Intrigue : Event inter-saison
Admin

avatar


Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Intrigue : Event inter-saison Dim 5 Avr - 1:10

FIN DU DEUXIEME TOUR






Intrigue


Vous entrez dans le château, vous dirigeant dans les couloirs, cherchant l'origine de la fumée et d'éventuels coupables encore présents. Votre but premier est de neutralisé la fumée, pour ce faire vous effectuez des tests (à vous d'être imaginatif) mais qui restent pour l'instant sans succès. Soudain, dans un coin de couloir, vous distinguez deux silhouettes, vous vous lancez à leur poursuite coûte que coûte, mais leur capture dépendra d'un lancé de deux dés oui-non.

-Oui et oui : vous parvenez à attraper les deux d'un coup
-Non et oui / Oui et Non : vous parvenez à en attraper un seul
-Non et Non : ils vous échappent  

Pour ce troisième tour :
Sont présents : tous les membres du Conseil d'Administration, Alexis MacFusty, Siobhán, Matteo et Debra qui couvre le tout.

Vous pouvez poster autant de fois que vous le voulez


Quelques règles :

- Réponses courtes obligatoires : 500 à 800 mots. Il faut que ce soit fluide.
- Les tours sont de 4 jours une fois que Who a posté pour vous faire part de la situation. Réponse attendue jusqu'au 8 avril.
- Au bout du troisième tour sans réponse de votre part, votre personne serait mis de côté.
- Vous pouvez intervenir autant que vous le souhaitez dans un tour tant que cela est pertinent.

Vous avez jusqu'au 8 avril pour répondre.

Point de jeu retiré à :

Ψ Valentina, Dolohov ☠ Serdaigle (1/3)
Ψ Lux A. Yaxley ☠ Serpentard (2/3)
Ψ Sevastian A. Dolohov ☠ Serpentard (2/3)
Ψ Dorea, Dearborn ☠ Gryffondor (2/3)
Ψ Eudora B. St-James ☠ Serdaigle (2/3)
Ψ Marilyn McKinnon ☠ Responsable des Chroniques Politique de la Gazette (2/3)

Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Seth
Clan: Neutre
Sang: Pur



MessageSujet: Re: Intrigue : Event inter-saison Dim 5 Avr - 10:28

Connard, gros connard même, ce fut la première pensée qui me traversa l'esprit quand ce sale type me répondit. Je n'avais jamais été du genre très humble, et je détestais clairement qu'on me prenne de haut... J'étais d'un sang aussi pur que le sien et j'avais bien envie de le lui faire savoir... Si je n'avais pas été là à titre professionnel j'aurais sans doute essayé...

Mais là ? Non, c'était un mauvais plan, j'étais entouré d'une partie du nouveau conseil d'administration, d'aurors et autres personnels du ministère... Il fallait que je ferme ma grande bouche et que je mette cette colère dans un petit coin de mon esprit pour la ressortir en temps voulu.
De toute manière je fus bien forcé de laisser cela de coté...

Dans le groupe qui approchait il y avait une chevelure rousse qui ne pouvait appartenir qu'a elle... Et merde !!!
Je n'aimais pas ça... Je n'avais pas envie qu'elle se retrouve ici avec moi, pas alors que personne ne semblait comprendre à quoi nous devions faire face...
Pourtant je me mis en marche derrière les autres au deuxième rang de ce qui ressemblait à une petite armée en marche.

Il y avait non loin ce bellâtre de Carl... Pas étonnant... Il avait l'air plus qu'intéressé par ma fiancée. Nouveau mouvement d'humeur qui se traduisit par l'augmentation de la pression de mes doigts sur ma baguette alors que l'on pénétrait dans le château.
Je n'avais pas dit un seul mot à Siobhàn. Je ne voulais pas lui parler... J'étais bien trop en colère pour ça, et ce n'était pas le moment d'être distrait par des considérations personnelles.

Il fallait neutraliser ce gaz, sinon nous finirions tous hystériques et ne pourrions plus faire grand chose... Je réfléchissais tout en marchant juste derrière Sio. J'étais en colère, j’avais même eu envie de l’étrangler tout en faisant sa fête à son cher petit ami... Mais ! Oui toujours ce mais, je ne me voyais pas faire autre chose que la protéger si cela était possible et nécessaire... J'avais encore en effet l'espoir que ce soit une simple blague potache...

J'eus tout a coup une idée, que j'expérimentais immédiatement. Un moulinet de ma baguette et ma voix qui s'éleva, claire et assurée.

« Dispersionem »

Un sort que nous utilisions au département des mystères, utile pour disperser les molécules toxiques contenues dans certains artefact. C'était un sort capricieux qui avait parfois des réactions bizarres. Mais il pouvait aider à disperser le gaz. En tout cas je le souhaitais ardemment.

**Lancer de dés**

Oui & Oui :  Le gaz est moins présent dans le couloir, le taux baisse d'environ 30%
Oui & Non : Le gaz est moins hilarant mais il s'épaissit. On rigole moins mais on voit moins bien.
Non & Oui : Pendant une minute on respire mieux mais ça ne dure pas.
Non & Non : pas d'amélioration sur le taux de gaz, par contre il devient orange. On ne voit plus à deux pas.

Gagné, ça fonctionnait, peut être pas pour longtemps mais en tout cas ça repoussait le problème à plus tard ce qui était un bon début.
Je remis mes neurones en marche pour essayer de repousser le gaz quand tout s'accéléra. Deux silhouettes au loin... Un début d'échange de sortilèges... Voilà, bon le délire blague potache semblait moins probable... Il fallait maintenant arrêter ces deux personnes, avant qu'ils ne puissent nuire plus avant...

_________________

    Le Monde A Basculé
    Dans un gigantesque fracas, un éclair vert a tout changé. Ma vie, mes valeurs, mon avenir, tout a été bouleversé. Maintenant, il est temps de lutter...  ☜ feets&foot ☞
    ❝CA TOMBE BIEN, JE SUIS PRÊT ❞


Dernière édition par Matteo O'Donnel le Dim 5 Avr - 10:32, édité 1 fois
Admin

avatar


Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Intrigue : Event inter-saison Dim 5 Avr - 10:28

Le membre 'Matteo O'Donnel' a effectué l'action suivante : Roulette russe

#1 'Oui ou non ?' :


--------------------------------

#2 'Oui ou non ?' :
Invité

avatar

Invité

Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Intrigue : Event inter-saison Dim 5 Avr - 16:56

When everything seems to go wrong
Debra & tout le monde



Tes yeux s’ouvrent en grand lorsque tu réalises les mots qui ont quitté tes lèvres. Fort heureusement pour toi, le brouhaha ambiant a servi à masquer tes paroles et personne ne semble t’avoir entendue demander après ton fils. Lentement ton ami desserre tes doigts qui sont toujours agrippés à son col et te parle posément. « Debra, je suis sûr que Michael va bien. Viens, allons voir Flitwick. Il est responsable du recensement des élèves. » Tu es soulagée qu’il soit, a priori maître de ses gestes et de ses paroles. Pendant un instant tu as cru que son manque de réaction était dû à ce fameux gaz. Que lui aussi allait se mettre à rigoler à l’instar de certains étudiants que tu as pu croiser. Tu le laisses te guider à travers la foule et continues d’inspecter chaque visage. Dès que tu auras vu Michael, alors tu pourras prêter main forte, commencer ton travail inédit de reporter. Tu te demandes ce que ferait Rita à ta place en ce moment. Elle serait certainement en train de traîner dans les pattes de l’administration, de noter chaque petit détail. Tu joueras pleinement les observatrices quand tu sauras que ton fils n’a pas été écrasé par la foule qui s’est précipitée en dehors… « Michael n’avait pas faim ce matin, il ne se sentait pas très bien. Il est allé à l’infirmerie. » Vraiment ? C’est ce jour-là qu’il a dû choisir pour ne pas se sentir bien ? Tu retiens ta respiration afin d’enregistrer la nouvelle, de garder ton calme. Au moins, maintenant tu es certaine qu’il n’a pas été blessé lorsque les élèves se sont enfuis en courant. C’est une bonne chose. Oui c’est une bonne chose. Les mains de Carl sur tes épaules te tirent de ta réflexion. « Je vais de toute façon aller dans le Château. Restes ici, au cas où il soit déjà dans le Parc. Si il est encore à l’intérieur, je te promets de le retrouver sain et sauf. Tout va bien se passer, je te le promets. » Carl. Que ne ferait-il pas pour toi ? Que n’a-t-il pas fait pour toi ? Tu sais que le moment n’est pas approprié mais tu as simplement envie de l’enlacer de le remercier de toujours chercher à te protéger toi et ton fils. Cependant tu n’as pas envie qu’aujourd’hui il vole à ton secours. Il ne peut pas abandonner le reste des élèves simplement pour aller chercher Michael. Son côté chevaleresque te donne envie de sourire, mais tu te retiens. Ce qui apparemment te donne un air étrange. Aussi étrange que lui en réalité qui commence peut-être à ressentir quelques effets de ce gaz.Tu rougis légèrement avant de te reprendre. « Ne sois pas ridicule Carl. Tu dois rester dans le parc pour aider le corps enseignant à t’occuper des élèves et… »   « Ecoutez-moi tous. Un gaz pour l’instant inconnu mais aux propriétés visiblement…euphoriques, a infesté le château. Nous ne savons pas d’où il provient ni quels sont ses effets à long termes. Nous devons aller l’identifier et le neutraliser au plus vite ainsi qu’en trouver les responsables. Nous prendrons avec nous un médicomage au cas où nous aurions besoin de soin immédiat. Il ne sert à rien d’y aller en troupeau, O’Donnel vous venez avec nous. Les autres assurez la sécurité des élèves et vérifiez que personne ne s’échappe. MacFusty vous venez avec nous également.»

Rabastan Lestrange. Tu en as presque oublié son existence avec tout ceci. C’est la première fois que tu te retrouves physiquement aussi proche de lui et il te donne aussi mauvaise impression que lors de ses interviews pour la Gazette ou des rapports que l’on t’en a fait. Tu n’es pas quelqu’un qui hait les gens à la base mais c’est plus fort que toi. Tu te demandes pour quelle étrange raison il se croit plus à même de diriger le Conseil que les autres. Ce qui lui donne le droit de choisir qui va s’aventurer dans le château ou non. Pour toi, c’est une énorme bêtise que d’entraîner tous les membres du Conseil dans les couloirs, de laisser le parc sans un seul responsable. Pendant quelques secondes tu envisages de manifester ton désaccord mais tu réagis trop tard et déjà le groupe se dirige dans la grande salle. Tu n’as pas été invitée, mais tu les suis, espérant pouvoir t’écarter quelques secondes afin de t’assurer que ton fils est sain et sauf. Tu doutes que cela sera réellement efficace, mais tu glisses ton nez dans ton pull dans l’espoir que cela te permette de rester lucide un peu plus longtemps. En marchant à travers la grande salle tu vois les dégâts causés par l’infiltration du gaz, matériels, mais aussi humain. Quelques gouttes de sang tâchent le sol ce qui laisse deviner le chaos dans lequel s’est organisé l’évacuation.  C’est une fois que vous parvenez dans le couloir que l’air devient plus rare. Tu retiens ta respiration et regarde un des sorciers effectuer un sort qui vous soulage légèrement. Rapidement ton regard suit le sien et tu aperçois deux silhouettes. Deux silhouettes que tu ne peux même pas envisager d’atteindre étant donné que tu es situé à l’arrière du groupe entier. Tu cherches du regard Carl et Alexis en espérant qu’eux pourront agir. Le manque d’organisation du groupe te fait sourire, presque rire. Oh Merlin. Il semblerait bien que tu aies inhalé malgré toi un peu de gaz.


Spoiler:
 
Dragon Noir Coeur chaud et griffes d'acier

avatar


Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Isis
Clan: Sombral
Sang: Sang-mêlé



MessageSujet: Re: Intrigue : Event inter-saison Dim 5 Avr - 20:44






Intrigues de
mi-saison
Alexis & les
Whopiens



A peine arrivée à la hauteur de Rabastan, j’entends sa voix autoritaire commander les autres personnes présentes, et cette simple vision suffit à calmer mes ardeurs euphoriques du moment. « Ecoutez-moi tous. Un gaz pour l’instant inconnu mais aux propriétés visiblement…euphoriques, a infesté le château. Nous ne savons pas d’où il provient ni quels sont ses effets à long termes. Nous devons aller l’identifier et le neutraliser au plus vite ainsi qu’en trouver les responsables. Nous prendrons avec nous un médicomage au cas où nous aurions besoin de soin immédiat. Il ne sert à rien d’y aller en troupeau, O’Donnel vous venez avec nous. Les autres assurez la sécurité des élèves et vérifiez que personne ne s’échappe. MacFusty vous venez avec nous également.» A l’énonce de mon nom je me retourne complètement vers lui avec un ricanement sarcastique. Pourquoi donc me veut-il dans son équipe ? Me croirait-il mêlée à toute cette histoire ? Le connaissant cela ne m’étonnerait pas. Ses idées pour me faire radier du corps enseignant sont toutes plus abracadabrantes les unes que les autres. Pourtant je le suis sans répliquer, l’heure serait mal venue pour cela. Je distingue sur les regards de mes collègues la même résolution et cela me rassure un brin. Nous sommes tous d’accord sur le comportement de ce chacal aux yeux jaunes. Voilà au moins quelque chose de rassurant. Pourtant je sens en moi bouillir une haine que je ne partage pas avec les autres. Eux ont leurs fesses bien rivées dans leurs fauteuils, ma place elle, est constamment mise sur la sellette par ses allégations.

L’air du château est lourd et chargé de particules, l’étrange fumée s’est répandue comme une toile d’araignée dans les couloirs, envahissant chaque pièce, chaque recoin, ne laissant aucun air privé de ses vapeurs néfastes. Derrière nous, j’aperçois Debra qui nous a suivis, bien qu’étonnée de la trouver là alors que l’évènement ne fait pas partie de ses habitudes, je finis par deviner que l’intérêt de son jeune frère a été sa priorité. Alors que nous essayons de nous frayer un chemin dans le gaz de plus en plus opaque, Matteo qui marche en tête de cortège a la bonne idée de lancer un sortilège de dispersion des molécules. Il n’avait pas volé sa place au ministère celui-là. Un sourire franc tranversa mon visage et déjà, la voix de Tomas résonnait à mes oreilles, prémices d’une forte inhalation de ce gaz inconnu. « Joli essaye M. O’Donnell » glissais-je à l’intention de cette vieille connaissance. Ma voix devenait à nouveau chaude et chaleureuse, comme par le passé et dénotait de sa froideur habituelle. « Le gaz est dense mais inodore, il ne semble donc pas venir de l’émanation d’une potion mais d’un sortilège… » Murmurais-je pour moi-même. Peut-être que je devrais essayer un contre sort basique, cela peut bien marcher après tout…Nous avancions bien et nous étions déjà arrivés au deuxième étage, suivant aussi bien que nous le pouvions la direction de son origine. « Finite Incantatem ». Rien de bien compliqué encore une fois.  


    Lancé de dés
  • Oui –oui : le sort réussit bien et le gaz semble s’estomper libérant un passage et les effets s’estompent aussitôt, mais l’effet est de courte durée
  • Oui – Non : le sort réussit à peine, le gaz se s’estompe légèrement, libérant un passage, l’effet est de courte durée

  • Non – oui : le sort réussit à peine, les effets euphoriques cessent aussitôt, l’effet est de courte durée

  • Non – non : le sort n’a aucun effet

[*]

Le gaz ne sembla pas subir la moindre attaque, en revanche, immédiatement après, je sentie l’euphorie qui grignotait mes sens s’évanouir, reprenant pleinement conscience de mon corps, de mes douleurs, et de la disparition de Tomas. Tous les sourires qui illuminaient les visages des personnes présentent s’estompa aussitôt, mais pour combien de temps ? Nous étions encore en train d’essayer de neutraliser le gaz, tout en sentant l’euphorie nous gagner à nouveau peu à peu, lorsque deux silhouettes se distinguèrent dans au coin d’un couloir. Retenant notre souffle nous échangeons tous quelques regards « Il faut les rattraper » Criais-je sans m’en rendre compte, m’élançant déjà sur leurs talons, sans savoir s’il s’agissait d’élèves restés dans le château, ou de responsables de cet incident.
 


© Artchie



Spoiler:
 

_________________


Dernière édition par Alexis I. MacFusty le Dim 5 Avr - 20:53, édité 2 fois
Admin

avatar


Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Intrigue : Event inter-saison Dim 5 Avr - 20:44

Le membre 'Alexis I. MacFusty' a effectué l'action suivante : Roulette russe

'Oui ou non ?' :
Invité

avatar

Invité

Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Intrigue : Event inter-saison Mar 7 Avr - 15:26


Intrigue inter-saison : mini event


« Vous travaillez pour un torchon McKinnon. »
Ton regard perdit toutes traces de chaleur. Déjà que tu avais du mal à en afficher en sa compagnie, c’était à présent totalement impossible. Tu te mordis un instant la lèvre prête à riposter mais Rusard coupa court à votre discussion. Le concierge de Poudlard avait toujours été… particulier. C’était à se demander s’il était tout à fait net. Certains médisants diraient que son côté cracmol ne l’avait pas arrangé. Loin de toi ses idées, mais lorsqu’il se mit à hurler des paroles sans queue ni tête, tu ne pus t’empêcher d’esquisser un sourire. Qu’est-ce qui lui arrivait encore ? Dès que cette Miss Teigne disparaissait, il devenait fou. Ce fut lorsque le bruit lourd de son corps s’écrasa au sol que tout le monde le prit sérieusement. Tu vis Rabastan se relever à côté de toi et sans réellement t’en rendre compte, tu en faisais de même. Lorsqu’il vociféra, tu ne pus retenir une grimace, la fumée au loin envahissait la salle pour rapidement l’assaillirent. Les paroles du Lestrange avait semé la panique et les élèves se poussaient les uns les autres pour atteindre la sortie qui allait les mener au parc. Quel mufle… Tu cherchas rapidement ta soeur des yeux. Tu n’avais que faire des directives de celui qui se prenait pour le maitre des lieux. Comme toujours, tu la trouvais à vouloir aider d’autres élèves. Lorsqu’elle fut aspirée par la foule, tu fis plusieurs pas précipités en sa direction. Quelle ne fut pas ta surprise, lorsque tu vis le fils Yaxley lui venir en aide. Tu ne lui accordais aucune confiance. Bien au contraire. Depuis le bal, tu n’appréciais pas le voir tourner autour de ta soeur. Mais au moins, elle était en sécurité et se dirigeait vers la sortie escortée. Ramassant plusieurs élèves sur ton passage, tu fis la circulation pour les emmener au parc restant en arrière. Les gaz avait emplit la Grande Salle et si tu cachais ton visage avec ta veste, tu ne pouvais faire autrement qu’en inhaler.  Une fois dehors, tu vis toute cette foule. Elèves qui se tordaient de rires, d’autres la mine contrariée.  Toi même tu commençais à ressentir une euphorie grandissante complètement déplacée au vu des évènements. Rapidement tu retrouvais Alexis tandis que tu voyais Carl en compagnie de Debra. Tu avais la soudaine envie d’aller te moquer d’elle. Mais l’instruction de Rabastan te coupa l’herbe sous le pied. Tu sortis alors ta baguette de la poche intérieure de la veste ton tailleur. Tu ne pus retenir un rire en fixant Debra. Tu te tournais vers Alexis. « Après tout ce temps, elle court encore après lui ! » Mais qu’est-ce que tu racontais ? Une fois dans les couloirs en compagnie d’illustres inconnus et de tes collègues, tu les observas à tour de rôles lancer des sortilèges. Même Lexis de colla à la tâche. Elle te fit sursauter alors qu’elle s’écriait « Il faut les rattraper » Ton regard vit alors les deux silhouettes. Tu pointas ta baguette d’un geste rapide et lança un stupéfix. Dans ton esprit brumeux, tu réalisais tout de même que le but n’était pas de les tuer.

Citation :
-Oui et oui : vous parvenez à attraper les deux d'un coup
-Non et oui / Oui et Non : vous parvenez à en attraper un seul

-Non et Non : ils vous échappent

Lorsque tu lanças ton bras en avant, tu te mis à rire. Sans réellement le vouloir. Tu venais de croiser les yeux de Grant et le fait qu'elle reste passive te donnais juste envie de rire. Tu venais de rater les deux silhouettes, mais tu avais bien plus envie de t'occuper de la blonde que d'eux. Toutes les deux, ça n'avait jamais été l'amour fou et l'euphorie qui te gagnait te poussait à te lâcher vis à vis d'elle d'une manière incontrôlée. Il fallait espérer que quelqu'un d'autre allait s'occuper de ces deux intrus, car on ne pouvait pas vraiment compter sur toi.



Ma couleur:
 


Dernière édition par Marilyn M. McKinnon le Mar 7 Avr - 15:30, édité 2 fois
Admin

avatar


Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Intrigue : Event inter-saison Mar 7 Avr - 15:26

Le membre 'Marilyn M. McKinnon' a effectué l'action suivante : Roulette russe

'Oui ou non ?' :
Dragon Noir Coeur chaud et griffes d'acier

avatar


Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Isis
Clan: Sombral
Sang: Sang-mêlé



MessageSujet: Re: Intrigue : Event inter-saison Mar 7 Avr - 22:10






Intrigues de
mi-saison
Alexis & les
Whopiens



Mes chaussures claquent froidement contre les dalles du sol lorsque je me lance à la poursuite des deux silhouettes mystérieuses lorsqu’un stupefix venu de derrière moi manque de me frapper de plein fouet et fait éclater une pierre au-dessus de ma tête. Sans un regard en arrière je continue ma course, épaulé par Tomas qui s’amuse à me distraire en me chantant la sérénade. Il a toujours été comme ça, à faire le pitre dans les pires moments. « You are my sweet lullaby…ouhou Lexiiie » sans m’arrêter je lève les yeux au ciel sans parvenir à dissimuler un sourire attendri qui étire mes lèvres sombres. Pourtant un quelque chose au fond de mon cœur saigne doucement, cette voix réchauffe mes sentiments gelés et je sens leur chaleur se répandre dans mon âme. Du fond de mon être, des larmes me montent aux yeux, réaction purement physiques, que mon mental asphyxié ne comprend pas. « Pourquoi tu pleures Lexie jolie ? C’est ma chanson qui te rend tristes ? » Je rigole doucement tout en continuant ma course, ne sachant plus vraiment après quoi je cours. « Non mon grand bêta, je pleure car tu n’es qu’une illusion » D’où me vient une telle lucidité ? Je ne sais pas. Peut-être un des sorciers à réussit à neutraliser le gaz au final. « Lexie ils ont pris à droite » Sa voix résonne de nouveau dans ma tête, non, l’euphorie est toujours là et les souvenirs se mêlent aux hallucinations, mêlant leurs toiles à la réalité brumeuse. Pourtant sans réfléchir d’avantage, je m’engage dans le couloir de droite, débarquant sur les escaliers au même moment que Becka qui me regarde avec un air de folie évidente. Pourtant, comme moi, elle lutte, essaye d’arracher un voile imaginaire de devant ses yeux avant d’exploser de rire en me regardant. Heureusement pour nous, les deux fugitifs ne sont pas dans un meilleur état que nous et, arrêtés en pleine course, ils rient, allongés dans les marches d’escalier, sans parvenir à se redresser. « C’est le moment où jamais gentille Becka » derrière ses grands sourires, elle a toujours cet air un peu niais qui ne m’encourage pas à la donner tout le respect qu’elle mérite sans doute. Levant ma baguette magique je lance un Petrificus Totalus dans leur direction, tant bien que mal, alors qu’un nouveau rire, fort, chaleureux et communicatif sort de ma gorge. J’ai l’impression de revenir dix ans en arrière, lorsque je posais pour la première fois mes lèvres sur celles de Tomas. « Allons Lexie jolie, je suis là avec toi, il ne pourra jamais rien t’arriver » Des larmes chaudes, ces larmes qui ne coulent plus depuis des années, inondent malgré moi mes joues alors que je ris encore et encore, cherchant inutilement à lutter contre l’euphorie qui me gagne. J’ai l’impression de devenir complètement folle. « Tait-toi je t’en supplie » finis-je par murmurer dans un soupir épuisé. Mon regard arrive tout de même à se stabiliser à nouveau, retrouvant conscience de la situation autour de moi, et mes iris cherchent les silhouettes, trop grandes pour être celles d'élèves.

Lancé de dé :

  • Oui - Oui : vous attrapez les deux
  • Non - Oui / Oui - Non : vous en attrapez un seul
  • Non - Non : vous n'en attrapez aucun



Une seule silhouette se distingue sur les marches. Mon regard brûlant est attiré par le martèlement des pieds sur les marches en bois. Le deuxième luron a repris sa course. Je voudrais me lancer à sa poursuite, mais je n'ai que le temps de m'approcher de mon prisonnier et déjà une nouvelle crise de rire s'empare de moi alors que les portraits qui nous entourent se mettent à chanter la chanson ridicule de Tomas à mon sujet. Ils se sont tous passés le mot visiblement, et, en coeur, les « You are my sweet lullaby…ouhou Lexiiie » résonnent dans ma tête.   


© Artchie



Spoiler:
 

_________________


Dernière édition par Alexis I. MacFusty le Mar 7 Avr - 22:23, édité 2 fois
Admin

avatar


Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Intrigue : Event inter-saison Mar 7 Avr - 22:10

Le membre 'Alexis I. MacFusty' a effectué l'action suivante : Roulette russe

'Oui ou non ?' :
Admin

avatar


Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Intrigue : Event inter-saison Mer 8 Avr - 22:24



 

Je suis un PNJ


Nom & Prénom
Amos Diggory

 
Who ?
Membre du Conseil

 
Légèrement excessif et plus droit que droit dans ses chaussures

Rapidement Becka et Marilyn nous rejoignent et Rabastan ne tarde pas à prendre à nouveau la parole, usurpant un rôle de chef qu’il ne sera jamais. Pourtant, encore une fois je me contente de garder le silence, les yeux non moins noirs que mes pensées. « Ecoutez-moi tous. Un gaz pour l’instant inconnu mais aux propriétés visiblement…euphoriques  a infesté le château. Nous ne savons pas d’où il provient ni quels sont ses effets à long termes. Nous devons aller l’identifier et le neutraliser au plus vite ainsi qu’en trouver les responsables. Nous prendrons avec nous un médicomage au cas où nous aurions besoin de soin immédiat. Il ne sert à rien d’y aller en troupeau, O’Donnel vous venez avec nous. Les autres assurez la sécurité des élèves et vérifiez que personne ne s’échappe. MacFusty vous venez avec nous également. » Tous les sorciers présents l’écoutent avec plus ou moins de sympathie et ses paroles dénotent une arrogance effroyable. C’est surtout toi qui as besoin de soin immédiat pensais-je pour moi-même. Si je n’étais pas moi-même convaincu de la parfaite inoffensivité du gaz en question j’aurais bien eu à redire sur ses directives bancales. Jetant un regard discret à Debra qui s’engouffra à notre suite dans le château enfumé, je me portais volontairement à l’arrière du groupe, montrant mon intention de laisser les aurors faire leur travail. La langue de plomb qui s’était ultérieurement présenté sous le nom d’O’Donnel ne tarda pas lancer un premier sortilège de dispersion moléculaire qui nous ouvrit un passage dans les couloirs chargés de gaz. Efficace, mais à court terme. Sans laisser la moindre émotion passer sur mon front, je suivais le cortège mal assuré des enseignants de Poudlard, des membres du Conseil d’Administration et des deux étrangers, venus en renfort. Cela faisait déjà plusieurs dizaine de minutes que nous tournions en rond au premier étage du château, cherchant notre chemin dans cette lumière diffuse. Je me décidais enfin à faire usage de ma propre baguette magique, lançant un léger Anapneo qui déchargea l’atmosphère des particules gazeuses dans le couloir visé afin de mettre à jour le passage menant aux escaliers des étages supérieurs, desquels le gaz venait. L’exploration se poursuit avec de plus en plus de difficultés, les rires intempestifs résonnent contre les pierres froides, et rapidement, la plupart deviennent de moins en moins tenables et de moins en moins en capacité de poursuivre la traque. Alexis MacFusty semble parler à une personne imaginaire, Carl n’en finit plus de se tordre les côtés, Marilyn jette des regards malicieux en direction de Debra et Becka divague complètement, parlant aux portraits qui longent les couloirs. Moi-même, je commence à ressentir l’euphorie atteindre mes sens. L’effet du contre sort s’amenuise peu à peu, pourtant je ne fais rien pour le renouveler, je ne tiens pas à ce que mon manque d’hilarité soulève quelque soupçon. Surtout que les yeux de Rabastan épient partout, malgré les effets du gaz sur lui.

Chaque sorcier essaye tour à tour des sorts, plus ou moins efficace, lorsque nous finissons par arriver au coin d’un couloir et que mes yeux distinguent clairement deux silhouettes s’échapper.  « Il faut les rattraper » La voix de notre professeur contre les forces du mal résonne et elle se lance immédiatement à leur suite, suivi de plusieurs d’entre nous. Je m’élance à mon tour, mais sans grande conviction, sans un regard pour Debra. Les battements de mon cœur s’accélèrent et je ne peux m’empêcher de rire nerveusement, encouragé par les effets du gaz qui commencent à infiltrer mon cerveau. Pourquoi ces deux-là sont encore dans les couloirs ? Auraient-ils été pris à leur propre jeu ? Si c’est le cas, c’est une faute irréparable. Mes dents grincent légèrement sous la pression et je cherche avec une certaine anxiété les deux hommes. Je finis par localiser un groupe, MacFusty est à quelques pas d’un des deux, visiblement saucissonné. Mes yeux sont attirés par les clopinements du second dans les escaliers et son rire parviens jusqu’à mes oreilles. Visiblement eux non plus n’ont pas renouvelé leur contre sort. Je suis furieux, pourtant je n’en laisse rien paraître, me contentent de rire nerveusement. Sans attendre d’avantage, je monte à mon tour les escaliers, faisant mine de me lancer à la poursuite du fugitif, heureusement pour moi, les escaliers décident de freiner mon ascension et je reste à dériver dans les airs, suivant des yeux la suite de l’action, le front barré de plis.
 
Spoiler:
 
Admin

avatar


Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Intrigue : Event inter-saison Jeu 9 Avr - 3:05




Je suis un PNJ


Nom & Prénom
Rabastan Lestrange

Who ?
Membre du Conseil

Tyrannique, Imbu de sa personne, Directif, Violent… C’est un méchant méchant !

Tu ordonnais, tu dirigeais. C'était toi et seulement toi qui permettait à Poudlard d'avancer. Tu voulais montrer que tu savais prendre les choses en main contrairement à ceux qui se faisaient passer pour tes collègues. En rien il ne t'égalais. Tu le savais. Tes directives fouettèrent les airs et d'un pas conquérant tu entrainais ses larbins à tes trousses. Ils pourraient toujours servir de bouclier si cela tournait mal. L'avantage que tu avais sur eux ? Tu étais sorti le premier, les gaz ne t'avaient pas encore échauffé. Cela risquait sûrement de te tourner la tête lorsque tu allais y retourner. Il fallait trouver un moyen d'éliminer cette menace. Lorsque vos pas se retrouvèrent dans les couloirs de pierre, tu réalisais à quel point la fumé était présente. Tu secouais la tête lançant un regard mauvais à la McFusty. Dès que tout cela serait réglé, tu t'occuperais de son cas. Vous ne pouviez plus continuer à garder une telle enseignante. La McKinnon riait sous cape telle une adolescente pré-pubère. Le Londubat... Tu préférais même pas le regarder... L'auror ou tu ne savais plus quoi nommé O'Donel prit alors les choses en main. Son sort était au moins efficace. Peut-être serait-il utile celui-là finalement. Tu lançais un regard mauvais à la journaliste qui vous suivait. Une incapable comme sa collègue membre du conseil ? La voix stridente de MacFusty traversa le couloir. "Vous pouviez pas crier plus fort pour les fuir plus vite McFusty ?" Enragé, tu voyais McKinnon rire de son sortilège raté et l'autre professeur qui se mettait à courir. Quelle bande de dégénérés t'avait-on collé ? Tu t'élanças à sa poursuite. "Bougez-vous !" lançais-tu au reste du groupe. Alors que tu courais, la soudaine sensation de voler s'empara de toi. Tu ne courrais plus ! Tu volais ! Tu avais des ailes dans ton dos ! Tu te sentais léger soudainement... Tu rattrapais, essoufflé par tes battements d'ailes, Alexis. Elle était parvenue malgré tout à attraper l'un des hommes. Parfois même les sorts les plus simples sont efficaces. "Bien joué Lexis !" Qui a dit ça ? Les mots sont sortis de ta bouche. Un sourire étire tes élèves. Tu es joviale. Conscient que les gaz t’attirent dans des limbes, mais tu t'en fiches ! D'un geste désinvolture tu lançais un sortilège de genoux à l'envers à celui qui tentait de s'échapper entre deux rires. Les craquements de ses os résonna dans la pièce. Il se mit à hurler de douleur. Puis à rire devant ses genoux retourner avant de tomber dans les pommes. Tu riais toi aussi. Tu n'avais autant ris d'ailleurs. La tête de ce type. "Vous avez vu sa tête quand il a vu ses genoux à l'envers ?" Tu observais tes camarades puis vos deux intrus. Tu aurais du te soucier de leur présence. "Bien bien... Et si on les interrogeait ? Qui veut torturer le prochain jusqu'à obtenir ce qu'on veut ? Il semble que j'ai cassé le premier. Vous l'infirmière !" il s'adressait à Siobhan. "Faites le revenir à lui !"
Admin

avatar


Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Intrigue : Event inter-saison Jeu 9 Avr - 3:05

FIN DU TROISIEME TOUR






Intrigue


Maintenant que vous êtes retournés dans le château les gaz vous rendent tous hilare. La concentration est difficile et malgré cette euphorie, les tensions vont ressortir. Vous voulez interroger ces types. Savoir qui ils sont, Mangemorts ? Indépendants ? Que veulent-ils ? Quel est ce gaz ? Comment s'en débarrasser ? Oui, vous voulez tout savoir. Le truc c'est que vous voulez pas forcément les torturer. A chacun votre méthode pour les faire parler. Les réponses seront bien évidement données dans le post suivant. Ici l'idée n'est pas d'inventer tout un dialogue avec vos prisonniers, mais de vous prendre la tête pour le faire. Comme dit, cela vous faites comme vous le voulez. A voir si cela va fonctionner 12

A savoir : Cela va durer longtemps. Jusqu'à tard le soir. Vos prisonniers sont des durs. Les effluves de gaz finissent par s'estomper et vous retrouvez petit à petit vos esprits.

Quelques règles :

- Réponses courtes obligatoires : 500 à 800 mots. Il faut que ce soit fluide.
- Les tours sont de 4 jours une fois que Who a posté pour vous faire part de la situation.
- Au bout du troisième tour sans réponse de votre part, votre personne serait mis de côté.
- Vous pouvez intervenir autant que vous le souhaitez dans un tour tant que cela est pertinent.

Vous avez jusqu'au 12 avril pour répondre.

Bilan points de jeu :

Ψ Matteo O'Donnel ☠️ Langue de Plomb (2/3)
Ψ Marilyn McKinnon ☠️ Responsable des Chroniques Politique de la Gazette (2/3)
Ψ Carl P. Londubat ☠️ Membre du Conseil d'Administration (2/3)
Ψ Siobhán O'Callaghan  ☠️ Médicomage en pathologie des Sortilèges (2/3)

Invité

avatar

Invité

Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Intrigue : Event inter-saison Sam 11 Avr - 3:38


Intrigue inter-saison : mini event


 Les tableaux te parlaient. Soudainement, tu te rendais compte qu’ils se moquaient de vous. Alexis venait de te passer devant et elle parlait avec son ami imaginaire. Tout le monde s’était mis à courir, tu en avais ses de mêmes. Autant dire qu’avec tes talons, tu étais à deux doigts de te casser la figure, risquant une entorse. Ils martelaient le sol au rythme de ta course laissant la discrétion au placard. Lorsque tu arriva près de Lexis, la plupart des autres personnes étaient déjà en place. Maudites chaussures qui t’avaient ralenti dans ta course. Ton amie était parvenue à mettre à terre l’un des intrus. Tu levas les bras en signe de victoire. Rabastan, lui n’usait pas de stupéfix ou de petrificus… non lui, il venait de vriller les genoux de l’autre homme. Si un instant tu songeais à rire, trouvant amusant que ses pieds ne soient plus orientés vers l’avant, tu eus soudainement un haut le coeur. « Vous avez vu sa tête quand il a vu ses genoux à l'envers ? »
A dire vrai le craquement de ses os avait attiré toute ton attention. Le hurlement de douleur au milieu de ses rires. L’homme gisait inconscient. « Bien bien... Et si on les interrogeait ? Qui veut torturer le prochain jusqu'à obtenir ce qu'on veut ? Il semble que j'ai cassé le premier. Vous l'infirmière ! Faites le revenir à lui ! » Une gueule de bois sembla soudainement s’éprendre de tout ton être. Petit à petit tu voyais les gaz qui se dissolvaient et si un sourire béat restait sur tes lèvres, l’euphorie semblait descendre doucement. Un silence glacé avait empli les lieux. Tu te raclas le creux de la gorge laissant échapper un petit rire. Rire nerveux malgré tout. « Voyons Rabastan nous n’allons pas les torturer ! Quelle drôle de farce nous faites vous…» Lorsque tu croisas les prunelles glacées de l’homme, tu compris immédiatement qu’il ne plaisantait. Tu tapotas des mains, pour réveiller la foule. « Assurons-nous qu’ils soient bien prisonniers et allons dans cette salle de classe. Nous trouverons un moyen de les interroger. Plus… sainement.» Ton regard glissait sur tes compatriotes de fortunes. Tu gagnais un peu de temps et ouvrait le chemin pour accéder à la porte qui se trouvait non loin de vous. Une fois à l’intérieur, tu murmurais à l’intention de Carl. « Les phénix n’ont rien vu venir ? Qui sont-ils d’après toi ? » Le sérieux te gagnait à nouveau plus le temps passait. Tu ne t’étais pas approché des deux témoins laissant tes collègues les malmener avec leurs questions. Rabastan menaçait d’user de sortilèges impardonable toutes les minutes. La journée s’égrainait. Les élèves étaient toujours dehors. Vous étiez pour le moment incapable de savoir qui ils étaient, quel était ce gaz et pourquoi ils se trouvaient là. Ce que vous aviez inhalé ne vous faisait plus rire. Il vous avait fatigué, éreinté. Tu ressentais une migraine impossible. « Qui a un flacon de veritaserum dans la chaussure ? » lâchas-tu ironiquement avant d’en attraper par le col pour le secouer. « Vous allez parler ! Sinon on laisse Lestrange s’occuper de vous ! » Menaces en l’air ? Peut-être pas. Tu étais à deux doigts de craquer. Cela suffisait l’inefficacité !


Ma couleur:
 
Dragon Noir Coeur chaud et griffes d'acier

avatar


Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Isis
Clan: Sombral
Sang: Sang-mêlé



MessageSujet: Re: Intrigue : Event inter-saison Sam 11 Avr - 17:28






Intrigues de
mi-saison
Alexis & les
Whopiens



Marilyn ne tarda pas à me rejoindre, un sourire magnifique éclairait son visage et j’échangeais un regard complice avec elle. J’étais assez fière d’avoir réussi à en attraper un avec un sortilège aussi simple. Même Rabastant venait de me féliciter avec un ton sympathique que je ne lui avais jamais entendu. Pourtant cela ne m’étonne plus que ça, nous sommes tous pris dans cette spirale euphorique. Soudain un violent craquement résonne dans les escaliers et je redresse la tête avec stupeur cherchant la provenance de ce son inattendu. « Vous avez vu sa tête quand il a vu ses genoux à l'envers ? » Le sourire presque béat du sorcier me laisse songeuse, même plongée dans une demi-conscience mon cœur se révolte contre une telle pratique. Il n’y a rien de loyal dans ce qu’il vient de faire, ni rien de nécessaire, encore moins de réjouissant. « Bien bien... Et si on les interrogeait ? Qui veut torturer le prochain jusqu'à obtenir ce qu'on veut ? Il semble que j'ai cassé le premier. Vous l'infirmière ! Faites le revenir à lui ! » Je me lève dans bond devant son ineptie mais je n’ai pas le temps de répondre, Marilyn qui vient de se racler la gorge à un petit rire nerveux auquel vient se mêler le mien. « Voyons Rabastan nous n’allons pas les torturer ! Quelle drôle de farce nous faites-vous…» Une légère grimace déforme mes propres lèvres et je m’empresse de murmurer quelques mots qu’il ne peut pas entendre. « Je refuse qu’une telle crapule sans vergogne reste un jour de plus dans ce château » A l’aide d’un nouveau sortilège de transport j’élève mon prisonnier dans les airs alors que Marilyn reprend la parole essayant tant bien que mal de nous réveiller de notre létargie « Assurons-nous qu’ils soient bien prisonniers et allons dans cette salle de classe. Nous trouverons un moyen de les interroger. Plus… sainement.» Comme si les actes de Rabastan avait été un remède des plus efficaces, le couloir me semble plus réel que jamais et mon regard sombre croise celui de mon prisonnier. Ses pupilles tremblent doucement et je reste quelques secondes fascinée par les ombres que j’y vois danser. Un léger doute s’empare de mon cœur. Peut-être que retenir cet homme n’était pas une si bonne idée… « Voyons Lexie jolie de quoi tu parles, il a mis toute l’école en danger, bien sûr qu’il fallait l’arrêter. » Hochant la tête pensive j’entre à mon tour dans la salle de classe précédée du corps immobile du jeune inconnu. Un finite lui redonne la liberté de mouvement, mais il n’a pas le temps de lever le petit doigt que des cordes s’enroulent autour de ses membres et l’attachent solidement à sa chaise.

Debout face à une vitre j’écoute une énième proposition de Rabastan d’utiliser un doloris bien senti pour délier la langue de ces prisonniers aussi muets qu’un strangulot hors de l’eau. Les effets du gaz s’estompent peu à peu alors que le soleil poursuit sa course dans le ciel de février. Dehors, j’aperçois une grande tente qui se monte petit à petit. Nous sommes-là, à piétiner alors que les élèves sont en bas, livrés à eux-mêmes, peut-être inquiets de ne pas nous voir revenir. Le fil de mes pensées se rassemble de plus en plus, la voix de Tomas s’éloigne à nouveau, presque avec regret. Mes paupières se ferment une seconde, ravalant les larmes qui remontent d’un passé trop proche encore. La douleur augmente mon irritabilité et d’un mouvement brusque je me retourne vers Rabastan et le dévisage avec une certaine sauvagerie au fond des iris. « Il suffit avec vos bêtises. Tu ne mérites pas la place qu’on t'a offerte. Allez jouer les despotes ailleurs » finis-je par lui siffler au visage avant de me retourner vers Marilyn qui saisit au col un des prisonniers dans une exaspération égale à la mienne. « Vous allez parler ! Sinon on laisse Lestrange s’occuper de vous ! » Avalant d’une longue enjambée l’espace qui me sépare de son deuxième compère je me plante devant lui avec cette même lueur sauvage dans le regard. C’est mon prisonnier. Ses pupilles claires tremblent toujours mais ses traits sont plus tirés et il souffre autant que nous de cette attente sans résultat. Ma main glaciale se pose sur son épaule qui tremble légèrement elle aussi. Mes bracelets d’aubépine effleurent sa peau. « Vous n’êtes visiblement pas des Mangemorts, Rabastan vous traiterait avec plus d’égard. Quel est votre but ? Nous déstabiliser ? C’est plutôt bien réussit » ma voix est effroyablement calme et froide. Ma baguette pointe vers son cœur et s’appuie délicatement contre le tissu de sa robe de sorcier, menaçante. Son regard se voile et un éclair de peur se dessine dans ses pupilles. Pourtant il garde silence détournant le regard pour se soustraire au mien.
  


© Artchie



Spoiler:
 

_________________
Invité

avatar

Invité

Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Intrigue : Event inter-saison Sam 11 Avr - 20:27

When everything seems to go wrong
Debra & tout le monde



« Vous êtes d’accord avec moi n’est-ce pas ? Rabastan est un vilain, vilain garçon. Je pense qu’il mériterait une grosse fessée. » Plantée devant le portrait de tu ne sais quel sorcier, tu essaies d’entamer un débat avec lui. Cependant il n’a pas l’air très loquace et te regarde même bizarrement. « Vous imaginer, lui baisser son pantalon devant touuuute l’école. Ça serait drôle non ? Je suis certaine que ça lui ferait plus de mal qu’un doloris. » La scène se dessine dans ton esprit et rien qu’à l’idée tu commences à pouffer, puis éclates de rire. Rabastan les fesses à l’air. Il faudrait demander Hagrid de les lui fouetter, c’est lui qui a certainement le plus de force parmi tous les sorciers que tu connais. Le seul problème c’est que le garde-chasse est également un gros nounours en peluche. Il n’aurait peut-être pas envie de le faire. Il faudrait quelqu’un de plus entier, de plus stricte, plus à cheval sur la justice comme… comme Wonder Woman ! Des souvenirs de ton enfance te reviennent et tu revois très clairement cette héroïne sans peur s’en prendre aux méchants. Des méchants comme le nouveau membre du Conseil d’Administration. Ce serait elle la femme de la situation, elle pourrait tous vous sauver. Elle pourrait aller au fond de cette histoire avec facilité. Lentement tu te repasses ses aventures dans ta tête, tu essaies de t’imprégner de sa force, et d’un seul coup tu te sens plus capable, plus à même de prêter main forte à tes collègues… Qui ont disparu de ton champ de vision.  Tu te mets à courir ne sachant pas réellement dans quelle direction ils sont allés, du moins jusqu’à que tu entendes des hurlements à te glacer le sang. Tu arrives rapidement sur les lieux et découvres un Rabastan hilare devant le résultat de son sort. Ton cœur se serre en voyant le pauvre sorcier allongé au sol. Il a peut-être fait une bêtise, mais était-ce une raison pour le mettre si à mal que cela ? Pas à tes yeux non. Pas à ceux de Wonder Woman.

Sans réellement réaliser ce que tu fais, tu suis le groupe jusqu’à une salle et tu ne peux empêcher ta réaction lorsqu’à peine entrés Rabastan lève à nouveau sa baguette et menace d’utiliser un sort impardonnable. Tu te mets devant l’un des prisonniers et attrapes la corde pour en faire ton lasso. « Vous avez un sérieux problème M. Lestrange, ça n’est pas en menaçant de les tuer qu’on avancera. Si c’est ce que vous voulez faire il faudra me passer sur le corps et vouloir tuer la fille d’Hippolyta n’est pas une mince à faire ! » Tu commences à enrouler la corde autour du sorcier qui te fait face. « Vous ne pouvez me mentir maintenant que vous avez le Lariat d’Hestia autour de vous ! Dîtes-nous ce que vous cherchez à faire à Poudlard. Pourquoi vous êtes-vous attaqué à l’école ? » Il te faut quelques secondes pour réaliser que les autres sorciers te regardent étrangement. Davantage pour te rappeler que tu n’as pas de super pouvoirs ni de Lasso de la Vérité. C’est une nouvelle menace de Lestrange qui te reconnecte peu à peu à la réalité. Ça et le fait que les autres sorciers prennent le relai pour réellement, cette fois, essayer de tirer des informations des prisonniers.

Tu commences à saisir ce qu’il se passe bien après les autres. Peut-être parce que tu as inhalé plus de gaz, parce que tu y étais plus sensible. C’est lorsque tu as pleinement recouvré tes capacités et que la journée est bien avancée que tu te rappelles de Michael, de la peur que tu as eu en arrivant à Poudlard. Bien qu’une irrépressible envie de partir à sa recherche te démange, tu as comme la sensation de devoir rester ici. Que tu peux rester ici.  « Vous allez parler ! Sinon on laisse Lestrange s’occuper de vous ! » Tu n’as jamais réellement porté Marilyn dans ton cœur mais le fait qu’elle aille dans ces extrémités de fait faire un bond. La Wonder Woman en toi s’est tue et la reporter que tu devrais être commence à se réveiller. Tu essaies de comprendre ce qu’il s’est passé en cette journée. Tu regardes la scène de loin, tente d’analyser la situation. « Vous n’êtes visiblement pas des Mangemorts, Rabastan vous traiterait avec plus d’égard. Quel est votre but ? Nous déstabiliser ? C’est plutôt bien réussit » Tu ne sais pas pourquoi mais tu as l’impression d’être du mauvais côté. Que ces sorciers ne sont peut-être pas aussi démoniaque que ce que tu le croyais en début de journée. Tu ne comprends néanmoins pas leur silence. Ton instinct est divisé en deux et tu ne sais quoi faire. Menacer à bout de baguette des personnes sans raison, ça n’est pas ton truc. Sans raisons… Tu ne sais même pas pourquoi cette idée t’es venue en tête. Ils ont pénétré dans Poudlard, causé une immense panique. Il y a une raison. Elle reste pourtant, dans ton esprit, insatisfaisante. Instinctivement, tu te diriges vers le prisonnier qui a détourné ses yeux d’Alexis et lui saisis le visage sans violence. « Pourquoi ? Pourquoi avoir lancé ce gaz dans Poudlard ? Pourquoi avoir risqué de mettre en danger les élèves ? C’est ce que vous vouliez ? Créer la panique et blesser des adolescents ? » Tu doutes que ta méthode soit efficace, tu doutes encore davantage qu’un seul des sorciers présent ne l’approuve, mais dans les séries que tu regardais étant plus jeune, la technique du good cop/bad cop, ça marchait toujours. Alors pourquoi ne pas essayer au point où vous en êtes ?


Spoiler:
 
Invité

avatar

Invité

Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Intrigue : Event inter-saison Dim 12 Avr - 3:22

un malheur n'arrive jamais seul.
Carl P. Londubat & la whosphère
Carl avait un mal fou à se concentrer. Son esprit divaguait et son humeur était terriblement changeante. Il avait la terrible impression de passer de l'euphorie à la dépression en quelques secondes de temps et ça à répétition. Ce gaz était un véritable cauchemar et il semblait que l'auror avait été plus gravement touché qu'il ne l'aurait imaginé.

Il avait suivi les membres du conseil ainsi que quelques professeurs et professionnels venus sur place, afin d'appréhender les coupable de ce tel chaos. Exactement comme il en avait eu l'idée précédemment, mais ses ricanements incontrôlables, ses symptômes lunatiques et ses divagations ne l'aidait en rien à jouer l'auror qu'il était. Il laissa donc le soin à Alexis d'appréhender les suspects.

- Bien bien... Et si on les interrogeait ? Qui veut torturer le prochain jusqu'à obtenir ce qu'on veut ? Il semble que j'ai cassé le premier. Vous l'infirmière ! Faites le revenir à lui ! lâcha Rabastan après avoir rit au éclats de l'exploit d'avoir retourner les genoux de ce pauvre homme.

Enfin... étant suspect et d'ailleurs tout bonnement coupable à première vue, Carl ne le plaignit pas trop. Il n'était tout bonnement pas très friand des techniques archaïques de torture, quelles soient sorcières ou moldues. Fronçant les sourcils, l'auror s'étonne d'avoir pu penser très distinctement le mot « archaïque » sans abandonner ou rire comme le dernier des idiots. Il s'en félicita, ce qui lui fit afficher un sourire particulièrement benêt.

Très vite, Marilyn, Alexis et Debra refusèrent, chacune à leur manière, la proposition du nouveau membre du Conseil. Quoi de plus normal, sauf que Carl de son côté, se battait avec lui-même. Maintenant son crâne dans le creux de sa main, il faisait pression aussi physiquement que mentalement pour reprendre définitivement ses esprit, sentant peu à peu les effets du gaz se dissiper. Une bonne nouvelle ! Dans le cas où le gaz n'auraient pas d'effets secondaires après inhalation...

- Les phénix n’ont rien vu venir ? Qui sont-ils d’après toi ? sentit-il le souffle de Marilyn dans son oreille alors qu'ils pénétraient dans une salle de classe afin d'interroger les individus.

Il croisa son regard, les sourcils froncés comme victime d'une migraine. Il zieuta Lestranges qui menaçait d'utiliser le sort doloris à tous moments, semblant peu soucieux de l'image qu'il donnait. Etait-il encore victime du gaz pour être aussi inhibé ?

- Dans les dernières infos que nous avons eu, rien ne présageait un tel évènement... Soit on a loupé un détail, soit ce ne sont pas les mangemorts qui ont orchestré cette attaque.

Les paroles de Carl semblèrent surprendre Marilyn. Elle resta un instant à réfléchir puis s'avança, menaçant de laisser Lestranges sévir. Le Londubat, de son côté, passa ses mains sur son visage, glissant sur sa nuque. Il continua à observer l'interrogatoire, voyant à présent Alexis y participer :

- Vous n’êtes visiblement pas des Mangemorts, Rabastan vous traiterait avec plus d’égard. Quel est votre but ? Nous déstabiliser ? C’est plutôt bien réussit.

Il sourit, mais ce n'était pas le gaz qui modelait son visage, mais bien lui, en parfaite maitrise de son corps. Il était soulagé de se sentir de nouveau maître de lui-même, mais il était davantage fier de son amie métisse. Il aimait son franc parlé, mais surtout sa jugeote qu'elle utilisait sournoisement contre le mal vu, Rabastan. Malgré cette menace qu'il était devenu pour son poste de professeur à Poudlard, elle n'avait pas peur de le titiller. Elle était tout bonnement incroyable.

Soudain, toute ton attention se dirigea sur une seule personne, qui était d'ailleurs sûrement la plus importante des personnes présentes ici. Debra était presque la seule qui importait réellement pour Carl. S'il devait arriver malheur, si cela arrivait à Debra, il ne pourrait sûrement plus se contrôler. Deviendrait-il aussi cruel et sadique que Lestranges ? Quelque chose en lui, une voix faible mais distincte dans son esprit, lui disait que oui. Il s'attendait au pire en voyant Debra saisir le visage de l'individu encore capable de parler :

- Pourquoi ? Pourquoi avoir lancé ce gaz dans Poudlard ? Pourquoi avoir risqué de mettre en danger les élèves ? C’est ce que vous vouliez ? Créer la panique et blesser des adolescents ?

Carl s'avança, rapidement, mais prudemment. Il serrait sa baguette dans le creux de sa main jusqu'à faire blanchir ses articulations. Il n'avait pas seulement peur que le suspect( potentiellement dangereux ) cherche à la nuire, mais il y avait aussi le regard de Rabastan qui l'inquiétait. Ses paroles de Debra seraient sûrement vaines, ce qui n'avait sûrement en rien échappé au potentiel mangemort. S'il décidait qu'elle lui faisait perdre du temps... Dans tous les cas, Carl était préparé.  


Spoiler:
 
Admin

avatar


Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Intrigue : Event inter-saison Dim 12 Avr - 20:36




Je suis un PNJ


Nom & Prénom
Amos Diggory

Who ?
Membre du Conseil

Légèrement excessif et plus droit que droit dans ses chaussures

Du haut de mes escaliers je vis Rabastan le ver sa baguette magique en direction du fuyard et j’eu un mauvais pressentiment qui ne t’arda pas à se révéler juste. Le craquement sec des os m’arrache une grimace malgré tout. Le cri de douleur qu’il lâche fait froid dans le dos et je lance un regard sombre dans la direction de l’homme qui ne peut pas me voir. « Vous avez vu sa tête quand il a vu ses genoux à l'envers ? » Cet homme me dégoûte et mes dents se serrent un peu plus grinçant légèrement. Le gaz ne l’a donc pas épargné non plus. Je regrette presque de ne pas lui avoir lancé le contre sort également. Il nous aurait épargné cette démonstration de sadisme. Ses paroles laissent une certaine gêne malgré l’euphorie générale et les rires se font nerveux. « Bien bien... Et si on les interrogeait ? Qui veut torturer le prochain jusqu'à obtenir ce qu'on veut ? Il semble que j'ai cassé le premier. Vous l'infirmière ! Faites le revenir à lui ! » Lança-t-il à la jeune femme qui nous suivait depuis le début. Malheureusement pour moi je ne pouvais agir, emporté au loin par les escaliers têtus. Il me fallut une bonne vingtaine de minutes pour parvenir à retrouver les autres personnes, maudissant intérieurement ces misérables morceaux de bois et espérant que Rabastan n’aient pas réussit à mettre ses menaces à exécution. A mon grand soulagement, cela n’en n’était pas le cas.

La journée s’écoula lentement, alors que les effets du gaz se dissipaient petit à petit chez mes collègues. Personnellement j’avais rapidement repris mes esprits en raison de la faible proportion de gaz inhalé. Pourtant Rabstan proposa plusieurs fois de suite d’utiliser les sortilèges impardonnables pour lui délier la langue. C’était fatiguant. Soudain emporté par l’exaspération et la frustration Marylin saisi l’un des prisonniers au collet et le menace assez brusquement « Vous allez parler ! Sinon on laisse Lestrange s’occuper de vous ! » A son tour Alexis s’approche du deuxième pour lui faire la morale, plus calmement. « Vous n’êtes visiblement pas des Mangemorts, Rabastan vous traiterait avec plus d’égard. Quel est votre but ? Nous déstabiliser ? C’est plutôt bien réussit » Au moins une d’entre eux aura plus ou moins saisi de quoi il en retourne. D’un geste impatient je passe ma main dans mes cheveux avant de voir débouler Debra, la journaliste, à toute vitesse pour s’emparer à son tour du visage de l’homme aussi muet qu’une tombe. « Pourquoi ? Pourquoi avoir lancé ce gaz dans Poudlard ? Pourquoi avoir risqué de mettre en danger les élèves ? C’est ce que vous vouliez ? Créer la panique et blesser des adolescents ? » C’est l’escalade de la violence et Carl s’approche à son tour, baguette en main. Nous sommes à deux doigts de faire déraper la situation. « Ca suffit maintenant » Ma voix claque dans la pièce électrique. « Reculez-vous, tous ! » D’un ton sec et menaçant je m’avance alors que les autres reculent lentement. « Nous n’arriverons à rien par la force. Rabastan je vous interdis d’évoquer encore une seule un sortilège impardonnable ou je vous fais convoquer pour usage abusif de la magie. » Je m’approche à mon tour des deux sorciers et me plante devant eux, troquant mon rôle du membre du Conseil d’Administration pour celui d’employé du ministère. « Vous pouvez garder le silence tant que ça vous chante, mais vous serez jugés par le Magenmagot dès demain et vous encoquerez au moins de trois mois à Askaban. Si vous vous montrez un minimum coopératif maintenant, je pourrai témoigner en votre faveur dans ce sens et vous éviterez peut-être les détraqueurs. » La menace n’a rien d’une menace en l’air, trois mois d’Askaban est en effet la peine commune pour ce type de délits avec mise en danger de la vie d’autrui et violation d’un espace privé. Et encore, trois mois je suis gentil dans mes menaces. En réalité ils risquent minimum trois  ans vu le nombre de personnes concernées par le gaz, aussi inoffensif soit-il. Ma pression sanguine s’accélère lorsque je perçois le changement dans leurs visages. « Dites-nous quelles étaient vos intentions » enchaînais-je avant qu’ils ne prennent la parole, leur indiquant par ce procédé ce qu’ils devaient répondre sans risquer de nous porter préjudices. « Nous sommes venus montrer l’inefficacité de la surveillance de l’Ordre du Phénix qui compte pourtant deux de ses plus grands représentants, ici même. Nous voulions montrer vos failles, et nous avons réussi. La preuve, vous êtes tous là, devant-nous laissant plusieurs dizaines d’élèves livrés à eux-mêmes. » Ses paroles sont justes et font mouche. Mon cœur a un léger soupir de soulagement et je les félicite intérieurement de leur intelligence.  

Spoiler:
 
Admin

avatar


Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Intrigue : Event inter-saison Dim 12 Avr - 21:22




Je suis un PNJ


Nom & Prénom
Rabastan Lestrange

Who ?
Membre du Conseil

Tyrannique, Imbu de sa personne, Directif, Violent… C’est un méchant méchant !

Tu ne prêtais pas vraiment attention aux remarques de la jolie Marylin qui sembla pourtant se choquer de tes pratiques. Que celui qui n’a jamais aimer une petite torture te jette la première pierre. Elle a beau dire, derrière ses longs cils tu es certain que ce cache une femme qui aime dominer les autres. « Assurons-nous qu’ils soient bien prisonniers et allons dans cette salle de classe. Nous trouverons un moyen de les interroger. Plus… sainement.» Les interroger dans une classe parait être une bonne idée après tout et tu es le premier à entrer dans la pièce, laissant le soin aux autres personnes de s’occuper des prisonniers. Songeurs tu n’arrêtes pas de penser qu’utiliser la torture est le moyen le plus efficace d’obtenir des aveux rapidement. Au lieu de ça les autres personnes présentent te recalent à chaque fois. Et si, au début tu arbore une moue déçue, tu finis par te renfrogner pour de bon, retrouvant peu à peu ton sérieux au fur et à mesure que la journée s’écoule, sans résultat. Plus les heures passent et plus tu as envie de lancer un bon doloris dont tu as le secret afin de délier les langues trop bien collées de ces marmots. Tu rages intérieurement et tu ne prêtes que peu d’attention aux autres personnes dans la pièce, ruminant tes propres questionnements. Visiblement ce ne sont pas des membres de l’Ordre du Phénix sinon Carl leur aurait déjà sauté à la gorge pour être le premier et le seul à les interroger afin d’être sûrs qu’ils ne laissent filtrer aucune indication. Sans compter qu’il aurait eu l’esprit de se prémunir des effets du gaz. Tes yeux reprennent peu à peu leur dureté et ton sourire s’estompe tout à fait. Tu dardes tes iris sur leurs visages exaspérés. « On y sera encore demain si on continue comme ça, je vous dis qu’un bon sortilège et tout sera réglé » Marmonnes tu une dernière fois entre tes dents, lassés aussi des heures passées ici à ne rien faire qu’à les regarder vous narguer avec effronterie. Soudain, sans que tu saches comment, la tension est montée d’un coup et la MacFusty vient de poser devant toi « Il suffit avec vos bêtises. Tu ne mérites pas la place qu’on t'a offerte. Allez jouer les despotes ailleurs » Tu as envie de répliquer mais la voix de Marylin te stoppe dans ton élan. « Vous allez parler ! Sinon on laisse Lestrange s’occuper de vous ! » Elle s’est emparé du col de chemise d’un de vos prisonniers et tu la regardes assez surpris de sa soudaine réaction. Rapidement, elle est suivie par la même MacFusty que tu allais remettre à sa place qui s’approche à son tour du deuxième prisonnier. Les femmes se croient donc plus fortes que les hommes aujourd’hui ? « Vous n’êtes visiblement pas des Mangemorts, Rabastan vous traiterait avec plus d’égard. Quel est votre but ? Nous déstabiliser ? C’est plutôt bien réussit » L’allusion du professeur me concernant ne tombe pas dans l’oreille d’un sourd et je darde mes iris avec mépris sur elle. Mais encore une fois je n’ai pas le temps de répliquer que la journaliste débarque à son tour pour s’emparer du visage muet du second prisonnier. Je ne peux retenir un soupir d’exaspération. « Pourquoi ? Pourquoi avoir lancé ce gaz dans Poudlard ? Pourquoi avoir risqué de mettre en danger les élèves ? C’est ce que vous vouliez ? Créer la panique et blesser des adolescents ? » Toutes ces femmes sont exaspérante te dis-tu. Soudain, venu de nulle part, Amos décide de prendre la parole. Voilà que le petit prodige joue les petits chefs et qu’il se permet même de te menacer de t’envoyer aux services abusifs de la magie. Tu as envie de lui ricaner au visage, mais encore une fois tu laisses couler en te disant qu’ils ne perdent rien pour attendre. « Vous pouvez garder le silence tant que ça vous chante, mais vous serez jugés par le Magenmagot dès demain et vous encoquerez au moins de trois mois à Askaban. Si vous vous montrez un minimum coopératif maintenant, je pourrai témoigner en votre faveur dans ce sens et vous éviterez peut-être les détraqueurs. » Tu hoches la tête, la menace est bien trouvée, ce Diggory n’est pas si stupide qu’il en a l’air. Ce qui est plus surprenant encore c’est que la menace semble marcher et l’un des deux ne tarde pas à répondre avec une voix étrangement calme. « Nous sommes venus montrer l’inefficacité de la surveillance de l’Ordre du Phénix qui compte pourtant deux de ses plus grands représentants, ici même. Nous voulions montrer vos failles, et nous avons réussi. La preuve, vous êtes tous là, devant-nous laissant plusieurs dizaines d’élèves livrés à eux-mêmes. » Un léger ricanement traverse tes lèvres. Tu ne peux que leur accorder raison sur ce point. Les Phénix sont complètement dépassés et inefficace. Pourtant ce qu’il te révèle ne te plaît pas du tout et tu sais que tu devrais prévenir le Lord au plus vite. Tu t’approches à ton tour, menaçant « Qu’est-ce que ça signifie ? » Ta voix est tranchante et ton regard assassin. « Le but était de vous séparer des élèves, nous avons réussi au-delà de nos espérances à voir tout le monde ici présent » Un cri de rage émerge de ta gorge et sans attendre les autres tu t’élances dans les couloirs. Il n’est pas question que ces gamins te gagnent cette fois.
Admin

avatar


Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Intrigue : Event inter-saison Dim 12 Avr - 21:53

FIN DU QUATRIÈME TOUR






Intrigue


Après de longues heures d'attentes, les prisonniers ont fini par parler. Vous êtes soulager de leur tirer enfin quelques mots, mais l'inquiétude vous rattrape bien vite. En effet, ils sous-entendent que leur but était de vous séparer des élèves et qu'ils sont fiers de vous avoir bernés aussi facilement. Comprenant que les élèves courent sans doute un danger vous vous empressez de rejoindre l'extérieur du parc en prenant bien soin de faire venir vos prisonniers avec vous sous l'emprise de sortilèges.
Arrivés dans le parc vous arrivez essoufflés devant les aurors en faction qui vous assurent que rien n'est arrivé. Vous reprenez votre course en direction de la tente et entrez vivement pour entendre ces derniers mots : « Je suis Myrina Smith, je dirige l'Envol des Sombrals, et je vous propose de vous joindre à moi pour la sauvegarde d’une société libre et tolérante. » avant de voir un Sombral disparaître dans un nuage de fumée noire. Un sortilège vraisemblablement. Une fois la surprise passée vous constatez les cadavres de bouteilles qui jonchent le sol. Après avoir réprimandé ce petit monde et annoncé le couvre feu vous retournez dehors pour faire le point.

A savoir : Il est tard, vous êtes fatigués et vous n'avez entendu que la fin de ce qui semble être un discours de propagande de cette Myrina Smith et d'un clan, l'Envol des Sombrals, dont le nom ne vous dit rien qui vaille.

Ceci marque la fin de l'event, vous pouvez répondre si vous le souhaitez mais ce n'est pas obligatoire.  

Quelques règles :

- Réponses courtes obligatoires : 500 à 800 mots. Il faut que ce soit fluide.
- Les tours sont de 4 jours une fois que Who a posté pour vous faire part de la situation.
- Au bout du troisième tour sans réponse de votre part, votre personne serait mis de côté.
- Vous pouvez intervenir autant que vous le souhaitez dans un tour tant que cela est pertinent.

Vous avez jusqu'au 16 avril pour répondre.

Bilan points de jeu :

Ψ Matteo O'Donnel ☠ Langue de Plomb (1/3)
Ψ Marilyn McKinnon ☠ Responsable des Chroniques Politique de la Gazette (2/3)
Ψ Carl P. Londubat ☠ Membre du Conseil d'Administration (2/3)
Ψ Siobhán O'Callaghan  ☠ Médicomage en pathologie des Sortilèges (1/3)




Contenu sponsorisé

Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Intrigue : Event inter-saison

Intrigue : Event inter-saison
Page 1 sur 1