Rob' K. Galighan - Titre trop long
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité

avatar

Invité

Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Rob' K. Galighan - Titre trop long Sam 21 Mar - 19:19





Galighan

Rob'(Robin) Keith
"Je pensais à une chose, en toute amitié,
un gros pain dans votre tête,
ça serait de nature à vous convenir ?"



Nom : Galighan
Prénom : Robin Keith (appelé plus communément Rob')
Age : 17 ans
Nationalité : Anglais
Nature du sang : Sang-Mêlé (père sorcier et mère moldue)
Année / Métier : 7ème année
Patronus : un poisson clown
Épouvantard : Des liens lui attache les mains sans qu'il puisse bouger et donc s'exprimer.
Qualités et défauts : Petit Génie - Travailleur - Sportif - Bagarreur  -  Froid - Rancunier - Loyal - Cultivé - Assoiffé de connaissance - Manipulateur - à l'âme d'un chef - Calculateur - a un grand sens de la justice - Ambitieux - Audacieux.
Baguette : 22cm, poil de licorne, bois de chêne, puissante mais difficile à manipuler.
Précisions : Robin souffre de mutisme depuis sa naissance... Ouais, il est muet.
Featuring : Cameron Monaghan


Alors, qu'est ce qui pourrait vous interesser ? Je m'appelle Pierre, j'ai bientôt 21 ans et je suis un connard d'artiste... comment j'me la pète  32 .
J'ai trouvé le forum sur un Topsite, et il est tellement cooooool. Je suis tombé amoureux.  owi


Anomalie & Nut's © Tumblr © LilDay © Google



Dernière édition par Robin K. Galighan le Mer 1 Avr - 17:16, édité 7 fois
Invité

avatar

Invité

Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Rob' K. Galighan - Titre trop long Sam 21 Mar - 19:19





Sans paroles

"Dans l'éclair d'un éclair...



- Wyatt, qu'est ce que tu fous ?
L'arcade en sang, une poche d'épinard surgelés posé sur la mâchoire je regarde passivement la scène.
- Désolé, mais j'aimerais t'y voir toi. Prendre les clés de la voiture au milieu d'un tas de seringue. Avec la vie qu'elle a, je risquerais gros à me piquer.
- Arrêtes tes conneries et occupes toi de ton frère.

On parle de moi. Moi je ne parle de rien. Curieusement.

- Alors Bonhomme, comment tu te sens ? Première blessure de guerre hein ?
Par quelques signes, je lui fais comprendre que cela picote un peu. Je lui dis aussi que je lui suis reconnaissant de ne pas avoir prévenu maman. Avoir provoqué une bagarre l'aurait mise hors d'elle.
- Arf, C'est fait pour ça les frères et sœurs. Allez viens bonhomme.

Nous montons dans la voiture et c'est Prue qui prend le volant. Prue et Wyatt sont respectivement mon frère et ma sœur. Je suis assis à l'arrière tandis qu'il discute d'un sujet qui revient en permanence. Maman. Maman est toxicomane. Elle plonge une seringue jusqu'au fond de son bras et  y injecte un poison qui l'a transforme peu à peu. Elle, dit qu'elle s'évade, qu'elle en a besoin, qu'elle se sent bien comme ça. Il y a un temps où Prue cachait ses seringues mais maman lui a expliqué, en criant, à quel point c'était un geste égoïste, presque irresponsable. Elle en a besoin pour vivre, sans ça, elle pourrait mourir. C'est du moins ce qu'elle m'explique. Et pourtant Wyatt et Prue ne semble pas être d'accord. Eux m'explique que c'est mal, que c'est une drogue, un poison et que ce poison ronge maman de l'intérieur.

Au milieu de tout ça, assis à l'arrière de la voiture, je ne dis rien.

Je m'appelle Robin, j'ai six ans et il y a une demi-heure environs, je me suis battu avec un gamin du quartier. Ce connard m'a fait mal mais je n'ai rien dit.

On arrive à l'hôpital et le médecin me rafistole rapidement. Tandis que Wyatt est parti chercher la voiture, Prue tente de savoir pourquoi je me suis battu. Je lui explique que le gamin d'en face s'est simplement moqué de moi. Sans que je précise ce qu'il a dit, elle devine et veut me rassurer.
- Ne l'écoutes pas c'est un con. Nous on sait que t'es le meilleur et ce qui compte non ?

Je ne dis rien. Encore une fois.

Et pourtant, j'en ai envie. Hurler, Crier, parler, marmonner, chanter, gémir, geindre. Me faire entendre, entendre de tous. Qu'une fois seulement on me regarde quand je crie, que je m'impose en une seule syllabe. J'aimerais briser des choses avec ma voix, j'aimerais pouvoir blesser avec mes paroles, j'aimerais réconforter en chantant, j'aimerais parler, prononcer de beau discours, insulter n'importe qui et qu'ils me comprennent. J'en ai assez de brandir mon majeur a chaque insulte. Assez qu'on me prenne pour un lâche. J'aimerais pouvoir contredire, argumenter, exprimer par les putains de mots dont je suis privé.

Je m'appelle Robin, j'ai six ans et il y a une demi-heure environs, je me suis battu avec un gamin du quartier parce qu'ill m'avait appelé « faible ». Le sans parole serait alors un faible.

Je lui ai cassé le nez.


Anomalie & Nut's © Crédit Tumblr







Le jour où

j'ai haïs

"Derrière le ciel en pluie"



Nous n'étions pas de gens normaux. Moi encore moins apparement. Prue n'étendait jamais la lessive et pourtant le linge était sec. Wyatt de son côté allumait des bougies les soirs où l'électricité nous été coupée, mais ces bougies ne fondaient jamais et procuraient une lumière et une chaleur déconcertante. Moi de mon côté, les blessures de ma bagarre avec un gamin du quartier s'étaient résorbées à une vitesse surnaturelle. Et les bagarres qui suivirent, même les plus violentes, ne laissaient pas des marques visibles plus d'un jour sur ma peau.
Je n'ai jamais été surpris de toute ces choses étranges. Je connais leur origine, et tout le monde dans la famille la connait. Seulement on en parle pas, on ne dit ni son nom, ni autre chose. Papa.
Je savais à peine parler quand il est parti mais pour Wyatt et Prue, se fût plus douloureux. Je ne sais pas pourquoi il est parti, je suppose que maman y est pour quelque chose.
Même son prénom nous l'oublions, mais chaque petit événement étrange nous rappelle que nous tenons de lui.

Wyatt et Prue ont failli arrêter Poudlard l'année dernière, et tout cela par ma faute. Maman n'a jamais eu de travail, et il fallait bien trouver le moyen de me nourrir. Mais un homme barbu du nom de Dumbledore les as convaincu du contraire. Non il n'était pas la peine d'arrêter, il y avait d'autres moyens. Prue a travaillé dans une boutique de farce et attrape de Pré au Lard. Tandis que Wyatt aidait le garde chasse contre quelques gallions. Si aucun des deux n'étaient rassurés à l'idée de me laisser seul, si jeune avec elle, il le fallait, et ainsi, il revenait me voir tout les mois pendant un week-end.
Il s'inquiétait pour rien. J'avais dix ans, presque onze. Je savais me débrouiller. Mes repas n'étaient pas très équilibrés et je remettais mes chaussettes plusieurs jours d'affilés mais je prenais soin de moi. Elle, en revanche, en était incapable. Elle restait dans sa chambre, parfois accompagnée, parfois seule, mais toujours avec ce même poison dans les veines.
Je ne l'aimais pas. Je ne la détestais pas non plus. Elle était simplement étrangère.

Et pourtant aujourd'hui mes bras s'agitent, mes mains forment des signes rapidement, mon visage est rouge, gonflé. C'est l'énervement qui l'emporte. Je lui crie dessus à ma manière, je lui crache dessus, je lui fais des gestes obscènes et tout ça car j'ai acquis la haine. J'ai onze à peine et j'ai de la haine pour ma mère. L'héroïne était passée avant moi. Elle était toujours passée avant moi mais sans que je le remarque. J'étais de son sang et elle préférait le poison. Elle allait même plus loin, elle souillait son sang de ce poison. Des mois, ils nous avaient fallu des mois à Wyatt, Prue et moi-même pour récolter l'argent de nos trois années à au collège, ou à l'université. La leur ce n'était qu'un billet de train et quelques bouquins d'occasions. Pour moi, il me fallait tout un attirail. Tout en occasion bien sûr. Sauf pour la baguette. Non, Wyatt et Prue s'était mis d'accord là dessus, il fallait travailler plus, il fallait avoir plus d'argent mais surtout, il me fallait ma propre baguette. Mais tout cela finit ici devant nous, tout est vain, puisqu'elle s'est appropriée cela. Elle nous a prit l'argent, elle l'a prit et sans rien dire, sans penser à nous nourrir avec, où nous instruire, et s'est piqué avec. Le poison dans ces veines, c'est ma scolarité qui s'évapore. Et alors que je rage silencieusement devant elle, je me surprend à espérer que ce poison l'endorme sans jamais la réveiller.
Je m'explique, je m'exprime, battant des bras, bougeant les doigts, rapidement, la colère m'emporte et malgré tout, je guette sa réaction. Il n'en sort que deux mots.
Comprends rien...

La colère vous pousse à hurler sur les gens. Je ne peux pas hurler et je ne suis pas en colère d'ailleurs. Je hais. Je la hais autant qu'on le puisse. Et la haine fouille dans ma mémoire et en fait ressurgir chaque moment de vie où elle a posé son grain de sel. Le jour où elle frappe sa fille pour qu'elle lui rende sa drogue, le jour où elle revend le frigo pour acheter de la drogue, le jour où elle gît sur le sol, le bras encore ceinturé de cuir alors que son deuxième enfant est fiévreux, et aujourd'hui, ce putain de jour où elle avale les maigres chances d'avenir qui m'étaient destinés.
Je la frappe au visage, elle tombe et cela ne me suffit pas. Alors que j'ai seulement onze ans, je frappe de toute la force de mes petits pieds. Je frappe, et elle ne se défend pas, trop défoncée pour se défendre. Prue rentre dans la pièce, allertée par le bruit de la chute et me saisit par la taille de toute la longueur de ses bras, je me débats mais elle murmure à mon oreille. Chuuuuuttt.  Et elle répète à nouveau Chuuuuuuuttt. Je me calme. Me laisse tomber au sol. Et fond en larme sous la pression nerveuse qui s'effectue dans mon cerveau.


Je ne veux plus la voir. Je ne veux plus vivre sous le même toit qu'elle. Je ne veux plus être son fils, ni son sang, ce sang qu'elle souille à  chaque piqure, je ne veux être de celui-là.
Je sais ce que Wyatt et Prue vont me proposer, s'ils arrêtent leur scolarité maintenant je pourrais débuter la mienne. Mais je m'y refuse. C'est stupide, le sacrifice n'est pas la solution.
Le lendemain j'expose mon idée à mes ainés et nous nous mettons à rassembler les fournitures.
Les robes de Wyatt sont un peu trop grandes mais en recoupant un peu on arrive à quelque chose de portable, et si ses anciens livres sont en piteux états, il n'en manque aucune page.
Prue travaillera deux semaines dans une boutique de chaudrons pour m'en obtenir un, ancien que quelques fioles en verre.
Wyatt de son côté passa plus d'un mois et demi à dépoussiérer la boutique de Mr Olivanders.
Si nous avions eu assez d'argent et assez de temps pour rassembler tout cela, nous n'avions plus de quoi acheter trois billets de train.
Prue prend du parchemin et une plume et griffonne dessus avant d'envoyer sa lettre par hiboux à ce Dumbledore dont j'entends toujours parler.
Il ne se passe pas plus d'une heure avant que le vieil hibou sauvage que nous avions adopté ne revienne avec une lettre cachetée de la main du directeur. Wyatt en déchire le sceau.
- Nous sommes autorisés à aller à Poudlard par le réseau de cheminée, Dumbledore nous donne accès à la cheminée de son bureau.
- Oui, mais on n'a pas de poudre de cheminette et je ne te dis pas le prix d'un paquet.

J'entends Prue dire cela comme si elle le pensait. Et pourtant nous nous levons tout les trois et sortons de la maison. Nous savons où en trouver. Voilà déjà cinq ans que nous piquons certaines petites fournitures de sorciers  à un vieux fou à trois pâtés de maison.
Le problème était réglé. Demain je serais à Poudlard.


Anomalie & Nut's © Crédit Tumblr







Charles

Soudain ta lèvre rouge Si rouge



Je n'ai pas beaucoup d'amis. Certaines personnes m'apprécient, d'autres me haïssent, d'autres se méfient et enfin d'autres me trouvent étrange. Mais il y en a peu qui peuvent se vanter d'être mon ami. Comment pourrais-je en vouloir à mes camarades, je suis ce grand rouquin qui sourit peu, qui ne parle jamais, qui travaille tard à la bibliothèque et qui semble être un des seuls à s'intéresser à l'histoire de la magie. Ma cote remonte un peu grâce au  quidditch, et même si je ne suis pas friand des rapports sociaux, j'avoue que mon poste dans l'équipe me permet le minimum syndicale.

Si je n'aime pas le contact, je le préserve tout de même. Je trouve toujours un moyen de me faire comprendre, et si je peux être serviable c'est rarement par charité. J'attends quelque chose en retour, une dette en quelque sorte. Les gens qui m'entourent sont des contacts, des gens qui peuvent servir, des pions ou des pièces maitresses. Je dis cela sans aucun mépris. J'envisage seulement ma vie comme une partie d'échec dont je suis le roi et si je préserve ma reine, je reste la priorité.
Mais il y a tout de même quelques personnes qui ne répondent pas à ces règles. Des gens qui ne me doivent rien. Que j'affectionne suffisamment pour penser à eux autant qu'à moi. Mon frère et ma sœur par exemple. Mais après tout, ils m'ont pratiquement élevé, c'est à moi de leur être redevable.

Parmi ces gens là, il y également Charles.
Charles et moi sommes amis depuis notre première année. Je pourrais vous dire qu'on passe des soirées entière à discuter mais le mutisme m'en empêche et Charles n'est pas quelqu'un de très bavard. Nous nous comprenons assez rapidement en fait, sans devoir en parler longtemps. J'ose utiliser le terme parler puisqu'il a apprit quelques mots de langage des signes pour communiquer avec moi. Mais il semble que cela ne pouvait pas suffire. Lorsque nous avions 11 ans, Charles m'a offert une plume à papote un peu particulière. Au lieu de noter ce que je dis, elle note ce que j'aimerais dire. Je n'ai jamais trop compris comme cela marchait mais nous dirons simplement « c'est de la magie. »
Charles sait que je suis calculateur, il sait que je réponds à ma propre justice et que j'écrase sur mon chemin pour avancer. Et malgré tout cela, il ne me l'a jamais reproché. Non, pas un seul reproche en plusieurs années. Au contraire, il a toujours trouvé cet entre deux entre le soutien et la mise en garde.
C'est un garçon formidable et j'ai beaucoup d'affection pour lui. Je n'ai rien à lui reprocher.
Ou peut être une chose, une simple chose qui n'est pas très importante, et indépendante de sa volonté. C'est un détail oui, mais un détail qui prend une certaine importance. Ce n'est qu'un sourire. Un sourire qu'il vous tend et que vous rendez, d'abord par politesse puis un jour, vous le faîte par envie, par reflex nerveux. Son sourire amène le votre.
Cela continue avec une tape sur l'épaule. Si les premières fois vous sentez une légère brulure, un jour vous vous rendez compte qu'il ne s'agit que d'une chaleur réconfortante. Ou lorsque que vous êtes comme moi et que les examens ne vous stress pas et que c'est la proximité avec lui qui le fait.

Tout ces détails, ces petites choses qui en soit ne sont rien, commencent alors peu à peu à engloutir votre quotidien. Et pourtant, vous l'aviez parfaitement ficelé, chaque chose était controlées, chaque imprévu vous saviez les gérer, et aucune situation ne vous mettez dans l'embarrât. Du moins jusque là.
Je lui reproche d'avoir les défauts qui me plaisent tant, je lui reproche de hâter ma respiration en s'approchant trop prêt de moi. Je lui reproche d'avoir des attentions à mon égard, de partager certaines de mes idées, de me défendre quand on me critique, d'être celui qu'il est et que j'aime tant.
Oui je l'aime. Je l'aime bien plus qu'un homme devrait en aimer un autre. Bien plus qu'un homme peut aimer une femme. C'est un désir qui dépasse la sexualité, c'est un sentiment qui passe outre les convictions, c'est une force qui contraint ma volonté à se plier.

C'est cela que Charles m'inspire.


Anomalie & Nut's © google







Le bien ou

la facilité

Et pourtant étonnamment calme.



Je suis Robin Keith Galighan. J'ai 17 ans et je ne dis rien. Toujours rien.

Du moins pas avec mes lèvres, je ne parle pas avec celles-ci. Je parle avec mes mains, avec mon regard, avec le reste de mon corps. Oui je ne dis rien mais je m'exprime. Sur le terrain de quidditch, je m'exprime, en cours, lorsque j'ai des notes excellentes en théorie, je m'exprime et lorsque j'arrive après des heures de travail et d'entrainement à lancer ne serait-ce qu'une once de sortilège, je m'exprime.

Ces derniers temps ont été particuliers. Dumblerdore d'abord. Un homme pareil ne pouvait mourir et pourtant cela est arriver. Wyatt et Prue sont dans un deuil prolongé et moi-même ne sait comment réagir. Bien évidemment je conçois qu'il soit difficile de lui trouver un remplacent mais un conseil d'administration à la tête de l'école, n'est ce pas la plus dangereuse des choses à faire. Il ne faut pas centraliser le pouvoir, mais il faut quelqu'un pour le canaliser. Prendre les décisions finales ou trancher, voilà le rôle d'un directeur. Si un conflit partageait le conseil, comment trouveront-ils une solution ?
Puis il y a celui dont on connait les faits mais dont on hésite à prononcer le nom. Ce même homme qui sévit à travers toute l'Angleterre et qui a monstrueusement salit le nom d'un sorcier. Arsenius Samuels. Je ne savais rien de lui. Je ne le connaissais pas, mais aujourd'hui son nom fait glacer les sangs. C'est un nom qu'on ronge, qui s'immisce dans un crissement de dents mais qu'on ne prononcera plus jamais pour évoquer un souvenir agréable.. Voldemort a signé de son nom cet acte abominable. Mais je ne sais ce qui m'effraie le plus. Savoir que cet homme est capable d'une telle cruauté ou admettre qu'il y a une autre personne responsable de la mort d'Albus Dumbledore ? Une chose est sur, nous ne sommes plus en sécurité à Poudlard. Si j'ai peur ? Evidemment que j'ai peur. Voir un camarade ouvrir un présent et y découvrir une oreille tranchée, ça ne peut laisser impassible. Est ce que cela va m'empêcher de me battre ? Non.

On ne sait que peu de choses sur les dangers qui rodent mais il sera bientôt tant de prendre position. « Il faut choisir entre le bien et la facilité » disait Dumbledore. Et bien je fais le serment de croire en le bien.
Mais pour cela il faut se battre, et si les poings contre des visages ne me dérangent pas, c'est en réfléchissant et en travaillant que nous arriverons plus loin. Il faut être plus malin, plus intelligent et cela vaut pour chaque chose. C'est ainsi que l'on vous respecte. Il n'est pas besoin d'effrayer pour cela, il faut être digne d'être respecté et cela arrive, sans que l'on s'en rende compte.

Ma vie me satisfait mais ce n'est qu'une ébauche de l'avenir. Je suis ambitieux. Sans paroles, certes, mais ça ne m'empêchera d'accéder à quelque chose de grand. Pour ceux, je continue de travailler, sans arrêter de vivre pour autant mais le nez toujours pointé vers l'avenir. J'aime à croire que je n'ai aucune faiblesse si ce n'est mon mutisme. Mais c'est sans compter sur Charles, ni sur le sourire niais sur ma face quand il me parle.
J'ai du pouvoir et je garde le contrôle, mais il est mon talon d'Achille. Il pourrait me faire chuter en un quart de seconde.


Anomalie & Nut's © google © Crédit citations: Paul Vincensini



Dernière édition par Robin K. Galighan le Sam 4 Avr - 22:18, édité 12 fois
Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Seth
Clan: Neutre
Sang: Pur



MessageSujet: Re: Rob' K. Galighan - Titre trop long Sam 21 Mar - 20:01

Bienvenuuuue !
Bon courage pour ta fiche (j'aime beaucoup cet acteur, j'ai hâte de voir la suite de ta fiche ! )

_________________
~ ~



Despite the darkness,
Light will rise up.
(c) ystananas

Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Seth
Clan: Pro-Mangemort
Sang: Pur



MessageSujet: Re: Rob' K. Galighan - Titre trop long Sam 21 Mar - 20:07

Bienvenue & bonne continuation pour ta fiche ! Smile

_________________
- undisclosed desires -
I want to reconcile the violence in your heart, I want to recognize your beauty is not just a mask, I want to exorcise the demons from your past, I want to satisfy the undisclosed desires in your heart.
Invité

avatar

Invité

Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Rob' K. Galighan - Titre trop long Sam 21 Mar - 20:10

~ Ouiiii. Merci beaucoup owi
rule doreanien n°1 ¤ Do as I say, not as I do

avatar


Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Horus
Clan: Neutre
Sang: Mêlé



MessageSujet: Re: Rob' K. Galighan - Titre trop long Sam 21 Mar - 20:58

Bienvenue mon bouchon leche Ouais, tu es mon bouchon. Tu m'as fais beaucoup rire dans la partie "invité" alors t'es adopté red
Dans tous les cas, j'aime que dis-je j'adore la caractéristique de ton personnage waw Un muet, ce n'est pas banal et cela a dû être grandement difficile pour lui pour se perfectionner en sortilèges/métamorphose, bref tout ce qui a besoin de prononciation pour l'apparition d'un sortilège. Hâte d'en savoir plus à ce sujet ! Nous aussi, on t'aime ! Et contrairement aux rumeurs, on ne fait que mordiller angel Bon courage pour ta fifiche et n'hésites pas si tu as des questions leche

_________________
It is time to wake up. Time to get up and go beyond mountains. Proclaim its innocence, proclaim its truth. It is time to get up et fight for it, for her !
Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Seth
Clan: Neutre
Sang: Pur



MessageSujet: Re: Rob' K. Galighan - Titre trop long Dim 22 Mar - 1:18

Fáilte ami irlandais !

_________________

       
I really really really really really really like you.
It's way too soon, I know this isn't love



Invité

avatar

Invité

Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Rob' K. Galighan - Titre trop long Dim 22 Mar - 4:15

Ohhh très bon choix d'avatar ! 72

Et un personnage muet ! Quelle bonne idée ! Mais pas banale dans un forum rpg. D'autant plus intéressant ! Il doit être un sorcier particulièrement doué pour passer outre son handicap ! ouii

J'ai vraiment hâte de voir ta fiche finie ! owi

Sur ce, je te souhaite la bienvenue !
Invité

avatar

Invité

Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Rob' K. Galighan - Titre trop long Dim 22 Mar - 12:18

Comme Dodo et Carlito, je suis fan de l'idée d'un muet 72
Bon courage pour ta fiche et puis bienvenue calin (et merci de m'avoir fait rire dans la partie invité également mdr )
Invité

avatar

Invité

Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Rob' K. Galighan - Titre trop long Dim 22 Mar - 12:30

~ Merci à touuuus 32

Bon si j'ai bien compris, je suis vraiment passé pour un rigolo dans la zone invitée xD /SBAF/
hot damn¥ girls hit your hallelujah

avatar


Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Seth
Clan: Neutre
Sang: Pur



MessageSujet: Re: Rob' K. Galighan - Titre trop long Dim 22 Mar - 12:59



    J'adore ton patronus Némo 12 Bienvenu parmi nous, c'est cool que tu aies décidé de nous rejoindre 77 Bon courage pour ta fiche, et si tu as besoin d'aide, n'hésites pas leche coeur


_________________


« satan était un ange. »


(c) Myuu.BANG!

ϟ Lumière éteinte

avatar


Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Seth
Clan: Neutre
Sang: Pur



MessageSujet: Re: Rob' K. Galighan - Titre trop long Dim 22 Mar - 15:27

Bienvenue sur le forum Robin leche

_________________
TITANIUM
You shout it loud but I can’t hear a word you say. I’m criticized but all your bull is ricochet. You shoot me down, but I get up. Cut me down but is you who had further to fall. Ghost town, haunted love. Raise your voice, sticks and stones may break my bones.
La liberté de l'aigle en plein vol

avatar


Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Seth
Clan: Sombral
Sang: Pur



MessageSujet: Re: Rob' K. Galighan - Titre trop long Dim 22 Mar - 17:04

Suspect comme ça on voulait me prendre mon perso hein ! tss
mdr C'est parce que je suis trop cool carl enfin quelqu'un qui s'en rend compte.

Bienvenue à toi et tout cas, bon courage pour ta fiche

_________________
Invité

avatar

Invité

Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Rob' K. Galighan - Titre trop long Dim 22 Mar - 18:10

En effet, je crois que tu es définitivement fiché red

Bienvenue et bon courage pour ta fiche, j'ai hâte de voir ce que tu vas nous faire de ce personnage hors norme ronde
Invité

avatar

Invité

Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Rob' K. Galighan - Titre trop long Dim 22 Mar - 21:26

~ Et encore merci à tous. ça me fait plaisir cet acceuil, je suis en train de bosser sur le même fucking dossier depuis ce matin 9h et on a toujours pas fini 32

Dimitri --> OUIII c'est Nemo mon patronus, c'pas trop cool sérieux ?
Charly --> Ouais, j'voulais t'le piquer ! Navré. Hé coco, faut que je t'envoie un MP pour te demander un truc d'ailleurs.
La liberté de l'aigle en plein vol

avatar


Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Seth
Clan: Sombral
Sang: Pur



MessageSujet: Re: Rob' K. Galighan - Titre trop long Dim 22 Mar - 21:49

Envoie mon p'tit, envoie ! 12

_________________
Invité

avatar

Invité

Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Rob' K. Galighan - Titre trop long Dim 22 Mar - 22:23

D'une artiste future artiste future sdf artiste à un autre : bienvenue coeur
Je t'aime déjà aussi parce que tu es pas doué mais que tu es en train de faire un perso trop trop cool, donc tu vois, tu vas avoir plein d'amour ici kalin
Invité

avatar

Invité

Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Rob' K. Galighan - Titre trop long Mar 24 Mar - 12:23

Hé ! On partagera un pont Eudora ! 32
Invité

avatar

Invité

Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Rob' K. Galighan - Titre trop long Ven 27 Mar - 1:41

~ Bon mes petits chéris, les choses sont un peu compliqués niveau emploi du temps et je ne peux écrire que petit bout par petit bout quand j'ai un moment. Honnêtement avant la semaine prochaine ça va être tendu pour me poser et tout écrire. DONC
Je peux avoir un petit délai please ? 32
ϟ Lumière éteinte

avatar


Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Seth
Clan: Neutre
Sang: Pur



MessageSujet: Re: Rob' K. Galighan - Titre trop long Sam 28 Mar - 1:04

Ca marche, une petite semaine de plus pour toi, c'est noté.

_________________
TITANIUM
You shout it loud but I can’t hear a word you say. I’m criticized but all your bull is ricochet. You shoot me down, but I get up. Cut me down but is you who had further to fall. Ghost town, haunted love. Raise your voice, sticks and stones may break my bones.
Invité

avatar

Invité

Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Rob' K. Galighan - Titre trop long Mer 1 Avr - 17:20

~ Et ben mes p'tits poussins. Il me semble avoir terminée ma fiche. S'il y a quelconque modification à faire, n'hésitez pas 32.
ϟ Lumière éteinte

avatar


Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Seth
Clan: Neutre
Sang: Pur



MessageSujet: Re: Rob' K. Galighan - Titre trop long Mer 1 Avr - 19:21

Hello mon ptit Coq (ben si on est tes poussins, tu es soit une poule, soit un coq red )

Alors on voudrait revoir avec toi trois points, deux assez importants et l'autre un petit détail.

- Le côté muet. En soit, ça nous dérange pas qu'il le soit. C'est juste que pour tes rps, on a peur que ce soit compliqué. Il faudrait que tu trouves un système qui te permette de communiquer avec les autres. Pourquoi pas un sort, une plume à papotte de tes pensées ou que sais-je ^^ Ce serait donc à développer dans ta fiche.
- L'intrigue. Tu n'en parles pas assez. Tu mentionnes rapidement Dumbledore mais il ne faut pas oublier que le contexte est dur en ce moment. Dumbledore est mort. Arsenius Samuels a été coupé en morceaux au bal. Ton perso pouvait y être et avoir reçu un de ses membres. C'est pas une expérience légère. Et même s'il n'y était pas, il ne peut pas continuer à vivre dans le château comme si de rien était. Un mec est rentré et a buté un sorcier expérimenté. Qui dit que ça ne va pas recommencer ? On veut vraiment savoir ce que Robin pense de tout ça.
- En Angleterre le système social n'est pas du tout celui des Etats-Unis. Tu n'as même pas besoin de payer. La sécu le fait directement pour toi.

Maintenant à toi de jouer, une fois tout cela remanié, on te valide sans soucis leche

_________________
TITANIUM
You shout it loud but I can’t hear a word you say. I’m criticized but all your bull is ricochet. You shoot me down, but I get up. Cut me down but is you who had further to fall. Ghost town, haunted love. Raise your voice, sticks and stones may break my bones.
Invité

avatar

Invité

Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Rob' K. Galighan - Titre trop long Ven 3 Avr - 13:12

Alors alors.

- Pour le côté muet, si il peut parler comme tout les autres, ce n'est plus drôle. Alors voilà ce que je propose. Il pourrait prendre une potion qui lui permet de faire entendre à haute voix certainnes de ses pensées. ça lui permet de communiquer plus facilement avec les autres. Le défault de ce truc, c'est qu'il doit rester très attentif à ne pas divulguer des pensées personnelles et il ne peut pas chuchoter avec cette technique, il se fait entendre seulement à voix haute. BOn et puis évidemment, un jour, il n'en aura plus ou il aura oublié la fiole dans les dortoirs. Qu'en pensez vous ? -- Est ce que je peux simplement le rajouter dans les précisions où est ce que je dois l'incorporer à mon histoire (ce qui m'embête un peu hihi)

- Ok pour l'intrigue, là je vais modifier mon dernier chapitre d'histoire et préciser tout cela.

- Bon et pour le coup de payer l'hopital, navré je n'étais pas renseigné sur la chose. C'est une pitite phrase à supprimer. 32

BISOUUS
La liberté de l'aigle en plein vol

avatar


Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Seth
Clan: Sombral
Sang: Pur



MessageSujet: Re: Rob' K. Galighan - Titre trop long Sam 4 Avr - 0:18

Je prend le relai comme Luxette est en weekend au pays des bretzels

Pour l'histoire de la potion, ça nous parait un peu tiré par les cheveux hm l'idée qu'on puisse entendre ses pensées à voix haute alors qu'il n'a pas de "voix" à proprement parlé, ça me perturbe. Et surtout je vois pas en quoi c'est plus pratique qu'une plume à papotte par exemple (que tu peux plus facilement oublier dans ton dortoir) si tu veux Charlou veut bien te l'offrir Arrow 12
Et du coup si tu pouvais juste l'intégrer dans ton histoire ça nous ferai plaisir waw

Sinon j'attends que tu es compléter le contexte waw leche

_________________
Invité

avatar

Invité

Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Rob' K. Galighan - Titre trop long Sam 4 Avr - 2:40

~ Je viens de rentrer chez moi et il est tard. L'idée de la plume ça me va. C'est cool si Charlychou la lui offre. On fait comme ça. je m'occupe de tout ça demain.



Contenu sponsorisé

Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Rob' K. Galighan - Titre trop long

Rob' K. Galighan - Titre trop long
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant