Let's talk sweetheart | Sirius & Luxette
Invité

avatar

Invité

Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Let's talk sweetheart | Sirius & Luxette Lun 16 Fév - 8:53

Let's talk sweetheart
Tu n'as jamais voulu savoir pourquoi je faisais ça. Tu n'as jamais cherché autre chose que de le satisfaire. Tu n'as pas été cherché plus loin, et tu m'as perdu en route. Maintenant que nos chemins se croisent de nouveau, que crois-tu qu'il va arriver? Ne compte pas sur moi pour prendre un chemin rocailleux avec toi alors que j'ai une autoroute toute prête. J'aime peut-être prendre des risques... Mais je ne suis pas suicidaire.



Sirius quitta la Grande Salle d’une démarche pesante, et la mine plus sombre qu’un Sinistros. Le dîner avait encore été des plus mornes, avec un Lunard redoutant la prochaine lune et un James plus éteint que jamais. Pas d’éclats de rire au menu de ce soir, et ce n’était pourtant pas faute d’avoir essayé ! Malheureusement, cette ambiance morose était devenue de plus en plus habituelle ces derniers temps et ce n’était sûrement pas étranger aux évènements qui leur parvenaient de l’extérieur. Toutes ces disparitions, ces meurtres…bien sûr cela faisait peur. Sirius y pensait d’ailleurs beaucoup ces derniers temps : toutes ces rumeurs avaient ravivé les rivalités puristes et les tensions entre Nés-Moldus et Sang-Purs semblaient avoir aujourd’hui atteint leur paroxysme. Une situation que certains, à l’instar de son idiot de frère, mettaient à profit pour débiter encore plus de conneries que d’habitude. Ce qui avait le don de le mettre en rogne et désormais, à chaque fois qu’il croisait Reg’ dans les couloirs, il éprouvait une irrésistible envie de lui mettre son poing dans la figure. Ce dont il ne se privait bien sûr jamais.  Lui-même était donc quelque peu préoccupé depuis quelques temps, mais cela n’avait rien à voir avec l’état dans lequel se trouvait James. Et même si Sirius savait pertinemment que la mort de son père avait bouleversé Cornedrue et que l’attitude de cette chieuse d’Evans lui avait porté le coup de grâce, le jeune Black ne pouvait s’empêcher de s’agacer face au comportement de son meilleur ami. Il n’avait pas eu sa dose de conneries depuis maintenant bien longtemps, et il commençait à devenir irritable. Comment la vie à Poudlard pouvait-elle être supportable sans ça ? Les mauvais coups, les bagarres contre les Serpentards…même les heures de retenue lui manquaient ! C’était dire son désespoir… Le jeune homme, perdu dans ses sombres pensées, avait laissé ses pas le guider sans faire véritablement attention et c’est lorsqu’il faillit percuter quelqu’un au tournant d’un couloir qu’il reprit pleine possession de ses esprits. Levant les yeux, Sirius s’aperçut avec horreur que la personne dans laquelle il venait de rentrer n’était autre que son père. Il y eut un long moment de silence, durant lequel Orion Black et son fils se toisèrent, chacun refusant d’être le premier à détourner le regard.  Observant le visage haï et tant redouté, Sirius finit par prendre la parole, toujours de cet air moqueur qui le caractérisait si bien, mais cette fois d’un ton glacé, nettement moins avenant qu’habituellement. “Et bien alors père ? N’est-il pas usage d’embrasser son fils lorsqu’on ne l’a pas vu depuis longtemps ?” Sirius sourit de son air le plus insolent. Le visage d’Orion se crispa et, pendant un court instant, il parut sur le point de répondre à la provocation de son fils. Il finit cependant par se raviser et tourna les talons, sans un regard de plus pour son aîné. Sirius s’appuya un instant contre le mur, posant son front contre la pierre froide du château. Depuis qu’il avait claqué la porte de la maison familiale, il lui était toujours étrange de se retrouver face à son paternel, qui, lui, mettait un point d’honneur à l’ignorer. Et depuis que ce dernier était devenu membre du conseil d’administration de Poudlard, au grand désespoir de son fils, il y avait un risque que ces rencontres se fassent plus fréquentes. Ce que redoutait particulièrement le jeune homme.
Sirius était toujours adossé au mur, occupé à reprendre ses esprits, lorsque des pas se firent entendre. Bientôt apparut une silhouette mince que Sirius reconnut comme celle de Lux Yaxley. A la vue de la jeune fille, sa mauvaise humeur s’envola instantanément et son sourire s’élargit. Il tenait enfin l’occasion de s’amuser un peu aujourd’hui ! Lux était en effet une de ces personnes que Sirius adorait taquiner.  Contrairement à ses semblables tous stupides et étriqués d’esprit, cette fille était différente. Elle ne donnait pas l’impression de se soucier du sang de ses fréquentions, ou d’accorder un tant soit peu d’attention à la réputation de ses interlocuteurs. Et pourtant la Serpentard faisait tout pour donner le change en jouant à la parfaite petite Sang-Pur irréprochable. Sirius le savait bien car il l’observait depuis maintenant des années : la jeune fille était en effet une amie proche de Reg’ et il était bien connu que le Gryffondor surveilllait attentivement les fréquentations de son frère. Pour revenir à la jeune Yaxley, Sirius la trouvait particulièrement divertissante : la provoquer en espérant la voir sortir de ses gongs constituait une de ses activités favorites. Se décollant du mur, il prit la parole d’une voix forte, s’adressant directement à la vert et argent : “Et bah alors Yaxley ? Où est donc le scrout-à-pétard qui te sert de frère ? T’as enfin compris que l’inceste, c’était pas quelque chose de joli joli ?”









ϟ Lumière éteinte

avatar


Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Seth
Clan: Neutre
Sang: Pur



MessageSujet: Re: Let's talk sweetheart | Sirius & Luxette Mer 18 Fév - 1:29


     
Let's talk sweetheart !

     
Le bruit incessant de la grande salle devenait éreintant. Des filles piaillaient sur le bal approchant, des garçons riaient des suites d’une blague graveleuse. Lux, pour une fois, mangeait en face de son frère. La planche en bois séparant leur deux êtres permettaient au moins de couper court à toutes suggestions détonantes à leur sujet. ils échangeaient quelques paroles entrecoupées par le brouhaha émanant de leurs camarades. Un soupir. Lux planta ses prunelles dans celles de son frère. Les mots ne servaient à rien disait-on. La Lumière secoua la tête résignée et quitta la table la première adressant un léger sourire à son jumeau. S’arrachant une fois de plus à sa chaire, elle se hissa dans le hall attrapant les premiers escaliers descendants pour se rendre aux cachots. D’un geste las, elle passa une main à la racine de ses cheveux et entreprit de se masser le crâne alors qu’elle sentit les marches bouger. Relevant les yeux, elle s’aperçut alors que sa destination avait changé et bien évidemment vu l’inclinaison de sa barque de fortune, impossible de rebrousser chemin. Elle ferma les yeux, agacée par ce changement de parcours tout à fait inopportun. Ses doigts fatigués vinrent tirer sur la cravate de son uniforme avant de suivre la route qui lui était soudainement imposée.

Visiblement, elle n’avait pas atterri très loin. Un couloir au rez-de-chaussée. Un beau demi-tour. Empruntant un couloir qui lui semblait familier, elle croisa le grand ami de Damon, Black Senior. Son visage crispé en disait long sur les pensées qui semblaient le travailler. Quelque part Lux chercha dans ses souvenirs enfantins si elle avait déjà vu un sourire étirer ses lippes. Le membre du Conseil passa à côté d’elle sans même la remarquer. Tant mieux. Pas de faux semblant. Pas de sourire poli. Elle en avait horreur. Depuis toujours. Depuis ces bals imposés où elle préférait rouler sous la table en compagnie de Dorea. Un manège, une boucle s’empara de ses pensées alors qu’elle avançait sans réellement diriger ses pas. Instinctivement, elle suivait le chemin sans y réfléchir, l’afflux de réminiscences anciennes si proches refaisant surface. C’est pourtant une voix qui la ramena dans le château de pierres quittant le monde des esprits du temps. « Et bah alors Yaxley ? Où est donc le scrout-à-pétard qui te sert de frère ? T’as enfin compris que l’inceste, c’était pas quelque chose de joli joli ? » Brusquement Lux releva le visage en direction du propriétaire de ces propos pour porter son attention sur lui. L’ainé des Black. Bien qu’officiellement il était, parait-il, indigne de garder son nom aux connotations si pures. Un traitre à son sang Les insultes qu’il venait de proférer l’avait fouettée au même titre qu’un sortilège. Paroles virulentes qui lui glacèrent le sang soulevant une douce vague de colère. C’était exactement à cause de ça qu’elle ne pouvait plus faire un pas tranquille en compagnie de Nox. Faire taire ces rumeurs, tel était le but de leur jeu. Sa mâchoire se crispa alors qu’elle le dardait d’un air lointain. Ce n’était que ça ce maudit Gryffon. Simagrées et paroles douteuses. Silencieuse, son regard clair ne se détachait pourtant pas de lui. Il s’était décollé de son mur porteur mouvement signifiant qu’il rentrait dans son jeu favori. La partie allait commencer. Sirius venait de sonner le glas d’une joute verbale avec pour seul objectif secouer la Vipère. L’ébranler dans ses convictions les plus profondes. Quelque part, et plutôt mourir plutôt que de l’admettre, Lux avait été ébahie en apprenant qu’il avait tourné le dos à sa famille. Le cran qu’il avait eu. Ce courage si audacieux emprunter aux Gryffondor… La Vipère pivota légèrement sur elle même pour lui faire face. Elle comprenait soudainement pourquoi Black senior tirait une tête de deux mètres de long. « Tiens donc, je serais presque déçue d’apprendre que le grand Black s’abaisse à écouter les rumeurs qui traversent les couloirs de cette école. » Elle s’approcha légèrement. Il y avait peu d’élèves dans le couloir mais elle n’avait pas envie que leur esclandre, car c’était certain que cela allait en être une, se fasse d’un bout à l’autre du couloir. Ses bras vinrent se rejoindre sur son ventre comme souvent lorsqu’elle se sentait menacée. Pourtant ses iris claires accrochèrent sans gène celle du Gryffon. Il n’attendait que ça de toute façon. Qu’elle réponde à ses provocations. Qu’elle s’emporte contre lui. Et il fallait l’avouer, il commençait fort. Il s’attaquait sans vergogne à son frère, s’en prenait à elle avec des termes virulent. « Si j’étais si incestueuse, n’aurais-je pas dû m’intéresser à toi, mon cher cousin ? » Elle leva un instant les yeux au ciel. Quelque chose comme une arrière grand tante Yaxley, vendue tel du bétail avait permis à leur arbre généalogique de se croiser. Une bonne chose de faite. Lux ne servirait pas à ça au moins. Elle marqua une courte pause, elle empêcha néanmoins le Gryffon de répondre ajoutant subitement avec un léger sourire mordant. « En fait, tu sais quoi ? Je suis démasquée. J’avoue tout. Seulement les pourris comme toi, les traitres, dans le genre qui tourne le dos à leur frère, ça, ça ne m’intéresse pas. » Elle lui lança un regard sombre. Si elle se fichait bien qu’il est tourné le dos aux préceptes de sa famille, elle ne comprenait pas qu’il puisse oublier de la sorte qu’il avait un frère qui lui n’était responsable de rien. C’était cela qui la tenait attachée à sa famille elle. Nox et rien d’autre. Elle avait depuis bien longtemps perdu les ailes de sa liberté alors qu’elle les avait coupé pour rester auprès de son frère. Place déstabilisante alors qu’elle cherchait sans cesse à passer à travers les barreaux de sa cage dorée pour mieux la retrouver afin de rejoindre Nox oubliant un instant ses rêves d’émancipation. Oui, elle admirait le courage qu’avait eu Sirius. Non, elle n’arriverait jamais à faire la même chose. A cause de trois lettres. A cause de sa chaire qu’elle partageait avec un être. L’ainé des Black voulait du jeu ? il s’ennuyait ? Lux avait abattu son jeu de cartes sur la table, poussé les jetons qu’elle allait miser. La partie pouvait finalement commencer. Elle finit par s'avancer d'un pas nonchalant et se planta face à elle, sourire désabusé aux lèvres, regard provocateur jusqu'au bout des cils.« Tu t'ennuyais Black ? Alors me voila. » Elle marqua une courte pause. « Et si on passait directement au moment où on s'insulte, on gagnerait du temps. »



Petits secrets:
 

_________________
TITANIUM
You shout it loud but I can’t hear a word you say. I’m criticized but all your bull is ricochet. You shoot me down, but I get up. Cut me down but is you who had further to fall. Ghost town, haunted love. Raise your voice, sticks and stones may break my bones.
Let's talk sweetheart | Sirius & Luxette
Page 1 sur 1