Matteo O'Donnel
Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Seth
Clan: Neutre
Sang: Pur



MessageSujet: Matteo O'Donnel Lun 23 Fév - 22:40





O'DONNEL

Matteo
A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire.



Nom : O'Donnel
Prénom : Matteo
Age : 27ans
Nationalité : Irlandais par mon père, Italien par ma mère
Nature du sang : Sang-Pur issu de la noblesse Italienne par ma mère.
Année / Métier : Langue de Plomb, donc de fait, employé du ministère, département des mystères. Et forcément je ne suis pas sensé en dire plus. A la rigueur je peux ajouter que je suis spécialiste en artefacts magiques.
Patronus : Un écureuil. Pourquoi? Je n'en ai jamais eu la moindre idée... C'est un animal agile mais que je n'appréciais pas plus que ça avant. Maintenant je les regarde toujours d'un air attendri.
Épouvantard : Des Murs qui peu à peu se referment sur moi. L'enfermement me terrifie, sans doute parce que j'ai passé les premières années de ma vie enfermé en moi même par le désir d'être l'enfant parfait qui comblerait ma mère...
Qualités et défauts : Je suis Opiniâtre c'est sans doute ma plus grande qualité, mon plus grand défaut aussi parce que je ne sais pas m'arrêter. Je suis quelqu'un d'Intelligent dans le sens  de la vivacité d'esprit. Je réfléchis vite et ma langue est agile. Je suis quelqu'un de plutôt  Adaptable. J'aime m'intégrer dans mon environnement et je suis capable de montrer différentes facettes selon mon interlocuteur.
Je suis un individu Créatif, j'aime l'art sous toutes ses formes. Il semblerait que je sois un chanteur correct.  J'essaie d'être Amusant ce qui n'est pas une mince affaire au quotidien. L'humour est souvent mon refuge quand je dois dire ou faire des choses qui me mettent mal à l'aise. J'aime à me croire Débrouillard et Éloquent tout comme j'espère être un minimum Cultivé.

Ca c'est pour le joli revers de la médaille, l'autre est moins reluisant. Je suis Têtu à un point qui dépasse l'entendement et suis de ce fait quasiment incapable de reconnaître quand j'ai tort. Je suis aussi Moqueur pas forcément pour être blessant mais ça arrive... souvent...
Je suis  Insouciant et Imprudent j'ai tendance à me moquer du lendemain ou des conséquences de mes actes. Sans doute parce que je suis  Désobéissant. Enfin dans une certaine mesure, je fais toujours en sorte de ne pas décevoir ma mère donc de ne pas totalement griller ma réputation. Je suis Impulsif et Colérique et de ce fait très prompt à éxiger un duel. Parfois sans réfléchir, il se pourrait qu'un jour je tombe sur bien plus puissant que moi et que j'y laisse ma peau... Mais comme j'aime à le penser, mieux vaut que je meurs ainsi libre et heureux la baguette à la main qu'en étant rentrer dans le rang comme un gentil petit mouton. J'ai un autre gros défaut que je cache du mieux que je peux, je suis  Intolérant à la frustration. Je déteste que quelque chose ou quelqu'un me résiste. Je suis aussi incapable de stabilité amoureuse, j'aime séduire, j'aime jouer au chat et à la souris. L'amour les conneries de poèmes et les bagues et les fleurs ça me file franchement envie de gerber.

Baguette : Comme tous les sorciers sensés de cette partie du monde, je suis allé chercher ma baguette magique chez Ollivanders. La baguette qui m'a choisi, est en chêne rouge. Paraît que les ignorants dirent qu’une baguette de chêne rouge est le signe infaillible du tempérament emporté de son propriétaire. Et c'est ce que j'ai pensé quand elle m'a choisit. Je ne suis pas vraiment un modèle de calme et de tempérance depuis la naissance de Sofia.
En réalité, j'en ai parlé plus tard en vieillissant avec des spécialistes qui m'ont vanté que c'était sur tout le signe d'une capacité de réaction d’une rapidité exceptionnelle, ce qui en fait une parfaite baguette de duel. Ma baguette est assez flexible, mesure 27,5cm et son cœur est un crin de licorne. J'en prend un soin énorme. Elle est mon alter ego, mon compagnon de route et je n'ai pas du tout envie d'être obligé d'en changer un jour. 

Featuring : Jon Kortajarena


Je suis Claï, 31ans. En bretagne. J'ai trouvé ce fow grâce à Sio et sa très pertinente recherche Prdienne. J'avais tourné la page du RP depuis quelques temps et l'envie est revenue, donc me voilà.


Anomalie & Nut's © Crédit gif © Crédit avatar © Crédit icône



Dernière édition par Matteo O'Donnel le Mar 24 Fév - 19:02, édité 2 fois
Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Seth
Clan: Neutre
Sang: Pur



MessageSujet: Re: Matteo O'Donnel Lun 23 Fév - 22:40





Mon

histoire
Ma vie n'a rien d'un long fleuve tranquille, ça tombe bien, je préfère les torrents !





PART 1: Les origines d'un homme ne définissent pas que son passé...


  « Matt ? Comme Matthew ? »

« Non, monsieur. Comme Matteo. »

J'entendis immédiatement les éclats de rires qui suivirent cette déclaration à mon professeur et ça m'énerva comme pas permis. C'était toujours comme ça. Comme si ce prénom avait un effet hilarant sur les cons. Certes ça n'était pas très irlandais, mais est ce que j'y pouvais quelque chose moi ? Avais je choisis mon prénom ? Avaient ils choisi eux ? J'osais espérer que non parce que la plupart de ces trucs en -An étaient aussi laids que leurs propriétaires...
De toute manière même si j'avais pu changer de prénom, pour mieux m'intégrer, je n'en aurais rien fait. C'était ma mère qui l'avait choisit et j'aimais profondément ma mère.

Octavia Maria Caracciolo, et prononcé avec notre accent chantant personne ne pourra nier que ce nom est beau. J'aurais adoré m'appeler ainsi. Mais le sort en avait décidé autrement... Enfin le sort, plutôt mon grand-père italien. Celui que je n'avais jamais vu... Ce salopard qui avait vendu sa fille...

Octavia ma mère est une sang-pure, de la haute société Italienne. Une sorte de caste privilégiée qui correspondrait à la noblesse chez les Moldus. Elle avait le prestige mais c'était bien tout ce qui restait à cette famille. L'argent manquait dans les caisses parce que la patriarche avait tendance à tout dilapider. Finalement désargenté il ne le supportait pas et il donna sa fille en mariage contre de l'argent.

Le prestige du nom de Caracciolo suffit à lui obtenir une très jolie somme. Et celui qui paya ce fut Daemon O'Donel pour son cher fils Lewis.
Lewis O'Donnel, autrement dit mon père... Enfin mon géniteur... Parce que de père je n'en ai point eu...
Petite famille de sang pur sans que personne n'est jamais vraiment brillé. Accoler son nom à celui de ma mère était tout ce qu'il souhaitait. Ça et évidemment se reproduire...
Un mariage de raison, alors que je soupçonnais cet homme d'avoir aimé une femme à cette époque...  Ma mère n'avait jamais supporté ce mariage, tout comme le fait de n'être rien de plus qu'une marchandise.
Elle n'en disait rien, ça ne se faisait pas, mais ça se lisait sur les doux traits de son visage qui s'étiolaient chaque jour un peu plus. Elle ne supportait pas non plus les rigueurs de l'Irlande, habituée à la douceur du soleil de son Italie natale.

Je n'aimais pas mon père, parce que ma mère ne l'aimait pas, j'étais un marmot je réalisais pas... Pourtant j'avais eu une enfance assez choyée, une belle maison, une mère aimante, un père qui était souvent absent mais n'était ni brutal ni désagréable... C'était de voir ma mère s'étioler qui me bouffait de l'intérieur. Elle parlait tout le temps d'aller en Italie, de retrouver ses sœurs, que je rencontre mes grands-parents, mes cousins...

La réponse de Lewis O'Donnel était invariablement la même : Hors de question...
Il suffisait d'un portoloin... J'entendais ma mère s'en plaindre à Mathilda sa seule amie... Elle sanglotait et je sentais les larmes me monter aux yeux.
J'avais quoi... 3ans puis 4, puis 5 mais j'avais une lourde charge sur mes petites épaules. Je devais faire le bonheur de sa mère... C'était pas une notion totalement consciente bien sur. J'étais trop petit, mais ça résonnait tout de même. Mon inconscient était envahit par le besoin d'être la force de vie qui manquait à ma mère. J'aimais tellement cette femme aux yeux sombres et au sourire si lumineux...

J'étais paraît il un bambin vif et alerte. J'ai appris très tôt à parler. Au départ je marmonnais un mélange d'Irlandais et d'Italien d'après ma mère. Ça devait être épique... Elle ne cesse de répéter comme elle adorait entendre cette petite voix aux accents de l’Italie et nous parlions pendant des heures. Octavia était de faible constitution et l'hiver elle sortait peu alors je jouais les gardes malades ne voulant pas m'éloigner de sa mère comme si elle risquait de s'éteindre en mon absence.

Quand elle tomba enceinte de ma sœur, j'avais 7ans. Je vécus cette période dans une angoisse terrible et permanente. Allait elle mourir en donnant naissance au bébé ? Allais je la perdre ? M'aimerait elle toujours autant ? Cet enfant allait il me remplacer ? Nombreux doutes qui s'atténuèrent tout de même devant le minois de ma sœur. Tellement jolie... Tellement fragile...

Je n'étais plus l'unique source de joie de ma mère, je n'étais plus enfant unique. Plus l'enfant roi non plus mais sur le moment je m'en moquais comme de ma première couche. J'étais libre ! Libre d'être turbulent, libre de faire des bêtises, de jouer dehors, de faire le casse cou ! Libre, d'être moi ! Je n'avais plus à veiller sur ma mère, à rester auprès d'elle, pour ça il y avait Sofia.


PART 2 : Quand l'esprit se libère le corps suit...


Je pris ainsi mon indépendance, petit à petit, ne coupant pas le cordon trop brutalement. Je découvris le village dans lequel j'étais né, découvris le chapardage et les courses poursuites. Je fus battu par mon père bien des fois  pour avoir volé dans les magasins, mais je recommençais car l'adrénaline de l'action s'ajoutait à celle de la peur pour rendre ces moments exaltants.

Je devenais un jeune garçon impulsif, courageux et tête de mule, opposant à mon père fou de rage un air digne et un sourire provocateur. J'étais heureux à cette époque,
un petit garçon plein de vie et d'astuce qui était fasciné par le vaste monde que lui offrait les rues de Wicklow.

Mon père faisait des affaires de plus en plus efficacement et l'argent coulait à flot au manoir. En effet la demeure familiale avait été agrandie et renommée, les envies de haute société étaient insatiables chez Lewis O'Donnel.

Ce fut à cette époque, alors que j'avais 9 ou 10 ans que Siobhàn entra dans ma vie. Elle était la fille d'un associé ou d'un client de mon parternel à moins que ce fut juste un voisin ?
A cette époque là je n'en savais trop rien, et je m'en foutais pas mal aussi. Cependant je ne pouvais manquer de  remarquer cette petite fille. Elle avait un visage qui captait la lumière d'une façon particulière. Comme si le soleil souhaitait l'illuminer de l'intérieur.

Réflexion étrange puisque le soleil n'avait pas la moindre volonté propre. Cette gamine en tout cas me toucha, d'une façon que j'ignorais avant ça. J'avais autant envie de l'enquiquiner que de lui faire plaisir, j'avais aussi envie qu'elle m'admire... Un jeune coq...
Elle était belle et bien élevée mais elle avait un foutu caractère d'irlandaise et ça aussi ça me plaisait. 


PART 3 : ... et on peut profiter de la vie.

C'était une gamine que je voyais souvent, son père et le mien gravitant dans les même sphère. Le sang de son père était bien au dessus de celui des O'Donnel mais le mariage Italien avait ouvert bien des portes.

Je fus quelque peu  déçu quand il fallut la laisser derrière moi après avoir reçu ma lettre pour Poudlard. Malgré tout l'excitation pris rapidement toute la place.
Le château m'impressionna et le choipeaux plus encore. J'espérais secrètement être envoyé à Griffondor mais il n'en fut rien. Le courage attribué des membres de cette maison enflammait pourtant mon imagination, mais le choipeaux parla, c'était Serdaigle.

Je n'étais pas un cancre loin de là mais fus tout de même assez surpris. Je découvris vite cependant que ce choix était juste, rien que les énigmes posées pour regagner la salle commune me mettait en ébullition. C'était un jeu de piste grandeur nature, il fallait être vif.
C'était comme un jeu d'équilibre mais de l'esprit. Je me passionnais vite pour les cours de potions, d'enchantements, mais aussi pour les runes et surtout pour tout ce qui se rapportait de près ou de loin aux artefacts magiques.
J'adorais étudier et je me pris vite d'affection pour cette maison ou les artistes côtoyaient les petits génies. C'était bon de pouvoir être moi même, sans crainte d'être jugé.
Bon de ne pas se soucier du regard des autres au sein de sa maison. Bon d'étudier sous l'égide d'un sorcier aussi grand qu'Albus Dumbledore.
Cet homme, ce mage, je le croisais peu mais je l'admirais. Il avait un talent tellement présent, il semblait comme irradier la puissance.

Je ne terminais pas premier mais tout de même en tête de classe dans la plupart des matières. Ce qui pêchait souvent c'était le comportement. J'avais déjà une capacité impressionnante pour me mettre dans la galère, pour provoquer les foudres de mes professeurs et faire de gigantesques conneries ! J'étais un spécialiste des punitions et des heures de retenues et ça empira au fil de ma scolarité.

A ma seconde rentrée je fus très content de voir Siobhàn rejoindre les rangs des Serdaigles et notre amitié se précisa, elle grandit même, s'épanouissant tranquillement entre les murs du château.

L'agitation du monde extérieur touchait peu le château à cette époque en tout cas quand on était un privilégié avec des parents riches.
Le temps passait, les bêtises s’enchaînaient... Les découvertes aussi...
Scolaires, Intellectuelles, et … Amoureuses...


PART 4 : Quand l'amour s'en mêle, tout s’emmêle...

L'année de mes 15ans fut riche en émotions et en rebondissement mais il y a quelques événements encore plus chers à mes yeux.
Je me souviens encore d'une petite voix résonnant dans mon dos. Celle de Siobhàn à qui j'offrais spontanément mon plus beau sourire. Elle avait l'air bizarre, comme emprunté... Ca ne lui ressemblait pas alors j'attendis la suite avec impatience.
De sa jolie petite voix, elle me demanda si j'acceptais d'être son cavalier pour le bal de noël.
J'avais l'impression d'être le roi du monde en cette seconde, je sentais mon cœur battre si fort, mon sang me montait à la tête et je ne sus rien faire d'autre qu’acquiescer gauchement de la tête. Moi, Matteo, toujours si grandiloquent, un tout petit bout de femme rousse venait de me clouer le bec...

Le bal arriva, moi dans ma robe archaïque de sorcier et elle... Dans une robe qui révélait sa féminité d'une façon qui me tordait le ventre. Elle posa la main sur moi pour que l'on danse et je me sentis fort, viril pour la première fois de ma vie. Ce moment était suspendu, je me perdais dans son regard, dans les paillettes dorées qui l'éclairait.

Quand je l'entraînais à l'écart et posait doucement mes lèvres sur les siennes j'eus le sentiment d'être à ma place, entier. C'était un avant goût de l'éternité... C'était doux et ça dura, plusieurs semaines puis quelques mois, dans la complicité, les sourires, les blagues (bon surtout de mon coté), et les baisers sucrés.

Quand ça s'arrêta j'eu l'impression d'un coup de massue. C'était peu de temps après que nos parents aient parlé de nous fiancer. Cette idée pourtant nous avait tant fait rire... On était à l'école dans la salle commune, elle m'avait écarté du groupe pour m'annoncé que c'était terminé.

A la fois pétri d'orgueil et de tristesse je n'avais pas cherché à plaider ma cause. Pas là, pas comme ça, pas devant les autres, pas elle, pas Siobhàn, pas mon premier amour...
Pourtant tout venait bel et bien de voler en fumée. J'avais quitté la salle en trombe bousculant tout sur mon passage. Ce jour là j'avais défié un autre élève en duel, que j'avais perdu, mais je lui avais ensuite cassé le nez de rage, d'un coup de poing, comme un vulgaire moldu.

J'étais triste, je me sentais seul, j'avais froid, je ne comprenais pas. C'était terrible comme tout amour adolescent mort prématurément.
Je ne comprenais pas ses raisons surtout, puis j'entendis un jour une de ses amies qui cancanait et expliquait que je l'avais trompé avec je ne savais qu'elle fille de Griffondor.

C'était faux bien sur, je n'aurais jamais fait ça... Pas à cette époque en tout cas... Je l'aimais...
Mon premier réflexe fut de courir lui hurler la vérité au visage mais je n'en fit rien. J'avais ma fierté et du haut de  mes presque 17ans, je ne digérais pas qu'elle ait pu à ce point manquer de confiance en moi.

Alors je décidais au contraire de lui donner raison. Si elle m'avait aimé un peu elle aussi elle aurait la monnaie de sa pièce et connaîtrait un peu de ma souffrance.
Au départ je jouais donc à séduire, je m'y employais, avec des résultats modestes dans en premier temps. Mais je gagnais en assurance et mon charme s'affirmait, je me prenais au jeu.

J'aimais séduire, jouer des charmes féminins, me jouer des sentiments. J'avais en effet juré dans le secret de mon âme que l'on ne m'y reprendrait plus. Je voulais m’enivrer du plaisir des sens mais ne comptait pas laisser toucher mon cœur. Je multipliais donc les conquêtes et je les affichais.

Pendant plusieurs semaines avec Siobhàn on ne se parla plus. Pas jusqu'à un dîner chez ses parents. Nous y étions tous les deux et j'avais décidé d'essayer d'enterrer la hache de guerre. Sans doute parce que ce soir là elle avait l'air triste... A moins que ce fut parce qu'elle était belle à en mourir ?

PART 5 : Quand il est temps de grandir, mais que l'on souhaite rester un enfant.

La suite de mes études fut moins palpitante, en tout cas mon cœur ne s'emballait plus, et je n'entendis plus parler de ces conneries de papillons qui se baladeraient dans le ventre des amoureux.
Je fus exemplaire point de vue examens. En tout cas dans les matières qui m'intéressaient vraiment. Je n'avais pas tellement envie d'entrer dans le rang, d'avoir un métier... Mais je n'avais pas le choix. Soit je trouvais un métier « respectable » soit j'avais ordre de rejoindre la boîte de papa Lewis, soit on me coupait les vivres.
N'ayant aucune envie de vivre sous un quelconque pont magique, vomissant l'idée de voir la tête ampoulée de mon géniteur tous les matins, je n'avais pas le choix... Il me fallait un emploi... Ce fut le professeur Flitwick qui me sauva en évoquant avec moi les qualités nécessaires pour devenir langue-de-plomb.
D'après lui je les possédais toutes, et je serais sans nul doute un remarquable sorcier si j'apprenais à fermer ma grande gueule et à laisser les jupons des dames à leur place.

Ne retenant que la partie qui m'arrangeait je pesais le pour et le contre et me lançait à l'aventure. Mes diplômes en poche, mon nom en bandoulière je frappais à la porte du ministère et y entrait. Dans un premier temps comme simple stagiaire. C'était le temps de la découverte des différents services pour moi et de mes qualités pour les différents directeurs.

Trois ans... C'était long, mais j'avais de nombreux moments de loisirs. Je retrouvais régulièrement Sofia, et ma mère et Siobhàn. Lors des visites à la maison d'abord et ensuite parce que j'allais lui sortir le nez de ses bouquins de médicomagie.

Je devenais un homme, et je commençais lentement à me faire ma place dans la société. J'adorais les événements mondains et je faisais en sorte de ne pas les rater. C'était un vivier à jolies filles qui s'ennuyaient et j'étais tout disposé à jouer les passe-temps. Mon père fier comme Merlin se rengorgeait de mes succès, acceptant de se fait de fermer les yeux sur mes frasques. De toute façon je ne lui laissais plus trop de place pour avoir un avis. J'étais adulte il pouvait aller voir ailleurs. L'avais d'Octavia, ma mère, comptait toujours autant cependant. Je me montrais discret dans mes incartades ne voulant pas la blesser.
Elle voyait son fils comme un gentleman et je faisais en sorte qu'elle continua à le croire. Même si ça enfermait nos relations dans une forme de mensonge par omission. Je ne supportais pas l'idée d'être la cause de son malheur.

Après trois années de stagiaire j'intégrais enfin le département des mystères. J'avais réussi.
J'étais plus fier qu'un paon et je mis un temps impressionnant à redescendre sur terre. Les études reprirent, je découvris chaque zone de ce département portant si bien son nom.
Il fallut encore 4 années avant que l'on me décerna le titre de langue-de-plomb. Je m'en réjouissais tellement, c'était dans ma courte vie comme une consécration.

Ce boulot me passionnait, ma vie sexuelle était parfaite, ma famille était aimante ; j'avais plein d'amis... Ma vie aurait pu continuer longtemps sans doute, mais elle bascula, en même temps que l'ensemble du monde sorcier.

PART 6 : Quand l'Histoire, télescope la tienne...

J'étais dans mon appartement du Londres magique quand j'appris la funeste nouvelle. J'étais de repos mais je me précipitais au ministère, je n'y croyais pas... Dumbledore... Assassiné ?

Les bruits enflaient dans les couloirs, on accusait le Lord et ses sbires... Ses sbires ? Hmmm parmis eux il y avait mon père... Pas dans les proches... Non, il n'était pas assez important pour ça...

Mais c'était un mangemort, il gravitait dans ce milieu depuis des années maintenant, il en embrassait la cause et les diktats. J'avais été élevé en connaissance de cause. Pour autant je n'adhérais pas forcément à tout... Encore moins à l'idée qu'on puisse souhaiter la mort d'un homme comme Albus...

Une petite étincelle toutefois brillait au fond de moi... Ce Lord devait être bien puissant pour être capable d'un tel exploit. Vaincre Dumbledore n'était pas donné à n'importe qui...

Ma vie professionnelle fut mouvementée pendant quelques temps puis tout se calma, le conseil venait d'être mis en place. Il y avait eu une campagne frénétique.
J'observais tout ça de loin mais n'en perdais pas une miette. Je connaissais de nom, ou de réputation, ou personnellement chacun des élus et je peinais à croire qu'ils puissent travailler ensemble, et pourtant...

Dans un premier temps, tout sembla aller mieux...
Jusqu'a ce bal, fabuleux auquel tout le gratin était convié. Ce bal devait rassurer le monde sorcier. Ce fut sans doute le contraire qui se produisit. Il m'en rappela un autre et pendant quelques instants mon cœur avait battu plus vite...

Rapidement ce petit élan de romantisme fut balayé par la violence des événements. J'étais présent... J'avais vu... L'horreur de ce corps démembré...
J'avais rejoins ma mère, et Sofia et leur avait ordonné de quitter les lieux au plus vite. Dans ce genre de moment je regrettais tellement de ne pas avoir choisi de devenir oubliator. Je ne voulais pas que ma tendre petite sœur vive avec ça... Mais elle n'aurait pas le choix, pas plus que tous les autres...

Une fois ma mère et ma sœur à l'abri j'avais rejoins Sio. Je ne voulais pas qu'elle resta en ces lieux. Je l'entraînais avec moi bien décidé à la raccompagner jusque chez elle.
Ou était son père ? Ses frères ? Sans doute avec le mien... Cette opération portait bel et bien le sceau des mangemorts.

Je l'a raccompagnais jusqu'à Wilcock sans me soucier vraiment qu'elle souhaite regagner Londres. Cette ville allait être trop dangereuse dans les jours à venir. J'envoyais moi même un hibou afin de prévenir que j'étais dans l'obligation de m'absenter.

PART 7 : Quand comme un con, tu l'as pas vu venir...

Nous étions tous sous le choc de ce monde en mutation et le coup de grâce me fut donné un soir. Mon père donnait un cocktail... Comme si la période s'y prêtait. Ma seule joie était que mon amie Siobhàn serait là... Nous pourrions joyeusement nous moquer de cette belle société qui avait revêtu ses plus beaux atours.

Quand elle arriva je lui saisit le bras et l'entraînais vivement jusqu'au buffet. Je lui glissais une plaisanterie à l'oreille quand je fus surpris par le silence derrière nous. Prenant la main de la jeune femme dans la mienne je me retournais, pour me trouver face à mon père et au sien.

« Amis, Famille, Voisins. »

Ils parlaient à tour de rôle et une lumière rouge se mit à clignoter dans mon esprit. Ça puait le danger cette histoire... Je lâchais la main de Siobhàn et la dévisageais quand les phrases suivantes tombèrent.

« Nous sommes heureux de vous annoncer l'union de nos deux familles par le mariage de nos enfants. »

Syncope, j'allais faire une putain de syncope. Nom d'un troll des montagnes mais que leur prenaient ils au juste ? Je manquais d'air et défit les boutons du col de ma chemise. Tout le monde semblait ravi, les félicitations fusaient... Ma mère... Souriait... Et ce fut cette image de joie maternelle qui m'empêcha de m'insurger et de crier mon refus. Ca et la crainte de ridiculiser Sio. Était elle complice de cette mascarade ? Non, un simple regard à mes cotés me suffit pour comprendre qu'elle était sous le choc de la révélation. Avais je moi aussi cet air hagard ?

Je tournais les talons et quittait la maison à toute jambe. Une fois hors du jardin je transplanais. J'étais fou de rage, que mon père ait trouvé un moyen de me tenir a bride, fou que l'on m'impose un mariage comme à ma mère, fou parce que cette femme était sans doute la seule que j'aurais pu aimer, fou parce qu'elle ne m'avait pas fait confiance alors, fou parce que j'avais été assez con pour ne rien faire pour y remédier, fou parce que je devais trouver une solution... Je refusais que l'on me contraigne à quoi que ce soit !


Anomalie & Nut's © Crédit gif



Dernière édition par Matteo O'Donnel le Mar 24 Fév - 15:56, édité 11 fois
La liberté de l'aigle en plein vol

avatar


Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Seth
Clan: Sombral
Sang: Pur



MessageSujet: Re: Matteo O'Donnel Lun 23 Fév - 22:45

(Re) Bienvenue ici leche

(On va entretenir ton regoût du rp tu vas voir carl)
J'ai hâte de lire ton histoire !

_________________


Dernière édition par Charles C. Diggory le Lun 23 Fév - 23:11, édité 1 fois
Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Seth
Clan: Neutre
Sang: Pur



MessageSujet: Re: Matteo O'Donnel Lun 23 Fév - 23:03

Merci bien M. Diggory

_________________

    Le Monde A Basculé
    Dans un gigantesque fracas, un éclair vert a tout changé. Ma vie, mes valeurs, mon avenir, tout a été bouleversé. Maintenant, il est temps de lutter...  ☜ feets&foot ☞
    ❝CA TOMBE BIEN, JE SUIS PRÊT ❞
Invité

avatar

Invité

Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Matteo O'Donnel Lun 23 Fév - 23:05

Bienvenue sur Who !
Hâte de voir la suite. Une plume comme ça, ça aurait été dommage de ne plus la partager waw
ϟ Lumière éteinte

avatar


Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Seth
Clan: Neutre
Sang: Pur



MessageSujet: Re: Matteo O'Donnel Lun 23 Fév - 23:06

Ah ouais pis tu te fais plaisir sur les images. C'est moche Arrow

Je te redis bienvenue quand même si c'est de la torture 56

_________________
TITANIUM
You shout it loud but I can’t hear a word you say. I’m criticized but all your bull is ricochet. You shoot me down, but I get up. Cut me down but is you who had further to fall. Ghost town, haunted love. Raise your voice, sticks and stones may break my bones.
Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Seth
Clan: Neutre
Sang: Pur



MessageSujet: Re: Matteo O'Donnel Lun 23 Fév - 23:08

ça c'est gentil 72 waw 72

Il faut savoir se faire plaisir dans la vie^^

Une fois la fiche finie je le rhabille promis !
Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Seth
Clan: Pro-Mangemort
Sang: Pur



MessageSujet: Re: Matteo O'Donnel Mar 24 Fév - 3:42

Bienvenue parmi nous et bonne continuation pour ta fiche ! Smile

_________________
- undisclosed desires -
I want to reconcile the violence in your heart, I want to recognize your beauty is not just a mask, I want to exorcise the demons from your past, I want to satisfy the undisclosed desires in your heart.
Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Seth
Clan: Neutre
Sang: Pur



MessageSujet: Re: Matteo O'Donnel Mar 24 Fév - 8:55

MErci Nox !!

Je m’attelle de ce pas à terminer l'histoire.

_________________

    Le Monde A Basculé
    Dans un gigantesque fracas, un éclair vert a tout changé. Ma vie, mes valeurs, mon avenir, tout a été bouleversé. Maintenant, il est temps de lutter...  ☜ feets&foot ☞
    ❝CA TOMBE BIEN, JE SUIS PRÊT ❞
Invité

avatar

Invité

Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Matteo O'Donnel Mar 24 Fév - 10:15

Bienvenue  coeur  (je ne suis donc pas a seule à céder aux plaisirs du rp après une longue pause, ce forum va te chouchouter )

Courage pour le reste de ta fiche leche
Invité

avatar

Invité

Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Matteo O'Donnel Mar 24 Fév - 10:45

Adulte, adulte, adulte !!
Bienvenue à toi !
Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Seth
Clan: Neutre
Sang: Pur



MessageSujet: Re: Matteo O'Donnel Mar 24 Fév - 11:10

Merci bien pour l'accueil !!

_________________

    Le Monde A Basculé
    Dans un gigantesque fracas, un éclair vert a tout changé. Ma vie, mes valeurs, mon avenir, tout a été bouleversé. Maintenant, il est temps de lutter...  ☜ feets&foot ☞
    ❝CA TOMBE BIEN, JE SUIS PRÊT ❞
Invité

avatar

Invité

Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Matteo O'Donnel Mar 24 Fév - 11:30

Bienvenue à toi !

On presque le même épouvantard, c'est marrant :P
Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Seth
Clan: Neutre
Sang: Pur



MessageSujet: Re: Matteo O'Donnel Mar 24 Fév - 13:54

Oui je viens de voir ça^^ En effet ! C'est assez proche.

EDIT--> Fiche terminée.
Admin

avatar


Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Matteo O'Donnel Mar 24 Fév - 16:43

(Cette fiche... Comme dit plus haut, ça aurait été dommage de mettre ton clavier et tes petits doigts au placard...)





Bravo, tu es validé !


Bravo à toi, tu as passé l'étape de la validation avec brio, et tu vas enfin pouvoir venir t'amuser avec nous   Pour bien démarrer, n'oublie pas d'aller ouvrir ton sujet de relations ici ! Tu t'y feras pleins d'amis    ! Ainsi que d'aller faire un petit tour du côté de la section gestion des rp qui se trouve pour commencer à jouer directement ! Tu peux aussi ouvrir un journal intime si tu le souhaites, mais n'oublie surtout pas d'aller acheter un hibou et d'aller à la poste magique ouvrir ta boîte aux lettres ! Pour remplir ton profil, tu peux aussi passer par ici te commander un joli rang  Enfin, si tu trouves Who trop chouette, vote un coup pour lui ici.

Comme tu es un petit peu vieux, tu peux aussi aller recenser ton petit métier et te trouver un petit appartement ou une petite maisonnette chez l'agent immobilier du coin, il se fera un plaisir de t'aider.  

Toute l'équipe de Who te souhaite encore une fois la bienvenue, et espère que tu t'y plairas.    
Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Seth
Clan: Neutre
Sang: Pur



MessageSujet: Re: Matteo O'Donnel Mar 24 Fév - 16:46

Cool !!!
Merci Debra !! Smile Enfin Who Enfin Merci quoi^^

_________________

    Le Monde A Basculé
    Dans un gigantesque fracas, un éclair vert a tout changé. Ma vie, mes valeurs, mon avenir, tout a été bouleversé. Maintenant, il est temps de lutter...  ☜ feets&foot ☞
    ❝CA TOMBE BIEN, JE SUIS PRÊT ❞
ϟ Lumière éteinte

avatar


Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Seth
Clan: Neutre
Sang: Pur



MessageSujet: Re: Matteo O'Donnel Mar 24 Fév - 16:52

Hey c'était pas Debra 109 Déjà que ta pote me prend pour un mec, ça va bien oui ! tss

_________________
TITANIUM
You shout it loud but I can’t hear a word you say. I’m criticized but all your bull is ricochet. You shoot me down, but I get up. Cut me down but is you who had further to fall. Ghost town, haunted love. Raise your voice, sticks and stones may break my bones.
Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Seth
Clan: Neutre
Sang: Pur



MessageSujet: Re: Matteo O'Donnel Mar 24 Fév - 17:06

lol Navré !!

J'ai mal branché mes antennes ^^

**fait son plus beau sourire et un bisou pour être pardonné**

_________________

    Le Monde A Basculé
    Dans un gigantesque fracas, un éclair vert a tout changé. Ma vie, mes valeurs, mon avenir, tout a été bouleversé. Maintenant, il est temps de lutter...  ☜ feets&foot ☞
    ❝CA TOMBE BIEN, JE SUIS PRÊT ❞
ϟ Lumière éteinte

avatar


Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Seth
Clan: Neutre
Sang: Pur



MessageSujet: Re: Matteo O'Donnel Mar 24 Fév - 17:11

Tu me mettras un vava moins habillé pour te faire pardonner Arrow
Va gambader petit poisson red

_________________
TITANIUM
You shout it loud but I can’t hear a word you say. I’m criticized but all your bull is ricochet. You shoot me down, but I get up. Cut me down but is you who had further to fall. Ghost town, haunted love. Raise your voice, sticks and stones may break my bones.
Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Seth
Clan: Neutre
Sang: Pur



MessageSujet: Re: Matteo O'Donnel Mar 24 Fév - 17:29

Vos désirs sont des ordres mademoiselle !!

_________________

    Le Monde A Basculé
    Dans un gigantesque fracas, un éclair vert a tout changé. Ma vie, mes valeurs, mon avenir, tout a été bouleversé. Maintenant, il est temps de lutter...  ☜ feets&foot ☞
    ❝CA TOMBE BIEN, JE SUIS PRÊT ❞
ϟ Lumière éteinte

avatar


Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Seth
Clan: Neutre
Sang: Pur



MessageSujet: Re: Matteo O'Donnel Mar 24 Fév - 17:46

56

C'est bon tu es tout excusé red

_________________
TITANIUM
You shout it loud but I can’t hear a word you say. I’m criticized but all your bull is ricochet. You shoot me down, but I get up. Cut me down but is you who had further to fall. Ghost town, haunted love. Raise your voice, sticks and stones may break my bones.
rule doreanien n°1 ¤ Do as I say, not as I do

avatar


Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Horus
Clan: Neutre
Sang: Mêlé



MessageSujet: Re: Matteo O'Donnel Mar 24 Fév - 18:05

Ce genre d'avatar devrait être interdit Arrow
bave

Bienvenue parmi nous, l'irlandais pas dégueulasse pour un irlandais red Très jolie plume !

_________________
It is time to wake up. Time to get up and go beyond mountains. Proclaim its innocence, proclaim its truth. It is time to get up et fight for it, for her !
Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Seth
Clan: Neutre
Sang: Pur



MessageSujet: Re: Matteo O'Donnel Mar 24 Fév - 18:26

Merci vous êtes trop gentil pour les compliments^^

_________________

    Le Monde A Basculé
    Dans un gigantesque fracas, un éclair vert a tout changé. Ma vie, mes valeurs, mon avenir, tout a été bouleversé. Maintenant, il est temps de lutter...  ☜ feets&foot ☞
    ❝CA TOMBE BIEN, JE SUIS PRÊT ❞



Contenu sponsorisé

Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Matteo O'Donnel

Matteo O'Donnel
Page 1 sur 1