Mission ₪ Books are a uniquely portable magic ₪ Lexlou
Dragon Noir Coeur chaud et griffes d'acier

avatar


Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Isis
Clan: Sombral
Sang: Sang-mêlé



MessageSujet: Mission ₪ Books are a uniquely portable magic ₪ Lexlou Sam 27 Juin - 2:04






Mission
Books are a uniquely portable magic
Alexis & Charles


Lentement mes doigts referment chaque bouton de ma robe de sorcière. Mes iris sombres regardent par la baie vitrée de la pièce qui surplombe la vaste nef de l’ancienne usine. Sous mes pieds quelques âmes désemparées errent les yeux tristes dans le dédale de ce bâtiment défraichi. La Sombral Institute s’étend là, dans sa toute première jeunesse, regorgeant déjà de ses premiers êtres vivants brisés par de courts mois d’errance et de fuite. Mon cœur qui avait commencé à retrouver des battements normaux ne parvient plus à se serrer avec autant de sincérité. La mort, la mort terrible avec ses voiles froids et vaporeux a étendu ses doigts gelés sur mon être. Mes larmes se sont a jamais tarie dans la sècheresse de mon corps trop vide, trop creux. Lentement je ferme le dernier bouton qui vient serrer le tissu sombre sous mon menton. De sombres cernes ornent mes yeux placides, seules traces des nuits sans sommeil qui suivent mes journées trop longues. Les cauchemars sont revenus, des images chargées de tous ces morts, tous ces drames, tous ces corps dépourvus de la vie que j’ai vu danser sur leurs visages souriants. J’ai vingt-huit ans et l’impression d’avoir vécu trois vies aussi différentes les unes que les autres mais qui se sont toutes terminées de la même façon, dans le sang, la peine et la mort. Sombre ritournelle qui me laisse chaque fois plus insensible et plus brisée que jamais. Vidée de l’intérieur, c’est le mot, aussi déserte qu’une nuit sans lune, aussi obscure qu’un puit sans fond. Oh Tomas, comme je désire ardemment revoir ton visage caresser du regard mon âme meurtrie. Lentement mes paupières se ferment, comme pour faire taire se vacarme obscure qui tourmente mon esprit las. La nuit entoure mon âme, une absence de lumière qui repose mes iris fatiguées de ces visions macabres qui harcèlent mes yeux grands ouverts. Le lourd voile de mes paupières m’enferme dans ma propre solitude, plus amère et acerbe qu’autrefois. Après avoir goûté le doux parfum de l’amitié et de la compagnie il m’est difficile de retrouver le calme silencieux de l’absence. Plus que jamais je ressens le besoin de l’isolement pourtant. Le besoin de retourner aux sources de mon existence, au fond d’une grotte à la chaleur étouffante, près d’un corps étranger à l’odeur de soufre et à la respiration profonde. Un léger bruit de pas contre le sol de fer parvient à mes oreilles au fur et à mesure qu’il se rapproche. Un frisson parcourt froidement mon échine alors que je rassemble ce qu’il me reste de force pour reprendre le dessus sur ces idées noires qui inhibent mes pensées. Une nouvelle vie commence ici, au milieu de tous ces êtres perdus qui n’ont pas mérité toute cette douleur qui les accablent. D’un geste lent j’attache les boutons qui enserrent mes poignets dans un étau de tissu dans une légère pression. La mission que Myrina nous a confiée est importante et je ne dois pas laisser mes émotions me distraire de mon but. Les pas s’approchent de plus en plus pourtant je garde les paupières fermées encore quelques instants trouvant dans leur obscurité une certaine sérénité. La porte s’ouvre doucement dans un léger chuintement et je devine l’identité de celui qui met un premier pied dans la pièce qui nous serre de bureau commun. « Mlle MacFusty, je suis prêt. » La voix du jeune Diggory craque le silence qui s’était instauré autour de moi et lentement mes paupières laissent à nouveau entrer la lumière inonder mes iris de son aveuglante réalité. « Voyons Charles, je t’ai déjà dit de m’appeler Alexis, nous ne sommes plus à Poudlard. » D’un mouvement souple je me retourne pour lui faire face, nos regards se croisent et je sens planer au fond de ses pupilles un mélange de sentiments qui me peinent pour lui. Je devine les mêmes interrogations que celles qui agitaient mon âme au lendemain de ma première rencontre avec la mort sanglante. D’un pas rapide je me glisse vers la table principale au centre de la pièce sur laquelle repose des parchemins contenant les plans de la librairie qui sera notre cible aujourd’hui. Après un dernier examen rapide nous échangeons un regard d’accord et sans attendre plus longtemps je transplane en même temps que le jeune sorcier.

L’air frais de Cardiff gifle ma joue noire et je redresse d’un coup sec le col de ma robe alors que Charles arrive à mes côtés, le visage plus sombre et fermé que jamais. La réalité est dure pour tous, je sais qu’il a perdu des personnes proches dans l’attaque du château et je ne peux que partager sa peine, pourtant je ne le ménage pas, il faut agir pour ne pas sombrer dans un état léthargique plus dangereux encore. Le matin gris annonce tout juste le lever du jour alors que nous nous engageons dans la rue passante côté sorciers vers la librairie qui garde en son sein les précieux ouvrages que nous sommes venus chercher.  


© Artchie

_________________
La liberté de l'aigle en plein vol

avatar


Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Seth
Clan: Sombral
Sang: Pur



MessageSujet: Re: Mission ₪ Books are a uniquely portable magic ₪ Lexlou Dim 12 Juil - 19:51




Mission - Books are a uniquely portable magic


Charlou et Alexis


Incapable de tenir en place je vais et viens dans la grande nef de la Sombral Institute, cherchant tant bien que mal à fixer mon esprit sur quelque chose. Sur une table un vieux numéro de Sorcière Hebdo que j’attrape d’un geste souple avant d’aller m’assoir dans un des murets qui bordent la salle. Ancien bâtiment d’usine l’endroit n’a rien de singulier et on trouve toute sorte de petit recoin tranquille où s’installer. Pourtant aujourd’hui ce n’est pas de calme dont j’ai besoin, mais à cette heure matinale l’ensemble des habitants du lieu dort encore, abandonnés au monde des rêves. Un monde qui semble me fuir avec empressement depuis plusieurs semaines, rongés par l’inquiétude et les traits marqués de mon visage trahissent cette tendance nocturne. Il n’est pas rare de me voir voler à travers l’immense nef à des heures improbables, essayant vainement de chasser les soucis de mon esprit meurtri. Mais aujourd’hui ce n’est pas l’angoisse qui me retient éveillé, mais l’excitation. Depuis mon entrée dans les Sombrals mes missions se sont limitées à quelques tâches d’accueil de réfugiés et de logistiques, rien de bien palpitant et je soupçonne fortement Amos d’être derrière tout ça. Depuis l’attaque de Poudlard il est devenu plus protecteur encore envers moi. Je ne peux pas lui en tenir rigueur, la peur de le perdre que j’ai éprouvée ce jour-là m’a suffi pour comprendre ce qu’il peut ressentir à mon égard, pourtant je ne peux m’empêcher de me sentir étouffer par son acharnement à me garder en sécurité. Lorsque j’ai décidé de rejoindre l’Envol des Sombrals ce n’était surement pas pour rester les bras croisés à donner des couvertures aux réfugiés. Non pas que je ne tienne pas à cœur de leur venir en aide, mais la rage qui bouillonne au fond de mes entrailles est trop forte pour s’en contenter. Il me faut de l’action pour étancher ces sentiments d’impuissance qui agitent mon âme ravagée. Une action que je ne peux trouver que dans les missions de mon clan. C’est pourquoi lorsque Miryna m’a fait savoir que je ferai équipe avec Alexis MacFusty dans la prochaine mission une impatience sans nom s’est emparée de moi. Ma première vraie mission à risque…Sans doute Amos a cherché à dissuader Miryna de me choisir, mais sans succès. Mes doigts froissent les pages du journal sans vraiment lire les articles qui ne parlent que d’aubergine, de marmite et de remède de grand-mère contre la dragoncelle. Un vrai ramassis de stupidité inutiles. Dans un soupire je repose le papier sur le muret à côté de moi tandis que mes yeux se posent sur l’immense horloge qui surplombe la nef centrale. L’heure avance trop lentement, sournoise et serpentine et irrémédiablement mes pensées dérivent vers des idées plus sombres. Cela va faire plus de deux mois que je n’ai aucune nouvelle de Dorea ni de nombreuses autres de mes connaissances et je crains chaque jour un peu plus pour leurs vies. Même si je me réjouis de n’entendre leurs noms nulle part, mon cœur ne peut s’empêcher de se serrer en pensant à elles. Ont-ils tous réussi à trouver un refuge digne de ce nom ? J’aimerais tellement les savoir ici, à la S.I. à l’abri et tous ensembles. Au fond je sais que nous avons besoin de tous nous regrouper mais que cela prendra du temps. Nous regrouper et nous unir pour mieux lutter contre les Mangemorts. Ainsi divisés nous sommes bien trop faibles. Mais surtout il y a Dorea...Elle qui a perdu sa jeune sœur et qui se retrouve ainsi mise au ban de la société, pourchassée pour une histoire de tatouage…Bien sûr, elle est forte mentalement et physiquement, mais je ne peux m’empêcher de redouter l’avenir pour elle. Car elle ne restera jamais planquée dans un trou de souris à attendre que les choses passent. De toutes mes connaissances elle est celle pour qui je crains le plus car je sais qu’elle se mettra plus facilement en danger que les autres. Un dernier regard à l’horloge m’indique que l’heure fatidique approche enfin et je me relève d’un bond prenant le chemin du bureau générale situé à l’étage. Dans le silence mes pas résonnent fortement sur les marches de fer, un son que je suis venu à apprécier avec une certaine douceur d’âme. Ce lieu à quelque chose d’attachant, de chaleureux malgré sa vétusté. Comme si la décrépitude de ses murs s’associe avec mélancolie à la tristesse de nos âmes.

« Mlle MacFusty, je suis prêt. »  Mes yeux sombres se posent sur mon ancienne professeur de Défense contre les forces du mal. « Voyons Charles, je t’ai déjà dit de m’appeler Alexis, nous ne sommes plus à Poudlard. » D’un geste souple elle se retourne et ses iris noires rencontrent les miennes avec une certaine douceur. Depuis mon arrivée ici j’ai appris à redécouvrir cette jeune femme tout juste âgée de quelques années de plus à la maturité si développée que je ne peux m’empêcher de me demander ce que la vie a pu lui réserver pour la rendre aussi sombre et terrible à la fois. Après un dernier regard sur les plans de librairie dont nous devons dérober quelques ouvrages fraichement réédités pour la bibliothèque de l’école nous prenons le chemin de la sortie afin de pouvoir transplaner tranquillement. Les mêmes sortilèges que ceux qui protégeaient Poudlard ont été installés tout autour du site pour rendre sa localisation et son envahissement plus difficile. En espérant que les Mangemorts ne le découvrent jamais.
L’aube grise se lève à peine lorsque j’arrive aux côtés d’Alexis dans les rues sorcières de Cardif. L’air est frais et le vent vivifie mon sang fatigué. Rapidement nous avançons, ombres dans la ruelle, vers notre objectif. Des nuages s’amoncellent au-dessus de nos têtes retardant par la même les percées des rayons du soleil et nous nous faufilons dans la pénombre des bâtiments avec une finesse qui me surprend. De mes entrainements de Quidditch je n’ai rien perdu, ni la rapidité des mouvements ni la souplesse de mes muscles et j’avance derrière Alexis avec une certaine aisance, grisé par l’excitation occasionnée par la mission. Nous atteignons enfin la porte de service de la librairie, située derrière un mur que nous escaladons sans vergogne. Jusqu’à présent nous n’avons rencontrés personne et mon attention est à son maximum épiant le moindre son qui nous entoure. Levant ma baguette magique je murmure un « Alohomora » en direction de la serrure.



  • Oui - oui : la porte s'ouvre en silence sans encombre
  • Oui - Non // Non - Oui : la porte ne s'ouvre pas du premier coup
  • Non - Non : la porte s'ouvre mais un employé se trouve derrière

© Artchie


_________________


Dernière édition par Charles C. Diggory le Dim 12 Juil - 19:51, édité 1 fois
Admin

avatar


Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Mission ₪ Books are a uniquely portable magic ₪ Lexlou Dim 12 Juil - 19:51

Le membre 'Charles C. Diggory' a effectué l'action suivante : Roulette russe

'Oui ou non ?' :
Dragon Noir Coeur chaud et griffes d'acier

avatar


Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Isis
Clan: Sombral
Sang: Sang-mêlé



MessageSujet: Re: Mission ₪ Books are a uniquely portable magic ₪ Lexlou Lun 13 Juil - 16:09






Mission
Books are a uniquely portable magic
Alexis & Charles


D’un geste souple j’escalade le mur qui nous sépare de la porte de la réserve. Un simple mur de pierre sans personne derrière. C’est presque trop facile. Sous les longs cils ébène mes yeux épient les moindres mouvements de l’aube. Un chat qui s’étire dans la rue derrière nous, un oiseau volète fébrilement dans les premières lueurs du jour, une fenêtre claque et une théière siffle doucement dans une cuisine. Les bruits communs d’une aube grise en Angleterre. Délicatement mes pieds chaussés de bottes de feutre se pose sur les pavés encore humides de la rosée nocturne. Nos gestes étouffés sont prompts et vifs afin de déplacer le moins d’air possible, de déranger le moins possible cette tranquillité dans laquelle nous n’avons pas notre place. A mes côtés le jeune Charles est tout aussi attentif que moi aux moindres frôlements d’air, les iris en mouvement constant, à l’affût comme un oiseau de proie. Notre mission est importante et elle n’a rien de légal. Mais depuis la prise de pouvoir de Voldemort tout ce qui est juste est devenu illégal et proscrit. Dans mes iris un feu de cendre illumine mon regard sombre. La rage gronde dans mes entrailles d’une force motrice et destructrice qui ne connaît pas de limite. Moi qui n’ai plus rien à perdre, vie volée dans un autre combat pour l’égalité, dans un autre pays, un autre monde. Si je dois mourir ici en défendant ce pour quoi Tomas a donné sa vie, je le ferai sans hésiter une seconde, emportant dans mon trépas tous les usurpateurs, tous les menteurs que je pourrais. Mais qu’en est-il du jeune Diggory ? Je ne doute pas une seconde qu’il sera l’un des premiers à se jeter corps et âme dans la mêlée, mais il a encore tellement à vivre que ce serait un gâchis de plus dans ces temps sombres. Dans un murmure il lance un sort d’ouverture contre la serrure mais la première fois rien ne se passe. Seul un cliquetis sinistrement bruyant répond au sortilège. Nous échangeons un rapide coup d’œil et d’un accord tacite je lève à mon tour ma baguette magique pour lier mon sort au sien et doubler ainsi la puissance de la formule. Dans un frisson magique la serrure libère les tiges de fer qui la retenaient close et la porte s’entre-ouvre légèrement poussée par la légère brise matinale qui souffle doucement sur Cardiff. Les battements de mon cœur s’accélèrent légèrement sous la pression alors que les plans de la bibliothèque ressurgissent dans mon esprit aussi clairement que si le parchemin se trouvait devant mes yeux. La porte donne sur un couloir étroit, au bout deux portes. Celle de droite mène dans la réserve là où les livres doivent être entreposés en attendant d’être mis en rayon. Celle de gauche mène dans le bureau des employés. Deux portes face à face et seulement quelques mètres les séparent. Nous devons nous couler dans l’ombre des murs, silhouettes silencieuses pour ne pas éveiller l’attention des deux employés qui travaillent ce matin-là. D’un signe de tête je fais signe à Charles de me suivre. Du pied je pousse aussi doucement que possible la porte afin d’agrandir l’entrebâillement de celle-ci. L’espace est tout juste suffisant pour laisser nos corps se glisser dans la pénombre du couloir. Nos ombres gobent la lumière extérieure et il faut quelques secondes à mes yeux pour s’habituer à l’obscurité ambiante. Seul un trait de lumière sous la porte de gauche guide nos pas vers notre destination. L’atmosphère se fait lourde et pesante après la fraîcheur matinale et je ne peux m’empêcher de retenir mon souffle, consciente de l’enjeu de cette mission. Nos pas effleurent avec précision le sol du couloir, serpents se coulant dans l’ombre. Soudain la porte de gauche s’ouvre dans un craquement de bois. Instinctivement je m’arrête net, plus immobile qu’un roc. Mais Charles n’a pas la même rapidité de réaction que moi et je sens ses épaules heurter mon dos. Pourtant je ne bouge pas d’un millimètre, ombre parmi les ombres, roché d’asphalte dans l’abysse du couloir.    


© Artchie


Citation :
Dés :
Oui : Nous arrivons jusqu'à la porte de la réserve sans problème
Non : Un des employés sort dans le couloir

_________________


Dernière édition par Alexis I. MacFusty le Lun 13 Juil - 16:16, édité 1 fois
Admin

avatar


Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Mission ₪ Books are a uniquely portable magic ₪ Lexlou Lun 13 Juil - 16:09

Le membre 'Alexis I. MacFusty' a effectué l'action suivante : Roulette russe

'Oui ou non ?' :
La liberté de l'aigle en plein vol

avatar


Lumos
Identité
Clan

Feuille de personnage
Caste: Seth
Clan: Sombral
Sang: Pur



MessageSujet: Re: Mission ₪ Books are a uniquely portable magic ₪ Lexlou Ven 17 Juil - 21:06




Mission - Books are a uniquely portable magic


Charlou et Alexis


L’obscurité du couloir nous avale entièrement nous laissant presque aveugles. Mes traits se ferment un peu plus sous la concentration alors que j’essaye en vain de déchirer les voiles sombres de l’absence de lumière afin de discerner les contours de l’endroit, regrettant presque de ne pas avoir prévu le coup avec un sort qui nous aurait rendus nyctalopes. Dans mes oreilles mon sang bat douloureusement sous la pression, petit tambour régulier qui rythme ma respiration anxieuse. Petit à petit mes iris s’habituent à la noirceur et les murs se dévoilent à mes sens. Devant moi Alexis s’avance déjà, ombre féline et résolument sauvage dans cet espace étroit. Sa dextérité est impressionnante et je me sens plus que jamais gauche, moi qui suis bien plus à l’aise sur un balai, effectuant des passes risquées tout en finesse, que dans un couloir étroit à me couler dans les plis des ombres, plus silencieux qu’un léger souffle de vent. La progression se fait rapide, tout en souplesse et le bourdonnement du silence fait échos aux battements rapides et contrits de mon cœur. Mes iris sombres sont fixées dans une fascination malsaine sur le trait de lumière qui luit sous la porte de droite menant au bureau des employés. Aucun son ne nous parvient pourtant je devine aisément la présence des deux sorciers de service ce matin, sans doute savourant un thé chaud bien mérité après la livraison matinale. Pourtant pas une seconde mon âme n’éprouve le moindre regret face au vol que nous nous apprêtons à commettre. Au contraire, j’ai besoin ce cette mission pour expier toute ma frustration, pouvoir donner une chance à tous ceux que les délires d’un sorcier ont mis au ban de la société, condamnés à errer, traquer sans baguette magique constamment menacés de finir esclave d’un Mangemort en mal de distraction. Rien que de penser à toute cette histoire, ce formidable pas en arrière de notre société magique, la nausée s’engouffre dans mes entrailles soulevant avec elle tout mon dégoût. Ma prise se resserre sur ma baguette magique, sentant le fourmillement de son pouvoir communier avec le mien alors que la magie s’enroule entre mes phalanges. Soudain, la porte de droite s’ouvre d’un mouvement rapide et la lumière dansante d’une bougie inonde le couloir d’un halo doré. Plus rapide que moi à réagir, Alexis s’immobilise dans une impassibilité troublante, même les glaciers de l’Alaska sont plus vivants que cette digne héritière du clan des MacFusty. Sans doute que côtoyer des dragons depuis sa plus tendre enfance rend plus alerte à ce genre de situation, mais tout de même, c’est troublant. Mes épaules viennent frôler le tissu de sa cape d’ébène sans qu’un de ces cils ne bouge. Dans un mouvement commun nos respirations s’arrêtent alors qu’un corps se dessine dans l’encadrement de la porte. Les secondes s’allongent, le temps se distord et chaque battement de mon cœur frappe ma cage thoracique avec force et violence. Pourtant ce n’est pas le moment de se laisser impressionner, ni de reculer. Une demi-fraction de seconde me suffit à détourner le regard de la silhouette humaine pour se porter sur la porte que l’on doit atteindre et qui referme les précieux ouvrages que nous sommes venus chercher. Une demi-fraction pour les reporter à nouveau sur la menace et une demi-fraction de plus pour mettre mon cerveau en route. Sans doute mon ancienne professeur de Défense contre les Forces du Mal élabore aussi un plan, mais nous n’avons pas le temps de nous concerter et les secondes nous sont comptées. L’homme tourne encore la tête vers l’intérieur de la pièce, parlant à une deuxième personne. Malgré notre proximité je parviens à peine à déchiffrer ses paroles à travers le bourdonnement assourdissant de ma propre anxiété. Les secondes s’écoulent et nous restons immobiles, indécis, attendant le bon moment pour agir. Dans l’attente je peux presque sentir émaner de son corps une énergie formidable qui me donne un peu plus de courage et déjà les battements de mon cœur se font plus réguliers. Les muscles de ma mâchoire se contractent à nouveau, signe de ma concentration importante, et d’un geste lent, centimètre par centimètre, je lève mon bras pointant mon arme vers le corps de l’employé qui entame lui aussi un mouvement distinct pour se retourner. Jamais ne pensais être capable de retenir ma respiration aussi longtemps. Enfin, il se détache de l’encadrement de la porte, s’engouffrant pleinement dans le couloir, le regard fixé devant lui, une fraction de seconde et la porte commence à se refermer. D’un souffle commun nos deux sorts s’élancent dans sa direction. Celui d’Alexis atteint sa cible avec précision et la porte claque dans un bruit sec dans l’air devenu étouffant du couloir. Déstabilisé par ce bruit le sorcier sursaute, tourne son regard vers la porte et se penche légèrement, juste assez pour que le jet de lumière provenant de ma baguette magique passe par-dessus son épaule et aille s’échouer contre une pierre. Dans la pénombre du couloir ses iris rencontrent les nôtres et un frisson parcourt mon échine.


© Artchie



Citation :
Dés
Sort d'Alexis :
Oui : la porte se referme dans un claquement sec
Non : le sort ouvre la porte un peu plus

Sort de Charlou :
Oui : le sorcier tombe complètement saucissonné
Non : le sort manque sa cible

_________________


Dernière édition par Charles C. Diggory le Ven 17 Juil - 21:28, édité 2 fois
Admin

avatar


Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Mission ₪ Books are a uniquely portable magic ₪ Lexlou Ven 17 Juil - 21:06

Le membre 'Charles C. Diggory' a effectué l'action suivante : Roulette russe

#1 'Oui ou non ?' :


--------------------------------

#2 'Oui ou non ?' :



Contenu sponsorisé

Lumos
Identité
Clan



MessageSujet: Re: Mission ₪ Books are a uniquely portable magic ₪ Lexlou

Mission ₪ Books are a uniquely portable magic ₪ Lexlou
Page 1 sur 1