Intrigue : Event inter-saison
Aller à la page : Précédent  1, 2
Admin

avatar


Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Intrigue : Event inter-saison Dim 5 Avr - 1:11

FIN DU DEUXIEME TOUR






Intrigue


Vous finissez dans le parc, par cette fraîche matinée de février, un peu désorientés, sans savoir ce qu'il se passe. Certains sont plus euphoriques que d'autres selon la quantité de gaz inhalé, mais entre deux rires, tout le monde se questionne et la pression monte doucement. D'un oeil inquiet vous apercevez le Conseil d'Administration accompagné d'autres personnes retourner au sein du château. La peur commence à s'emparer de vous, mais vous n'avez rien d'autre à faire qu'à prendre votre mal en patience, entre deux pouffements hystériques.

Pour ce troisième tour :
- Les élèves se retrouvent sous la surveillance d'aurors qui ont établis un périmètre dans le parc. Vous n'avez rien à faire à part spéculer, stresser, et pouffer.
- Les adultes appelé et le personnel de Poudlard s'engouffrent dans les couloirs du château. Un nouveau sujet est ouvert i c i pour vous.
Vous pouvez poster autant de fois que vous le voulez


Quelques règles :

- Réponses courtes obligatoires : 500 à 800 mots. Il faut que ce soit fluide.
- Les tours sont de 4 jours une fois que Who a posté pour vous faire part de la situation. Réponse attendue jusqu'au 8 avril.
- Au bout du troisième tour sans réponse de votre part, votre personne serait mis de côté.
- Vous pouvez intervenir autant que vous le souhaitez dans un tour tant que cela est pertinent.

Vous avez jusqu'au 8 avril pour répondre.

Point de jeu retiré à :

Ψ Valentina, Dolohov ☠ Serdaigle (1/3)
Ψ Lux A. Yaxley ☠ Serpentard (2/3)
Ψ Sevastian A. Dolohov ☠ Serpentard (2/3)
Ψ Dorea, Dearborn ☠ Gryffondor (2/3)
Ψ Eudora B. St-James ☠ Serdaigle (2/3)
Ψ Marilyn McKinnon ☠ Responsable des Chroniques Politique de la Gazette (2/3)

La liberté de l'aigle en plein vol

avatar


Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Seth
Clan: Sombral
Sang: Pur



MessageSujet: Re: Intrigue : Event inter-saison Lun 6 Avr - 19:48





Intrigue de mi-saison

featuring les Whopiens
L’air frais m’arracha un léger frisson, le stress des dernières minutes avait fait monter la température de mon corps et la soudaine brise matinale du parc me surpris. Toujours aux côtés de Theodora, j’avançais vers le centre de la pelouse sur laquelle s’amassait déjà un bon nombre d’élèves, l’air hagard. Personne ne savait vraiment ce qui se passait, les professeurs avaient l’air tout aussi perdus que nous et cette perspective avait quelque chose d’angoissant. Il était évident que nous craignions tous une nouvelle attaque et, déjà, les premiers effets du gaz inhalé se faisaient ressentir. Pour ma part j’avais l’impression d’être happé par une spirale euphorique qui me donnait une irrémédiable envie de rire. Mais ce n’était pas le plus perturbant. Tout autour de moi se colorait de bleu et j’avais l’impression de me retrouver entouré de lutin des Cornouailles. D’ailleurs, j’étais moi-même un lutin et mes pieds ne semblaient déjà plus toucher sol tandis que des ailes vibraient dans l’air, émettant un léger bourdonnement. Sauf que cette situation n’avait rien d’extraordinaire pour moi, seule cette irrésistible envie de rire me contrariée, car au fond de moi, l’inquiétude rampait sournoisement. Pourquoi diantre des sorciers avaient enfumés notre repaire ? Nous ne leurs avions rien fait et je craignais pour la santé de mes amis lutins. Pourvus que personne ne perde ses ailles… « Theo, essayons de retrouver Dorea, je veux m’assurer que tout va bien pour elle » Je tournais mes yeux vers mon amie avant de laisser exploser un rire que je ne parvenais plus à retenir. « La connaissant elle a dût aller se réfugier avec les licornes, suit-moi je sais comment la retrouver ». Bien que je ne distingue aucune licorne autour de nous, je la suivis en volant doucement, cherchant des connaissances du regard. Nous avançons difficilement entre les corps des autres élèves lutins dont les rires alternent avec les exclamations inquiètes. Nous finissons par passer devant Rabastan, un lutin plus sombre que les autres et son regard de dégoût envers nous me donnent envie de lui envoyer mon petit point dans la tête, mais je ne parviens à rien, Theo m’entraîne déjà plus loin. Dans le regard de nos professeurs se lit une certaine inquiétude et d’autres lutins ne tardent pas à nous rejoindre, c’est donc si grave que ça…Le Conseil a fait appel à des membres extérieur de la colonie pour déterminer le problème, c’est donc que l’attaque n’est pas une farce stupide d’un des lutins les moins intelligent qui forme notre communauté. Aussi rapidement que les rires qui entrecoupent notre marche, la peur s’élève dans mon esprit et je m’arrête soudain, prit d’un excès de lucidité. « Theo, je vais aller voir Rusard pour savoir s’il n’est pas mort » Son sort m’inquiète, même s’il n’est pas le meilleur des lutins, son sort en dira long sur le nôtre. Lui aussi ne pouvait pas s’empêcher de rire avant de s’affaisser, peut-être le même sort nous attend, et s’il est mort…Attrapant le frêle poignet de la sorcière je l’entraîne vers le feu de camp faisant office d’infirmerie de fortune et déjà un attroupement s’est fait autour de la tente. « Alors ? » demandais-je au premier lutin venu. « On sait pas, il a l’air aussi raide qu’un vieux balai » me répondit-il. Me dressant sur les pointes de pieds j’essaye de distinguer quelque chose par-dessus les têtes, voler un peu plus haut que les autres ne servirait à rien car le concierge est déjà à l’abri des regards. « Certains disent qu’il est mort » ajoute une jeune lutin sur notre gauche avant de pouffer de rire, les yeux fermés. Les murmures vont bon train sans que personne n’arrive à déterminer le vrai du faux. « REGARDEZ » une voix traverse la mêlée et je tourne mes yeux globuleux autour de moi pour essayer de trouver la chose à regarder. « Les professeurs, ils retournent dans la caverne » J’ai envie de protester qu’il s’agit d’une cabane et non d’une caverne, mais je suis bien trop occupé à constater la réalité pour répliquer à temps. En effet, tous les lutins du corps enseignants, y compris quelques-uns extérieur au clan, retourne vers notre repaire. « Mais ils sont fous ! Ils vont finir comme Rusard ! » Ma voix s’étrange dans ma petite gorge de lutin avant de terminer dans un rire rauque dans lequel se mêle un certain énervement.  « Et si ce Voldemort les attend à l’intérieur… » La voix de Theo a quelque chose de vaporeux soudain et ma main se pose sur son épaule tremblante. C’est notre crainte à tous et les murmurent reprennent, ponctués de quelques pouffements incontrôlés.


© Artchie






Spoiler:
 

_________________
Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Seth
Clan: Neutre
Sang: Pur



MessageSujet: Re: Intrigue : Event inter-saison Mar 7 Avr - 13:02

Son père, qu'elle croyait voir, s'avança parmi la foule des élèves. Ne voulant pas le perdre une seconde fois, la blondinette le suivit, et se fraya un passage à coup de "Pardon, excusez-moi, poussez-vous, me regardez pas comme ça, désolée" et à grands renfort de petits coups de coude. Elle trébuchait de temps à autre, se raccrochant à l'un ou l'autre de ses camarades. Puis elle perdit son père de vue. Une moue boudeuse sur les lèvres, elle tourna un peu sur elle-même pour essayer de le retrouver. Elle tourna trop vite, ou trop longtemps. Quoi qu'il en soit, lorsqu'elle s'arrêta, elle avait le tournis, et ses quelques pas suivant, hésitants et titubants, finirent par la faire tomber.

Elle essaya de se raccrocher comme elle le pouvait aux élèves présents, mais ne réussit qu'à rendre sa chute plus misérable. En relevant les yeux, elle avisa un blason bleu et bronze. Quand son regard remonta plus haut, ses prunelles azurées rencontrèrent celle d'un serdaigle qu'elle connaissait bien.

« Oh, Charles, s'exclama-t-elle avec un petit rire nerveux. Dis, tu n'aurais pas vu mon père ? Questionna-t-elle ensuite d'une petite voix. Je l'ai perdu, encore une fois... »

Elle se releva finalement, quittant la position agenouillée qu'elle avait empruntée précédemment, et épousseta rapidement sa robe d'un geste machinal. Son regard quitta celui du Diggory pour balayer la foule encore une fois.

« Peut-être qu'il est dans le grand château, songea-t-elle à mi-voix, oubliant presque le serdaigle à qui elle s'était accrochée pour se redresser. »

Elle se mit à rire doucement. Ses pensées euphoriques transformaient le château de Poudlard, bien que déjà magnifique, en un château de conte de fée. Elle se voyait la princesse, attendant le prince charmant. Elle se pensait vêtue d'une robe somptueuse, brillant de mille feux sous le soleil matinal.

« Il est sûrement parti chercher mon prince. Je vais l'attendre ici alors. Où est mon trône ? »

Elle était à des lieues de saisir les circonstances un peu dramatiques de l’événement. La douce Marie-Ange lissa consciencieusement sa robe, qu'elle imaginait immaculée, avec des voiles presque diaphanes, et redressa la tête, portant son diadème imaginaire.

« Les serviteurs de nos jours, ils ne sont plus aussi efficace qu'avant. Vous ne trouvez-pas, messire Charles ? Ajouta-t-elle en se tournant vers le serdaigle. »

Dans sa vision enchantée des choses, Charles était devenu un haut dignitaire, venu assister au mariage de son conte de fée. La jeune fille à ses côtés devait être sa compagne, selon la petite blonde. Quant à ce qui était arrivé à Rusard, le bouffon, c'était un coup maléfique de terrible sorcier-dragon qui voulait ruiner son bonheur. Elle espérait que les preux chevalier qui étaient entré dans le château allaient venir à bout de l'ignoble et monstrueuse bête. Ce Voldemort qui gâchait toujours tout et empêchait les happy end.

Un soupir délicat s'échappa des lèvres rosées de la blondinette, alors qu'elle observait l'entrée du château.

« Si mon Prince n'arrive pas à tant, je crains que le royaume de Poudlard ne court à sa perte, continua-t-elle pour elle-même. Le sorcier-dragon, Voldemort, va encore tout gâcher, et je ne vivrais pas heureuse jusqu'à la fin de ma vie avec les enfants que nous aurions eu, mon Prince et moi... »

Complètement à la masse. Le gaz n'avait pas l'air dangereux, mais c'était perturbant pour ses pauvres victimes.

_________________
~ ~



Despite the darkness,
Light will rise up.
(c) ystananas

ϟ Lumière éteinte

avatar


Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Seth
Clan: Neutre
Sang: Pur



MessageSujet: Re: Intrigue : Event inter-saison Mar 7 Avr - 16:13


If we burn, you burn with us

Lux et le monde sorcier

L’arrivée fracassante de Rusard dans la grande salle coupa court à la discussion entre les deux Serpentard. « IL Y A DES GAZ DANS LE CHATEAU ! ILS ONT DROGUE MISS TEIGNE ! » Amusées, les deux amies se mirent à rire. Elles n’étaient pas les seules il fallait l’avouer.« AHAH ! Vous l’entendez ! ELLE RACONTE DES BLAGUES ! CETTE FUMEE ! J’ENTENDS MISS TEIGNE PENSER ! » Kaly lança un regard dramatique à Lux, qui insouciante, croqua dans sa tartine. Elle allait reprendre la parole lorsque Rusard s’écroula à terre. Les sourires et rires disparurent de la grande salle. Elle lança un regard inquiet à son amie et tourna la tête vers Nox afin de voir sa réaction. « FAITES EVACUER LA SALLE PAR DERRIERE. MENEZ-LES AU PARC ! » Le coeur de la Lumière ne fit qu’un bon dans sa poitrine, encore une fois, quelque chose d’anormal se déroulait dans le château. Qu’est-ce que cela pouvait être ? Les gaz venaient petit à petit jusqu’à vous. Les élèves complètement paniqués se ruaient vers la sortie. Charles tentait de calmer la foule sans réel succès. Au loin, Lestrange s’était dirigé le premier vers la sortie, les laissant avec le Conseil pour sortir de là. Les yeux de Lux tombèrent sur son père, en pleine discussion avec Black. Ils avaient l’air inquiet. Kalysta aux côtés de Lux, lui tira sur le coude pour l’attirer dehors. « Attends je vois pas Nox.» Il était pourtant à la table des Serpentard. Elle le vit alors se redresser Marlène aux bras. Une mine renfrognée agrippa ton visage. Il n’allait donc pas la lâcher celle là. « C’est bon on peut y aller. » Tentant de ne pas étouffer dans la foule grouillante des élèves, Kalysta et Lux finirent par se retrouver dehors. La Serpentard fut étonnée de voir les sorciers déjà présents. Contrairement au bal, il fallait reconnaitre que le Lestrange avait réagi. Vite. Lux attrapa la main de son amie et s’éloigna un peu lorsqu’elle vit Nox sortir en compagnie de la Poufsouffle. Contrariété qui sembla doucement se balayer. Un sourire étirait tes lèvres ainsi que celles de Kaly. « Viens, allons chercher Dorea. » Chahutant, les deux jeunes filles semblèrent soudainement déconnectées. Comme lorsqu’elles avaient trop bu lors de ces soirées un peu trop agitées. L’idée que Damon puisse la voir en compagnie de sa cousine lui semblait soudainement obsolète. Après tout, il pouvait bien comprendre qu’elle partageait le même sang non ? Souillé ou pur, qu’est-ce qu’elle s’en fichait. « Elle est la-bas !» s’exclama alors Kalysta en pointa du doigt le troisième morceau de ce trio qu’on avait plus ensemble depuis un moment. Lux tira sur le bras de son acolyte et couru vers Dorea et se jeta sur elle pour la prendre dans ses bras, bientôt suivi de Kaly. Etouffant à moitié la Gryffondor, les deux Serpentard se mirent à sautiller. Puis soudainement, au milieu de cette euphorie Lux relâcha sa cousine et la fixa de son regard clair. D’un ton sérieux qui détonnait avec ses agissements elle déclara : « Il faut te protéger. Si c’est Voldemort, il voudra s’en prendre à toi ! » Pourquoi Dorea ? Aucune explication rationnelle ne sortirait de la bouche de la Lumière. Elle se contenta d’agripper le bras de sa cousine avec conviction. Personne ne toucherait à elle.

Couleurs:
 


_________________
TITANIUM
You shout it loud but I can’t hear a word you say. I’m criticized but all your bull is ricochet. You shoot me down, but I get up. Cut me down but is you who had further to fall. Ghost town, haunted love. Raise your voice, sticks and stones may break my bones.
La liberté de l'aigle en plein vol

avatar


Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Seth
Clan: Sombral
Sang: Pur



MessageSujet: Re: Intrigue : Event inter-saison Mar 7 Avr - 23:16





Intrigue de mi-saison

featuring les Whopiens
Soudain un corps tomba à mes pieds. La petite lutine blonde me regarda avec des yeux presque larmoyant et je reconnus immédiatement le visage enfantin de Marie-Ange. « Oh, Charles » s’exclama-t-elle en me reconnaissant « Dis, tu n'aurais pas vu mon père ? Je l'ai perdu, encore une fois... » Sa petite voix fluette de créature bleue arrivait avec difficulté à mes oreilles en raison des murmures et des rires qui secouaient encore l’assemblée autour de nous. Elle avait perdu son père ? Mais comment se faisait-il que son père soit ici ? Seuls les lutins de la colonie avaient le droit de rester à voleter dans le parc de notre repaire. A moins qu’il ne fasse partie de ces étrangers appelé à l’aide pour sauver notre maison. Je tendis ma petite main bleue pour l’aider à se relever et commençait à épousseter ses ailles froissées. Elle était si tête en l’air, confondait souvent beaucoup de chose, notamment les potions, et ne prêtait pas suffisamment à ses jolies ailes délicates. « Un jour tu vas finir par t’en froisser une pour de bon » marmonnais-je entre mes dents. « Peut-être qu'il est dans le grand château » Reprit-elle d’un air vague sans prêter attention à ma remarque. « Je ne pense pas que tu le retrouves, tu es aussi distraite qu’un centaure devant une étoile » Sans prendre la réelle mesure de mes paroles. Toujours sans prêter la moindre attention à mes paroles, elle continuait à déblatérer des bêtises qui témoignaient de son caractère franchement lunatique. « Il est sûrement parti chercher mon prince. Je vais l'attendre ici alors. Où est mon trône ? » Son trône ? De surprise je m’envolais de quelques centimètres pour regarder dans la même direction qu’elle. Pourtant je ne voyais ni trône ni prince. D’un geste exaspéré je roulais les yeux au ciel avant d’amorcer un départ sur le côté. Mais une nouvelle intervention de sa part m’empêcha de me glisser discrètement derrière deux autres lutins. « Les serviteurs de nos jours, ils ne sont plus aussi efficace qu'avant. Vous ne trouvez-pas, messire Charles ? » Soit elle me confondait avec quelqu’un, soit elle avait trop abusé du jus de groseille ce matin. « Mais voyons Marie-Ange, tout le monde sait que je ne suis pas un sire. Pas plus que tu n’as de prince d’ailleurs ». La fin de ma phrase n’avait été qu’un murmure pour moi-même. « Si mon Prince n'arrive pas à tant, je crains que le royaume de Poudlard ne court à sa perte. Le sorcier-dragon, Voldemort, va encore tout gâcher, et je ne vivrais pas heureuse jusqu'à la fin de ma vie avec les enfants que nous aurions eu, mon Prince et moi... » Relevant soudain la tête comme pris d’une soudaine idée je plantais mes yeux globuleux dans les siens et la saisis par ces frêles épaules de lutin. « Mais réveilles-toi ! Il n’y a pas de prince et bien sûr que ce Voldemort vient tout gâcher ! Il est déjà en train de tuer nos amis ! Il faut que je retrouve Dorea ! Et Kate ! Et Valentina ! MAIS OU SONT-ELLES TOUTES PASSEES » sans attendre mon reste je m’envolais tant bien que mal dans les airs, attrapant au passage le poignet de Theodora pour la énième fois, et nous repartîmes, jouant des coudes, entre les élèves lutins éperdues. « Viens avec nous Marie-Ange ! Ne reste pas toute seule tu vas te faire manger par la fumée noire » hurlais-je par-dessus mon épaule en direction de la blondinette. Dans ma course effrénée je percutais violemment un autre lutin qui traversait ma ligne de vol sans regarder devant lui. Je roulais dans l’herbe, pris d’un nouveau fou rire, avant de reprendre ma course, Theo toujours sur mes talons. Enfin, je me retrouvais devant la chevelure brune de mon amie et l’attrapant par les épaules je la serrai fort contre moi « Ah ! Te voilà petite chipie ! J’ai eu peur que la fumée ne t’ait emportée avec elle ! » Puis je me retournais pour faire face à Lux et Kalysta qui se trouvaient également là. « Vous êtes toutes là ! Savez-vous que tous les professeurs sont retournés affronter Voldemort dans notre repaire ! J’espère qu’Amos va s'en sortir vivant ! » Emporté dans mon élan je serrais tout à tour Lux et Kalysta dans mes bras avant d’éclater de rire à nouveau, malgré tous mes efforts pour me retenir.  


© Artchie






Spoiler:
 

_________________
As heads is tails Just call me Lucifer

avatar


Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Seth
Clan: Pro-Mangemort
Sang: Pur



MessageSujet: Re: Intrigue : Event inter-saison Mer 8 Avr - 0:57

Sevastian et le reste

« Mini Event »

« Crois-moi, j’en ai éduqué de plus prudes. Non, Marlène est – » la voix de Nox fut coupée par l’arrivée brutale de Rusard dans la grande salle. Tes yeux se plissèrent devant son air ahuri, devant la chatte qui semblait encore plus folle que d’habitude. Lorsqu’il se mit à hurler, il te fallut quelques secondes pour comprendre ce qu’il racontait. Ton visage imprégnait une moue sceptique devant tant de conneries. Tu jetais un regard à Nox dont les lèvres étaient ourlées d’un sourire moqueur. Lorsque le vieux s’écroula à terre et que tu remarquas la fumée, tu fis tout de même moins le malin. Qu’est-ce que cela signifiait encore ? La folie du bal n’était donc pas terminée ? Ou était-ce simplement une fausse alerte ? Une potion oubliée, un sortilège raté ? La voix stridente de Lestrange fendit la Grande Salle. Il ordonnait à tous de sortir de là et rapidement. Tu ne voyais pas Demitri, mais tu ne t’inquiétais pas pour lui. C’était plutôt Valentina qui attirait tes pensées. Paris la foule, tu ne parvins même pas à discerner sa silhouette. Tu poussas un long soupire alors que les gaz vous happaient petit à petit. Tes pieds suivirent alors le mouvement alors que tu sortais de table. Tu voulus voir où en était Nox, mais alors que tu te tournais pour le voir, tu le voyais en charmante compagnie. Il ne perdait pas le noir celui là. Toujours prêt à prêcher le faux… Certes, la Marlène était sexy mais de là à ne plus rien faire juste pour la foutre dans son lit. Jouant des coudes tu finis par avancer vers la sortie. Il n’y avait pas raison après. Plus vite tu sortais de là, moins tu respirais ce produit aux effets inconnus. Une fois dans le parc, tu pris une bouffée d’air. Tu avais tenté de respirer le moins possible alors que tu étais encore dans la salle mais c’était peine perdue. La folle activité du parc attira ton attention et sans réellement t’en rendre compte, un sourire goguenard se dessinait sur tes lippes. « Si mon Prince n'arrive pas à tant, je crains que le royaume de Poudlard ne court à sa perte. » Ton regard suivait alors Marie-Ange, accompagnée de Charles. Son prince ? Mais c’était toi son prince ! Qu’est-ce qu’elle racontait ? Tu ne pouvais pas la laisser filer avec ce Serdaigle ! Déjà qu’il tournait autour de Valentina ! D’ailleurs où était-elle ? Peut-être en train de cueillir des fleurs. D’un pas rapide, tu rattrapas la petite bande qui se formait autour de Dorea. Dorea. Marie-Ange ne devait pas savoir qu’elle était ta princesse. Tu ne pouvais être le prince de la jolie blonde et avoir pour princesse Deaborn. Cela devenait trop compliqué ! Tu jouas alors la carte de la sécurité, ignorant Dorea malgré le regard amouraché que tu lui lançais rapidement. D’un geste brusque, tu attrapais Marie-Ange afin de l’attirer à toi et l’éloigner de Diggory. Si occupé à câliner tout le monde… C’était mignon ! Non ce n’était pas mignon ! Si … Non !  « Marie-Ange, je suis là ! Tu ne pensais pas que ton prince allait t’abandonner tout de même !  » Ta main se glissa dans la sienne.

© Chieuze



Couleur:
 

_________________
Comme Une Ombre
Je serai l'accident sur le bord de ta route. La larme du poison cachée entre les gouttes. Le joueur de pipeau qui fait danser les serpents.Je serai comme une ombre à chacun de tes pas. Comme une maladie qui frappe et qui s'en va.
Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Seth
Clan: Pro-Mangemort
Sang: Pur



MessageSujet: Re: Intrigue : Event inter-saison Mer 8 Avr - 1:31



Event inter-saison
ft. hogwarts


Ma tête était retombée lourdement sur l’herbe fraîche du début d’année. Du bout des doigts, je caressais la terre m’environnant, oubliant soudainement tout l’ampleur des derniers événements. Je ne me souciais plus de l’épaisse fumée que nous avions fui telle la peste, je ne redoutais plus les médisances et remontrances de mon géniteur, l’avenir me semblait soudainement bien peu problématique, bien que nous étions présentement sans même avoir un toit sur notre tête, l’intégralité du corps étudiant positionné dans le parc de Poudlard. J’entendais le cliquetis des ustensiles de l’infirmière et ris doucement, me redressant promptement, cherchant mon meilleur ami des yeux. Alors que je le retrouvais à quelques mètres seulement d’où je m’étais étendu, je hurlais : « Eh, Seva ! L’infirmière est là, tu vas pouvoir retrouver ton assistante ! » Je plissais légèrement les yeux, pour découvrir que le Dolohov avait déjà déniché l’élu de son cœur. Il se tenait devant la Terreur, chassant manifestement Diggory. J’entendais des termes tels que « prince », « château », même « serviteur ». Je me remettais sur pied, non sans difficultés, et rejoignais le petit groupe. Au moment-même, Charles livrait quelques commentaires sur la situation, décrivant comment les adultes s’étaient aventuré à nouveau dans le château, à la recherche de… De quoi, déjà ?

Je balayais le groupe du regard, passais une main dans mes cheveux, un sourire ahuri étirant mes lippes. J’entendais les autres élèves s’exclamer de faits certes fantasques, mais qui avaient selon moi totalement lieu d’être. Quelques rires filèrent entre mes lèvres, sans réelle motivation. Je trouvais juste la situation hilarante, plaisante. Et me trouver là, comme ça, dans le parc, dès le matin, avec des Serdaigle, des Serpentard, une Gryffondor. Marie-Ange attira mon regard vers le château, et soudainement, je fus triste de ne pouvoir mener ce combat également. Après tout, j’étais un bon élève, j’avais obtenu autant de BUSEs qu’Erèbe, pourquoi ne pouvais-je pas défendre mon territoire également ?! Avec le regard que ma mère m’avait lancé en découvrant mes résultats scolaires, ça se voyait que j’étais brillant – tellement qu’elle n’avait jamais pu l’augurer. Comme si j’avais une gueule de demeuré. Mais cela allait changer ! J’avais un domaine à conquérir ! Je chahutais virilement Sevastian, le sommant presque : « Seva’, allez, viens, je veux aller dans le château aussi ! Je veux défendre notre terre ! Viens avec moi, il faut qu’on soit au moins deux pour pouvoir aller loin ! On peut faire aussi bien qu’eux ! Eh ! On va même les battre eux aussi, tiens ! Et le château sera à nous ! Rien qu’à nous ! » Je l’implorais du regard, tentant de dévisser sa main de celle de sa Serpentard adorée. Il grommelait quelque chose à propos de princesse et de prétendants. Je secouais vigoureusement la tête, déclarant : « Il te faut un château pour une princesse ! On va l’assiéger, le ré-assiéger… Le prendre, et avoir nos princesses. Hein, Lux ? » Je posais mon regard sur ma jumelle, cherchant son soutien. Evidemment, je ne désirais autre reine qu’elle pour mon empire, et étais persuadé qu’elle le saisissait d’emblée. Je saisissais ma baguette magique, me retournant gaiement vers l’établissement : « Allez, hop ! C’est parti ! »  

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Spoiler:
 

_________________
- undisclosed desires -
I want to reconcile the violence in your heart, I want to recognize your beauty is not just a mask, I want to exorcise the demons from your past, I want to satisfy the undisclosed desires in your heart.
Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Seth
Clan: Neutre
Sang: Pur



MessageSujet: Re: Intrigue : Event inter-saison Mer 8 Avr - 11:15

"Il n'y a pas de prince", retint Marie-Ange des paroles de Charles. Pas de prince ? La pauvre voyait son rêve voler en éclat. Hébétée, elle ne réagit que lorsqu'il l'enjoignit de venir avec eux. Un semblant de raison dans ce capharnaüm euphorique. Elle partit à leur suite, courant pour les rattraper, et évita de justesse un Charles bancale. Il se releva en riant, et elle haussa les épaules. "Il n'y a pas de prince" dansait toujours en boucle dans sa tête. Le reste de ses actions étaient machinales, guidées par un soupçon de raison mais, surtout, beaucoup d'incohérence.

Quand ils s'arrêtèrent de nouveau, la blondinette éternua deux fois. Le gaz ? Possible. Ou bien était-ce parce qu'elle avait pris froid ? Non, ce n'était pas naturel. C'était forcément l'acte du méchant Voldemort. Elle sourit timidement à la Gryffondor que Charles serrait dans ses bras, puis à Lux et Kalysta. Un peu plus chaleureusement, quand son sourire s'adressa à cette dernière. Kalysta était une véritable artiste. Elle avait su saisir la beauté délicate de la blonde princesse, et elle la redessinait avec un talent fou. Marie-Ange était d'ailleurs en train de se demander si elle n'allait pas la nommer "Artiste Royale" quand deux bras la tirèrent de ses réflexions. Et la tirèrent à l'écart des autres. "Marie-Ange, je suis là ! Tu ne pensais pas que ton prince allait t’abandonner tout de même !" S'exclama une voix masculine. Levant la tête vers celui qui venait d'attirer son attention, son regard se fit alors réjoui quand il affirma être son prince.

« Oh, je savais bien que tu viendrais, Sevastian, souffla-t-elle avec une passion qu'elle était loin d'éprouver en temps normal. Tu as vu, Charles ? Mon prince est là, lança-t-elle au Serdaigle avec un sourire éclatant. »

Elle serra la main du Serpentard avec douceur, calée contre lui. Un petit rire discret s'échappait de ses lèvres alors que son regard accrocha le compagnon de Sevastian. Elle le connaissait sans vraiment lui avoir parlé. Il était souvent avec son prince. Nox. Le frère de Lux.

« Seva’, allez, viens, je veux aller dans le château aussi ! Je veux défendre notre terre ! Viens avec moi, il faut qu’on soit au moins deux pour pouvoir aller loin ! On peut faire aussi bien qu’eux ! Eh ! On va même les battre eux aussi, tiens ! Et le château sera à nous ! Rien qu’à nous ! S'exclama-t-il alors. »

Et Marie-Ange ne voulait pas le contredire. C'est vrai, c'était même logique. Les deux chevaliers devaient tuer la bête, ce méchant sorcier-dragon de Voldemort.

« Il te faut un château pour une princesse ! On va l’assiéger, le ré-assiéger… Le prendre, et avoir nos princesses, ajouta-t-il, achevant de convaincre Marie-Ange même si ce n'était pas le but. »

Levant la tête vers son prince, elle esquissa un sourire encourageant.

« Le Prince-Chevalier a raison, tu devrais aller combattre le sorcier-dragon. Je suis certaine que vous en sortirez victorieux, lui souffla-t-elle. »

Elle lâcha doucement sa main, consciente qu'un Prince doit protéger sa Princesse et son Royaume. Ce n'était pas seulement une histoire de "Ils s'aimaient beaucoup". C'était sérieux. Malgré le rire qui coulait de ses lèvres et qui démentait ses pensées.

« Faites attention à vous, vos Royaumes ont besoin de vous ! »

Pour un peu, en regardant le tableau d'ensemble, on pourrait croire que les élèves avaient prit de la drogue. Comme ces champignons hallucinogènes moldus... Elle en avait goûté une fois, et le résultat avait été surprenant.

Spoiler:
 

_________________
~ ~



Despite the darkness,
Light will rise up.
(c) ystananas



Dernière édition par Marie-Ange R. Terreur le Mer 8 Avr - 14:46, édité 1 fois
rule doreanien n°1 ¤ Do as I say, not as I do

avatar


Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Horus
Clan: Neutre
Sang: Mêlé



MessageSujet: Re: Intrigue : Event inter-saison Mer 8 Avr - 14:41





Dorea & the World
similis sensus exstitit amoris, si aliquem nacti sumus cuius cum moribus et natura congruamus, quod in eo quasi lumen aliquod probitatis et virtutis perspicere videamur. Quapropter a natura mihi


L’alerte avait été donnée, plongeant la Grande salle dans un chaos incommensurable où une foule opaque tentait de se ruer en direction de la sortie, s’étouffant à moitié. Tirée en arrière par Sirius, Dorea évita dès lors de se faire happer par la foule mais tomba derrière le banc, la conduisant alors sous la table des Lions. Au moins ici, elle était à l’abri… mais pas des gaz. Comme tout à chacun, la panique commença à venir alors que des corps tombaient, morts de rire, au loin, la forçant à s’écarter en s’aidant des mains. « Qu’est-ce que tu fous ? Il faut se tirer de là, les citrouilles se rapprochent ! » hurla Sirius, de l’autre côté, en poussant le banc pour la forcer à le suivre. Une véritable cacophonie. Si bien qu’elle finit même pas perdre le lion, se retrouvant alors seule au beau milieu de la grande salle, tâchant de retrouver une tête chère sans succès.

Arrivée vers la sortie, elle répondit présente lorsqu’on lui demanda son nom et se retrouva d’autant plus perdue alors qu’elle faisait partie des derniers encore debout à sortir. Il fallait dire que vouloir aider une licorne à se dégager d’un ananas n’avaient pas été de tout repos. Surtout lorsqu’elle s’était mise à rire. Si fort qu’elle avait encore mal aux zygomatiques. Malgré un large sourire frais et heureux toujours fixé à son visage. Avançant dans l’air frais, elle recherchait sa petite sœur alors qu’une chevelure châtain ne vienne lui sauter dans les bras. Reconnaissant sa cousine, elle la serra fort, bientôt rejointes par la dernière des petites fées mordeuses, surnom débile qu’elle leurs avait donné lors de cette première soirée arrosée qui les avaient lié. D’ailleurs, en y regardant de plus près, n’avaient-elles pas toutes les deux des petites ailes derrière leur dos ? Si mignonnes. « Il faut te protéger. Si c’est Voldemort, il voudra s’en prendre à toi ! » Dorea ne comprenait pas et n’eut pas plus de réponse en se tournant vers Khaly qui osait les épaules alors que la foule les poussait vers la sortie. « Mais pourquoi ? Tu crois qu’il est fâché et a fomenté tout ça parce que je ne partage pas ses sentiments et l’ai éconduit ? » demanda surprise la lionne alors qu’un rire s’échappait de ses lèvres charnues. Après tout, elle ne se cachait pas pour dévoiler ses sentiments à propos de l’homme qui avait fait trembler le château quelques mois auparavant. « Haaaaan, tu crois qu’il fait ça pour se venger ? » s’exclama-t-elle en écarquillant les yeux, stupéfaite alors que les ailes dorées de Lux s’agitaient frénétiquement en la chatouillant dans le dos et que Khaly aux ailes argentées pouffait de rire. « T’as toujours su choisir tes mecs, toi. » Elle aurait bien rétorqué si son fou rire lui aurait laissé un instant de tranquillité.

« Ah ! Te voilà petite chipie ! J’ai eu peur que la fumée ne t’ait emportée avec elle ! » Et ce fut le tour d’un Charles avec un bec et des plumes sur les bras qui vient lui faire un câlin, l’enlaçant tout en la traitant de chipie. Mais Dorea était obnubilée par son bec, ne le lâchant pas des yeux. « Tu as un bec, Charles ! » clâma-t-elle en avançant un doigt en direction du nez du garçon qui l’esquiva en continuant sa tournée des embrassades. « Non pas moi mais j’ai perdu Sire Sisi. Dis, tu as pas vu Sire Sirius ou la jolie fleur de lys ? J’ai perdu tous mes compagnons sous la table. » s’inquiéta-t-elle en tirant la moue. C’est alors que son bébé apparut dans son champ de vision qu’elle accueillit dans ses bras. « Ma chouette ! » Serrant fort Théo dans ses bras, elle embrassa plusieurs fois son front et ses cheveux avec de gros éclats de rire, étayés par ceux de sa petite sœur qui semblait aussi soulagée qu’hilare de l’avoir retrouvé. Quoiqu’en y regardant de plus près, Dorea ne pouvait pas s’arrêter de sourire et de rire. Comme un mauvais rictus. Il fallait dire qu’elle était restée longtemps à l’intérieur, sa seule chance étant d’avoir été une bonne partie parterre. Comme quoi… D'autres serpentards finirent par se rapprocher d'eux et Dorea pût constater que de jolies fleurs avaient poussé dans les oreilles de Terreur alors qu'une orée lumineuse entourait Sevastian, la forçant limite à plisser des yeux sous ses rires. Il était même mignon avec son petit sourire mais rata son entrée. Comme la plupart. Qu'importe, Charles avait fini son tour de câlins, provoquant un énième raz-de-marée sans le savoir dans cette euphorie générale. « Savez-vous que tous les professeurs sont retournés affronter Voldemort dans notre repaire ! J’espère qu’Amos va s'en sortir vivant ! » « Quoi ? » s’étonna-t-elle en se tournant vers le château, interdite alors qu’un rire secoué ses épaules dans ce sourire persistant de bonheur. « T’as foutu une belle merde, Dorémi ! Ça aurait pu être chouette une tête de mort là, sur la tienne non, Lux ? T'aurais été plus mignonne en reine des enfers » la taquina Khaly en positionnant ses deux mains de chaque côté de son visage – écrasant ses joues au passage – alors que les jeunes filles étaient touchés d’un nouveau fou rire. La portée de leurs propos leur échappait complètement à cause du gaz ingurgité et les métaphores fusaient à tout va, bien trop vite pour que leur cerveau étouffant ne puisse comprendre un propre mot. Et pourtant, tout ceci était aussi réel que lucide dans les esprits malades suivant une logique qui s'accrochait à chaque délire dans un mixe incroyable. Et le délire continua, s'aggravant de plus en plus.

Nox se ramena en parlant de château à reconquérir, là où les professeurs venaient déjà de s'armer de courage pour reprendre d'assaut, tentant de rameuter son camarade. Elle avait raison la bête, il ne pouvait pas rester là. Le château était à eux. Or de question de le laisser dans le divorce. Elle avait déjà hérité des deux cent cinquante gamins, elle garderait la maison avec ! " Laisse tomber Noxychou !" clâma-t-elle envers son cousin - l'appelant comme cela enfant lorsqu'il fallait le faire enrager - en se calant à ses côtés, ne pouvant toujours pas décrocher ce sourire enfantin et rieur de ses lèvres. " Il est trop occupé avec sa princesse, on va venir avec toi. " Avait-elle utilisé un ton narquois au terme de princesse ? Non. Oui. Absolument. Contre sa volonté. Certain ? Pas tout à fait à la vue de sa main dans celle de la Terreur. Mais l'heure était grave : le château était assiégé par d'horribles monstres. Le roi gobelin avait fait son assise quelque part et envoyait ses hordes de spectres et de gobelins sur eux, les acculant au-dehors pour mieux régner. " Il faut passer par les douves, Slughorn laisse toujours sa petite porte en direction des serres ouverte. L'infâme roi gobelin Voldemord a surement laissé ses singes ailés à l'entrée. Ce macaque !" dixit sire Sirius qui était toujours absent à l'appel. Pourtant, elle aurait bien besoin de l'appui de son meilleur chevalier pour reprendre son bien à son terrible soupirant. " Vite, vite ! " lança-t-elle à la joyeuse troupe insolite qu'ils formaient tous, suivant l'entrain de Nox pour mener l'assaut.

Ce qui ne passa pas inaperçu aux yeux des aurors ayant apposé un périmètre de sécurité qui ne s'affolèrent qu'en les voyant brandir baguette et poing en l'air avec l'air saisissant de s'en aller gaiement vers le château, comme une bande de gros fêtards ayant fait la tournée des derniers bars. Alors qu'une voix forte retentit à trente mètres d'eux. " DOREA KATHLEEN DEARBORN ! " Etonnée et stupéfaite d'entendre son nom au complet sortir de nul part - les nuages lui parlaient-elles ? - elle s'arrêta et se retourna vers la voix... pour remarquer qu'un minotaure barbu lui courrait après, ce dernier ayant volé la voix de Mathew, accessoirement meilleur ami de son frère et auror cherché de leur protection occasionnelle. Sorcier qu'elle ne reconnut pas, hurlant à ses amis : " Un minotaure ! Fuyez, pauvres fous ! Il faut le perdre dans la forêt. " avant de pousser Lux dans le sens inverse en direction de la forêt, faisant bifurquer la petite troupe sur un terrain tout aussi dangereux s'ils s'enfonçaient trop profondément. En même temps, les aurors avaient été assez bêtes (ou comptant sur l'intelligence des élèves pour ne pas se rendre dans un lieu dit "interdit") pour ne pas se poster devant, leurs laissant le champ libre.



Spoiler:
 

code by Chocolate cookie


_________________
It is time to wake up. Time to get up and go beyond mountains. Proclaim its innocence, proclaim its truth. It is time to get up et fight for it, for her !
Admin

avatar


Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Intrigue : Event inter-saison Jeu 9 Avr - 3:07




Je suis un PNJ


Nom & Prénom
Oliver Watfield

Who ?
Auror

Auror sympathique aux allures de centaure.

Ton escadron avait été appelé en renfort de tout urgence. Jour de congé. Tes collègues et toi étiez en pleine partie de poker, jetons et whisky pour seule compagnie. Mais ils avaient su vous appeler. En ce moment vous étiez partout. Il fallait surveiller tous les endroits dit sensible. La moindre alerte était signe d'un danger éminent. Vous étiez sans cesse sur le qui-vive. Fatigués. Arasés. Vous n'en pouviez plus. Et pour une fois que vous aviez un jour de congé, on vous appelait. En plus tu avais la main sur des masses de gallions, la suite que tu avais en main était d'ailleurs plus que prometteuse. Mais non. Tu transplanais à l'entrée de Poudlard avec tes collègues. Et pour quoi ? Pour surveiller des gamins. Des gamins complètement shootés. Il courrait partout, dans tous les sens. Riaient, disaient des trucs sans queue ni tête. Tu t'approchais d'une brune qui semblait sur le point de défaillir. Tu posais ta main sur son épaule pour savoir si elle allait bien, mais elle faillit s'écraser à terre. "Et merde !" Tu l'attrapais de justesse et la soulevais dans tes bras pour l'emmener vers l'infirmière qui s'agitait. La jeune femme posa un regard inquiet sur elle. "Pauvre Valentina, il ne lui manquait plus que ça. Posée là ici, ce n'est rien, juste une perte de conscience du à la fatigue. Enfin, je crois..." Tu déposais la gamine où elle te le demandait avant t’apercevoir un groupe un tantinet audacieux. Ton collègue venait de les repousser alors qu'ils cherchaient à se rendre vers la forêt interdite. Rapidement, tu t'arrangeais pour leur couper la route. Au vu de leurs paroles, tu compris qu'ils te prenaient pour un centaure et eux... ils étaient des chevaliers... Tu passas une main las sur ton visage. "Bon les lutins, retour au parc. On va monter les tentes et vous aller manger !" D'un geste de baguette souple, tu ramenais tout ce petit monde au milieu du parc. Ils volaient dans les airs jusqu'à ce que tu les laisses tomber brutalement au sol. "Au boulot si vous voulez bouffer."D'autres sorciers avaient amené de quoi monter une tente géante. Au vu des avancées, ils n'allaient pas retourner dans le château. Autant monter les tentes tant qu'ils faisaient jour. Vous pourriez y mettre des sortilèges de protection et basta les mômes. Tu n'étais pas devenu auror pour jouer les baby-sitter. C'était n'importe quoi franchement. Tu rejoignais un de tes collègues. "Qu'est-ce qu'on va manger ?" Il répondit vaguement que les elfes allaient apporter les repas.Vivement la nuit...

Ce que tu ne savais pas, c'est que ces abrutis allaient profiter de la première venue des elfes pour faire des courses. Un certain Sirius leur demanda de rapporter en cachette des bierreaubeurre. Alors que les effets euphoriques se dissipait légèrement, ils aillaient tout simplement chercher à s'alcooliser... Et tout ça, sous votre nez.


couleurs:
 


Dernière édition par Who le Jeu 9 Avr - 3:09, édité 1 fois
Admin

avatar


Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Intrigue : Event inter-saison Jeu 9 Avr - 3:07

FIN DU TROISIEME TOUR






Intrigue


Vous autres élèves, vous allez toute la journée jusqu'au soir vous occupez entre vous. Les effets du gaz s'estompent petit à petit. Vers midi, vous avez commencé à monter une tente magique qui va vous servir d'abris pour la nuit. Chance pour vous, Sirius Black copain avec les elfes, vous fait venir de quoi picoler. On reste soft. Vous êtes déjà un brin euphorique, par la peine de se mettre une mine.

A savoir : Pendant que les adultes cherchent des réponses de leurs côtés, la nuit est tombée. Dans la tente, à l'abri des regards, après le repas, une petite fête s'improvise. Les aurors à l'extérieur de la tente, blasés de faire du baby-sitting ne se rendent même pas compte que des bouteilles sont rentrées en douce.

Quelques règles :

- Réponses courtes obligatoires : 500 à 800 mots. Il faut que ce soit fluide.
- Les tours sont de 4 jours une fois que Who a posté pour vous faire part de la situation.
- Au bout du troisième tour sans réponse de votre part, votre personne serait mis de côté.
- Vous pouvez intervenir autant que vous le souhaitez dans un tour tant que cela est pertinent.

Vous avez jusqu'au 12 avril pour répondre.

Bilan points de jeu :

Ψ Valentina, Dolohov ☠ Serdaigle (0/3)  : évanouit auprès de l'infirmière
Ψ Lux A. Yaxley ☠ Serpentard (2/3)
Ψ Sevastian A. Dolohov ☠ Serpentard (2/3)
Ψ Dorea, Dearborn ☠ Gryffondor (2/3)
Ψ Eudora B. St-James ☠ Serdaigle (1/3)


Dernière édition par Who le Lun 13 Avr - 18:42, édité 1 fois
La liberté de l'aigle en plein vol

avatar


Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Seth
Clan: Sombral
Sang: Pur



MessageSujet: Re: Intrigue : Event inter-saison Ven 10 Avr - 23:51





Intrigue de mi-saison

featuring les Whopiens
Le reste s’enchaîna si vite que ma tête embrumée n’arrivait plus à tout suivre. Le lutin Sevastian, le cousin Dolohov, arriva en grande trombe pour venir saluer sa demoiselle et visiblement princesse Marie-Ange. Je ne pus m’empêcher de lui adresser un regard désapprobateur. La blondinette ne savait donc pas non plus faire la différence entre un prince charmant et un sale type. Elle est bien trop tête en l’air cette jeune lutine. Pas étonnant qu’elle se laisse avoir par les mensonges de ce vil lutin sans cœur. De son côté, Dorea ma super amie s’étonnait d’un soit disant bec qui aurait poussé sur mon nez. Elle tendit même sa main vers celui-ci pour le toucher et je me reculais d’un geste instinctif ne sachant absolument pas de quoi elle parlait. Effrayé par l’idée d’avoir été atteint par cette fumée d’une étrange façon je portais à mon tour mes mains sur mon orifice nasal pour vérifier que tout allait bien de ce côté, ce qui était le cas. Trop occupé à faire ces vérifications, je me retrouvais emporté par la joyeuse troupe qui cherchait visiblement à prendre d’assaut notre repaire pour aller y déloger le méchant roi sorcier Voldemort. Sans trop savoir si j’avais vraiment envie d’y aller ou non, je me laisser emporter par la trouve jusqu’à ce que Dorea s’arrête net et ne se retourne vers un lutin que je ne connaissais pas et ne se mette à hurler « Un minotaure ! Fuyez, pauvres fous ! Il faut le perdre dans la forêt. » Les yeux écarquillés je chercher frénétiquement la bête horrible sans parvenir à la distinguer parmi les corps bleus des lutins, pourtant j’ai une confiance aveugle en Dorea, si elle a vu un minotaure, c’est qu’il doit en avoir un quelque part et je m’élance à sa suite dans une course effrénée vers la forêt interdite. Alors que jusque-là la piste était dégagée, un beau et jeune lutin fringuant nous coupa la route, arrêtant net notre procession qui avançait de manière incohérente. « Bon les lutins, retour au parc. On va monter les tentes et vous aller manger ! » Je relevais immédiatement la tête vers lui. Enfin un ici qui parlait de manière sensée. « Ah ! Je vois que vous êtes une personne sensée monsieur. Je suis moi-même préfet et j’essaye tant bien que mal de faire entendre raison aux autres lutins de la colonie » mais avant d’avoir eu le temps de finir ma phrase, le lutin gendarme nous obligeait à regagner le centre du parc au moyen d’un sortilège étrange. « Reposez-moi mes ailes sont en très bon état je peux encore voler tout seul » marmonnais-je sans grand espoir dans sa direction. Le sol se heurta à moi bien trop lourdement à mon goût et le lutin scélérat nous gratifia d’un « Au boulot si vous voulez bouffer » avant de disparaître dans la foule.

Monter la tente ne fût pas facile, tous riaient, certains s’évanouissaient causant une certaine angoisse dans les rangs, avant que l’euphorie ne la fasse vite oublier. Petit à petit, je me sentais tout de même de mieux en mieux, comme si je parvenais à me réveiller d’un rêve lointain et trouble. Mais rires incontrôlés se faisaient moins fréquents et les lutins que je voyais tout autour de moi reprenaient peu à peu leur forme humaine. Sans que cela ne m’inquiète par ailleurs. Je ne pourrais dire quand exactement je repris parfaitement conscience de mon corps et de mon esprit. Toujours est-il que la nuit était à présent tombée sur le parc sans que je parvienne à me remémorer l’ensemble de la journée et sans parvenir non plus à vraiment m’inquiéter des évènements de cette même journée. Comme si l’absence de drame avait gommé la peur. Et je ne parvenais pas non plus à savoir d’où venait ses bouteilles de bièreaubeure qui circulaient à présent entre nous. Mon insigne de préfet était resté sur ma table de chevet et à dire vrai, je n’avais aucune envie de mettre fin à ce petit réconfort bien mérité. Attrapant un sandwich confectionné par nos incroyables elfes de maison, je poussais un long soupire avant de m’adresser à Dorea assise à ma droite. « Eh bien, on peut dire que ce fût une journée mémorable. J’ai un vague souvenir de toi en lutin, je crois que le bleu te va plutôt bien » lui lançais-je légèrement euphorique. Bien que cette fois, le gaz n’est pas grand-chose à voir là-dedans. Mais le manque de nourriture consistante et la fatigue avaient fait monter l’alcool un peu plus vite que les autres jours. De mes cinq repas habituels, j’étais seulement en train de prendre le troisième il faut dire. « En tout cas j’ai bien retenu notre couple de conte de fées. La Terreur et Sevastian son prince charmant » Lançais-je un peu plus fort avant d’éclater de rire. Comme si les anciennes querelles étaient mises de côtés pour ce soir.


© Artchie






Spoiler:
 

_________________
ϟ Lumière éteinte

avatar


Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Seth
Clan: Neutre
Sang: Pur



MessageSujet: Re: Intrigue : Event inter-saison Sam 11 Avr - 4:10


If we burn, you burn with us

Lux et le monde sorcier

Lux était en train de caliner Dorea lorsque Charles arriva à son tour. A croire qu’ils étaient tous très heureux de se retrouver. A son tour, elle se retrouva dans les bras de son ami Serdaigle. Que c’était bon ! Tout le monde s’aimait et s’entendait ! Même le superbe couple princier que Sevastian et Marie-Ange formait. Ah l’amour ! « Vous êtes toutes là ! Savez-vous que tous les professeurs sont retournés affronter Voldemort dans notre repaire ! J’espère qu’Amos va s'en sortir vivant ! » « S’il meurt, je te donnerai la vie de Damon ! Comme ça il pourra revivre et moi je serais liiibre ! » Lux avait répondu spontanément, sautillant sur place. Le pire dans tout cela, c’est que personne ne semblait trouver cela choquant.  Nox arriva quelques minutes après le Dolohov. Tout aussi joyeux que vous, il voulait séparer Sevastian de Marie-Ange pour partir jouer à la guerre. Toujours d’humeur boudeuse après l’avoir vu avec la McKinnon Lux l’ignora avec superbe. Même euphorique, on ne lui enlevait pas son caractère. Lorsqu’il lui parla de princesse en s’adressant à elle, Lux lui tira tout simplement la langue avant de se cacher derrière Dorea. « Tu as perdu ta Marlène chérie ?» lui lança-t-elle un brin moqueuse. Elle entendit Sevastian ricaner. Comble dans tout ça, c’est qu’ils suivaient tous son idée. C’est même indignée que Lux vit sa cousine se ranger du côté de son frère. Traitresse. Mais comme tout le monde se mit à courir, Lux en fit tout autant évitant de justesse un minotaure dangereux. Mais leur fuite fut de courte durer. Un de ces copains venait de leur barrer la route. «Bon les lutins, retour au parc. On va monter les tentes et vous aller manger ! »  Charles protestait en même temps que Lux alors qu’ils furent soulever dans les airs. « Je ne suis pas un lutin sombre idiot ! Je suis un ange ! Un Ange de Lumière ! Posez moi tout de suite par terr… AIE ! DODO ! Pourquoi tu es sous mes fesses ?! » Quand tout ce petit monde fut dénoué, ils commencèrent à monter avec quelques difficultés la tente. Mais petit à petit, le repas dans l’estomac, ils redevinrent tous à peu près normal. Le soir, ils se retrouvèrent entre élèves. La Bierreaubeurre circulait entre leurs mains. La tension semblait doucement retomber malgré l’absence de leurs directeurs. « En tout cas j’ai bien retenu notre couple de conte de fées. La Terreur et Sevastian son prince charmant. » Lux ne put s’empêcher de rire à cette remarque. Déjà que les rumeurs sur les deux Serpentard étaient étranges... Il ne manquait plus que celle-ci au tableau ! « Jaloux. » s'amusa Lux sachant à quel point ils portaient ces deux là dans son coeur. « Ca manque d’ambiance ici ! » s’exclama alors Kalysta. « Daniel, tape nous un petit rythme ! » Le dit Daniel se mit alors à taper sur des caissons qui leurs servaient de chaises et autres ustensiles créant un tempo entrainant. Une voix masculine s’éleva pour se mettre à chanter. Bouteille de bières à la main, Kaly attrapa Lux qui elle même attrapa Dorea afin de danser ou du moins remuer plus ou moins en rythme. Lux jeta un regard en direction de son frère afin de lui adresser un sourire léger. Elle avait quelques souvenirs confus de cette journée. Dire qu'elle lui avait tiré la langue. Digne d'une gamine de cinq ans... « Allé, Charles ramène toi ! Monsieur le Prefet ! Viens de te décoincer un peu ! Nox toi aussi ! Marie-Ange ! »

Couleurs:
 


_________________
TITANIUM
You shout it loud but I can’t hear a word you say. I’m criticized but all your bull is ricochet. You shoot me down, but I get up. Cut me down but is you who had further to fall. Ghost town, haunted love. Raise your voice, sticks and stones may break my bones.
Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Seth
Clan: Neutre
Sang: Pur



MessageSujet: Re: Intrigue : Event inter-saison Sam 11 Avr - 12:15

"Un minotaure ! Fuyez, pauvres fous ! Il faut le perdre dans la forêt."

Le cri de la Gryffondor, presque un cri de ralliement, poussa Marie-Ange à courir avec tout le monde. En regardant par-dessus son épaule, elle avait en effet bien l'impression de voir un minotaure les poursuivre, les charger avec fureur. Mais à trop regarder derrière elle, la blonde princesse ne vit pas arriver le danger de l'avant. Elle se sentit soudain soulevée en l'air alors que quelques mots pénétraient son esprits euphorique.

"Bon les lutins, retour au parc. On va monter les tentes et vous aller manger ! Au boulot si vous voulez bouffer."

Et c'est en flottant qu'il ramena le troupeau d'élève vers le parc, vers les autres élèves. Retombant souplement sur le sol (une princesse ne tombe jamais mal, et jamais sur les fesses), la blondinette fut bien obligée de mettre la main à la pâte pour monter les tentes, même si elle grommela quelques réflexions bien senties à ce geôlier-gobelin qui les surveillaient.

« On aura tout vu. Obliger des membres de la cour Royale à monter des tentes. Une princesse ne se mêle pas au reste du peuple. Une princesse ne fait pas de travaux manuels comme ça. Stupide gobelin... »

Mais elle s’exécutait. Et peu à peu, alors que le temps avançait, l'euphorie sembla se dissiper. Bientôt, la jeune fille se demanda pourquoi elle marchait sur la pointe des pieds. Pourquoi faisait-elle une révérence à Sevastian déjà ? Et l'insolite de la situation vit le jour dans son esprit. Elle rougit violemment alors qu'elle se rappelait avoir prit le Serpentard, Sevastian, pour son Prince Charmant. D'ailleurs, ce n'était pas passé inaperçu.

"En tout cas j’ai bien retenu notre couple de conte de fées. La Terreur et Sevastian son prince charmant."

Elle toussota, manquant de s'étouffer en avalant un bout de sandwich. Heureusement, elle camoufla  presque habilement ce fait, et le pourpre de ses joues, en avalant une grande gorgée de bierreaubeurre. Puis Kalysta mit l'ambiance, et la légèreté que procurait l'alcool entraînant la Terreur, cette dernière se leva avec un sourire quand Lux l'invita à rejoindre les quelques danseurs. Pour l'heure, autant profiter comme elle le pouvait de ces instants où les rancunes semblaient apaisées. Avec un sourire joyeux (probablement dû en parti à la bière), la jeune femme rejoignit ses camarades, et bougea également au son de la musique. Ou elle essaya en tout cas.

Marie-Ange ne buvait jamais beaucoup d'alcool. D'abord parce qu'elle n'y pensait pas. Elle oubliait souvent qu'elle avait un verre à la main, quand elle allait aux soirées avec sa tante et sa mère. Mais aussi parce qu'elle ne tenait pas très bien l'alcool. Deux bières, et voilà qu'elle était échauffée. Son sourire franc et son regard brillant s'adressaient à tout le monde. Elle était à nouveau euphorique, mais plus à cause du gaz. Elle souriait à tout le monde, même à Sevastian. Elle ne pensait plus aux rumeurs. Elle ne pensait plus aux horreurs. Elle ne pensait plus à rien en fait, sinon à se mêler aux autres dans la bonne humeur qui régnait.

Spoiler:
 

_________________
~ ~



Despite the darkness,
Light will rise up.
(c) ystananas

Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Seth
Clan: Pro-Mangemort
Sang: Pur



MessageSujet: Re: Intrigue : Event inter-saison Sam 11 Avr - 18:57



Event inter-saison
ft. hogwarts


Des désirs téméraires m’étreignant, un cœur-de-lion enflammant mes actions, une avidité de triomphe surplombant le tout, je tentais ardemment de convaincre Sevastian de devenir à nouveau mon bras-droit, afin d’assiéger Poudlard. Marie-Ange se rangea bien vite de mon côté, acquiesçant à mes propos, incitant son prince à me suivre. Néanmoins, ce fut Dorea qui se montra plus réactive. « Il est trop occupé avec sa princesse, on va venir avec toi. » Un large sourire étira mes lèvres, et une vague d’affection me saisit concernant ma cousine, tout comme d'enthousiasme, si bien que je m'exclamais : « Génial ! » Les propos de Lux semblèrent souhaiter briser ma gaieté, mais je décidai de ne pas prendre compte de la mauvaise humeur dont elle me faisait part : je récupérais son amour lorsque je lui offrirais son royaume, tout simplement. La Gryffondor émit un plan qui me sembla des plus sensés et réfléchis, lui assurant une place de choix dans ma quête de territoire. Nous empruntâmes le chemin qu'elle nous dictait avec énergie et détermination, ce qui nous paraissait le plus propice à notre but, à l'obtention de l’objet de mes convoitises.

Soudain, une vocifération nous stoppa derechef, puis agita le petit groupe. L'on criait au minotaure, et mes yeux désormais fixés sur l’obscurité de la forêt, ma baguette à la main, je fuyais la créature aux côtés de Dorea et Marie-Ange. Toutefois, mes pieds finirent par s’élever du sol. Mon corps suivit comme un vulgaire sac à patates ceux du reste de mon régiment, et je retombais lourdement sur terre, le despote minotaure commençant à faire sa loi. J’empruntais une mine renfrognée, alors que certains se plaignaient qu’ils n’étaient pas de la race de lutins. J’entendais Charlie retourner vivement sa veste du côté de l’autre créature, et je ne pus m’empêcher d’éprouver un rage contre lui. Traître. Lâche. Faible. Et pourquoi tous les autres semblaient vouloir lui obéir ? Je croisais le regard de Dorea, espérant qu'elle était toujours d'attaque, mais apparemment, elle aussi, désirait suivre les directives du gros bêta. Était-ce pour le mieux ? Intrigué, je lançais toutefois à l'adresse du Serdaigle : « Les préfets doivent se battre pour le château, Diggory ! » Un rire nerveux filait entre mes lèvres. J’étais déçu de constater mes aspirations de domination noyées, mais en même temps, euphorique. Si bien que mes propos acerbes ne sonnaient en aucun cas sincères et ressemblaient presque à des compliments. Comme si le septième année était devenue une race évoluée de préfet.

Nous nous mirent, riant en chœur, à la tâche de dresser les tentes, et une heure plus tard, les elfes de maison nous apportèrent de quoi nous sustenter. Les heures se défilèrent, sans nouvelle de ce qui se tramait dans le collège de sorcellerie. Nos esprits éclaircis, j’entendais Charles se remémorer à voix haute du couple princier, à quoi j’adressais un sourire extrêmement narquois à mon meilleur ami. Personne n’oublierait, désormais. J’entendais Marie-Ange toussoter, et voiler son embarras dans un verre de bière sorcière. Elle semblait un peu pompette, ce que je trouvais plutôt misérable, étant donné le peu d’alcool qui se trouvait dans cette boisson. En fait, j’avais toujours considéré la bierraubeurre comme un rafraîchissement d'elfes de maison. Surtout étant donné que Dirty, l'esclave des Yaxley, en raffolait et que Charity m’avait affirmé lorsque j'étais plus jeune qu’aucun sorcier de valeur pouvait devenir ivre en buvant un tel breuvage. Je perçus Lux provoquer le Serdaigle, puis sa meilleure amie imposer une ambiance plus festive dans la tente. Un soupir fila entre mes lèvres. Les bouteilles d’alcool circulaient bon train, ingéniosité de Sirius Black, néanmoins, j’évitais de porter l’une d’entre elles à mes lèvres. J’estimais avoir déjà usé de ma chance en n’ayant pas reçu de châtiments face aux effets que le gaz avait eus sur moi, bien que personne n’y avait échappé. Mais cela, Damon ne risquerait pas d’en prendre compte s’il apprenait que son fils avait agi de manière risible. Ainsi, j’observais la scène silencieusement, et secouais la tête en signe de dénégation quand Lux m'invitait à danser.

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Spoiler:
 

_________________
- undisclosed desires -
I want to reconcile the violence in your heart, I want to recognize your beauty is not just a mask, I want to exorcise the demons from your past, I want to satisfy the undisclosed desires in your heart.
La liberté de l'aigle en plein vol

avatar


Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Seth
Clan: Sombral
Sang: Pur



MessageSujet: Re: Intrigue : Event inter-saison Dim 12 Avr - 11:26





Intrigue de mi-saison

featuring les Whopiens
La soirée commençait à battre son plein et j’étais plutôt heureux au final de me retrouver ainsi entouré de ces personnes que j’appréciais mais que les circonstances m’empêchait de voir en même temps. Lux et Dorea, réunies sous une même tente avec un air d’insouciance avait quelque chose de sympathique et en cette période trouble cela me mettait du baume au cœur. « Ca manque d’ambiance ici ! » s’exclama alors Kalysta. « Daniel, tape nous un petit rythme ! ». Le sorcier s’exécuta aussitôt s’empressant de taper en rythme sur des chaises et des coffres disposés autour de nous. Je riais avec Theodora de toute cette effervescence et mon regard se posa sur Nox qui semblait avoir retrouvé tout son sérieux habituel. Mais je n’eus pas le temps de m’inquiéter de son mutisme que Lux, Kalysta et Marie-Ange se levaient pour aller se déhancher au rythme entrainant. La brunette me pressa de les rejoindre mais je me contentais d’esquiver avec un rire joyeux. « Je me suis assez montré en spectacle pour aujourd’hui les filles, merci bien » Même si je n’étais pas un piètre danseur, il était hors de question que je me laisse aller à un pas de danse sous une tente au milieu de tous les élèves de Poudlard. Si encore il avait été question de faire une démonstration de vol, je ne dis pas. Mais se trémousser devant tout un public, même avec un peu d’alcool dans les veines, c’était hors de question. Mon regard s’attarda tout de même sur les jeunes femmes bougeant au rythme de la musique et je croisais quelques secondes le regard profond de Kalysta et un vague sourire étendit mes lèvres. Je m’empressais de porter à celles-ci une nouvelle bouteille de bièreaubeure tout en gardant mes iris posées sur son visage. « Je me demande quand les professeurs vont revenir, ils sont tout de même partis toute la journée » La remarque murmurée dans un souffle par Theo m’obligea à quitter la petite troupe dansante du regard et à porter mon attention sur la jeune femme. Elle n’avait pas tort et mon cœur se pinçait en songeant à Amos. Je craignais qu’il lui soit arrivé quelque chose. Pourtant je préférais jouer la carte de l’assurance face à ma jeune amie. « Ne t’inquiètes pas Theo, s’il s’était passé quelque chose de grave, je ne pense pas que le ministre de la Magie nous aurait laissé profiter d’une soirée de camping au beau milieu du parc de Poudlard » lui répondis-je avec un sourire. C’était aussi bien pour la rassurer que pour me rassurer moi-même. C’était vrai après tout non ? Nous aurions été avertis si quelque chose de grave s’était déroulé derrière les murs du château. « N’y pense plus Theo, profites de cette soirée de détente tous ensemble. C’est si improbable qu’elle vaut bien qu’on lui accorde toute notre attention non ? » Continuais-je en agrandissant le sourire qui étirait mes lèvres. « Dorea dit-moi, qui a eu cette idée des bièreaubeure déjà ? » Demandais-je à mon amie qui n’avait toujours pas rejoint les danseurs. Pourtant ceux-ci se faisaient de plus en plus nombreux, surtout après qu’un élève de Poufsouffle ait sorti de la poche de sa robe de sorcier un harmonica moldu. Avalant une nouvelle gorgée je ris à nouveau, il était indéniable qu’Amos condamnerait tout de suite cette soirée aussitôt qu’elle viendrait à ses oreilles. Sans parler de Rabastan, nous aurions tous droit à une petite séance de torture. Mieux valait en profiter avant qu’ils ne viennent mettre fin à ses réjouissances.  


© Artchie





Spoiler:
 

_________________
rule doreanien n°1 ¤ Do as I say, not as I do

avatar


Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Horus
Clan: Neutre
Sang: Mêlé



MessageSujet: Re: Intrigue : Event inter-saison Dim 12 Avr - 20:59





Dorea & the World
similis sensus exstitit amoris, si aliquem nacti sumus cuius cum moribus et natura congruamus, quod in eo quasi lumen aliquod probitatis et virtutis perspicere videamur. Quapropter a natura mihi


L’escouade « Le château aux élèves » n’avait pas été une franche réussite. Assise aux abords des tentes, la lionne leva un regard vers l’édifice flambant sous le coucher de soleil, cueillant quelques brindilles d’herbe qu’elle rejetait ensuite dans l’herbe. Et dire qu’ils avaient été coursés par deux aurors. Ce qu’ils avaient gagné ? Un petit cours de vol sans balai… mais avec les effets du gaz délirant, cette envolée leurs avait semblé épique, tout du moins pour l’écossaise qui s’était esclaffée sur des bêtises sans queue ni tête comme quoi ils allaient être absorbé dans un tourbillon qui les amèneraient dans les oubliettes du château pour y moisir ou autre sordité dont son cerveau seul semblait avoir le décodeur. Le réveil avait été dur. Dur et long. Surtout lorsqu’elle se rappelait qu’une fois de plus, Lux l’avait écrasé de tout son poids lors de la chute. Après le vol plané jusqu’à l’infirmerie, ils avaient dû monter diverses tentes en vue de devoir séjourner dessous cette nuit, leurs indiquant par là-même que le château n’était toujours pas admissible. Au départ, elle s’était emportée. Bêtement. Prétextant qu’il fallait combattre avant de penser qu’une quelconque stratégie défensive était derrière cette manœuvre. Maintenant que le gaz était passé, elle se disait qu’elle était vraiment restée trop longtemps dans la Grande Salle. Elle ne se souvenait pas de toutes les absurdités qui étaient passés au travers de sa bouche mais la mine boudeuse de Matthew valait le coup d’œil. Elle se souvenait clairement de l’avoir traité de minotaure devant tout le monde en le forçant à les courser, une fois de plus ce dont il s’était plaint. Ce petit surnom allait jaser dans la famille, ce qui l’amusait grandement par avance. Par contre, l’état du château un peu moins. Pourquoi est-ce que le convoi de professeurs n’était pas revenu ? Sentant un corps chaud à côté du sien, Dorea sourit à sa petite sœur qui venait de s’asseoir à ses côtés, passant une main dans ses cheveux pour les ébouriffer tendrement. « T’avais l’air d’une vrai guerrière en armure, tout à l’heure. Tu as vu, Matthew boude ? Il dit qu’il veut rester avec des adultes ce soir. Caradoc va encore se moquer de lui. » s’exprima la benjamine en souriant, tâchant d’être plus amusée de la situation qu’inquiète. Trait majeur des Dearborn en cet instant. « Oui, Doc va encore le tourner en ridicule avec çà et une fois de plus, c’est ma faute. » lui répondit-elle en souriant, amusée par la situation en échangeant un regard complice avec sa petite sœur. « T’étais mignonne avec tes petites ailes. »

Charles ne fut pas long à venir les rejoindre, visiblement éreinté par tant d’émotions. « Eh bien, on peut dire que ce fût une journée mémorable. J’ai un vague souvenir de toi en lutin, je crois que le bleu te va plutôt bien » Elle rit face à son énoncé, se rappelant alors qu’elle l’avait imaginé avec un bec et des ailes comme un véritable aigle. « Laisse tomber, le rouge est ma couleur. Ma patrie. » plaisanta-t-elle en faisant allusion comme lui aux couleurs de leur maison. D’ailleurs, où étaient passés les siens ? Seule lionne dans le troupeau, elle ne se sentait pas seule mais s’inquiètait plus de l’état de ses amis. « En tout cas j’ai bien retenu notre couple de conte de fées. La Terreur et Sevastian son prince charmant » surenchérit Charles, lui tirant un sourire ironique sur les lèvres alors qu’elle se levait. Et comment… Pourtant, elle se passa de commentaires, laissant les autres jaser autour d’eux Lux traitant même l’aigle de jaloux et s’en alla dans la direction de Sirius qu’elle voyait l’appeler au loin.

----

Elle n’eut pas le temps d’arriver que l’air narquois de Sirius l’attendait. « Alors, paraît que tu mènes un assaut contre le monde sans moi ? » Le frappant doucement sur l’épaule, elle rétorqua d’un même ton. « T’étais pas dispo, j’ai dû m’arranger autrement. C’est quoi çà ? » A ses pieds, plusieurs caisses étaient réunies dont une fut déposée dans ses bras. « Cadeau ! Vu qu’on va passer la nuit ici, on s’est dit que ca serait plus… joyeux de réunir tout le monde autour. » Fronçant les sourcils, elle ne comprit son étrange phrase qu’au clin d’œil qu’il lui lança. « Tu m’excuseras traîtresse mais je te laisse retourner vers ton petit groupe de vipères et oiseaux. Je retourne vers les nôtres. » plaisanta-t-il – quoique- en s’en allant rejoindre les maraudeurs à reculons pour continuer la conversation. « Jaloux ! » lâcha-t-elle en rigolant. « Quoique, puéril ça irait aussi… »

----

De retour sous la tente, elle déposa son fardeau en servant une bouteille d’ « eau » à ses camarades avant de s’en servir une à son tour. « J’ai pas soif. » clama Khaly en retendant la bouteille à la lionne qui rétorqua aussitôt « Crois-moi, tu l’aimeras celle-ci. » Ce dont personne ne sembla se plaindre vu que les bouteilles circulaient tranquillement, dénouant les petites tensions et angoisses qui avaient pu s’agglutiner autour d’eux. Au fur et à mesure, l’ambiance fût lancée par Khaly et tous se détendirent à leur façon. Lux l’entraîna sur une piste de danse improvisée, comme au bon vieux temps, essayant tant bien que mal de convier les plus récalcitrants. Tout ceci lui donnant soif, elle alla déposer sa bouteille vide pour en reprendre une nouvelle, s’arrêtant alors au niveau de Charles et Théo’. « Dorea dit-moi, qui a eu cette idée des bièreaubeure déjà ? » Relevant la tête vers lui, elle alla lui répondre avec un grand sourire mais se coupa d’elle-même avant d’hausser les épaules, lâchant elle-même prise. Après tout, Charles se serait déjà interposé s’il avait voulu contrôler tout ceci. « Cadeau des rouges ! Tu vois qu’elle est sympa cette couleur. » plaisanta-t-elle avant de lui attraper le bras pour le trainer de force sur la piste de danse. « Allez viens, t’as pas le choix. Personne n’a le droit de rester dans son coin. Tout le monde est là pour une fois. » Ce qui n’était pas faux. Il était étrange d’ordinaire de voir autant d’élèves de diverses maisons se réunir et rire ensemble. Au final, l’évènement du gaz avait eu du bon : il avait contribué à rapprocher les élèves, l’espace d’un instant dans cette période de doute.



Spoiler:
 

code by Chocolate cookie


_________________
It is time to wake up. Time to get up and go beyond mountains. Proclaim its innocence, proclaim its truth. It is time to get up et fight for it, for her !
Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste:
Clan: Neutre
Sang:



MessageSujet: Re: Intrigue : Event inter-saison Dim 12 Avr - 21:45




Alors que tous les élèves parlent joyeusement, quelques bièreaubeurre en main, au rythme de quelques notes de musiques, les bougies magiques s’éteignement soudainement. Pourtant l’heure du couvre-feu n’est pas arrivée. Une légère fumée noire tourbillonne en plein centre de la tente avant de prendre la forme d’un sombral qui, d’un rapide claquement d’aile s’envole vers le toit de la tente. Il semble regarder les élèves avec fierté et bienveillance et une voix venue de nulle part se déploie, emplissant le silence qui suivit l’apparition du sortilège. « Bonsoir à tous, je suis Myrina Smith. Je m’adresse à vous ce soir car vous représentez l’avenir du monde magique et de vos choix dépendront l’avenir de notre société. Je représente l’Envol des Sombrals et nous œuvrons contre ce Lord Voldemort qui cherche par tous les moyens possible à nous imposer une dictature de la violence et du sang. Leur quête est vouée à sa perte, si jamais les Mangemorts parvenaient à trouver le chemin du pouvoir, leur société s’écroulerait sur elle-même au bout de quelques années faute de souffle nouveau. Nous ne pouvons pas attendre sans réagir qu’une telle éventualité se produise. Certains ont décidés de mener un combat juridique, préférant la parole aux actes. Ce n’est pas notre cas. Nous, les Sombrals, savons que pour remporter la victoire il faut agir maintenant et durement. L’épisode d’aujourd’hui nous a permis de vous montrer à quel point vous étiez mal surveillés entre ces murs. Malgré une surveillance accrût de l’Ordre du Phénix pas un seul d’entre vous n’a été épargné par notre gaz. Ceci était un avertissement qui leur était adressé car depuis le début ils prétendent vous protéger mais jusqu’aujourd’hui ils n’ont rien fait en ce sens. Ils se sont contentés d’attendre et de vous surveiller. Une simple veille ne suffit pas. Il faut agir, arracher les racines du mal avant que ses ramures ne soient devenus des troncs in-abattables. La mort de Dumbledore aurait dût les encourager à se rendre à l’évidence et à engager une lutte plus forte, mais ils se sont contentés de rester cacher derrière leur prétendue sécurité. Je leur ai soumis mes idées, je leur ai demandé de réagir, de prendre la lutte à bout de baguette. Mais ils se sont retranchés derrière leurs lois et leurs surveillances si bien que ce qui devait arriver est arrivé et Arsenius Samuels a payé de sa vie cette erreur cruciale de tactique. Attendre puis réagir. Non. Ce n’est pas comme cela qu’il faut s’y prendre. J’ai essayé de faire valoir mes idées auprès de Dumbledore à l’époque, mais quand il m’a répondu que la meilleure défense n’était pas l’attaque, j’ai compris que les Phénix ne seraient jamais capables de mener à bien cette guerre et qu’avec eux comme seuls défenseur de nos valeurs communes, nous ne pourrions contrer à temps Lord Voldemort et ses sbires. Nous vous engageons à réagir sorciers ! Rien n’est fatalité et il faut se battre par tous les moyens possible pour parvenir à obtenir ce que nous voulons : l’égalité pour tous les sorciers de ce monde. L’heure est à l’évolution de notre société et non à son avilissement. Il est hors de question que nous revenions à une société réactionnaire comme celle que les Mangemorts font miroiter. Il est hors de question que nous laissions un tel barbarisme affoler le monde magique. Nous ne mentons pas. La guerre a déjà commencé, elle a fait des victimes et continuera à en faire, mais les pertes seront des deux côtés. Je suis Myrina Smith et je vous propose de vous joindre à moi pour la sauvegarde d’une société libre et tolérante. » Les derniers mots résonnèrent doucement dans le silence pesant alors que le sombral s’évanouissait dans un nouveau tourbillon de fumée noire.
Admin

avatar


Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Intrigue : Event inter-saison Dim 12 Avr - 21:53

FIN DU QUATRIÈME TOUR






Intrigue


La fête bat son plein pendant que vous buvez les bouteilles apportées clandestinement au nez à la barbe des aurors. Soudain les lumières baissent et un sombral prend forme dans un tourbillon de fumée noire. Une voix s'en dégage, elle dit s'appeler Myrina Smith et représente un clan que vous ne connaissez pas, l'Envol des Sombrals. Elle vous explique ces opinions et vous n'avez d'autre choix que d'écouter, incrédules. Sur sa dernière phrase les adultes entrent vivement, vous n'avez pas le temps de cacher les bouteilles. Ils sont en vie, mais en colère de vous trouver en train de faire la fête. Après avoir reçu un bon discours moralisateur, vous êtes obligés d'aller vous coucher dans les duvets prévus à cet effet.

A savoir : Il est tard et vous êtes fatigués par cette journée et par l'alcool. Vous échangez quelques mots sur cette dernière apparition avant de vous endormir. La fête est belle et bien finie et vous rester sous la tente afin d'éviter tout autre danger. Mais cette fois c'est le corps enseignant qui vous surveille à l'intérieur de la tente, impossible donc de profiter de la situation.

Ceci est la fin de l'event, vous pouvez répondre dans un délai de 4 jours pour réagir si vous le souhaitez.

Quelques règles :

- Réponses courtes obligatoires : 500 à 800 mots. Il faut que ce soit fluide.
- Les tours sont de 4 jours une fois que Who a posté pour vous faire part de la situation.
- Au bout du troisième tour sans réponse de votre part, votre personne serait mis de côté.
- Vous pouvez intervenir autant que vous le souhaitez dans un tour tant que cela est pertinent.

Vous avez jusqu'au 16 avril pour répondre.

Bilan points de jeu :

Ψ Valentina, Dolohov ☠ Serdaigle (0/3)  : évanouit auprès de l'infirmière
Ψ Lux A. Yaxley ☠ Serpentard (2/3)
Ψ Sevastian A. Dolohov ☠ Serpentard (1/3)
Ψ Dorea, Dearborn ☠ Gryffondor (2/3)
Ψ Eudora B. St-James ☠ Serdaigle (0/3) : évanouir dans la tente et emmenée auprès de l'infirmière
Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Seth
Clan: Neutre
Sang: Pur



MessageSujet: Re: Intrigue : Event inter-saison Mar 14 Avr - 10:09

L'épuisement semblait finalement tomber alors que l'adrénaline se dissipait. L'alcool n'aidant pas, Marie-Ange finit par s'asseoir, légèrement essoufflée. Elle ferma les yeux un instant. Un tout petit instant. Et quand elle les rouvrit, un sombral se tenait non loin. Un sombral. Pourtant, tout le monde semblait le voir. Intriguée, elle fronça les sourcils. Une voix ne tarda pas à se faire entendre. Myrina Smith. Son discours laissa la blonde interrogatrice. Des questions se bousculaient dans sa petite tête embrumée. Les idées que cette voix prônait laissaient des échos dans l'esprit de la Serpentard. Mais une petite voix, tout au fond d'elle-même, se demandait ce que voulait dire tout ce cirque.

Quand le sombral disparut, que les adultes revinrent, elle se secoua rapidement, comme au sortir d'un rêve éveillé. Lâchant fort peu discrètement la bouteille de bierreaubeurre qu'elle avait attrapé pour remplacer la sienne qui était vide, la blondinette afficha un air penaud quand les adultes les réprimandèrent. Elle fila sans demander son reste, dans la tente qu'on lui indiquait. Elle n'avait pas envie de subir d'autres réprimandes, ou même d'écoper d'une retenue ou deux. Et puis une migraine sommeillait dans son crâne, prête à surgir. Autant dormir.

Se glissant dans le duvet à sa disposition, la serpentard esquissa un bâillement. Elle s'allongea sur le dos, les mains derrière la tête, et son esprit amena de lui-même le discours qu'elle venait d'entendre. Alors qu'autour d'elle l'agitation commençait à se calmer, son esprit tournait à plein régime. Elle réfléchit un long moment, comme les paroles de Myrina Smith résonnaient encore dans sa tête. Ce discours lui semblait familier, un je-ne-sais-quoi de déjà vu, déjà entendu.

Elle chercha encore et encore, et c'est alors qu'elle était proche de s'endormir que la réponse lui vint. Oui, ce discours lui disait quelque chose. Si on transposaient les paroles, on pourrait faire le même pour ces personnes qui prônaient un sang-pur et qui haïssait les nés-moldus. Ce détail la chiffonna. Elle qui se sentait assez proche des idéaux qui avaient été annoncés, elle sentit alors le sommeil la fuir. Elle n'adhérerait jamais aux idées des Mangemorts pour la simple et bonne raison que c'était des gens du même acabit qui avaient tués son père. L'image dansait encore devant ses yeux le soir, avant qu'elle ne s'endorme. Elle ne pourrait jamais collaborer avec eux sans trahir la mémoire de son géniteur. Mais alors, que dire des Sombrals ? Ce mouvement se disait bon. Mais au final, n'était-il pas l'exact inverse des Mangemorts ? N'était-il pas aussi peu soucieux des dommages collatéraux que ces derniers ? A privilégier l'action à la réflexion, ils risquaient fort de blesser des innocents dans cette bataille. Même si leurs intentions étaient louables, leurs actions ne joueraient peut-être pas en leur faveur.

Soupirant, la blondinette se tourna, et se retourna encore dans son duvet. Elle était fatiguée, mais les événements de la journée tournaient en boucle dans sa tête, parfois entrecoupés par la vision d'un éclair vert projetant son père en arrière. Pourtant, elle aimerait bien dormir. Mais elle doutait de pouvoir trouver le sommeil.

_________________
~ ~



Despite the darkness,
Light will rise up.
(c) ystananas

Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Seth
Clan: Pro-Mangemort
Sang: Pur



MessageSujet: Re: Intrigue : Event inter-saison Ven 17 Avr - 0:48



Event inter-saison
ft. hogwarts


Sagement installé à même le sol, mes yeux parcouraient les mouvements amusés de Lux, puis ceux de celle qu’elle considérait telle sa meilleure amie. J’entendais Dorea vanter sa maison, ainsi que lui attribuer les origines des boissons circulant gaiement sous la tente réservée aux élèves. Je tournais doucement le regard vers Sevastian, et l’ennui s’immisçait progressivement en ma personne. J’aimais certes faire la fête, peu importait les motifs de célébration, néanmoins, j’estimais que les conditions dans lesquelles cette petite distraction avait pris forme n’étaient pas idéales. Je redoutais constamment qu’une figure autoritaire s’impose et punisse quiconque ayant produit un faux pas. Je ne manquais pas de témérité ni d’arrogance lors de mes torts, mais me faire sévèrement réprimander ne composait pas un de mes désirs du moment. Surtout que si jamais conséquences il devait s’abattre sur les élèves, je n’avais aucun moyen de fuite, contrairement aux fêtes clandestines du château, auxquelles j’estimais toujours pouvoir échapper aux répercussions négatives. Non, ces effluves de joie n’auguraient rien de bon, elles étaient bien trop irréfléchies, vouées à des réprimandes certaines. De vraies pièges. Et avec Damon jouant aux héros à plusieurs mètres, je préférais facilement me tenir tranquille.

Toutefois, souhaitant peu paraître tel un rabat-joie, je me contentais de bien me comporter en solitaire, regrettant presque de n’avoir aucun livre pour faire passer le temps. Puis, les bougies éclairant la tente s’éteignirent soudain, laissant place à une forme obscure que je reconnaissais promptement comme étant la métamorphose d’un sombral. J’observais la créature claquer des talons, balayer la salle du regard, et prendre la parole d’un ton qui se voulait grave, mais bienveillant. Chaque élève écoutèrent religieusement le discours du nouvel arrivé, parfois rythmant celui-ci par des exclamations surprises ou de sérieux soupirs. Puis, ce fut au tour des adultes qui avaient pris direction pour le château de nombreuses heures auparavant de produire une entrée fracassante. Je sursautais, quelques élèves poussèrent des cris de stupeur, et bien vite, l’animation pris des tournants de folie, principalement motivée par la dissimulation des substances alcoolisées clandestinement intégrées au rassemblement rudimentaire d’élèves. Mes yeux se posèrent vers Lux, puis notre père. L’espace d’un instant, je croisais son regard furieux, mais manifestement neutre face à ma position. Je sentis ma sœur s’installer à mes côtés, et observais l’ordre s’imposait au sein de la tente, ainsi que nombreuses directives et remarques moralisatrices pour achever cette journée historique. Docile, je suivais les consignes clamées en installant un des duvets mis à disposition et m’y glissais, à l’image des autres élèves. En l’espace d’une dizaine de minutes, tous étaient quasiment couchés, et des murmures bourdonnant emplissait la tente. Je posais mon regard sur ma sœur, allongée à mes côtés. Au Diable les mesures de distance que nous avions pris au début de l'année scolaire suite aux rumeurs scandaleuses nous concernant, dans de telles circonstances, elles semblaient prodigieusement superflues. Sans mot dire, je me contentais de l’observer, songeant au discours de la dénommée Myrina Smith et son Envol des Sombrals. Sincèrement, je redoutais avec davantage d’intensité ce que la présence de ce nouveau clan imposait. Bientôt, je craignais que nous devrions tous choisir son clan, ses idéaux. Et si mes décisions à venir étaient plus que prévisibles, en digne fils qui suivait ce chemin que ses géniteurs avaient tout tracé depuis son premier cri, je savais pertinemment que la chanson divergeait concernant ma jumelle. Lux avait assez d’instinct de survie pour savoir mieux que de se clamer tout sauf pro-mangemort, mais son cœur n’y était certainement pas. Fatalement, nos cœurs ne battraient jamais sur le même tambour, à ce sujet-là.

made by lizzou – icons & gif by tumblr

_________________
- undisclosed desires -
I want to reconcile the violence in your heart, I want to recognize your beauty is not just a mask, I want to exorcise the demons from your past, I want to satisfy the undisclosed desires in your heart.



Contenu sponsorisé

Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Intrigue : Event inter-saison

Intrigue : Event inter-saison
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2