Rencontre inattendue
Invité

avatar

Invité

Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Rencontre inattendue Mar 24 Fév - 22:56

Rencontre inattendue


ft. Debra M. Grant



La journée de travail se finissait pour moi. Il n'était que 17h mais j'avais décidé de fermer plus tôt ce vendredi. Cette semaine avait été assez épuisante, entre les clients mécontents et ceux qui avaient des demandes impossibles à réaliser – non, je ne pouvais pas fournir du sang de dragon très frais, à moins d'en prélever directement à la source, et non, je n'allais pas me mettre à la recherche d'un dragon pour ce faire – et qui étaient fâchés lorsque je n'accédais pas à leurs désirs. Ce n'était pas parce que j'étais sorcier que je pouvais tout faire. J'essayais de leur expliquer que je n'étais que apothicaire mais manifestement l'information, pourtant simple, ne voulait pas atteindre ce qui leur servait de cerveau. C'était dur parfois de faire face à de pareils imbéciles et pourtant je n'avais pas le choix. Le contact avec le client était primordial dans mon métier et rembarrer les gens comme j'aurais souhaité le faire n'était pas la meilleure idée qui soit, j'en étais conscient.

Enfin, j'avais donc décidé d'entamer mon weekend avec un peu d'avance. Je ne fermais que deux heures plutôt que prévu, les clients n'auraient qu'à comprendre. Le lendemain, j'étais invité à manger chez mes parents mais je n'avais rien de prévu pour ce soir. Je décidai donc d'aller boire un verre. J'hésitai à aller au Chaudron Baveur, proche de chez moi, mais me dit que finalement je pouvais tout aussi bien transplaner à Pré-au-Lard, ça ne me prendrais pas plus de temps, au contraire. Je repassai tout de même chez moi pour prendre une douche et me changer, avant de transplaner. J’atterris à quelques pas des Trois Balais, lieu où je me rendais.

La nuit était déjà tombée et il ne faisait pas chaud. Je n'avais qu'une veste fine et je n'avais pas pensé à prendre de gants, ni de bonnet ou de chapeau pour me couvrir la tête.. Ce fut donc d'un pas rapide que je me dirigeai vers le café, sans vraiment regarder devant moi. Heureusement, j'y arrivai sans foncer dans personne et ce fut avec un soulagement non feint que j'atteignis la porte de l'établissement. Alors que j'y arrivais, une autre personne allait entrer également. Une jeune femme d'à peu près mon âge qui me disait vaguement quelque chose. Je lui ouvrit galamment la porte avant de l'inviter à entrer.

"Je vous en prie... Vous avez l'air frigorifiée..."

Tout en l'invitant à passer la porte avant moi, j'essayais de mettre un nom sur son visage. Je la connaissais probablement de Poudlard, nous avions dû y faire nos études plus ou moins en même temps mais je n'arrivais pas à la remettre. Je fronçai les sourcils, comme si ça allait m'aider à réfléchir et soudain ça me revint. C'était une amie de ma soeur, à Poufsouffle, comme elle. Je ne pouvais par contre pas me rappeler de son nom, à mon plus grand désespoir. Je sentais que ça allait la vexer. C'était le genre de choses qui vexaient les représentantes de la gente féminine...



Hanae Lilandiel
Invité

avatar

Invité

Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Rencontre inattendue Mer 4 Mar - 17:50

Rencontre inattendue
Dethan
Tu n’aimais pas avoir tes après-midi de libre. Surtout pas dans de telles circonstances. Déjà d’ordinaire, lorsque tu n’avais rien à faire tu tournais en rond dans ton appartement. Tu finissais toujours par regarder des films empruntés à tes parents dans ton magnétoscope acheté d’occasion. Tu t’essayais maladroitement à la cuisine et passais finalement des heures à nettoyer ta cuisine oubliant que tu pouvais te servir de ta baguette. Mais cette après-midi ces activités par défaut ne t’enchantaient pas. Tu n’arrivais pas à te changer les idées. Tu avais beau ne pas avoir été au bal de Noël, Michael t’ayant fait comprendre qu’il ne voulait pas, à ton désespoir, que tu puisses l’observer au milieu de ses amis ; tu imaginais la scène dans les moindres détails. Cela te retournait l’estomac, t’empêchait de faire quoi que ce soit. Tu avais pensé à t’avancer dans ton travail, à te lancer des pronostics des matchs à venir, mais tu avais peine à te concentrer. En somme, tu avais erré comme une âme en peine pendant des heures. Tu savais ce dont tu avais besoin. D’être au milieu de gens, heureux de préférence. Malheureusement, tu ne pouvais pas contacter Carl, qui, tu t’en doutais devait être en ce moment débordé avec ses tâches de membre du Conseil et son métier originel d’auror. Nate était également hors de portée. Vous ne vous étiez pas revus seul à seule depuis des semaines et ça n’était pas le contexte approprié. Pourtant… Tu te décidas à faire quelque d’inédit. N’en pouvant plus de la solitude, tu te rendrais seule dans un endroit plein à craquer. Un endroit chaleureux.

Tu n’as pas hésité une seconde avant de porter ton dévolu sur les Trois Balais. Même si d’ordinaire tu te rendais au Chaudron Baveur, car tu trouvais Tom sympathique d’une façon qui n’appartenait qu’à lui, tu te doutais que l’endroit serait aussi morne et terne que d’ordinaire. Peut-être même d’avantage. Ça aurait été comme te rendre dans un cimetière le jour de la fête des morts alors que tu avais l’occasion d’entrer dans l’atelier de jouets du Père Noël. Cela faisait déjà quelques mois que tu n’y avais plus mis les pieds mais tu en gardais des souvenirs mémorables. Souvenirs qui étaient probablement altérés par les bierraubeurres que t’incitaient à boire tes deux anciens camarades. Il avait beau faire froid, l’idée d’être entourée de gens qui avaient d’autres sujets de conversation qu’un sorcier découpé en morceau te réchauffait intérieurement. Ce quoi qu’en disent tes dents qui claquaient violemment et tes doigts frigorifiés que tu tentais vainement de réchauffer en les collant à ta bouche. Tu remercias d’un sourire le sorcier qui te laissas passer devant lui et t’arrêtas nette une fois la porte passée. Avec le froid et ton après-midi oisive tu mis quelques secondes à réaliser que tu connaissais ce visage. L’idée de ne finalement pas être seule en cette soirée te ravissait. Tu tournas les talons aussi sec pour faire face au non-inconnu en priant continuellement de retrouver son nom. Le problème est que tu n’as jamais été très physionomiste. Bien sûr, tu saurais reconnaître quelques personnes importantes comme Marilyn Monroe ou si l’on se contenait au monde sorcier Orion Black, par exemple, mais si tu n’avais pas eu leur visage fréquemment face à toi, il s’agissait là d’une toute autre affaire. Ce qui semblait malheureusement être le cas.
Quoi que tu décides dorénavant, tu allais paraître légèrement névrosée. Soit tu venais de fixer un sorcier pendant une trentaine de secondes et allais t’enfuir en espérant puérilement de ne pas le recroiser, soit tu te jetais à l’eau quitte à te planter sur toute la ligne. Pour ce que cela valait, la seconde solution te parut plus mature. « Je sais que vous allez me prendre pour une folle, mais je suis certaine à 99% que l’on se connait. Enfin… connaître est un bien grand mot. Mais que nous avons fait plus que nous croiser dans les couloirs de Poudlard. » Tu crus voir ses yeux s’agrandir et tu réalises l’étendue de tes propos. « Oh my ! Ce n’est pas ce que je voulais dire ! C’est certain, nous n’avons rien fait. Plus que certain même. Non pas que vous ne paraissiez pas quelqu’un de charmant qui doit avoir du succès avec les sorcières… » Tu repris ton souffle, te rendant compte une fois de plus de ton inaptitude à aligner deux pensées cohérentes dans un discours que tu n’avais pas préparé. « Oubliez, ce que je viens de dire. Je vous offre quelque chose à boire ? ». Une fois de plus malgré toi, tu le regardas dans les yeux et un éclair de lucidité te frappa. Cet air légèrement détaché te revint en mémoire et tu te revis à Poudlard, en compagnie d’Elizabeth. Tu souris fière de toi et t’exclamas « Ethan ! ». Un sourire qui se figea lorsque tu te rappelas que tu n’avais jamais su si le grand frère de la Poufsouffle t’appréciait ou non.
Rencontre inattendue
Page 1 sur 1