un truc. Une douce vengeance pour soulager la haine qui s’insufflait dans son être. Oui. Elle allait trouver quelque chose rapidement. « C’est moi. » Annonça-t-il en rentrant dans la pièce désaffectée. Lux se redressa rapidement, un peu trop. Les papillons noirs vinrent teinter sa vue. Elle cligna doucement des paupières. « C’est du dictame… Ca va piquer un peu. » Lux tendit le bras en direction de Severus alors qu’il laissa tomber l’essence de la plante sur la brûlure. Lux ne put retenir un juron. « Tu es sûre que tu cherches pas à me faire une deuxième marque ? » dit-elle avec une pointe d’ironie en voyant la fumée qui se dégageait de ses chaires. Néanmoins, il fallait reconnaitre que cela semblait assez efficace. La Lumière porta son attention sur le baume que Severus tenait entre les mains. « Tu veux mettre le baume contre les brulures toute seule ou tu préfères que je le fasse ? » Amusée, Lux attrapa la crème des mains du Serpent. De toute évidence, il n’était pas très à l’aise à l’idée d’avoir un contact quelconque avec elle. Elle ôta le couvercle du contenant avant d’attraper la crème. « Il faut le mettre comment ? En couche épaisse ou masser ? » Elle attendit ses instructions avant de les appliquer. Afin de combler le silence elle reprit.« Ce crétin se battait avec Charles. J’ai voulu les calmer et Potter a raté son coup. Il a jeté ce sort qu’il maitrisait même pas et je l’ai reçu… » Elle marqua une petite pause avant d’ajouter avec un sourire aux lèvres. « Tu aurais vu ça ! Charles lui a mis une de ses branlées ! J’ai beau avoir le bras brulé, c’était jubilatoire ! » En ayant terminé avec la crème, Lux referma le pot. Elle sentait à peine la douleur à présent. « Ca mettra combien de temps à disparaitre ? Tu penses qu’une cicatrice va rester ? » Elle se doutait que la marque n’allait pas disparaitre du jour au lendemain mais elle espérait tout de même ne pas en garder de cicatrice. Penser un instant qu’elle allait garder ce souvenir cuisant à vie du Gryffon, c’était un peu trop pour la jeune Vipère. Et puis, il fallait l’avouer, esthétiquement parlant, ce n’ était pas ce qu’il y avait de plus joli à porter. Avec le bal qui approchait et la robe qu’elle avait choisi, il ne manquerait plus qu’elle arbore ce truc hideux…



_________________
TITANIUM
You shout it loud but I can’t hear a word you say. I’m criticized but all your bull is ricochet. You shoot me down, but I get up. Cut me down but is you who had further to fall. Ghost town, haunted love. Raise your voice, sticks and stones may break my bones.



Contenu sponsorisé

Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Au secours d'une amie [PV Lux]

Au secours d'une amie [PV Lux]
Page 1 sur 1